Meetic n’est pas une fatalité

Par Lucas

C’est marrant comme on en arrive à penser à Meetic… Un peu comme un dernier recours.
On se jure pendant des années ne jamais passer le pas. On s’en veut presque d’y avoir pensé. Parce que non, franchement, ya les amies des copains, les jolies demoiselles dans le RER, les jolies libraires dans la ville, les milanaises égarées, les marketeuses timides… Ca va, ca vient comme dirait Merlot (reprise de Bobby Lapointe).
Et puis un jour, carrément honteux on se dit : pourquoi pas après tout, je vais y aller sans complexes. Un peu comme une promesse…
Mais les autres sites l’étaient aussi un peu…

 Il y a eu PCC avec un prétexte culturel. Trouver une nana via les points communs… Bon, pourquoi pas…
Même sans points communs, les gouts de l’autre sont la marque de sa culture et de ses exigences, de son regard sur la vie et de ses envies. Bilan : Une nana rencontrée, emballée, puis 3 semaines de navigation aérienne avec des escales chez elle, de ci de là, et un largage final sans parachute : au revoir Lucaaaaas.

Il y a eu Adopte Un Mec  plus récemment, là où tous les mecs étaient chosifiés et n’avaient pas leur mot à dire. Un sacré coup à la fierté masculine, même en prenant ça au 2d degré. Mais voila… D’un coté, je n’étais pas assez beau gosse pour les nanas intéressantes (trop rares d’ailleurs), de l’autre les donzelles étaient insignifiantes, baignant dans le arènebi, Marc Musso et les lol.
Bilan : une demoiselle intéressante sans lendemain. Et des tas de profils de nanas uniformes, désespérantes de bêtise et de stérilité. That’s all folks.

Alors quand on est lassé de ces vagabondages, que faire ?
Je ne vais quand même pas sombrer dans la même vie que David Duchovny dans Californication ?
Comment sortir de ce quotidien nébuleux ? Oh tiens quess que je vois là bas. Ah bah oui, c’est la vraie vie !!

La vraie vie est plus attirante que jamais.

Mon ami Victor a trouvé sa compagne sur Meetic mais il bossait comme un fou toute la journée et il ne lui restait que le soir pour avoir un lien social. Quand on est crevé par sa journée de boulot, on a pas envie de sortir, qu’on soit le chercheur ou la pépite. D’où Meetic.
Perso j’ai le temps : j’ai la « chance » de chercher un emploi. Donc j’ai de quoi m’organiser pour prendre le temps d’envoyer mes demandes (Lucas le seul mec qui envoie ces LM & CV à 5h00 du mat’…) et aller dans des endroits adéquats par la suite.

« Je crois que mon lieu de rendez vous sera cette table en terrasse,
Café, croissant stylo papier, ca y est tout est en place (…)
Je vois passer une charmante dans un joli p’tit tailleur,
Elle me regarde comme on regarde un beau p’tit chômeur. »


Sauf qu’aux heures ouvertes tout le monde est au boulot.
Donc revenons aux heures classiques ; de 5à7, happy hours, voire de 9à12. Sortir pour rencontrer de nouvelles têtes, sourire à une inconnue qui passe, n’en garder aucune trace sinon celle du plaisir, en espérant qu’elle va rendre ce sourire sans y voir une sournoiserie. Interpeller une jolie demoiselle dans un bar, après un jeu de regards ou interpeller une nana et passer pour un
gros dragueur de merde qui va se prendre une bonne répartie dans sa face. Observer l’environnement comme un requin masqué ou un ingénu souriant : la verité est ailleurs…

Il faudrait peut-etre que je reprenne la série de Nina « Où trouver l’homme ? » et l’appliquer aux femmes.
Série qui aboutit à chaque épisode à un épilogue funeste. Heureusement que c’est une fiction… Même si la question demeure « Où ? »

En journée c’est donc mort, les gens travaillent.
« T’as pas fait un SWOT, Lucas ! Ceci est une Opportunité ! » dira le lecteur-requin, tu peux donc séduire des nanas sur leur lieu de travail, ces nanas qui bossent, elles. Oui je sais bien, d’ailleurs il faut que je vous publie un de ces jours les quelques épisodes de « Comment j’ai dragué ma libraire ».
Pffff, on tourne en rond dans cette affaire…

Day in, Day out

Donc j’étais prompt à passer le pas, à choisir la facilité et aller sur Meetic.
Mon budget serré m’en a empêché et m’a rendu plus prudent. Je m’en félicite ! Explications…

Chômeur, jeune diplômé, sans indemnités (il manquerait plus que ça, hors de question que je sois un boulet pour la société), je vis donc avec 500 € par mois. Je n’ai toujours pas digéré la remarque faite par une copine, avocate ds un gros cabinet Place Vendôme et qui m’a dit il y a 15 jours que j’étais habillé comme un sac. Bah oui Anastasie, mais ce sont des fringues que je traine depuis 5 ans voire plus. Pas de sous. Et entre internet, les impôts à provisionner (CSG, Taxes foncières, taxes locales, etc), EDF, les courses au Franprix, les charges de co-propriété, eh bah changer mes fringues c’est même pas pensable.

Comme je n’avais pas encore trop envie et pas le fric pour passer à Meetic, j’ai voulu créer mon propre bachelor, il y a deux mois, la saison 2 deSingulier Pluriel, mais cette année j’ai fait un bide monumental. Seulement une candidate s’est manifestée contre douze l’an dernier.

Vous me direz « mais sors ! rencontre du monde ! » Oui mais où ?
La seule solution que j’ai trouvé à ce désert affectif c’est de me plonger ds la recherche de boulot, synonyme de retour à la socialisation.
Sur le lieu de travail (Sarah Briot ripwizente) ou le samedi soir grâce à l’argent gagné. Mais le boulot tarde, Madame AFEC a beau me presser…

Face à ce desert social, j’ai donc repensé à faire rentrer Meetic chez moi, ne serait ce qu’un mois, quitte à faire un régime pasta.
Entre Le Monde.fr et Cadremploi.
Une fenêtre de rêve.
Cette promesse du crépuscule, le soir venu, quand des millions de célibataires se connectent sur leurs PC pour checker leur mails, pour lire quelques vies de merde, pour aller voir la vie de leurs amis sur Facebook et se sentir moins seul avec la lune dehors qui sourit.

Mais une simple promenade sur les forums et les topics dédiés à Meetic vous en dégoute pour de bon.
– Profils fake ou scam (africains ou des pays de l’est),
– Profils fake menés par Meetic pour solliciter le jeune naïf juste avant la fin de son abonnement,
– Tacite reconduction de l’abonnement à moins d’appeler un numéro surtaxé afin de mettre fin à cette arnaque,
– Abonnement qui, tout comme chez PCC, ne permet de parler qu’aux femmes qui sont abonnées à moins de… prendre l’option premium (payante…) qui permet elle de toucher tout le monde. ARGH !
Plus que l’arnaque, c’est le fait qu’on veuille me prendre pour un con qui m’exaspère.
Bref…

 On fait le bilan calmement…

Cet article n’est pas une invitation à sangloter.
J’ai vraiment envie de croire que je ne suis pas le seul dans une telle mouise sentimentale et humaine.
J’ai vraiment envie de croire que d’autres bonhommes célibataires promènent leur solitude derrière un sourire de façade mais, surtout, qu’il en est qui agissent. Je vais être égoiste mais tant pis pour les autres : quite à enfoncer le clou du cliché du « mec dragueur », je vais agir IRL. Histoire que les nanas aient la confirmation que les mecs qui draguent sont des reulous. Je me connais, même ds le jeu des regards et des sourires, j’ai la délicatesse de Mike Tyson… Alors ça va être funky d’aborder une jolie donzelle, comme ça à brule pourpoint au sortir de la médiathèque…

Et sinon, désolé pour cet article-intermède-catharsis, j’en avais peut-être besoin pour rebondir. Vos témoignage ou enfonçages, peu importe, sont les bienvenus et seront dans tous les cas pertinents. Perso, je pars m’installer à la terrasse d’un café… avec un bouquin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 réflexions sur “Meetic n’est pas une fatalité

  1. au moins faut il avoir essayé un site ou deux pour avoir un avis personnel sur la chose…il y a des sites pas trop cher : 50 € les six mois, voire gratuit (mais là c’est lourd et en général ça ne réponds pas, et c’est un peu comme les journaux gratuits : y’a a boire et a manger). Une fois le pied dedans, tu vas vite de rendre compte qu’on devient vite accroc, et qu’il faut garder la tête froide car la douche glacée suit de très près les fantasmes et autres films qu’on peut se faire au vu d’une photo ou d’une réponse…Statistiquement ça reste un moyen valable de faire des rencontres…apres, c’est le jeu du hasard, comme dans toute recontre, sauf si ton but (inconscient ou pas) n’est que de séduire…garde confiance et laisse faire….

  2. Ca ne donne pas envie de compatir, ton article, ça donne au mieux envie de rire… au pire de pleurer.

    Bien sûr que ça ne marchera jamais Meetic, puisque malgré ton titre, ta conclusion est que Meetic est une fatalité. Bah non. Meetic reste un moyen comme un autre, où tu croises autant, ou aussi peu de gens répondant aux attentes que dans la vie.

    En gros, dessères un peu le string, arrête un peu les jugements à l’emporte-pièce (une fille peut aimer Guillaume Musso et être intéressante, tu sais ? voire même aimer autre chose que Musso) (perso, j’sais pas, j’ai jamais lu). Et ça marchera peut-être. Ou pas. Comme IRL, quoi.

  3. C’est impressionnant comme le monde occidental accorde une place privilégiée à la notion de relation de couple. Tu as quelqu’un dans ta vie, donc tu es. Beaucoup considèrent que le sentiment de solitude est en grande partie du au célibat, sans même penser un instant à la famille et aux amis qui les entourent.
    Certes l’intimité est nécessaire à la préservation d’un bon équilibre affectif, mais ne serait-il pas possible d’élargir la définition de l’intimité. Le dalai-lama a dit : « l’intimité repose sur la volonté de s’ouvrir aux autres, à la famille, aux amis et même aux inconnus, de nouer des liens authentiques et profonds fondés sur l’humanité qui nous est commune à tous. » Si d’étroitites relations sont indispensables pour avoir le sentiment d’être heureux, et si nous n’avons personne dans notre vie, devons nous etre malheureux pour autant??
    En l’absence de conjoint, on a tous une famille et des amis avec lesquels partager des moments intimes, des conversations privées, des sentiments. On a toujorus la possibilité de se confier sans etre juger et de recevoir de l’aide et de l’affection.
    Comme le dit Nina, c’est lorsque l’on s’y attend le moins que l’on rencontre une personne susceotible de partager notre vie. ALors plutot que de courir après quelque chse que pour le moment nous n’avons pas, ne vaut il mieux pas se concentrer sur ce que nous avons et l’apprécier à sa juste valeur?

  4. Bonjour Lucas,
    Oui ce n’est pas facile…
    perso j’ai rencontré mon ex lors d’une fuite d’eau (c’est mon voisin du dessous)…comme quoi!s’il n’y avait pas eu cette fuite, on ne se serait jamais rencontrés dans l’immeuble…
    quand on travaille, ça devient plus difficile… en tout cas dans la vie pas facile de rencontrer une nouvelle personne car même si on est quelqu’un d’ouvert,elle reste quand même l’inconnu..et parfois ça peut faire peur…On n’a jamais autant parlé de rapidité de communication, de réseaux sociaux mais au final on se perd dans cette jungle jusqu’à en oublier le réel.
    Je me suis inscrite pendant 3 jours sur Meetic.En fait je trouve que ça ne sert à rien et puis j’aime pas cette idée de se mettre dans des cases, des critères physiques et blabla
    finalement je me dis que j’aurai du plus profiter de mes années étudiantes, rencontrer plus de monde
    enfin tout ça c’est bien compliqué…mais bon je fais quand même confiance à la vie mais il faut se remuer quand même…
    une jolie rencontre inattendue auquelle on ne s’y attendait plus.La vie nous réserve toujours des surprises! Je ne suis pas encore désespérée, j’y crois toujours!

  5. totalement anecdotique; mais proprio sur Paname à moins de 30 ans et en étant chômeur, faut pas abuser. Tu n’as pas droit -moralement- au RMI.
    SINON, t ‘as essayé de draguer tes voisines?

  6. Rohlàlà… les sites de rencontre gay, au moins, ne sont pas payant (enfin si, tu peux payer pour plus de fonctionnalités, mais ça s’utilise très bien sans aussi). Après, je sais pas, je trouve ça dur de tomber amoureux de quelqu’un rencontré sur un site qui sert à rencontrer des gens dont on DOIT tomber amoureux. Ça m’est arrivé deux fois, mais ça n’a abouti à rien de durable.
    Mon copain je l’ai rencontré sur le net, mais par hasard. C’était un lecteur de mon site d’écriture, il a rejoint l’équipe, et paf. Je veux pas fustiger les Meetic et cie, mais bon. Ces trucs nous poussent peut-être un peu trop à croire que l’amour c’est un truc obligatoire dans ta vie, sinon t’es trop nul trop la honte. Ceci dit, je peux comprendre que les moeurs changent et que le romantisme puisse se déplacer dans un univers virtuel. J’ai pas de problème spécifique avec ça, je crois même que l’Homme sait réinventer un nouveau mode de séduction qui peut tout aussi bien faire trembler le coeur qu’une caresse en live, mais à des centaines de kilomètres. Faut juste pas que ce soit la course pour trouver LA bonne, faut juste arrêter de se promener au milieu des étalages de profils comme au milieu des étalages de poissons morts. C’est ultra nul, ce mercantilisme, on n’est pas chez H&M à la recherche d’une nouvelle fringue à porter qui ira troooop bien avec notre teint.

    En gros : Internet, oui. Meetic, berk.

  7. sans réagir particulièrement à cet article, mais à tous les tiens en général, j’ai le sentiment que tu es tiraillé entre admiration et mépris. pour schématiser tu admires ceux qui prennent leur destin en main et méprises ceux qui suivent des sentiers que tu considères déjà battus. je pense, sans juger, que tu pourrais gagner sacrément en sérénité et en satisfaction si tu cessais de considérer l’anticonformisme ou le refus de la société comme une valeur ou comme une fin en soi, mais simplement comme une expression de la liberté de chacun. on peut être une personne profondément libre qui jouit pleinement de son libre arbitre sans avoir les mêmes besoins que toi ; en d’autres termes, si tu aimais les gens pour ce qu’ils sont plutôt que pour ce qu’ils font, si tu allais chercher un peu plus loin que leur situation sociale, leur job, leurs goûts, le degré de différence par rapport aux conventions, tu te sentirais probablement moins seul dans tes idées et plus en accord avec toi-même et ceux qui t’entourent. ce n’est qu’une idée en l’air, mais disons que j’ai l’impression qu’elle pourrait t’éviter de tourner en rond.

  8. certes, mais tu prends toujours les mêmes exemples : études, profession. Or, pugnacité et courage peuvent s’exprimer, fort heureusement, de nombreuses autres manières (et je ne dis pas ça parce que je suis mère au foyer – puisque je ne le suis pas)

  9. complètement d’accord avec toi lucas sur le faire/être. je me suis rendu compte ces derniers mois que c’était particulièrement casse gueule pour un mec d’exprimer quelque chose sur ce sujet, du couple, de l’amour, des rencontres.
    je suis assez d’accord avec un post précédent qui rappelait l’importance des proches (famille quand on en a une, amis).
    je reste convaincu que célibataire et solitude ne sont pas forcemment une paire unie ad vitam aeternam, et que bien souvent c’est dans une foule ou avec une personne qu’on se sent le plus seul.
    ceci étant dit, en ces temps difficiles, personnellement comme à plus grande échelle, il est vrai qu’il ne faut pas non plus se boucher l’horizon.

  10. ouh la: que de coms !! et qui frôlent les grandes questions existencielles : l’Homme est il irrémédiablement seul, sommes nous fait pour vivre en couple, l’enfer est ce vraiment les autres, un être humain peut il réellement en comprendre un autre, le Bonheur existe il ou n’y a t-il que des bribes ou souvenirs de bonheurs, l’affection peut elle remplacer l’amour etc etc etc … j’ai l’impression qu’il ne manque plus que : vous aves 4 heures! pour commencer a noircir le papier…en plus, si j’ai bien compris, ce sont surtout des vingtenaires qui se sont exprimés alors que dire quand on aborde la cinquantaine avec ces mêmes questions…je suis en couple mais pas vraiment, je suis seul mais au milieu des autres, la foule et son vacarme m’insupporte mais le silence d’une maison vide m’angoisse – une satisfaction tout de même, toutes ces questions m’épuisent et je dors en général plutôt bien! je crois de plus en plus qu’on ne maîtrise pas vraiment sa vie et qu’il suffit d’un battement d’aile de papillon pour contrarier les plans de carrieres les plus étudiés…moralité ou conclusion, je laisse les evenements arriver, j’essaye de les gerer au mieux…en essayant de me concentrer sur l’essentiel.
    c’etait quoi deja la question ? ah oui, les sites de rencontre….essaye NetClub que veux tu ! c’est gratos pour les filles donc garantie d’avoir des profils interessants si si…et des fakes aussi comme partout. Un conseil, ne pas s’arreter aux profil avec photo : l’important, c’est le déclic dans un eannonce qui te fait t’arreter sur un mot, une expression…. et tu ne crains pas grand chose….

  11. Lucas,

    D’abord, je te souhaite que tu récupéres complétement de ton accident/maladie si c’est pas encore fait! J’ai une maladie incurrable mais pas mortel à court terme… Je me suis apperçu que j’avais très peu des vrais ami(e)s et que je ne peux même pas compter sur ma famille… Et en ce moment, ça semble s’agraver un peu…

    Sinon, concernant les filles, je ne cherche plus. De toute façon, sur l’internet que ça soit meetic ou autre il y a bcp des fakes, comme par hasard surtout quand il est temps de renouveller ton abonnement… Ceci étant, c’est un moyen de rencontrer une fille comme un autre et il ne faut jamais dire jamais.

    Je me suis promené lundi dernier quand il faisait beau sur l’île de la cité à Paris avant d’aller à un wine dating pas loin. Il y avait des filles qui me regardaient mais comme presque toujours elles auraient pu être ma fille car je vais avoir 48 ans dans un mois bien que ça ne se voit apparemment pas trop… Mais je ne veux pas tricher comme m’ont recommandé quelques copains car si on commence à mentir sur l’age, ou ça s’arrete? Je sais que je suis trop honnete, mais bon…

    Et n’oublies pas ce qu’est vrai pour bcp des couples : A deux on cherche à resoudre des problèmes qu’on n’aurait jamais eu seul…

    Currage,Kai

  12. Internet, si vous ne l’avez pas encore compris, c’est le lieu de l’imaginaire. Les pauvres gens s’y planquent tapis dans l’ombre, à la recherche de quelqu’un qui voudra bien croire qu’ils sont exceptionnels sans les avoir vu, car en réalité ils sont laids et inintéressants. Ils cherchent à impressionner via des mensonges ou en embellissant ce qu’ils sont.

    Et si tu arrêtais de te la jouer mec brillant et arrogant, ça irait peut-être mieux, non ? Parce que tu dégages cette impression, or le paradoxe avec les fringues dégueu, fait que tu passes pour un de ces pauvres mecs parisiens du type Bobo écolo, tu vois le truc ? Or quand tu es une femme, qui vit à Paris depuis toujours, c’est le genre de truc que tu fuis. Car ça clignote « boulet », « mec sans thune », « mec à entretenir » dans leur tête, quand elle te voit.

    Donc, sérieusement, fais un effort sur tes fringues (même pour tes entretiens, ça changerait tout pour toi), prends toi un crédit ou autre mais de grâce fais un saut au BM et achètes toi donc ces costumes Paul Smith, quelques chemises, cravates et chaussures KENZO. Merci !

    Quoiqu’il en soit, je te rassure tant que tu seras au chômage aucune meuf digne d’intérêt ne s’intéressera à toi. C’est ça la réalité. Les mecs veulent une meuf bien gaulée et pas conne, mais la meuf parisienne, elle, elle veut un mec friqué et bien sapé. Chacun ses priorités pal. Et, si une femme est brillante, cultivée et jolie, ce n’est pas sur internet qu’elle se trouve, je te rassure tout de suite.

    PS : Tu n’as pas une tête à chapeau donc oublies ça aussi.
    Tu n’as pas une reloookeuse sous la main ?

  13. Non mais tu ne comprends toujours pas hein : Suffit pas que ça tienne la route. Il faut que ça mette une claque à la meuf et que ça lui fasse fermer sa gueule.

    Je veux dire, une fois que tu seras sapé comme un prince branché, tu pourras afficher ton arrogance, et même, les femmes tomberont toutes comme des mouches. Parce que un mec arrogant et qui n’impose pas par une certaine classe vestimentaire … c’est juste un blaireau. On se dit qu’il n’a nullement les moyens de ses prétentions. Et au pire tu passes pour un looser et au mieux pour un rêveur. Dans les deux cas de figures de toutes manières, tu perds.

    Désolée d’être si brutale. Mais ce ne sont que des observations que j’ai vu relever lorsque je vivais à Paris. Au final, soit on joue le jeu dans cette ville, soit … On la quitte.

    Bonne chance. Tu en auras besoin.

  14. Rires !
    Je suis en train de l’écouter en ce moment même. C’est pile le genre de choses que j’adore. Et, tu parviens à me faire sourire de l’autre côté de l’océan.

  15. Salut Lucas
    Je comprends ce que ytu vis. Moi, je suis en couple, mais je suis freel-ance, donc je bosse chez moi, et j’ai déménagé à Lyo pour suivre mon amoureux. Eh ben va te faire des nouveaux amis quand tu n’as pas de 9 à 5 !!! Et fanchement, si je devais chercher un homme en plus, je ne sais pas bien où je le trouverai. Enfin, je ne savais pas bien jusqu’à il y a 2 jours. Oui, monsieur, j’ai LA solution : onvasortir.com !
    A lyon, c’est super actif, donc j’imagine qu’à Paris aussi. L’idée, c’est : j’ai envie de faire un truc précis mais pas tout seul et je ne connais pas forcément des gens que ça intéresse, alors je propose ma sortie sur le site et vienne qui veut. Ca va du footing maitnal à la coinche de 5 à 7 ou au restau en semaine en passant par toutes les expos/randos/cafés dans l’aprèm/piscine avec les mômes qu’on veut. Pour l’instant, je n’ai fait qu’une sortie (une soirée impro) mais vraiment, l’échantillonnage de gens était assez impressionnant. De 60 à 22 ans, presque autant d’hommes que de femmes, et un lien (très artificiel je te l’accorde mais sympa) immédiat parce que comme on est tous inscrits sur le même site, on a l’impression de tous déjà être potes.
    Voilà, désolée pour ce post en forme de « presque-pub », mais ton post semblait crier au secours pour une solution. Keep your head up high, y’a toujours un haut après un bas, c’est mathématique (en fait, je pense que c’est tout sauf correct mathématiquement parlant, mais disons que c’est statistique=))

  16. Comme j’ai la flemme de faire quelque chose de construit je dirai juste que ça marche bien à Lille aussi onvasortir parce que c’est un poste inscrit là-bas qui m’en a parlé…

    Moi me suis inscrite mais me suis pas encore lancée…

  17. En ce qui me concerne, j’aurais plutot tendance à te conseiller de ne pas t’apesantir sur les moyens de « recherche », mais plutot davantage de remettre en question l’objet de tes recherches… genre cesser de chercher ce qui n’existe pas, ou uniquement dans ton imagination…mmm???

  18. Un peu dans le genre, oui. Ou plutot, disons que pour reprendre l’exemple de je ne sais plus quel commentaire ci dessus, une nana n’est pas forcément indigne d’intérêt parce qu’elle aime marc lévy…
    on a tous des idées précises sur la personne que l’on voudrait à ses côtés, et pour cause, on a eu toute notre adolescence/début de vie adulte pour fantasmer dessus et se l’imaginer sous toutes les coutures…
    mais même si il ne faut pas s’empécher de fantasmer, il ne faut pas non plus s’enfermer dedans: la personne idéale, ça n’existe pas, et si ça existait, ça manquerait tout de même de surprise il me semble. Et l’expérience m »a appris que des gens qu’on peut trouver cons/nuls/stupides au premier abord peuvent, si on creuse un peu, s’avérer plus qu’intéressants.
    Bref, c’est un peu banal tout ça, je l’ai entendu dire moult fois moi même, mais le jour où je l’ai vraiment pris en compte, eh bien a a changé beaucoup de choses. that’s all folks.

  19. Si ton problème est de rencontrer des gens (il est vrai qu’on a souvent tendance à rester au sein du même groupe), pourquoi n’irais-tu pas faire un tour sur ses sites qui proposent des activités?
    Le principe est simple: des personnes qui ont envie de faire telle sortie ou telle activité proposent leur projet, une date et une heure, et ceux qui sont tentés s’inscrivent. Ca permet a minima de passer un bon moment, de faire une sortie selon ses goûts, et peut-être de rencontrer des gens intéressants… Et plus si affinités (même si ça n’est pas le but premier. Mais qui dit que ces gens intéressants que tu auras rencontrés n’auront pas des ami(e)s à présenter?) !

  20. Tu n’as simplement pas encore trouvé la bonne fille pour toi et tu la trouveras Internet ou vie réelle quand tu n’y penseras pas! Le problème est seulement parfois de s’apercevoir à temps…

    Concernant le post par Ella, oublies les filles qui ne s’interessent qu’à ton fric sauf si tu cherches des ennuis! Mais il est vrai qu’il semble en avoir bcp et pas seulement à Paris… Laissons les pour les autres mecs !

    Moi, je ne m’habille pas avec des vetements de marque. Néansmoins, encore le WE dernier il y avait une fille entre 20 et 25 ans qui me disait bonjour beau garçon et ces copines lui disaient comment elle pouvait faire ça. Puis elle a repondu à elles qu’elle peut bien dire bonjour à un beau garçon. Pourtant, j’ai bientôt 48 ans et n’était pas habillé « luxe » ou de marque et marchait simplement dans la rue… D’ailleurs, même si on dit que l’habille fait le moine, je me fais quand même phographier lors des réceptions ou lors des conférences même en simple jeans et chemise parfois un peu voyant certes…

    J’aimerais bien voir des photos de toi et d’Ella pour entre autres voir si elle est « la belle plante » méritant un mec beau, riche et je ne sais pas encore…

    Sinon, chercher des ami(e)s via des activités que tu aimes et des sites correspondants me semble bien aussi.

  21. Libère ton corps et ton esprit par le sport
    (un ou tu prend des coups si possible ).

    L’homme a seulement besoin de se sentir exister et reconnu pour atteindre l’état de zenitude .(encore faut il que ce mot existe …!)
    En resumé ta 2 choix :
    -soit tu prend la pilule rouge et tu libère ton esprit au risque de prendre des coups
    -soit tu choisit la pilule bleu et reste sagement prisonnier de ton esprit histoire de te détruire petit a petit .

    Bref le SEUL CONSEIL efficace et surement moins cher que ces Meetic (et autre attrape mouton consommateurs) est le sport.

    Sale époque pour l’Homme n’est ce pas …
    Mais le monde est ainsi fait c’est le pouvoir du profit imoral a tout prix!

    Si seulement…hmm, je me disait juste que l’ont devait surement avoir un meilleur niveau de vie au moyen age ,que faire de toute ses technologie inutiles …
    Bref bonjour a toi et préserve ton âme .

  22. oups, autant pr moi pr le lien qui ne marchait pas ! ( pas mal l ‘album by the way n est ce pas?) sinon adrienne pauly résume assez bien la situation également

  23. Salut Lucas, J’ai trouvé ton blog en faisant des recherches sur un projet de finance (sur Meetic d’ailleurs mais cela, c’est acessoire ). En tapant Meetic et SWOT, je tombe sur ton blog… n’est-ce pas hilarant? Il est d’ailleurs très bien écrit je tiens à le préciser…Mon pauvre Coco, tu m’as presque attendri…Essaye Meetic, tu y trouveras peut être l’amour… Sur ce, je retourne à mon rapport, il ne se fera pas tout seul! Bonne soirée!

  24. Salut Lucas,
    je suis tombé sur ton blog un peu par hasard.

    Pour rencontrer quelqu’un (ici j’évoque pas un plan cul évidemment) il y a, selon moi, 3 paramètres majeurs (ça fait très scientifique je sais) :
    – évident mais loin d’être acquis : être épanoui ! Pour cela bah il y a pas 10 000 solutions : être bien entouré, pratiquer des activités que l’on aime seul ou avec ses amis, bref avoir une vie sociale ‘remplie’
    – le hasard : hé oui tu peux rencontrer ta moitié dans le train, en soirée, au boulot … c’est quelque chose qu’on ne peut pas maîtriser mais on peut augmenter son capital chance en évitant de passer ses soirées devant la tv ou sur le net
    – et le plus important : s’enlever cette pression que se dire je suis célibataire je DOIS rencontrer quelqu’un ! Il faut vivre d’abord pour soi ensuite le reste viendra ! Et surtout il ne faut pas être dans l’attente … car c’est là qu’on se rend malheureux (et par conséquent moins rayonnant auprès du sexe opposé).

    conclusion : pour faire de belles rencontres, il faut être dans les bonnes dispositions. Mais tout ça c’est surtout une question d’état d’esprit !!!!! Alors jette par la fenêtre ton comportement de perdant (ressenti à travers ce cynisme et cette arrogance qui émane de tes posts) et met ton intelligence au service de ton bien être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *