DSK, reviendra, reviendra pas…

D’ordinaire, le samedi, je fais l’économie d’un article ou j’écris une bafouille plus légère que la meilleure des crèmes chantilly. Mais aujourd’hui, y a quelque chose qui me turlupine et j’ai besoin de prendre ma plume virtuelle. Pour une fois, j’arrive pas à avoir un avis tranché et argumenté et ça m’agace.

agacee.jpg

Revenons donc sur l’affaire DSK, le coupable devenu presque innocent hier (rappelons nous que les poursuites continuent, il n’est pas innocenté pour le moment), la victime de l’impitoyable machine judiciaire américaine et d’une dealeuse de drogue blanchisseuse d’argent. Je ne suis toujours convaincue par aucune des versions, en fait. Un piège ? Il y a sauté dedans à pieds joints alors que quelques jours plus tôt, il disait justement qu’il savait qu’on pourrait lui tendre un piège sur ce point. Et une femme qui n’a pas un comportement irréprochable est-elle protégée contre toute tentative de viol ? Je veux dire on peut blanchir de l’argent et être malgré tout victime d’un pervers surexcité. Je ne sais pas. Je n’y étais pas dans cette chambre. Passons sur ce doute somme tout légitime pour arriver au point essentiel de mes interrogations : Strauss Kahn reviendra-t-il ?

Dominique-Strauss-Kahn.jpg

Petite politique fiction : le 18 juillet, Strauss Kahn est blanchi et le PS a retardé ses primaires au cas où. Osera-t-il présenter sa candidature ou se placera-t-il derrière un candidat genre Martine… Sans aucun mauvais jeu de mot. J’ai du mal à croire à un tel retour en grâce et je n’arrive pas à me décider à y voir une bonne ou une mauvaise chose. Peut-être est-il effectivement innocent et il est légitime qu’il reprenne sa vie mais tout ça reste un peu frais. Si pour les primaires, mon candidat était déjà choisi (même si ce serait bien qu’il mette un peu la pédale douce, je commence à être fatiguée de le voir partout), imaginons que DSK revienne, prenne la place de Martine aux primaires (elle sera bien ravie de lui céder à ce qu’il me semble) et l’emporte. Peut-il devenir président moins d’un an après une affaire de moeurs même s’il a été blanchi ? Nul doute que ses adversaires ne l’attaqueront pas sur le sujet mais je ne peux m’empêcher de me poser la question. Cette histoire est-elle la pire chose qui pouvait arriver au PS ou un simple aléa bien négocié ?

virage.jpg

En fait, je n’arrive pas moi-même à trancher. Voterais-je Strauss Kahn aux présidentielles ? Aurais-je confiance en un homme manifestement gouverné par sa quéquette qu’il trempe un peu partout ? D’un autre côté, il a bien le droit de s’envoyer toutes les femmes consentantes de la Terre, du moment qu’il le fait sur son temps libre. A ce que j’en sais, ses
grands besoins sexuels ne l’ont pas empêché d’être un bon directeur du FMI. Puis a-t-on le droit d’opposer comme argument un grand appétit sexuel pour remettre en cause les compétences politiques d’un homme ? Ca n’a juste rien à voir et de ce que l’on sait de nos ex Présidents, beaucoup avaient la bite entre les mains, prêts à conquérir de nouveaux horizons… Elle est un peu étrange cette phrase mais je la laisse. Pourtant, j’ai du mal à y croire. J’ai un peu peur de la suite. Si DSK revient et que les militants PS le choisissent, ne garantit-on pas la voie royale à Sarko qui n’en demandait pas tant ? Car peu importe l’homme et ses compétences, comme dit ma mère : “il n’y a pas de fumée sans feu” et même s’il est lavé de toute accusation, restera le poids de la suspicion.

Non ?

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions sur “DSK, reviendra, reviendra pas…

  1. Les filles, loin des réactions émotionnelles, il-y-a quelques évidences incontournables :

    -La synchronisation de cette affaire avec le calendrier électoral français ne peut pas être un hasard : ce type vit comme cela depuis 42 ans, et ça lui sauterait à la figure juste au moment où il va se déclarer candidat aux primaires du PS ? Allons donc ! Penser que cela puisse être un hasard, c’est croire au Père Noël.
    -Il faut vraiment ne rien connaître au monde des puissants pour imaginer que la direction du Sofitel, hôtel français, et s’agissant de DSK, puisse décider d’appeler la police au lieu de faire pression sur la femme de chambre pour étouffer l’affaire, sans se couvrir en appellant la
    Direction du groupe Accord pour demander des instructions, laquelle direction ne peut qu’appeler le Quai d’Orsay, lequel en réfère immédiatement au Premier Ministre. Avant l’implication de la justice américaine, il-y-a automatiquement une décision du gouvernement français. Contrairement à l’impression qu’on veut nous donner, DSK n’est pas un seul instant un justiciable ordinaire. Il a été traité comme ce qu’il est, un personnage politique de premier plan au-dessus des lois, que d’autres personnages politiques de premier plan au-dessus des lois essaient de neutraliser .
    -Regardez Tristane Banon : elle avait annoncé ne pas vouloir aider la justice américaine ; ce week-end DSK semble s’en tirer, elle annonce aussitôt qu’elle portera plainte mardi ; Ca ne vous évoque pas un plan de secours ?

    Pour qui connaît un-petit-peu les réalités du monde-je ne suis hélas plus un vingtenaire-la manipulation politique est juste évidente. Quant-à la phrase « il-n’y-a pas de fumée sans feu », il suffit d’avoir fréquenté un labo de chimie pour savoir qu’il-y-a des centaines de façons d’en faire sans feu. Elle sert surtout à permettre aux ragoteurs et médisants de tous poils de faire un maximum de mal sur cette terre, depuis que le monde est monde.

  2. @ Antoine:

    L’argumentation est convaincante, je me suis moi même posé la question. Le principal hic avec cette théorie, c’est qu’on prête un certain machiavélisme à ceux derrière l’affaire, tout en étant sacrément naïf quant au fonctionnement de la justice et de la presse d’investigation US. Les incohérences allaient forcément ressortir et une fois que la machine médiatico-judiciaire s’est retournée, quelqu’un va forcément devoir payer.

    C’est principalement pour ça que je doute d’un « Sofitelgate ». Après qu’il y ai eu une utilisation d’un fait divers assez mal monté à des fins politique, peut être…
    Bref on a encore beaucoup trop de zones d’ombres.

  3. Je n’en fais pas une théorie, j’expose juste deux faits indiscutables : l’invraisemblable coïncidence avec le calendrier électoral, et l’inévitable pyramide de coups de fils et ouvertures de parapluies divers qui mène automatiquement au plus haut niveau de l’état. A par ça, tout homme d’action sait bien que des c., on en fait dés que l’on se lève le matin, et que l’essentiel est d’agir. On s’arrangera bien pour que ne payent que des lampistes, et l’essentiel est acquis : l’homme politique que les sondages donnaient gagnant contre le président sortant dans tous les cas de figure n’est plus un problème, comme dit dans l’article. : il restera toujours la suspicion, et l’image dégradante de la « perp walk ». Sans compter l’étalage de la fortune du couple, en comparaison duquel l’épisode de la Porsche est roupie de sansonnet.

  4. J’ai moi-même, au tout début de cette histoire, pensé à l’exploitation opportuniste d’un travers régulier de DSK . Des relations sexuelles de ce type, il-y-en-a tous les jours dans les hôtels de luxe de la planète. N’oubliez pas que Strauss-Kahn a lui-même reconnu avoir utilisé les services d’une call-girl qui l’aurait quitté vers 3h du matin. Lorsqu’il-y-a un problème, il se règle avec quelques billets de 100€, avec ou sans l’intervention de la direction de l’hôtel, et ce pour des gens immensément moins puissants que DSK. Je le répète : cet homme n’a justement pas du tout été traité comme un citoyen ordinaire, bien au contraire.

    Mais cela, c’était avant que l’on connaisse les accointances de la plaignante avec la pègre. Ceci, relié aux invraisemblances de calendrier pointées plus haut, mène plutôt vers un coup monté par une officine un peu maladroite comme il-y-en-a tant. On peut penser qu’un S.R. aurait su trouver une victime au-dessus de tous soupçons, contrainte à collaborer par chantage.

    A part cela, il est vrai que l’on en sait trop peu, mais c’est le cas pour toutes les manipulations de l’histoire : elles restent des mystères. Et il faut pourtant bien se faire une opinion.

  5. « elle sera bien ravie de lui céder à ce qu’il me semble » en effet, Martine ne semble pas trop emballée par un avenir présidentiel, mais bon…
    Le truc qu’on a tendance à oublier, c’est que la majorité de nos présidents français ont trainé des casseroles sexuelles. Certes moins grave qu’une suspicion de viol, mais si DSK est blanchi, on ne pourra lui reprocher son penchant pour les vagins.
    (je dis ça, je dis rien)(moi-même je suis en plein doute)

  6. Un dernier mot sur le sujet. L’on voit régulièrement des reportages sur des super-gendarmes par-ci, des super-flics par là, ou sur les soldats d’élite des forces spéciales, sans compter les Services de Renseignement, moins médiatisés bien sûr. La carrière dans ces métiers physiques est courte. Que deviennent-ils ensuite ? On en retrouve beaucoup assurant la sécurité de grands groupes privés, d’hôtels internationaux, ou dans des officines de sécurité (et de déstabilisation) diverses. Ces activités sont du type dont on ne parle pas, donc peu connues du grand public.

    Ce qui fait qu’il a toujours tendance à considérer ce genre d’hypothèse comme rocambolesque, alors qu’en fait le monde est plein de ces officines, et de gens qui y ont recours. Le discours politiquement correct donne l’impression d’un monde policé, ou chaque chose est à sa place et bien organisé. Dans la réalité, et loin du mythe de l’Etat de Droit, la vie n’est qu’une féroce foire d’empoigne où tous les coups sont permis. Et pratiqués, particulièrement on s’en doute, dans le monde des affaires et du pouvoir.

  7. Nina, je ne te parle pas des militaires ou policiers standards, mais de ceux de haut vol. L’armée n’est pas la DGSE, ou les commandos Hubert, ni le raid ou le GIGN. Ceux-là ont un savoir-faire de tout premier ordre dans le domaine de la sécurité, et un certain nombre en fait quelque chose quand il quitte le service. Exemple le plus connu : le capitaine Paul Barril, ex super-gendarme de la cellule anti-terroriste de l’Elysée, ex membre du GIGN, qui à ouvert une de ces officines de sécurité. Tape son nom sur Wikipédia. Mais il-y-en a bien d’autres. Il suffit de suivre un peu l’actualité géopolitique pour entendre régulièrement parler de ces reconvertis, ne serait-ce qu’en Irak, avec les « contractors », ou en Afrique avec les mercenaires de tous poils. Et ceux-là ne sont que des militaires standards, juste un peu plus aventureux que les autres. Un commentaire de blog est un peu court pour faire ton éducation sur le sujet. Si tu veux en savoir plus, bouquine de ton coté.

    Et lorsque tu dis que l’on n’en a pas parlé dans cette affaire, c’est faux. Des journalistes plus
    « D’investigation » que d’autres on remarqué que le chef de la sécurité du Sofitel était un ancien gradé de haut niveau de la Police Nationale. Je n’en tire aucune conclusion : on en sait encore trop peu. Je corrige une erreur, c’est tout.

    Bises.

  8. En relisant ton commentaire, il me semble utile d’apporter d’autres précisions. Quand tu dis qu’on n’en a pas parlé dans cette affaire, pas au début, c’est tout. Dés que les cotés louche de Nafissatou Dialo ont été connus, des élus socialistes ont évoqué la piste de la machination, et de ces officines. moi, j’y ai pensé tout-de-suite. Ce qui m’a horripilé dans cette affaire, c’est l’immédiat discours politiquement correct sur les droit des femmes, la Justice et les puissants, etc… etc… Alors que comme dit plus haut la probabilité d’une machination est très élevée.

    Je précise: le viol est une chose qui me dégoûte profondément. Le sort des femmes dans le monde me bouleverse et je suis toujours de leur coté. Il n’en est pas moins vrai que l’accusation de viol est une de leurs armes, et que les mensonges sur ce sujet sont nombreux. Il faut être intransigeant avec les violeurs, MAIS ENCORE FAUT-IL QU’IL-Y-AIT EU VIOL. Et dans ce cas le doute est ENORME. Alors avant de délirer comme tout le monde l’a fait depuis le début de cette histoire: wait and see, please.

  9. Bon, encore une réponse et de mon coté, on va en rester là. Bon Dieu! mais ne peux-tu comprendre qu’il ne suffit pas de dire « M’sieur y m’a fait ça » pour que la messe soit dite et que tu sois vengée ? C’est pas ça, la vie, Nina. La justice est difficile à rendre, tout le monde peut mentir, beaucoup de gens mentent comme ils respirent, et encore un peu plus dans la partie féminine de la population. Outreau, tu connais ? Tu ne sais rien de cette affaire, comme nous tous, encore moins du monde, ce site ne s’appelle pas « Les Vingtenaires » pour rien, et pourtant tu as déjà jugé cet homme que tu ne connais pas personnellement, sur des on-dits et des ragots : c’est un queutard, il est coupable, qu’il aille en prison ! (pour 74 ans, peut-être, c’est-a-dire qu’il-y meure ?).

    Cette façon de voir le monde me glace le sang, Nina. Tu, me glace le sang.

  10. Et si personne n’avait parlé de la sécurité de l’hôtel, où aurais-je appris les antécédents de son chef? Ton manque de logique me sidère.

  11. S’il a violé une femme, c’est normal qu’il aille en prison, t’es complètement malade de prétendre le contraire ! Franchement, tu n’as aucune réflexion sur le sujet. Un complot ? Il a été ravi de se sauter la pauvre femme (qui a quand même eu l’épaule démise, ça, c’est un FAIT). Donc si je comprends bien, un puissant devra toujours avoir des condamnations moindres parce que forcément, il a été victime d’un complot. Toi qui aime ramener ta science, va étudier un peu les scandales sexuels des politiques, tu verras qu’on a vu bien pire par le passé…

    Maintenant, c’est pas la peine, tes théories sont grotesques, tu n’as aucun argument, je stoppe le débat avec toi ici.

  12. Sinon pour Outreau, renseigne-toi un peu, un couple innocenté a été remis en examen suite à de mauvais traitements sur leurs enfants. Il y a parfois des innocences qui n’en sont pas,tout le monde ment. Et en l’occurence, je trouve qu’on traîne salement dans la boue cette pauvre femme.

    Mais bon, Saint DSK est irréprochable, c’est pour ça que Tristane Banon n’est qu’une sale menteuse, je suppose, et ce depuis 2003. Dis donc, elle avait bien préparé son coup la petite…

  13. Ah et juste un truc, entendre une info dans une émission de télé ne veut pas dire que c’est vrai. Pour un accro des théories conspirationnistes, ça m’étonne que tu sortes ça comme argument. Ceci étant, même si c’est vrai, ça n’a tjs aucun rapport avec DSK mais chut, ne me ressors pas tes théories fumeuses.

    Mon Dieu, mon dieu, mon dieu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *