Non, je ne prendrai pas des cours de self-défense

La vie est dure quand on a des convictions. Moi, j’ai pas de chance : je suis de gauche et féministe. Je souffre en ce moment, je souffre. Alors aujourd’hui, j’ai un peu envie de sortir un petit laïus féministe, pour pas trop changer. Je ne vous parlerai pas des césars car je ne suis pas sûre d’avoir une réelle pierre à l’édifice à apporter. Surtout que je me considère peu légitime à parler cinéma vu que ce n’est pas un média qui me parle. Je me dis cependant que dès que je suis installée à Toulouse, je vais aller à l’Utopia autant que faire se peut pour aller voir des films de réalisatrices. A défaut de savoir comment militer, moi, je porte ma voix via le porte-monnaie. Mais je veux pas vous parler cinéma mais les injonctions et charges mentales qu’on se ramasse en permanence, nous les femmes. Notamment celle de notre propre sécurité.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *