Faire crépiter l’étincelle amoureuse

Je ne sais pas vraiment pourquoi j’écris. Un peu par thérapie, beaucoup par passion. Ca peut paraître curieux, je ne sais pas, mais j’aime tellement écrire. Tisser des histoires en tapant à toute vitesse sur mon clavier. Quitte à ne rien en faire. Mais depuis que j’ai ouvert ce blog et que je dissèque tout ce qui me tombe sous le nez, je réalise que j’ai un graal narratif : l’étincelle amoureuse. Alors que je suis en train de réécrire Technopolis*, je me rapproche de la grande histoire d’amour (alors que j’arrive à 230 pages, quel foutu pavé) et je me dis “est-ce que ça va marcher ou est-ce que ça va tomber comme un cheveu sur la soupe ? Meeeeh.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *