Je ne suis pas un serial killer de Dan Wells

Je suis très très en retard sur mes chroniques livres mais comme j’ai lu pas mal de séries, je vais pouvoir me rattraper.

je-ne-suis-pas-un-serial-killer

En attendant, je voulais vous parler d’un petit bijou trouvé par hasard cet été dans une boutique style Maxi livre : « Je ne suis pas un serial killer » de Dan Wells. L’histoire : le jeune John Wayne Cleaver est un adolescent perturbé aux pulsions meurtrières de plus en plus prononcées. Pour éviter de verser dans la violence qui l’attire de plus en plus, il passe son temps à la morgue tenue par sa mère et sa tante à aider à embaumer les corps. Il est suivi par un psy à qui il cache tant bien que mal ses pulsions.

les-troubles-psychologiques-et-psychopthologie-de-ladolescent

Pendant ce temps, en ville, a lieu un premier crime atroce. La mère de John, consciente qu’il n’est pas sain pour un ado de tripatouiller les morts, décide d’interdire à son fils d’approcher de la morgue. De plus en plus en proie à ses pulsions, il va donc utiliser ses envies de meurtres pour tenter de trouver qui est le serial killer qui agit en ville.

Morgue

Avec un résumé comme ça, autant vous dire qu’il me brûlait de lire ce livre qui m’a résisté 6 petites heures, le temps de rentrer à Paris avec mon beau-frère au volant (j’ai la chance de ne pas être malade en voiture). Car le livre est bien écrit, la personnalité de John bien travaillée, ses relations avec son psy et sa mère intéressantes. Je pourrais même recommander ce livre les yeux fermés mais…

lire

… il y a des éléments qui m’ont déçue. Sans rien déflorer de l’intrigue, j’ai trouvé trop rapidement le coupable alors que je ne me pense pas très douée dans cet exercice. Exemple dans Broadchurch, je pensais que le petit garçon avait été tué par

Spoiler:
{la Grand Mère}

car je ne voyais pas d’autres explications à l’existence de ce personnage (je ne vois donc aucune explication à l’existence de ce personnage). Par ailleurs et là, c’est vraiment ce qui m’a dérangée, l’auteur a choisi d’intégrer une dimension fantastique à son récit là où il n’y en avait pas besoin et gâche légèrement la dimension psychologique du récit.

spiral-by-isi-akahome

Cependant le tout reste agréable à lire et ne tombe pas des mains. Ce roman était le premier d’une série, apparemment, et peut souffrir de défauts de jeunesse, comme on dit. Si je ne cours pas après la suite, je pourrai la lire avec plaisir si je tombe dessus.

Un bon polar de vacances.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *