Sextapes et politique : comme une sensation de toucher le fond

Comme une sensation que mon titre contient un terrible double-sens qui me fait beaucoup rigoler. J’aime l’humour. Alors trois ans après tout le monde, j’ai un peu envie de vous parler de ce que l’on appelle un peu pompeusement  l’affaire Griveaux. Ou comment se débarrasser d’un candidat à la mairie. Et ça me plaît pas, mais alors pas du tout. Il y a comme une gêne chez moi depuis cette affaire et j’ai l’impression qu’une fois de plus, la première victime, c’est l’intelligence.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *