Puisqu’il faut vivre confiné, rentabilisons

Depuis jeudi soir, mon petit coeur fait les montagnes russes. Nous entrons donc dans une période d’incertitude quant à nos vies sociales. Et notre santé, oui, mais dans mon blog rose et guimauve, je n’ai pas envie de parler de ça. J’espère que nos proches et nous allons éviter la maladie. Et continuons à nous laver avec du savon à la rose, l’odeur me rend particulièrement heureuse. Bref, nos vies sont bouleversées. Point positif : je vais à nouveau “télétravailler” pendant 2 ou 3 semaines, peut-être un mois. Mais : finie la comédie musicale jusqu’à nouvel ordre. Point encore plus négatif : mon week-end bordelais du 28 mars est foutu, le spectacle des franglaises ce même 28 mars aussi et désormais, je pense que c’est mort pour New York… On est censés partir juste après la fin des 30 jours d’interdiction des Européens. Et je tremble pour le Japon (début mai). Cependant, si c’est le prix à payer pour en terminer au plus vite avec cette histoire, je signe. Et surtout, quitte à vivre confiné ou à peu près, j’ai décidé de rentabiliser.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *