On est meilleur quand on est mort

Ce matin (ahem) en surfant sur le web, je tombe sur une news « Heath Ledger gagnera-t-il un oscar posthume ? ». Et allez, c’est reparti pour un tour, on va avoir droit à la minute poignante de la cérémonie où la personne qui ouvrira l’enveloppe dira d’une voix tremblante, au bord des larmes : « Heath Ledger ». Sauf qu’à force d’y avoir droit à chaque remise de prix, l’émotion est légèrement émoussée.


Evidemment qu’il est triste que ce jeune homme soit mort et selon Simon qui s’y connaît plus en cinéma que moi (ce qui n’est pas dur non plus), l’oscar ne serait pas volé. Bon, très bien. Mais quand même, cette « émotion » télécommandée me fatigue un peu. Ca fait presque un an qu’il est décédé, la plupart des acteurs ou actrices qui donnent le prix ne l’ont jamais croisé donc bon, faudrait arrêter un peu les larmes de crocodile. Tout ça est bien triste mais des gens doués dans leur métier qui meurent prématurément, c’est tous les jours que ça arrive. Et comme on aime l’émotion dégoulinante, si Heath gagne (ce qui ne fait à peu près aucun doute pour moi), c’est sa fille Matilda qui viendra chercher la statuette. Ils font sponsoriser la soirée par Kleenex j’espère au moins. Et financeront aussi la psychothérapie dont aura certainement besoin la fillette dans quelques années.

Au-delà de ça, on est en plein dans le syndrome « on ne trouve que des qualités aux morts ». J’adore les nécrologies des journaux, de vraies hagiographies en bonne et due forme où l’on ne trouve que des qualités aux défunts. Parfois, on évoque quelques zones sombres de sa vie mais on passe rapidement dessus car on ne dit pas de mal des morts. Prenons Mitterrand par exemple : à sa mort, on a surtout parlé de son travail de président, des avancées qu’il a amenées dans la société française mais tout ce qui touche les zones troubles de la période Vichyste, on l’évoque en quelques mots, on ne s’appesantit pas. On peut me dire que c’est mal de tirer à boulets rouges sur un homme mort qui ne peut pas se défendre (on ne tire pas sur l’ambulance…ni sur le corbillard) mais quand même, ça a également fait partie de sa vie.  De la même façon, on oublie un peu souvent de rappeler qu’Heath n’a pas joué que dans des Brokeback Mountain ou The Dark Knight, il a aussi joué dans 10 bonnes raisons de te larguer. Un navet en règle.

 

Autre petit point qui m’interpelle un peu, c’est cette remise de trophées, quel qu’ils soient, à titre posthume. Si Heath Ledger n’était pas mort, aurait-il même été nominé ? Qui le sait, on pourrait en débattre des heures et des heures que nous n’aurions toujours aucune certitude sur la question. Mais y a toujours un truc qui me turlupine un peu dans cette histoire. Je parle de titre posthume, pas de Heath Ledger en particulier. Pour moi, un oscar est certes la consécration d’un travail mais ne doit pas être une fin en soi, c’est un encouragement à continuer. Donner ce prix (ou un autre) à un mort, ça me paraît aussi utile que péter au vent. Oui, il était bon mais techniquement, il n’est pas là pour prendre la mesure de l’hommage que lui rend la profession. Comme disait ma grand-mère : « Bof, tu sais, les fleurs que tu mets sur la tombe, là où est le mort, il s’en fiche bien ». Oui, je sais que je peux paraître totalement insensible dans cette affaire mais je trouve la démarche de prix posthume un peu vain, surtout qu’en face, se trouvent des nominés qui, eux, sont toujours là et ont une carrière à poursuivre, un oscar pourrait leur donner un bon coup de pouce. A eux évidemment de transformer l’essai, se reposer sur ses lauriers n’est utile pour personne.  J’imagine les pauvres co-nominés (en l’occurence Robert Downey Jr, Josh Brolin, Michael Shannon et Philip Seymour, je mets la liste car dans l’ensemble, on n’en parle même pas). Ce jour devrait être essentiel pour eux mais en l’occurrence, face à un mort, aussi talentueux soit-il, ils n’ont à peu près aucune chance.



J’imagine que si Amy Winehouse meurt demain, on saluera sa grande carrière de chanteuse à un seul album, on saluerait de la même façon la grande carrière de Pamela Anderson… On dit souvent qu’on est rarement reconnu de son vivant. Pour certains, le talent semble pousser après la mort. Mais quelque part, être reconnu le meilleur après sa mort, c’est d’une inutilité… La postérité, franchement, ça sert à quoi ?

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 réflexions sur “On est meilleur quand on est mort

  1. Bonjour,

    effectivement, je suis également très mitigée sur le principe de l’oscar (ou toute récompense de ce type) posthume. Je suis d’accord avec toi pour l’aspect « encouragement » qui ne s’applique donc qu’aux « vivants ».
    En revanche, sa performance dans « The Dark Night » est vraiment saisissante et je trouvais cet acteur vraiment bien (Patriot, Chevalier ..Brockeback Mountain, bien sur…) : une récompense serait donc méritée, mais une « hors compétition » serait donc peut etre plus adaptée … 😉
    Bonne soirée!

  2. Je dois pour le coup me faire l’avocat du diable. D’abord avant même la fin du film des bruits circulaient sur la qualité de sa prestation (énorme il faut dire) et donc forcement nomination oscar et ce qui va avec. Puis il est mort.
    Si clairement le facteur décès rajoute au pathos pour les internautes et la presse, forcé de constater que 1 c’est déjà arrivé qu’un mort gagne un truc et que deux les statistiques ont l’air de dire que ça ne joue en rien (facteur ni aggravant ni favorisant) (ya plein de morts qui n’ont rien gagné non plus apparement)
    L’aurait il eu si il n’était pas mort ? on n’en saura jamais rien.
    La performance est elle à la hauteur de la récompense ? Moi je dis que Oui et largement.
    Si l’hagiographie est de mise sur les décès, il faut au moins voir ça, les oscars, c’est la récompense des moments acteurs films qui ont marqués une année… Pas un encouragement.. c’est dire voilà l’acteur qui a fait la plus belle performance l’année derniére c’est X…après comment on voit qui fait une belle performance est à l’appréciation de chacun.

    Donc bon, somme tout je trouve que c’est un faux débat.. je pense que vivant il aurait pu l’avoir (et aurait été nominé… nier sa prestation dans ce film relèverait de la mauvaise foi flagrante)
    je pense justement qu’un oscar de carriére malgré sa performance dans brokeback aurait été un peu plus galvaudé que celui de meilleur second role masculin dans dark knight.

  3. Sans avoir vu les prestations des autres acteurs nominés, il est difficile de se prononcer, mais…
    Dans the Dark Knight, Heath Ledger est juste épatant, bouleversant, effrayant, saisissant. Mort ou pas, sa prestation est incroyable et son Oscar certainement pas volé.
    Quant à l’idée d’encouragement, je suis assez d’accord, mais ne peut-on pas envisager cela comme un encouragement plus large à tous les comédiens à suivre un exemple plutôt qu’uniquement à celui qui est récompensé ?

  4. Pour les statistiques ayant entendu l’affirmation à la radio , je n’ai point le sources mais je résume la pensée, en gros sur 10 nominations avec un mort y en a eu que 2 qui l’on eut (donc ça n’influe pas les chances de victoires).
    la liste wiki montre bien que ça arrive souvent et qu’ils ne gagne pas toujours (je sais ma source là c’est wiki mais bon)
    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_posthumous_Academy_Award_winners_and_nominees

    Après je pense qu l’oscar en encouragement c’est au récipiendiare de le prendre comme ça pour lui… A la base c’est plutôt pour recompenser ou reconnaitre une performance ou un film sur une année. Des fois effectivement on a l’impression qu’il le file histoire de normaliser et de célébrer la carrière d’une personne (ce qui pourtant existe aussi en tant que tel comme récompense)
    Mais chacun voit midi à sa porte mais j’avoue que l’idée que l’Académie des oscars veuille encourager Scorsese en lui filant un oscar de meilleur réalisateur pour les infiltrés aprés plus de 33 ans de films (qui parlent je pense d’eux mêmes) , me fait sourire. (sans méchanceté hein.. on retombe plus là dans le cadre ah merde faudrait qu’on lui file finalement).

    Donc je résume ma position, l’oscar de ledger est à mon sens largement mérité, dommage qu’il soit mort. Le reste malheureusement ne sera que conjectures (mais bon on est aussi un peu là pour ça ^^)

  5. D’un autre coté, James Dean, lui, a eu deux nominations posthumes pour meilleur acteur et n’a rien eu au final.^^

    Mais bon c’est sur que tout le brouhaha médiatique n’a pas aidé quoi que ce soit (et que bon oui c’est un peu con pour lui mais au final un oscar pour sa carriére vu les trucs qu’il a fait c’était peu etre un peu rude.. ) mais sous pretexte que la personne est morte, doit on simplement laissez tomber l’effort de la performance et se contenter d’une hagiographie (parce qu’un oscar posthume c’est un peu inutile aussi dans ce cas au final)
    C’est toute la joie de l’impartialité (ou pas)des juges. (et des critères de jugement) qui fait qu’on peut débattre des heures durant sans avancer d’un pouce… car au final on ne sera jamais si ça a peser ou pas.

  6. Bah.. y a plein de types qui perdent leurs oscars dans des déménagements. (cf je ne sais plus quelle actrice récemment) ^^

    Sinon les oscars césars… c’est à mon gout de toute façon de l’autocongratulation plus ou moins ouverte qu’autre chose.. Au mieux ça peut amener l’oeil sur un film qui serait passé sous le radar (mais franchement c’est rare).
    C’est pour ça que je ne suis vraiment que les compétitions de pré sorties (Cannes…) plus que les congratulations de films passés (quoique des fois ils ne sont pas encore sortis chez nous ^^)

  7. Moi en me mettant à la place d’au moins un des nominés, j’avouerais que je m’en cognerais. Lorsque tu as eu un oscar du meilleur acteur quel serait l’intérêt d’avoir un du meilleur second rôle ? (a moins de commencer une collec’ ou simplement aimer être reconnu par ses pairs). ET puis eux sont vivants ils peuvent toujours tenter une autre fois aussi . ^^
    (je parle bien sur de philip seymour hoffmann.)
    D’aucuns diraient qu’une nomination est déjà un honneur en soit… après pour une performance ou un travail que le meilleur gagne… si james Dean a jamais rien eu, on peut toujours espérer.
    allez promis j’arrête là ma plaidoirie.
    ;-p

  8. Moi je suis plutôt d’accord avec l’avis de JB quand il dit que l’oscar récompense la meilleure performance de l’année passée…

    En cela ça ne me choque pas qu’un acteur mort l’ait s’il le mérite vraiment bien sûr…

  9. Aucune mauvaise foi, je n’ai pas dis qu’un oscar ne changeait rien… J’ai juste émis une hypothèse en me mettant à la place d’un des nominés dans la situation que tu présentais. J’aurais un oscar pour meilleur acteur je pense que ne pas avoir celui de meilleur second rôle ne serait pas une catastrophe ou un frein à ma carrière.
    bien sur qu’un oscar ça change et même une simple nomination ( y a qu’a voir les affiches qui se coltinent les listes de nominations et de prix pour appâter le chaland)

  10. Je comprends que le pathos joué par la Grosse Machine Hollywoodienne, comme d’ailleurs les autocongratulations éxagérés, peuvent fatiguer… Mais, bon, je crois que d’une manière générale, peu de gens savent bien réagir quand on évoque une mort…il y a toujours une petite gêne…

    Sinon, je suis sur la ligne de JB et autres : l’oscar est une récompense pour un travail donné dans l’année, pas un encouragement…
    Bien sûr, au fond, c’est assez ridicule de prétendre juger objectivement que la performance d’un acteur a été meilleure que celle d’un autre…
    Mais, disons qu’on ait décidé de ne pas mettre « Heath Ledger » dans la liste des nominés sous prétexte qu’il était mort, et que au hasard Michael Shannon (c’est de la liste l’acteur que je ne connais pas, et le plus jeune, donc celui qui aurait le plus besoin d’un coup de pouce comme tu dis) le gagne (c’est pour « les Noces Rebelles », non ?), on pourra toujours trouver des grognons à dire « il a eu de la chance, cette année-là, que Heath Ledger soit mort, car sur cette année, c’était dans « the Dark Knight » que j’avais vu la meilleure performance d’acteur en second rôle »

    Car, il ne faut pas oublier que quand Heath Ledger gagne l’oscar du meilleur second rôle, ce n’est pas seulement lui qui est récompensé, mais les honneurs vont aussi au film (qui ensuite peut de targuer sur les jaquettes de DVD de l’ensemble des nominations et prix)…

    Je précise que je n’ai pas vu « The dark Knight »

  11. Oui, c’est clair que les autres nominés (et d’autres pas nominés) sont aussi très bons, et heureusement, ça veut dire que le cinéma sort beaucoup de bons films en une année…
    Je pense que d’une manière générale, on ne devrait pas faire tout un flan des récompenses de ce type … qui ne peuvent être que subjectives (et donc influencés par l’émotion du moment,…) Les médias savent presque mieux faire pleurer que réfléchir…

    Sinon, je crois que pour les « Césars », tu vas avoir l’occasion de ressortir cet article, puisque Guillaume Depardieu est nominé pour « Versailles », il me semble…

  12. Il me semble que « Mlle maisonduvin » en est déjà à 2 albums (Frank et Back to black) !

    Et (encore) 0 oscar pour les français cette année …
    Après, ayant une culture cinématographique abyssale, je ne peux dire si ils méritaient le zéro pointé.

Les commentaires sont fermés.