Akira, la dystopie à l’esthétique un peu dérangeante

Quand on veut raconter une dystopie dans un film, on peut parfois se retrouver bloqué par la représentation graphique d’une société n’existant pas. Si j’ai adoré l’esthétique brute du Fahrenheit de Truffaut, les films récents nous en mettent plein la vue à grand coup de CGI… pas toujours très heureux. Et je vous jure qu’il n’y a rien de plus fatal à votre attention qu’une incrustation bien bancale. Deux univers permettent cependant de représenter un univers relativement futuriste sans faire grimacer : les jeux vidéos dont les éventuels défauts sont gommés par l’immersion. Et les mangas. Version papier ou version animée. Et dans les univers dystopiques, on a quelques pépites. Aujourd’hui, on va traiter du plus mythique selon moi : Akira.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *