C’est pas parce que tu as tes règles que ça empêche…

Aujourd’hui, j’ai décidé de rompre un tabou, de parler au nom des femmes du monde entier (au moins) et de dire non haut et fort à cette traditionnelle phrase qui me rend dingue « roh,c’est pas parce que tu as tes règles que ça empêche de s’amuser… »


Sur le papier, c’est vrai. Techniquement, ça rend juste une voie difficilement praticable mais pour le reste, c’est bon. Ca laisse plein de possibilités de jeux, youpi. Youpi pour vous messieurs car pardon mais en période de règles, surtout le premier jour, j’ai surtout envie de me rouler en boule sous la couette, ma bouillote serrée contre mon ventre et attendre que ça passe. Evidemment, mes règles ne tombant pas toujours un week-end, je prends sur moi pour aller travailler. Alors que là, par exemple vendredi, j’avais quand même la sensation claire que mon uterus me donnait des coups de pieds… Alors que je ne pouvais pas être enceinte vu que j’avais mes règles (et qu’elles étaient tout à fait normales, merci bien).


Donc je souffre. Et j’ai en général envie de manger gras (quoi que ce mois-ci non, tiens). Et même s’il est vrai que mes hormones sont souvent au plafond, mon corps ne suit pas forcément parce que j’ai mal. Et que je suis un peu vidée, au sens propre du terme.




Bref, ne soyons pas naïfs et surtout naïves, cette gentille proposition grivoise n’a pas pour but notre plaisir mais son plaisir à lui. Prenons l’exemple type du « tu peux quand même me faire une pipe ». C’est vrai je peux mais j’ai pas forcément envie. Ce monsieur serait mon mec officiel, je ne dis pas car ça me fait plaisir de lui faire plaisir aussi. Mais un amant, le côté « je viens, tu me fais plaisir puis bon, après, on discutera un peu si tu veux mais je vais pas te rendre la pareille parce que bon, hum hum, tu as tes règles… ». Mais comme il m’emballe trop ton programme ! Puis c’est bien, je me sens totalement impliquée et je sens que mes efforts seront récompensés par une gentille tape sur la tête.



Il arrive parfois que nos règles soient une bonne excuse pour ne pas passer à la casserole. Comme disait Lucie rapport à son ex: « J’avais mes règles dès qu’on se voyait, ça ne l’étonnait pas plus que ça… ». Donc si à la question « on se voit? », on répond qu’on n’a nos règles, c’est soit qu’on n’a pas envie de vous voir, soit oui, on peut se voir mais une partie du programme ne sera pas assurée sinon, on ne le signalerait pas. On ne fait pas ça pour faire nos divas. Mais je crois, messieurs, que vous ne saisissez pas à quel point avoir nos règles peut nous mettre de mauvaise humeur parce que même si on ne perd que quelques cc de sang par mois (tout est relatif dans le quelques), c’est pas tout à fait anodin non plus. Alors pendant 4 ou 5 jours par mois, ce serait bien de ne pas trop insister. Si on a envie de faire des folies de notre corps, on sait où vous trouver, inutile de nous démontrer que les règles n’empêchent rien. Même si techniquement, c’est vrai, c’est pas pour autant qu’on va en avoir envie. Puis à 29 ans, je peux me dire toute seule que ça n’empêche rien, si j’ai envie de m’amuser.




Alors le prochain qui me dit ça, je lui parlerai des vives protestations de mon utérus, je pense que ça le calmera.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 réflexions sur “C’est pas parce que tu as tes règles que ça empêche…

  1. je suis d’accord sur certains points, sauf que ce n’est pas le cas de toutes les femmes, et que dans certaines sociétés (sous-dev) il se trouve que c’est un tord d’avoir ces régles, et d’avoir envie de faire l’amour…

  2. « de parler au nom des femmes du monde entier »

    sauf que si c’est pour s’adresser aux connards du monde entier, je suis pas certain de l’efficacité du propos.

    « roh,c’est pas parce que tu as tes règles que ça empêche de s’amuser… » = connard, et plutôt que s’évertuer à vouloir transformer un connard en mec bien, on le vire et on garde son énergie pour les mecs qui le méritent, parce qu’on le vaut bien.

  3. bah une bonne sodomie et c’est tout bon, si tu jouis du cul.

    sinon une bonne pipe complete comme les crepes, donc avec chantilly et c’est bonar. tu jouis pas mais tu manges

    lollllllllll

  4. C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim.

    Il suffit que tu parles un peu de sexe pour que les lecteurs habituellement silencieux sortent de leur mutisme. Peut être auraient ils mieux fait d’y rester…

  5. du coup vu les reponses faites aux autres coms, je m’en sors pas trop mal…je me suis planté j’ai confondu « loi » avec règle bref mon etalage de culture sent un peu le rance et le frelaté. y’a quand meme un mec qu’a osé parler de sodomie…je sentais bien le truc venir (là, je sens encore que j’aurais mieux fait de me taire, je vais passer pour zaza napoli!) mais c’est pour rire…

  6. tes reponses sont a ton image, précises et justes, parfois un peu froides et empreintes d’une touche d’humour, et toujours dans une langue quasi parfaite : tu n’es pas là pour passer la pommade ni jouer les soeurs sourire et c’est ce qui fait le succès de ce blog. Et tes sujets sont toujours une part superficielle, une part de réelle interrogation existencielle…les réponses sont a l’avenant…(sauf quand on se laisse aller ce qui arrive aussi des fois, on est pas des machines!)

  7. j’ajoute que j’aime bien aussi les coms d’Omar, toujours a cheval entre une sourate et une grosse poilade, mais drôle…son dicton sur le terrain inondé a labourer fleure bon la campagne par exemple…tres actuel en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *