Le management par le croissant

Je m’interroge souvent sur les compétences managériales des uns et des autres. Qu’est-ce qu’un bon manager ? Celui que je trouve bon manager fait-il l’unanimité ? Pour moi, un bon manager est celui qui partage ses compétences, me fait suffisamment confiance pour ne pas contrôler mon taf toutes les 5 mn (mais ne me perd pas de vue pour autant), et sait faire preuve de justesse (en gros souligner le bon travail et réprimander le mauvais tout en essayant de trouver des solutions pour que ça ne se reproduise pas. Oui, des fois, il arrive qu’on sache pas tout faire…). Et, évidemment, de l’humanité.

manager

Il y a quelques temps sur Twitter, nous débattions avec je ne sais plus qui (désolée…) des managers qui n’offrent jamais de croissants à leur équipe. En mon âme et conscience, j’ai répondu “c’est scandaleux!”. Il n’y a certes aucune obligation et un bon manager peut avoir quelques oursins dans les poches. Sauf que c’est le petit geste qui fait la différence. Evidemment, je dis croissant mais ça pourrait être un café, une friandise ou même une chocolatine. Il y a des périodes parfois tendues au boulot, les dossiers qui s’accumulent, les deadlines immuables qui s’approchent à toute vitesse, implacables comme un mur qui vous explosera la gueule si vous ne tenez pas les délais… Bref, y a des jours où on est zen et d’autres non. Face à nous, le manager qui doit quand même s’assurer qu’on rend les trucs à temps parce qu’à un moment, si une tête doit sauter, ça peut être la vôtre certes mais rien ne garantit qu’il ne soit pas éclaboussé/blessé voire tué dans l’histoire… Un bon manager comprendra que le fouet ne peut pas être le seul moteur et qu’il faut savoir aussi faire un petit geste. De type offrir un croissant.

croissants

(c) Rico Sin Azùcar

Le réveil sonne. L’heure de quitter la tendre chaleur de sa couette pour aller au boulot. Ayant eu quelques petites expériences professionnelles comme vous le savez, j’ai eu un bon paquet de managers. Les managers “heu ben fais ça et… ben salut !” voire les “ah, tu taffes ? Heu ben c’est bien, c’est à dire que j’avais un peu oublié de te suivre, huhu !” ou au contraire les hystéros “t’as mal fait ton taf. Tout est de ta faute, tu es la pire employée du monde…Et si je te crie dessus, c’est pour pas qu’on voit que moi, j’en fous pas une”. Bref, j’ai pas toujours eu la gagne à ce niveau là et y avait des matins où j’avais envie de frapper le réveil tant me sortir du lit me donnait envie de hurler, de me rouler par terre parce que, putain, je veux pas y aller. Je ne dis pas que le management est facile, je trouve même qu’il faudrait arrêter de le sacraliser car on n’est pas tous faits pour ça. Et c’est pas grave, chacun ses qualités.

pleurs-coleres

Mais puisque vous voilà manager, comment se comporter ? Oui, il faut offrir des croissants à ses équipes. Ou un café ou peu importe. Non pas pour se les mettre dans la poche et la jouer copains copains (erreur) mais pour reconnaître de temps en temps le bon travail, une sorte de mini récompense qui ne coûte rien (quoi que le prix du croissant devient délirant), que nous sommes entre humains avant tout. Offrir un croissant, chocolatine, une madeleine ou un café ne nuit pas à l’autorité, bien au contraire. La bienveillance vis à vis de ses équipes EST une bonne idée, quoi qu’il en soit. Usez en !

PS : Je suis TELLEMENT fière de mon titre

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions sur “Le management par le croissant

  1. Bonjour,
    Cela déjà pas mal de temps que je viens régulièrement pour lire le blog. Il est très sympathique même si parfoir un peu trop « girly » mais c’est totalement subjectif vu que je suis un homme 😉

    Bref pour en revenir à l’article. Je te comprends tout à fait. J’ai 33 ans et j’ai maintenant une dizaine d’années d’expérience et je dois avouer que j’en ai de plus en plus marre de ce management à la française. Ce management qui consiste à considérer les gens comme des lignes excel et surtout des personnes. Marre de ce management où l’on presse la personne jusqu’à ce qu’elle en ai ras le bol et démissionne pour ensuite passer à la personne suivante.
    Et surtout plus que tout, ras le bol de ce management qui consiste à tout déléguer à ses ressources sous prétexte du « moi je suis manageur, tu comprends j’ai plein de boulot donc je te demande de faire en plus les tâches que je n’ai pas envie de faire même si c’est mon job »
    Bref, je ne pense pas que cela se passe comme ça dans les entreprises, loin de là, mais je pense que aujourd’hui, il y a un vrai problème sur la manière de former, de recruter ces manageurs.
    Et malheureusement, j’ai tendance à penser que cela ne va pas aller en s’arrangeant.

    1. Petit rectificatif, je me suis rendu compte que en écrivant vite, j’avais oublié des mots. encore pardon.

      Bonjour,
      Cela fait déjà pas mal de temps que je viens régulièrement pour lire le blog. Il est très sympathique même si parfois un peu trop « girly » mais c’est totalement subjectif vu que je suis un homme 😉

      Bref pour en revenir à l’article. Je te comprends tout à fait. J’ai 33 ans et j’ai maintenant une dizaine d’années d’expérience et je dois avouer que j’en ai de plus en plus marre de ce management à la française. Ce management qui consiste à considérer les gens comme des lignes excel et surtout pas des personnes. Marre de ce management où l’on presse la personne jusqu’à ce qu’elle en ai ras le bol et démissionne pour ensuite passer à la personne suivante.
      Et surtout plus que tout, ras le bol de ce management qui consiste à tout déléguer à ses ressources sous prétexte du « moi je suis manageur, tu comprends j’ai plein de boulot donc je te demande de faire en plus les tâches que je n’ai pas envie de faire même si c’est mon job »
      Bref, je ne pense pas que cela se passe comme ça dans toutes les entreprises, loin de là, mais je pense qu’aujourd’hui, il y a un vrai problème sur la manière de former, de recruter ces manageurs.
      Et malheureusement, j’ai tendance à penser que cela ne va pas aller en s’arrangeant.

      Fin du rectificatif.
      Et oui, pour les croissants ou le café voir même la clope. Cela serait bien de temps en temps que le manageur offre le petit dej au lieu de venir squatter celui des salariés. Combien de fois pour faire plaisir à mes camarades de bureaux je suis venu avec les croissants le matin et que bizarrement le manageur vient squatter le bureau dans l’heure qui suit…. bref !!!!

      Bonne continuation ce blog 🙂

  2. Voilà les vrais combats ! 😉 Tu es bien placée pour savoir combien j’ai du me battre pour préserver les croissants pour les agents…

    D’un autre côté, je me rends compte que mon boss nous a offert 1 fois les croissants, et 2 fois le champagne. C’est peu ! (oui, nous on fête les victoires avec une bouteille)

    1. Moi le calcul est vite fait. depuis 3 ans que j’ai changé de postes et donc de manager, pas une seule fois, le manager qui s’est occupé de moi m’a offert le petit déjeuner ou quoi que ce soit.
      Et en trois ans, j’ai eu 3 chefs différents.
      Ah si autant pour moi, une fois mon Directeur technique, m’a offert le MCdo le soir parce que j’ai travaillé toute la nuit. Et en récompense pour ça, je n’ai jamais été payé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *