Vingtenaires : clap de fin

Alors que ce blog va fêter ses 13 ans aujourd’hui ou jeudi ou par là, je siffle la fin de la récré. Non, ce titre n’est pas une vanne. Et non, je ne vais pas me taire, j’ai encore plein de choses à écrire. Mais différemment.

Clap de fin

Ca fait quelques temps que je suis un peu gênée sur ce blog, abordant un peu les sujets divers et variés, sans trop de rapport avec la choucroute initiale. Ce blog, au départ, c’était l’histoire des amours d’une bande de potes et puis, ben, il a évolué avec moi. D’un truc léger et sans conséquence, c’est devenu ma tribune sur tout et n’importe quoi. Et puis j’ai plus 20 ans depuis un petit moment.

Mamie stylée

Et puis, y a les autres idées, les autres projets. Je dois penser à un concept de blog toutes les semaines à peu près. Et dans ma vie rêvée, je serais payée pour produire toute cette prose, vous parlant tour à tour d’actu, de bien-être, de lecture, d’écriture, de DIY, de voyage, de séries télé… tous les trucs que j’aime et dont j’aime parler. Un blog sur Paris aussi. Puis, je ferais des vidéos, tout ça, tout ça. J’ai cherché comment concilier un peu tout ça et aujourd’hui, j’en viens à la conclusion que je dois splitter. Je tue les vingtenaires pour revenir sous la forme de deux blogs.

Mitose

Le premier, ce sera mon blog “douce vie”, on va dire. Le fameux Nina feels good dont je parle depuis deux ou trois ans facile. J’arrive à un âge (ahem) où j’essaie de trouver le bonheur, le vrai. Enfin, la sérénité, plutôt. Je m’en sors pas mal sur plusieurs plans mais en gros, me reste à régler le problème de la vocation (je la connais ma vocation mais comment en faire un truc rentable, comment équilibrer ma vie entre besoin de manger et envie de faire… j’ai déjà le bouquin sur le Ikigai, je vais le lire), de la procrastination, du lâcher prise et de la cyclothymie, en gros. Ah et d’une hygiène de vie un peu correcte, cet hiver fut le festival du grand n’importe quoi. Bref, une quête du bien dans mes baskets, bien dans ma tête. Une sorte de blog initiatique.

Vivre heureux

Le second, forcément, ce sera mon blog “militant”. Entre guillemets car je ne veux pas y mettre d’étiquette politique. Je fais partie d’un mouvement politique et je pense que je parlerai de la petite vie de modeste militante parce que ça peut être intéressant sur certains aspects MAIS arborer une étiquette, c’est immédiatement se faire déqualifier du débat parce qu’on ne serait pas objectif. Alors je parlerai d’objectivité peut-être un autre jour mais un parti ou mouvement politique n’est, à priori, pas une secte, j’ai mes propres opinions, il m’arrive d’ailleurs de ne pas être d’accord avec ce que peuvent dire nos leaders et je peux l’exprimer sans trembler. Enfin, sur ce blog, je parlerai de politique, actu, féminisme, ce genre de choses. Je vais essayer d’un peu plus chiader mes articles, faire quelques billets d’humeur mais aussi des “dossiers”.

Ecrire au café

Voilà en très gros, on aura le blog “petits papillons, ma vie est jolie” et le “raaaaah, ça m’énerve”, parce que ce sont vraiment les deux facettes de ma personne et que je ne suis pas sûre que le tout soit un cocktail qui ne file pas mal à la tête.  Maintenant, faut que je me mette au travail. Et ici, ça va devenir quoi ? Ca va disparaître. C’est un peu quelque chose pour moi. Ca fait 13 ans que j’écris ici, c’est le projet le plus long de ma vie. C’est mon vieux doudou qui pue, je l’aime même si je m’en occupe mal, j’aime écrire et m’exprimer, passer mon dimanche à tout écrire et programmer pour la semaine, marcher en formant des mots dans ma tête (oui, je fais ça)… Mais la plupart des vieux articles, je n’en fais plus rien, j’oublie parfois qu’ils existent… Du coup, je vais récupérer certains d’entre eux pour les publier là où ils sont les plus pertinents (notamment les séries), le reste, je téléchargerai une archive et bye.

Serre livre rouge

Bref, je vais travailler à ces nouveaux blogs, je vous tiens au courant (parce que je suis persuadée que vous êtes absolument intéressés par la nouvelle).

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Vingtenaires : clap de fin »

  1. Kate dit :

    Nina, je découvre ce clap de fin avec une certaine tristesse, mais cette décision te ressemble et je peux comprendre ce besoin de changement. J’ai fait « ta connaissance » il y a quelques années via P-O et depuis, je n’ai jamais cessé de te lire. Je ne suis sans doute pas en ligne avec toutes tes prises de position, mais j’ai toujours apprécié ton authenticité et ta cohérence, l’affirmation de certaines valeurs dans lesquelles je peux me reconnaître, ta générosité aussi qui se reflète dans tous tous tes centres d’intérêt. C’est sans doute la force de ce blog, le fait que tu aies réussi à dire qui tu étais et à être toi-même, sans le dire non plus complètement 🙂 En attendant la sortie du livre que tu vas finir par publier, sans aucun doute, je vais donc continuer à te suivre sur les deux adresses que tu nous indiqueras. Et je ferai moi-même ce travail de réconciliation de ces deux mondes, car c’est sans doute là qu’est toute ta richesse, donc keep going ! Merci ! Kate

    • Merci Kate 🙂 Ce n’est pas si évident comme décision même si, dans les faits, c’est juste un changement de nom 😉 Mais je me rends compte que certaines prises de position que j’ai peuvent paraître très ou trop tranchées et je crois que j’ai envie d’y consacrer un espace à part entière. D’abord pour moi, pour pouvoir approfondir un peu certains sujets en faisant quelques recherches (et me forcer à pas trop rater de wagons de l’actualité) mais en ayant un côté plus léger parce que… ben, ce sont mes deux facettes, j’ai pas envie que ma plume ne serve qu’à parler politique et société, je finirais aigrie sinon 😉 Mais comme ça, avec 2 univers différents, ceux qui aiment la plume sans forcément adhérer à mes positions ne seront pas « agacés » par certains articles. Merci en tout cas pour tes encouragements, ça fait plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *