Qu’on aime parler de politique alors qu’on y connaît rien

L’avantage quand on est une boulimique d’écriture et que l’on scribouille des romans ET des blogs, c’est que l’un se nourrit de l’autre. Par exemple, dans un roman, un personnage déclare “les gens adorent parler de politique alors qu’ils n’y connaissent rien”. Et je me suis dit que ce serait un bon sujet d’article de blog. Merci mon personnage ! Alors je vais essayer d’écrire cet article avec bienveillance et comprenez bien que je ne suis pas ici pour me placer au-dessus de la mêlée. Parce que moi aussi, j’ai de solides lacunes en politique. Ca m’empêche pas d’avoir un avoir un avis.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *