Dark : basons le suspense sur la triche

Ok j’exagère mais voici un axe qui est intéressant à creuser. Après le non suspense de Big little lies, une autre série m’a un peu agacée sur le sujet : Dark de Netfix. Je m’étais jetée avec gourmandise sur cette série qui semblait avoir bouleversé tous ceux qui l’avait regardée. Ma déception fut aussi élevée que mes attentes.

Dark de Netflix

Déjà, une série où je devine les événements et révélations avant qu’ils n’arrivent, ça m’agace parce que je ne cherche pas forcément à dénouer les noeuds du scénario, je ne demande qu’à monter dans la barque et suivre les rails de l’attraction. Alors, déjà, j’ai compris quasi de suite l’histoire de Mikkele, avant même que la série ne torpille le suspense d’elle-même en nous montrant qui est qui en 86 et en 2019 : “HE MAIS REGARDE QUI EST QUI, TU CROIS PAS QUE CA VA AVOIR UNE IMPORTANCE ? *wink wink*”. Mais l’histoire de Mikkele n’est qu’un élément dans un enchevêtrement complexe et pour nous perdre, va y avoir de la triche.

Jurassic Park ride

Deux éléments vont retenir mon attention et pour ceux qui ne veulent pas savoir car ils n’ont pas encore regardé la série mais envisagent de le faire, sautez au paragraphe suivant. Nous nous sommes faits bananer sur deux éléments du récit : l’identité du petit garçon retrouvé mort et l’identité de l’homme barbu… Parce que c’est de la triche. Sur le petit garçon : j’ai naturellement pensé qu’il s’agissait du frère d’Ulrich mais vu que ce dernier ne le reconnaît pas, j’ai pensé à un autre gosse, une histoire encore à découvrir… alors oui, ok, trente trois ans ont passé, le corps est mutilé et ce corps n’est pas censé être dans cette temporalité là mais… Je sais pas, ça reste son frère. Mais la vraie arnaque, c’est l’homme barbu… J’avais envisagé que ce soit Jonas du futur mais ça ne marchait pas par rapport aux années : normalement, les sauts dans temps se font de 33 ans en 33 ans. L’homme barbu ne peut en aucun cas avoir la cinquantaine. Alors peut-être que la règle change après mais on n’est pas au courant de ça : c’est de la triche.

Jonas et Jonas dans Dark sur netflix

Bon rajoutons à ces incohérences et changements de règles des personnages un peu con. Je me doute bien que les personnages sont sidérés de voyager dans le temps mais quand l’un d’entre eux passe son temps à se faire dire qu’il est en 86 mais qu’il continue à chercher ses parents du présent, je suis un peu fatiguée. D’ailleurs, les personnages restent assez placides devant les bizarreries. On a par exemple une femme en cavale avec son fils, un homme qu’elle n’a jamais vu vient l’interpeller au milieu d’une route, l’appelle par son nom ainsi que son enfant mais elle reste de bonne composition “oui, c’est nous”. Vous êtes en cavale, tu devrais flipper qu’un inconnu aux nombreux pansements sur le visage sache qui tu es… C’est des détails mais ça me fait sortir un peu du récit en mode “mais t’es con ou quoi ? Ca t’interpelle pas un peu ce qu’il vient de se passer?”. Non, les gens sont placides, ils acceptent ce qu’il se passe de bizarre dans le plus grand calme. Et je ne vais pas m’attarder sur les pistes oubliées genre le gamin enlevé dans le présent au début de la série qui n’est plus traité, les intrigues amoureuses sans grand intérêt.

Dark, série Netflix

Du coup, est-ce que je conseille la série ? Pas vraiment. C’est pas désagréable à regarder et peut tout à fait vous faire passer un bon dimanche après-midi mais cette saison n’est qu’une préquelle à une suite qui semble un peu plus intéressante. 8 épisodes juste pour lancer des pistes et faire partir l’histoire sur un tout autre délire deux minutes avant la fin, c’est long.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 réflexions au sujet de « Dark : basons le suspense sur la triche »

  1. ellea40ans - Stephanie dit :

    j’ai commencé a regarder. Puis je me suis arrêtée très vite. Je me suis dis que j’allais peut-être continuer. Mais là, non. Je te souhaite une bonne semaine

    • Tu peux regarder pour te faire ton propre avis, ce n’est vraiment qu’un avis très subjectif et je serais intéressée par ton ressenti final. En fait, le truc le plus agaçant pour moi, c’est que ce qui s’annonce dans la saison 2 m’intéresse beaucoup plus mais n’a plus grand chose à voir avec la saison 1… 😀 Mais mater une saison entière en mode « moui… » et ne kiffer que les 3 dernières minutes, ça a quelque chose d’un peu frustrant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *