Comment préparer un voyage au Japon ?

J’avais dit que j’avais encore quelques articles sur le Japon mais je n’arrive pas à rédiger une conclusion qui ait un réel sens donc je mets de côté pour le moment et je vous fais un mini topo de comment on (enfin, surtout moi quand même) a mis sur pied ce voyage de trois semaines au bout du monde. Nota bene : je ne suis pas la reine de l’organisation donc certains pourraient être en panique en lisant mon article “mais c’est à l’arraaaache”. Un peu, oui. Plus que je ne l’aurais souhaité en tout cas.

Fushimi Inari à Kyoto

Dans mes rêves les plus fous, je suis travel planner. En vrai, ça me plairait autant que ça me gonflerait : j’adorerais préparer des circuits, chercher le meilleur équilibre pour des vacances inoubliables mais pas épuisantes mais… j’aime pas les gens, ça me saoulerait leurs exigences à la con (dans le sens déplacées, peu réalistes, pas dans le sens “ils ont envie d’un voyage inoubliable, do your job). Du coup, j’aime bien préparer nos vacances avec Victor même si ça prend du temps et que je n’en ai pas toujours. Notamment parce que je suis pas super organisée et que je perds du tout en glande mais peu importe, c’est pas le sujet.

Une vraie culture du parapluie au Japon

Partir seul ou avec une agence ?

Première interrogation. Nous décidons de nous offrir le Japon dès l’été 2016 mais ça pose des questions, notamment sur le prix et combien on doit mettre de côté pour avoir de quoi s’offrir ce périple. Pour le prix, je demande à Amy qui a déjà fait ce voyage et je commence à faire des recherches sur des agences de voyage. Le souci, c’est que 9 fois sur 10, les agences de voyage ne te donnent pas de prix, faut les contacter et ça me saoule toujours un peu. Je veux juste savoir combien ça me coûterait. Je contacte donc quelques agences de voyage qui me concoctent un petit circuit sur mesure en fonction de notre budget. Donc on part sur 3500 € chacun sur trois semaines, j’en parle à Victor “ce serait pas si mal, ça éviterait qu’on s’emmerde de trop” “oui mais le coût de l’agence de voyage, ce sera autant qu’on pourra dépenser par ailleurs” Effectivement, nous avons dépensé 2700 € en tout chacun, entrée à Universal Studio inclus (notre gros craquage) . Ok, j’accepte s’il m’aide un peu à organiser… mmm… Du coup, j’ai à peu près une idée du budget et du périple que nous pourrions faire. Next.

Harry Potter au studio universal japan à Osaka

L’avion

Bon, là, j’ai zéro conseils à donner. En janvier, on voit une promo de ouf pour l’anniversaire de Qatar Airways, on chope un aller-retour à 500 euros, fin du game. Pou être honnête, je n’avais pas du tout prévu d’acheter les billets à ce moment là (en janvier) mais j’ai vu un tweet évoquant les offres de Qatar donc voilà. Pour notre prochain voyage fou (dans un an à priori), je brancherai toutes les alertes du monde.

Le château Himeji

Le périple

Bon, on a réservé l’avion qui était notre première étape pour fixer exactement nos dates. Je pensais partir un mardi ou un jeudi et retour car il paraît que les billets sont moins chers ces jours là… bah c’est faux, ça nous a coûté moins cher un vendredi-vendredi. Donc nous sommes en janvier, nous partons fin septembre, on est bien. Sauf que je m’en occupe vraiment que deux mois avant mais passons. Je reprends les devis des agences de voyage, je trie ce qui paraît intéressant ou pas, je fais quelques recherches sur les sites de voyage. La question n’est pas tant “où on va”, certaines étapes semblent incontournables mais combien de temps on y reste. Je fais un premier tour, je le soumets à Victor qui me rajoute ses envies, à savoir le mont Fuji et le château Himeji, moi je colle le ryokan. Au départ, j’envisageais un départ du nord vers l’ouest puis le sud, on fera finalement un tour sud/ouest/nord. Je fais des calculs savants, quelques “sacrifices” (une seule nuit au ryokan au lieu de deux initialement prévues, pas de nuit à Nara mais un tour durant notre halte à Kyoto. J’élimine un arrêt dans une station balnéaire, je tords mon trajet, je vérifie tout sur l’absolument indispensable Hyperdia qui vous donne tous les trajets de train d’un point A à un point B. Bon, par contre, leur appli ne marche pas bien, j’espère une mise à jour efficace depuis car évidemment, j’avais listé tous les trains que nous étions censés prendre mais on a pas mal improvisé… Je reparle du train après.

Le torii géant de Miyajima

Les logements

AirBnB sur quasi toutes les destinations : peu chers, pratiques. Pour les quartiers, j’ai cherché tout simplement quels étaient les meilleurs quartiers pour les touristes. Maintenant que je suis revenue, je rajouterais : cherchez proche des lignes de métro accessibles par le JR Pass. Il n’y a qu’à Takayama qu’on a finalement opté pour l’hôtel car plus intéressant en terme de rapport qualité/prix. Oui car n’oubliez pas que l’hôtel fournit le petit déj donc comparez bien hôtels et AirBnB, ça peut valoir le coup.

Le jardin du château Nijo de Kyoto

Le train

Un seul mot : Japan Rail Pass. Ne faites pas l’impasse. Il peut paraître cher à l’achat (400 € pour 3 semaines… par personne) mais franchement, c’est un très bon deal quand on voit le prix du moindre trajet en train et il vous permet d’accéder à quelques lignes de métro extrêmement pratiques et même un ferry pour Miyajima. Je parlerai plus en détail du train une prochaine fois mais sachez qu’avec le JR pass, vous pouvez grimper dans n’importe quel train accessible (oui, attention, certains trains sont gérés par d’autres compagnies donc vous ne pouvez pas monter à bord) sans réserver, il existe des wagons spécialement dédiés pour ceux qui n’ont pas de siège attribué. Mais comme nous aimons notre petit confort, nous avons toujours pris le temps de réserver en allant déposer nos sacs dans une consigne. A noter que le personnel des gares parle très bien anglais, aucun souci pour réserver.

Train japonais

Par exemple, ce super train, on n’a pas pu monter dedans

L’argent

On a pris du liquide en euros, on a changé en yen. Simple. Le change a pu se faire dès l’aéroport, le taux pratiqué là vaut ce qu’on a pu voir en centre-ville, voire plus intéressant.

Hida, village folklorique, Japon

Les consignes

Dernier point essentiel si vous partez en itinérance :toutes les gares sont équipées de consignes, disséminées un peu partout. Pratique quand il faut lâcher le AirBnB à 11h et que le train est à 17h ou que vous vous arrêtez en chemin visiter un château comme Himeji.

Temple bouddhique de Tokyo

La semaine prochaine, je vous raconterai ce que je ferais différemment maintenant que j’ai vécu ce voyage, ça peut être utile.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions au sujet de « Comment préparer un voyage au Japon ? »

  1. Telys dit :

    Pour avoir fait quasiment le même voyage il y a 5 ans, rien à rajouter 🙂
    On était partis 4 semaines, pour un budget de 3500€/personne, avec des billets d’avion un poil plus cher (720€ chacun) et on n’avait pas regardé à la dépense : on a fait Disneyland Tokyo deux jours et j’ai ramené un nombre incroyable de souvenirs (notamment sur Totoro)

    Par contre, à l’époque (ça a peut être changé depuis), on avait trouvé que les Japonais n’étaient pas hyper ouverts à faire du Airbnb. Les annonces était ubuesques, entre le mec qui louait sa chambre de studio et dormait dans le couloir, ou le couple apparemment hyper friqué où le mari jaloux refusait les hommes seuls… On a quand même eu une super expérience à Osaka, et une expérience mitigée à Kyoto (parce que tout était complet, en pleine période de floraison des cerisiers) où un couple de retraités refusait qu’on partage leur salle de bains, ils avaient mis une cabine de douche dans leur cour. Je garantis que sortir de la douche par 12 degrés dehors, ça réveille 😀

    • 4 semaines ! Déjà que trois semaines, je m’en remets toujours pas… 😉

      Là, sur le AirBnB, ça a franchement été industrialisé, ce qui m’ennuie toujours un peu car ça dénature le principe du AirBnB (clairement, on est tombés que sur des agences, on a rencontré zéro hôtes) et d’ailleurs, il semble qu’ils ont un peu resserré la réglementation sur le sujet, il est plus difficile de passer par AirBnB désormais. Du coup, on n’a pas eu de déconvenue spécifique. Les photos sont extrêmement bien prises et ça peut surprendre un peu quand on voit que c’est plus sombre ou plus petit qu’attendu mais tout était très clair dans l’annonce. On a eu des salles de bain chauffées et en extérieur à chaque fois ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *