Comment prendre le virage sans victimes ?

Suite de mes chroniques du monde d’après, dirons-nous. Début de semaine, je vois une liste de sociétés en difficulté de type compagnies aériennes, fabricant d’avion et acteurs de la fast fashion. Et là, j’ai eu cette double réaction : tant mieux pour la planète mais merde pour les gens. Parce que, oui, les emplois supprimés, ils sont surtout à la base. Comme si les directeurs étaient capables de faire tourner la boîte. Lol comme on dit. Bref, me voici encore prise dans un dilemme émotionnel mais allons plus loin.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *