J’ai testé pour vous la Stevia

Par Pink Lady

Hé hé mes pioupious !

Me revoici avec un nouveau test ! Cette fois-ci, j’ai testé pour vous la stevia. Alors pour ceux et celles qui ne lisent pas les magazines féminins, je vous explique de quoi il retourne.

P1040614.JPG

La stevia est une herbe qui a la propriété d’être naturellement édulcorante, on en trouve au Paraguay et au Brésil. Ce sont ses feuilles qui donne son pouvoir sucrant, elles sont chargées en stévioside et rébaudioside A. Ca vous parle peut-être pas comme ça (moi-même, ça m’évoque pas grand chose) mais cette plante a un pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du sucre. Hé ouais ! Donc si tu suis bien, c’est pas calorique et naturel. Si tu vas sur le site de Purevia qui commercialise le sucre à base de stevia, tu apprendras plein de choses sur la stevia et tu en apprendras plus sur le rébaudioside A. Effet garanti lors des dîners en ville. Parce que la magie du Reb A (c’est son petit nom), c’est qu’il n’est pas assimilé par l’organisme, il va pas se stoquer dans la bouée ventrale, lui. Ce qui est intéressant, c’est que la Stevia est connue depuis longtemps par les Indiens Guarani et le Japon en est accro depuis 30 ans mais c’est tout nouveau chez nous. D’ailleurs, Purevia a obtenu le prix Nutridor 2010 dans la catégorie « Meilleure innovation produit nutritionnel alimentaire ». Bref, ce produit a été sur contrôlé donc pour ceux qui ont des sueurs froides dès qu’ils entendent le mot « édulcorant », respirez, c’est bon pour la santé.

Forcément, comme je suis une hystérique de la minceur, quand on m’a proposé de tester la boîte de sucre en morceau qui vient tout juste de sortir, j’ai dit oui et re oui. J’ai donc reçu un set petit-déjeuner tout mignon avec une nappe à pois, une petite cuillère à pois (je veux tout le service maintenant), la boîte Purevia, des céréales, un jus de fruit, un mug et un sachet de thé. Les agences prennent soin de la santé des blogueurs, tu as vu ? Oui bon, ok, j’ai fait café à la place de thé mais je suis une vraie caféïnomane.

ptitdeh.JPG

Maintenant passons au test. Pour vous, j’ai renoué avec le café sucré. Oui d’ordinaire, je le prends noir. Je verse mon café, je glisse dedans un seul morceau de stevia et je touille. C’est parti pour la dégustation. Et bien ça sucre autant que le sucre normal, ça a exactement la même consistance et ça n’a aucun arrière goût. Bref, si vous faites attention au sucre et que vous honnissez l’aspartame, la stevia est un excellent substitut. En fait, c’est exactement comme le sucre, les calories en moins.

Par contre, je n’aime pas le café sucré, je pense piler quelques morceaux pour voir si ça marche aussi en cuisine. Des gâteaux plus light, qui oserait dire non ? Parce que vu que c’est tout comme le sucre, il n’y a pas de risque de mauvaise surprise à l’arrivée. Non parce qu’une fois, j’avais fait de la crème anglaise avec de l’aspartame à la place du
sucre et c’était globalement dégueulasse.

Vous avez envie de tester ? Allez sur la page Facebook Purevia, de nombreuses dégustations ont lieu cette semaine sur Paris, elles sont annoncées sur la page. Et comme Purevia te veut du bien, ils ont également lancé un concours pour gagner un week-end bien-être pour 2.

PS : J’ai encore des progrès à faire en photo culinaire. Faudrait aussi que je m’achète de quoi avoir de la lumière chez moi…

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 réflexions sur “J’ai testé pour vous la Stevia

  1. Sur le fond : génial, un produit totalement naturel qu’on ne trouve pas du tout chez nous ! allons vite piller le brésil et le paraguay, transportons tout ça par avion pour apaiser nos angoisses de riches occidentaux qui boivent trop de soda ! o/
    Sur la forme : franchement, la première fois, ok, la deuxième fois moyen, mais là, ces articles consuméristes sans fond, ça devient vraiment pénible. Sûre de ton choix, Nina ? je trouve que ça donne un sacré coup de moins bien à ton blog et que ça n’a pas sa place ici. (Rien contre toi, Pinklady, juste le contenu dénote du reste, à mon humble avis).

  2. Heu, je ne crois pas que ce blog regorge d’articles consuméristes. J’aime bien tester de nouveaux trucs, trucs que je teste sans y être invitée la plupart du temps (cf l’aquabike, je me suis offert un cours pour voir). Je vais à un cours de zumba samedi et j’en parlerai aussi (cours payé par moi-même aussi) parce que ça fait longtemps que j’en entends parler, que j’ai envie de tester. Il est aussi fort possible que je fasse le crash test d’un produit minceur qui me fait sacrément de l’oeil, je vais finir par céder. Ah et un appareil de muscu que j’ai acheté, aussi, qui pue un peu l’arnaque…

    Concernant la stevia, ça fait longtemps que j’avais envie d’essayer et l’occasion a fait le larron. Je n’utilise quasi pas de sucre normal et l’aspartame ne me satisfait pas vraiment, l’alternative est intéressante car le goût est similaire dans une boisson chaude (il paraît que c’est autre chose quand on le croque, j’ai pas essayé).

    Maintenant, mon ancien blog, que je n’alimente plus par manque de temps, était pas mal constitué de tests produits (achetés ou offerts pour test) et c’est aussi ce que je lis car j’aime avoir l’avis des autres avant d’acheter. Et oui, la vie est aussi faite d’achats et je ne parle pas ici de produits de luxe mais de produits qui peuvent concerner pas mal de gens (notamment ceux qui cherchent à ne pas consommer trop de calories sans pour autant renoncer au plaisir du sucre).

    Je pense aussi que des articles étaient nettement plus dérangeants que celui-ci sur ce blog, c’est aussi le principe des blogs multi auteurs, on y parle de ce qui nous intéresse. J’ai choisi l’angle de la futilité parce que ça m’amuse, c’est drôle de se bâtir un personnage un peu hystérique, victime totale du marketing. Il y a à boire et à manger sur ce blog, chacun a son ou ses auteurs chouchous ou détestés. Que tu n’aimes pas mes articles est une chose, que tu remettes en cause l’ensemble du blog pour les 3 ou 4 articles que j’ai faits ici depuis le début de l’année, c’est plus discutable.

  3. tout dépend de l’angle de vue : sur le plan existenciel, c’est tout aussi crucial de parler de sucre que de ses ex ou de ses collegues de bureau : alors si quelque chose peut aider l’humanité à perdre du poids, je dis bravo ! sans compter que parmi tous les paranos du ouebe, on trouve ps mal de bouffeur de sucre, sans doute par compensation affective. et rien que pour cette cuillere a pois bleus, on en redemande! (encore un com qui ne casse pas trop de sucre sur le dos de la cuillere…mais ça me détend)

  4. Elle est mauve en fait mais vu l’éclairage chez moi, je concède que c’est pas si évident sur la photo. Et comme je suis dans ma période pois…:p

    Après, je suis curieuse de savoir si des gens vont tenter la stevia du coup ou pas.

  5. ah bon, alors, si c’est existentiel ça change tout. ça nous autorise à avoir des comportements qui vont en dépit du bon sens comme se gaver de fraises en hiver et faire venir du bio ou du naturel de l’autre bout du monde sans jamais se soucier des conséquences, juste pour notre confort existentiel … et puis de dire la semaine suivante, c’est quand même dingue, ce temps qui change, ces centrales qui fuient et de ne surtout jamais le raccrocher à son propre comportement.
    je ne suis pas une moralisatrice à deux balles (même si ça ressemble à ça, je le concède volontiers), mais ça me choque que l’on puisse dire sans souciller « ça vient du brésil et du paraguay » sans se demander s’il ne faut pas que ça y reste !

  6. Ooh! La jolie nappe à poids!
    Alors je ne connais pas cette marque là, mais la seule fois où j’ai gouté à la Stevia j’ai quand même trouvé qu’il y avait un violent arrière-gout de réglisse. C’est con parce que la réglisse j’aime pas ça…
    dommage que je ne sois pas en France pour aller déguster ce produit-ci!

  7. Sheena, pardon mais ton indignation est un peu ridicule. Surtout que tu ne dis rien sur le fait que je boive du café qui n’est pas non plus cultivé en France. Je suppose que toi, tu n’en bois pas. Pas plus que du thé. Et tu ne manges bien sûr aucun ananas, banane et co…

    Vois-tu, la nature est ainsi faite, certaines plantes ou fruits ne sont pas faits pour pousser dans nos contrées car le climat ne s’y prête pas. Doit-on éviter toute diversification alimentaire pour éviter les fuites dans les centrales nucléaires japonaises ? (oui, moi non plus, je ne vois pas le rapport, je rebondis sur ton comm).

    Alors, écoute, la prochaine fois, je ne dirai surtout pas d’où vient un produit comme ça, tu seras contente et les Japonais seront sauvés. Sinon, Purevia s’engage à une production responsable : http://www.purevia.fr/qui_sommes_nous

    Lilith : j’ai croqué un bout hier, c’est vrai que sans rien, ça a un petit goût de réglisse (mais j’aime bien la réglisse). Quand tu reviens, tu viendras boire un thé sucré à la maison 🙂

  8. effectivement je ne consomme aucun fruit exotique pour les mêmes raisons. pour ce qui est de la diversification alimentaire, j’imagine que tu es suffisamment intelligente pour faire la différence entre l’équilibre alimentaire qui est essentiel et la bataille de la minceur qui est totalement centré sur le nombril de nous autres, les riches qui n’aurions pas ce problème s’ils avaient simplement une alimentation saine, avec des produits disponibles sur les marchés locaux …
    et aussi ridicule te semble mon indignation, il ne me semble pas inintéressant de mettre en perspective nos habitudes alimentaires et consuméristes dans un contexte mondial et d’en mesurer les impacts, notamment environnementaux …

  9. OHlala, les vilains riches que nous sommes. Mais je note que tu ne réponds pas sur le café et le thé, je suppose donc que tu en consommes.

    Pour l’environnement, la stevia était déjà cultivée du temps des Indiens Guarani qui l’avaient totalement intégré dans leur alimentation. La stevia utilisée par Purevia est récoltée auprès de petits producteurs qui utilisent des méthodes de productions durables.

    Sinon, désolée j’adorerais ne consommer que des produits des marchés locaux mais, déjà, je vis sur Paris qui n’est pas vraiment une région agricole. Et quand j’achète des produits au marché, je ne connais pas toujours la provenance, si des pesticides ont été utilisés ou non… Et chez mon maraîcher, je trouve aussi des ananas ou des fraises françaises mûries sous serre, très sain, en effet…

    Enfin, je trouve que tu cherches vraiment la petite bête avec des arguments plus que bancaux (cf ton rapport avec le Japon, pardon mais les tsunamis, il y en avait bien avant les cultures intensives). Je pourrais bassement souligner que les petits producteurs de stevia doivent être assez contents d’être payés pour leur production. Consommer intelligemment ne signifie pas consommer aveuglément en renonçant à tout un tas de produits parce qu’ils viennent de loin.

    Sinon, je suppose que tu ne pars jamais en vacances parce que l’avion, ça détraque le climat et que ça fait des tsunamis. Non ? Ah.

  10. je suis aussi une accro du sucre ! c’est affreux ! alors j’ai acheté les dosettes, et le lendemain je recevais une réduction, pfff ^^ bon j’ai essayé les dosettes mais visiblement ça marche pas super (ou alors je suis vraiment trop difficile) ! alors peut-être que les morceaux sont mieux ^^ (lol) ! bisous !

    http://www.hellocoton.fr/mapage/feeline

  11. le débat ne doit pas passionner grand monde, mais tant pis…
    dans l’ordre : café et thé, j’en consomme peu (uniquement au boulot, en l’occurrence) mais j’en consomme. à la différence près que les filières de masse existent depuis longtemps, mais soit, tu as raison, il vaudrait mieux ne pas en consommer.
    tu l’as dit, petits producteurs. sont-ils armés pour s’attaquer à un marché de consommation de masse en conservant leurs principes de durabilité ? j’en doute fort, pour une raison simple : produire en respectant l’environnement, ça coûte.
    la région parisienne est une région agricole. et sans chercher à consommer ce que tu fais pousser sur ton balcon, tu peux commencer par consommer des produits de france, à la bonne saison, ce sera toujours mieux. l’indication de la provenance est tout simplement obligatoire. enfin, sur les marchés, tu trouves des maraîchers (qui peuvent bien vendre de tout) et des producteurs ; c’est bien entendu cette forme de consommation : producteur – consommateur, qui est la plus logique et durable.
    quant aux arguments que tu dis bancals, il n’y en avait qu’un : je constate que nous avons la fâcheuse habitude de dissocier nos actes de leurs conséquences, conséquences que nous déplorons par ailleurs. l’argument énergétique est simple : l’opinion publique a très peur du nucléaire mais n’est prête à aucun effort pour changer ses habitudes et réduire ses consommations énergétiques. s’interroger sur ce que l’on consomme, je ne pense pas que ce soit chercher la petite bête.

  12. Même joueur joue encore. Le truc, c’est que pour que le débat passionne, il faudrait quelque chose de consistant. Tu alignes les sophismes, tu confonds absolument tout. Tu arrives à associer agriculture et nucléaire. Donc si on achète pas à des petits producteurs, on encourage la production nucléaire et donc les accidents qui peuvent en découler, si je te suis bien.

    Alors parlons nucléaire. Au Paraguay, il n’y a pour l’heure aucune exploitation nucléaire (électricité provenant de l’hydro électricité), contrairement à la France qui compte 19 exploitations (première sur le nucléaire). Pour acheminer les produits du Paraguay en France, on utilise des cargos et des camions, rien qui ne marche à l’électrique (l’essence/le kérozène n’est pas nucléaire, je me sens obligée de préciser). C’est donc en consommant français auprès de producteurs utilisant de l’électricité essentiellement d’origine nucléaire (comme la plupart des Français) que tu as un comportement irresponsable sur la question.

    Ridicule ? Pas plus que ton argumentation. Il faudrait voir à ne pas tout confondre non plus. Mais je pressens que tu répètes un peu tout ce que tu entends sans chercher à faire la part des choses. On peut se questionner sur le nucléaire sans soucis, ça n’a juste aucun rapport avec l’agriculture en Amérique du Sud.

    Sinon, tu manges du chocolat ?

  13. tu as raison, ce n’est que mon métier, après tout. mais j’ai le tord de ne pas savoir vulgariser, je t’accorde volontiers. en ce qui te concerne, tu sais parfaitement déformer les propos des autres, félicitations !

  14. Je doute très franchement que ce soit ton métier… Tes propos sont tellement incohérents que si c’est vrai, je vais m’éclairer à la bougie (ou manger français, j’ai pas compris si tu étais spécialisée dans l’agriculture ou le nucléaire, toujours le même problème)

  15. J’avoue, j’ai pas pris la peine de lire les commentaires, ça partait déjà en débat pas beau du tout !

    Pour info, la stevia peut-être cultivée en France, et pas besoin de la transformer en « sucre en poudre », si vous dépassez le stade du … je peux brouter de l’herbe !

    Et c’est bon en plus !

    Voili voilou ! =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *