C’est bien de retenir la leçon… Mais pas à ce point !

Je voulais vous parler de mon week-end car j’en étais satisfaite, l’heure de plus m’a permis de faire foule de choses (je suis allée jusqu’à ranger sous mon lit, vous savez, ce lieu un peu légendaire qui sert de cimetière aux chaussettes…) mais finalement, je vais m’abstenir parce qu’on est déjà mercredi et qu’on est limite plus près du prochain week-end que du précédent. Alors on va parler couple et rupture. Et rémission. Enfin, on va parler amour quoi.


Il était une fois un garçon que nous nommerons Romain. Pendant quasi une demi décennie (5 ans quoi), Romain fut en couple avec Charlotte mais comme il arrive parfois, peut-être même souvent, ils finirent par se séparer. Charlotte m’expliqua qu’elle ne supportait plus son manque de concession, le fait qu’il ne veuille jamais sortir, qu’elle devait se battre pour le faire bouger… Bref, Charlotte et Romain se séparèrent.

Puis Romain rencontra Sandy et se dépêcha de se mettre en couple avec elle, l’amour n’attend pas, paraît-il. On peut aussi penser qu’il ne se supporte pas célibataire et s’est agrippé à cette fille comme Rose à son bout de bois lors du naufrage du Titanic. Référence ! Mais Romain n’étant pas idiot, il a noté que les femmes n’aimaient pas les hommes un peu mous qui  ne veulent pas sortir donc il se plie à la volonté de Sandy. Une sortie par ci, par là, et jamais il ne dit non. Charlotte est certes chafouine de voir que l’autre a réussi en 15 jours ce qu’elle n’a pas réussi en moult années. Ca m’avait fait un peu la même chose avec Guillaume 1er, j’ai lutté pendant quasi 5 ans pour qu’il
balance ses slibards sloggi gris (il devait en avoir une vingtaine) et ses pulls camionneurs 15 ans d’âge et ses chaussettes de tennis. Mais il avait des qualités aussi, faut pas croire, hein.
Deux ou trois mois après la rupture, il sort avec une jeune femme qui le relooke des pieds à la tête.  Alors évidemment, question : sommes-nous à ce point nulles ? Non, c’est le cas typique du « j’ai échoué, je change de vie, je prends le total contrepied de ce que j’étais ».

C’est bien de retenir les leçons de ses échecs passés, je ne dis pas. Seulement, j’ai toujours du mal à croire qu’on peut réellement changer du tout au tout. Sortons le bon vieil adage : « chassez le naturel, il revient au galop ». Qui d’entre nous n’a pas plusieurs fois dans sa vie pris la résolution de changer sur tel ou tel point et échoué plus ou moins lamentablement. Moi, par exemple, ça doit faire 10 ans que j’essaie désespérément de me lever plus tôt et j’ai beau faire, j’ai beau être motivée le soir en me couchant, quand le réveil sonne une demi-heure plus tôt, je grommelle, le fracasse et me rendors. Et le pire, c’est que je ne renonce toujours pas. Un jour, je me lèverai tôt pour pouvoir faire quelque chose le matin avant le boulot. Quelque chose d’autre que de me traîner sous la douche, me laver (tant qu’à faire couler l’eau, que ça serve), m’étaler mes crèmes partout, m’habiller, me maquiller et partir. Quelque chose d’utile, quoi.

De toute façon, il n’y a qu’une façon d’intégrer un réel changement, c’est d’y aller piano. Romain, en changeant du tout au tout, risque d’aller dans le mur. Parce que c’est trop brutal et que ça ne tiendra pas. Un peu comme quand on commence un régime radical et qu’on craque au bout de quelques jours pour se jeter sur la première chose hyper calorique qui passe  à notre portée.

Alors quoi ? C’est ça le message ? On ne peut pas changer ? Et bien non, je ne le pense pas. Enfin, si, mais petit à petit, on ne peut pas devenir un autre en quelques jours, c’est juste une question de logique. Et puis mieux que le changement, je vous propose : l’adaptabilité et le compromis . Ne pas toujours dire oui ou toujours dire non, faites des concessions mais gardez vos cojones dans le slip plutôt que de les offrir en cadeau à votre nouvelle copine pour qu’elle s’en fasse des boucles d’oreille.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions sur “C’est bien de retenir la leçon… Mais pas à ce point !

  1. A moins que ca ne l’arrange que Charlotte le quitte parce qu’au bout de 5 ans il a envie de voir autre chose. Il a peut-etre envie de sortir d’ailleurs, mais avec une autre que Charlotte.
    C’est comme aller en boite : on a envie d’aller en boite quand on n’est pas maqué. Ensuite, en couple, on ne voit plus l’intéret.
    Dans la phase de seduction on trouve cela chouette de sortir, peut-etre moins après car quitte a vivre dans la routine, autant que ce soit dans un bon canapé.

  2. Voui, j’aurais tendance à penser comme toi. Qu’on a certaines tendances naturellement, et qu’elles ne partent pas. Mais je pense aussi qu’on peut lutter soi même contre nos tendances avec lesquelles on n’est pas forcément tjrs d’accord soi même d’ailleurs.
    Je m’explique avec un exemple. Disons qu’on a une tendance pantouflarde. Rhhaaa qu’est ce qu’on aime son canapé, son lit, son plateau télé, dehors il fait froid, c’est loin, c’est plein de virus de grippe a partout….
    MAIS quelque part au fond de nous une petite voix nous dit « wououuu, tu n’as pas 70 ans, il y a plein de choses sympas à voir et à faire dehors, va explorer la civilisation de temps en temps ». Et du coup on se force un peu et en général on le regrette pas. Même chose pour ceux qui ont une tendance jean/baskets et qui de temps en temps sortent la robe et les talons etc…

  3. Au fait, d’après ce que j’ai cru comprendre via mon entourage proche, on devient « du matin » quand on a des gosses… contraints et forcés.

  4. Et quand je pense que mon ex (avec qui j’ai vécu 3 ans, qui a tellement eu la frousse de l’engagement… qu’il est parti en courant le jour où il a voulu m’acheter LA bague…)a rencontré une nana au moment de notre séparation il y a heu UN an et DEMI sera PAPA dans 6 mois… je devrais pas hein… mais je flippe pour sa nana s’il est resté comme il était!

  5. et toc, les coms autour des gosses qui reviennent !…chassez le naturel…bon, t’inquiete : ces questions là on se les pose tous et toutes, généralement quand on est largué d’ailleurs : qu’est ce que j’ai manqué là ??? du coup a passer des slips au shorties, je me tâte…pour le matin, fais comme moi : repond aux coms le matin et c’est le retard assuré au boulot…

  6. et oui, c’est comme ça! On ne peut pas changer radicalement!ton romain fait des efforts pour l’instant, qui le gonfleront forcément à un moment donné, et recommencer à être casanier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *