Un bonheur insoutenable : la fausse utopie par excellence

Parmi les grands classiques du genre dystopique, il m’en manquait un (enfin, à peu près) et je m’étais jurée de rattraper cette lacune. J’ai donc lu Un bonheur insoutenable de Ira Levin. Un excellent exemple de fausse utopie (ou contre-utopie mais j’aime mieux fausse), mon genre préféré, je crois.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *