Comment ne pas déprimer face à la crise ?

Jeudi dernier ou par là, je m’éveille avec le doux ronron de mon réveil qui me raconte que le chômage a atteint son plus haut niveau depuis des lustres et que plein de gens cherchent du travail. Là, je me suis dit : « heureusement que je ne vis plus en chômagie, je crois que je me serais mis un sac sur la tête et la tête dans le four.

A l’époque de mon chômage, le phénomène était globalement inverse : le chômage ne cessait de baisser même si les syndicats dénonçaient la radiation de certains chômeurs de l’ANPE pour diminuer le chiffre. Toujours est -il que quelque soit le calcul, j’étais encore du mauvais côté de la barrière, même si on m’expliquait que les hauts diplômés (enfin, les bac++) mettaient en moyenne un an et demi à décrocher leur premier CDI. Je ne pense pas qu’être dans la norme m’ait consolée…

Mais là, c’est la criiiiiiiiise. Celle qui va tuer le capitalisme paraît-il. Je ne disserterai pas sur ce point. Ca licencie à tour de bras, les embauches sont gelées, c’est la merde. Comment continuer à y croire ? Surtout que même le gouvernement nous dit que ça va durer au moins jusqu’en 2010. Et y a même pas que Fillon qui le dit, ils le disent tous. Non parce que Fillon, je trouve que plus ça va, plus il ressemble au fossoyeur de Lucky Luke et il m’inquiète. Je ne crois pas qu’un premier ministre sous lexomil nous aide beaucoup pour cette satané crise. Mais alors que faire pour sortir de la chômagie dans ces temps difficiles ?


Et bien, il n’y a pas de solution miracle mais rien n’est joué, certains secteurs continuent leur vie pépère. Je sais de quoi je parle, je viens de changer de boulot. Evidemment, certains profitent de la crise pour geler salaires et embauches et réserver les bénéfices 2008 aux actionnaires mais même en période de gel des embauches, un CDD est toujours possible. Bref, en un mot : la crise ne doit pas servir de prétexte à baisser les bras, interdit ! On n’a pas dit que ce serait facile mais rien n’est impossible. Même s’il est vrai que dans certains secteurs, c’est franchement la cata.

En fait, en cas de criiiiiiiise, je crois que la seule solution pour ne pas se faire bouffer par l’alarmisme médiatique, c’est encore de le snober. On n’écoute plus ni télé ni radio, on ne lit plus que les articles concernant son métier, histoire de toujours être au courant des dernières évolutions mais pas plus. Bon, si vous travaillez dans le secteur de la banque, pas de chance… Mais le chômage est suffisamment pénible à vivre sans que les oiseaux de mauvaise augure viennent encore étouffer l’atmosphère. De toute façon, est-il réellement nécessaire de regarder un JT tous les jours ? Moi, je me contente des journaux en ligne, j’en peux plus de la télé de toute façon. Puis y a des jours, on a l’impression de revoir exactement les mêmes journaux que la veille. Quant à la crise, ils en parlent tous les jours sans rien dire de nouveau, super utile ! Et après, on s’étonne de l’aspect auto-réalisateur de la crise : plus on parle, moins les gens consomment, plus c’est la crise.


Bref, la seule façon de continuer à chercher efficacement en ce moment est de couper un peu ce brouhaha médiatique. Sauf pour ceux qui aiment les défis : trouver un job en temps de crise, la classe !

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions sur “Comment ne pas déprimer face à la crise ?

  1. sans compter qu’a toute chose malheur est bon : les professionnels du tourisme font une année exceptionnelle (le francais ne sacrifie pas son budget vac.), les vendeurs de sandwich, les toubibs, psy et cartomanciennes, les organisateurs de vide grenier, les vendeurs de chambre a air, la francaise des jeux, et meme continental qui en licienciant 1000 salaries, va contribuer a diminuer le stock de vieux pneux usagés qui trainent partout…et le labo qui fabrique le bromazepan (generique du lexomil) à Fillon. merci qui, merci la criiiise!

  2. Bouh… Attention, je teste en exclu pour vous « trouver un travail pendant la crise ».
    J’y crois – j’y crois – j’y crois

  3. Pour rajouter au comm de Philou je rajouterai que moi ça va ptêt jouer pour moi au niveau immobilier : je suis primo accédante, pas de problème de prêt relais avec bien à revendre, taux d’intérêt en baisse, pouvoir de négociation avec les proprios plus élevés…on verra bien… 🙂

    Sinon il faut jamais baisser les bras, par contre faut juste se dire qu’on aura pas le job de ses rêves du premier coup (ni même forcément du 2ème d’ailleurs…)

  4. je parlais immobilier (ça fait aussi partie de la crise) et primi-accédant ça veut dire qu’on achète un bien immobilier pour la première fois…désolé je suis à fond là-dessus depuis quelques jours à lire des articles dans tous les sens donc je commence à utiliser le jargon! 🙂

  5. euh ça se trouve ou les jetons de casino ?? parce que j’ai bien inspecté les trottoirs et canivaux a l’entrée du casino de Dinard, macache ! sinon oui pour l’immobilier c’est le moment d’acheter…de l’ancien notamment…moi j’ai divorcé y’a 2 ans, on a estimé ma baraque a tant…, il a fallu que je paye la moitié (vu que je voulais garder la baraque ou j’avais tant passé de nuits a planter des ptis clous etc…) et maintenant, misere, j’en tirerais pas les 3/4 du prix…et je vous parle même pas de la pension compensatoire, ça vous donnerait des idées d’epousailles de vieux toubibs…en plus la baraque s’abime maintenant, vu que tout seul dans un gros machin, je chauffe au minimum…et les araignées s’en donnent a coeur joie…hier soir j’avais des fourmis qui tentaient une invasion…ahh la vie a la campagne, fô aimer les bêtes j’vous dis. moralité, profitez de la crise pour acheter des actions Alcatel (pleins, cé bon pour vendre mes stock options ça), a moins d’un euro, c’est cadeau…et des chateaux en correze et dans la sarthe ou la mayenne…!

  6. Nan je supporte plus l’humidité de mon appart, c’est en partie pour ça que je pense à l’achat (parce que si je pars mon loyer ailleurs sera beaucoup plus cher que maintenant).

  7. Passage. Bonjour.
    Tout peut s’écrouler comme tout peut repartir demain, sans crier gare, personne ne peut le prédire. Un autre gouvernement n’y aurait rien changé si ce n’est dans la manière de la présenter ou de s’en offusquer.
    Bien sur qu’il y a moyen de trouver un job en temps de crise.
    Juste « taper » dans le bon secteur.

  8. Ce qui est marrant c’est que je suis le premier à conspuer les gens qui se vautrent ds la crise mais bon ca fait qd meme 6 mois que je cherche un taff et comme je ne suis plsu étudiant, c’est pas gagné pour être stagiaire…

    Et sinon, ma Nina tu connais le site Al Dente la Crise ?

    http://www.aldentelacrise.com/

  9. comme quarantenaire de service, je me permets d’eclairer vos lanternes de jeunes : la pension compensatoire, c’est un montant estimé par les 2 divorçants d’un « commun accord » pour compenser la perte de niveau de vie que va subir le plus « lésé ». c’est estimé en fonction des salaires ACTUELS (!!!) a la louche par l’avocat avec une precision de 50 000 euros !! ça n’est pas obligatoire du tout (mais généralement le « lésé » ne s’en prive pas !!) ç ‘est fait pour proteger les femmes qui n’ont pas « travaillé » (et oui, 80% des femmes mariées) et qui n’ont donc pas cotisé (retraite). c’est un cpital dû, donc même si vs perdez vot job et que vous vous trouvez ds une mouise noire, vous devez ou vos descendants doivent payer cette somme (heureusement fixe ouf!) / MORALITE : ne vous mariez pas, ne vous pacsez pas, ne pratiquez le sexe que pour le PLAISIR pas pour les gosses !!, et verifiez que votre moitié est bien une vraie moitié et pas un boulet a trainer…et moi aussi a 20 ans, j’avais rien, quand je me suis marié donc pas pensé a tout ça sur le coup mais la vie est comme ça : donc avant de faire fortune, verifiez votre contrat de mariage ou de pacs…dis nina, 3 m2 c’est pas légal ça ?? 9m2 minimum…ou tu sous loue a un jeune et beau etudiant une chambre de cité U ??

  10. ouais c’est 20% que je voulais ecrire… les feignasses qui ont un pti mari qui gagne bien et qui n’ont pas envie de s’assumer en tant que executive woman…cela dit, le mari, faut se le farcir aussi ! a part ça, tu as un grand appart ?? tu as un super salaire ou quoi ?? parce que moi je me verrais bien en homme d’interieur, a attendre pres du poele, en tournant la soupe, le retour de mon executive woman (non je blague hein ?? c’est du 10eme degré surtout…pas envie de remettre le couvert de sitôt!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *