La fable des chaussures irakiennes

L’actualité, globalement, c’est moche. Entre la crise, les affrontements partout, les maladies, la pauvreté, des gosses qui ont à peine commencé leur vie qui se font descendre par des flics ou par une bande rivale… Même Noël ne me passionne pas cette année. Et pourtant, dans cette marée noire gluante et puante de mauvaises nouvelles, une hérésie, une image insensée et délicieuse :

Parfois, je me dis que la vie est un vrai film. Nous avons ici le Président américain sans doute le plus mal aimé depuis que je suis en âge de comprendre ce qu’est un Président (donc depuis Bush senior, en gros) qui va faire un dernier tour en Irak, pays qu’il a détruit et qui s’embourbe dans une guérilla sans fin depuis 5 ans. Et là, dans un réflexe hallucinant, un journaliste irakien se lève, interpelle le Président (qui, visiblement, ne comprend rien) et lui balance ses chaussures à la figure. Projectiles évités par Bush. Un vrai cartoon, une scène digne d’un film burlesque.

Et voilà que cette vidéo fait le tour du monde, que tout le monde applaudit ce journaliste qui a réalisé un geste qu’on a tous eu plus ou moins envie de faire à un moment ou à un autre tant George W. Bush était un Président…surréaliste, je dirais. Il a déclenché deux guerres et détruit deux pays, accru le terrorisme international qu’il souhaitait combattre, aggravé les tensions entre plusieurs communautés de par le monde et on ne parlera même pas de la crise, de la pollution, d’Enron, bref, de toutes les vies qui ont pâti du gouvernement Bush. Et ce petit journaliste, illustre inconnu, venge un peu tout le monde par ce simple geste. Bush a réussi à esquiver les chaussures mais à la limite, c’est pas ça qui est important, c’est le geste. Hélas, je ne suis pas convaincue que notre ami journaliste se soit sorti comme une fleur de cette histoire, il faudrait que je cherche sur le net pour voir ce qu’il est advenu de lui mais là, je suis dans le train alors voilà.

Et depuis, la vidéo fait le tour du net, tous les internautes se la renvoient en se tapant les cuisses, moi la première. Je ne suis pas du tout une fan de violence, bien au contraire, je suis souvent agacée par des anti bushisme primaires qui récitent le discours qu’ils ont entendu aux Guignols de l’info sans pour autant être capable d’aller au delà. Bush,
il m’a toujours plus ou moins effrayée, le côté « hé, les mecs, j’ai failli mourir étranglé par un bretzel, huhuhu! », le côté « quand tu me dis un truc, tu vois clairement mon regard se vider le temps que je comprenne », le côté « Dieu est notre ami, alleluia », le côté « les Arabes, tous des terroristes, Saddam Hussein est forcément le complice de Ben Laden, ils sont musulmans, c’est une preuve! ». Quand on sait que l’Irak était un Etat apostat, on ne peut pas dire que Hussein était dans le coeur de Ben Laden… Bref, si je reste à ironiser sur le caractère divin qu’on donne à Obama (et quelque part, je le plains, on attend tellement de lui et on fantasme tellement de choses…Ahem), je suis quand meme soulagée d’être
débarrassée de Bush et de ses potes. Même si je ne crois pas qu’on se dirige vers de glorieuses années, au moins, ça ne devrait pas être pire.

Finalement, je me dis que Bush n’aurait pas pu mieux partir. Maintenant, il paraît que Sarkozy ne souhaite pas se représenter en 2012 (oui, en fait, nous ne sommes pas en face d’un dictateur en puissance, je pense que certains seront un peu déçus) alors on fait quoi pour lui dire au revoir ?

NB : Humour la dernière phrase, je ne cautionne pas la violence quelle qu’elle soit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “La fable des chaussures irakiennes

  1. ouais l’astuce c’est que le gars aime l’argent et qu’il n’en fait pas assez à son gout avec ses fonctions. mais le pouvoir suprème ça corromp absolument et on s’y fait donc je demande à voir pour la non redite en 2012.

  2. Chère NINA, vous vous dîtes journaliste, ce qui est intéressant, mais je vous conseille la lecture d’un ouvrage de base le dictionnaire dans lequel vous lirez que le sens d’apostolat est
    1. Mission d’un apôtre; activité de propagation de la foi chrétienne: Les missionnaires ont fait un travail d’apostolat dans le monde entier (prosélytisme).
    2. Activité désintéressée à laquelle on s’adonne avec beaucoup d’altruisme et d’abnégation: L’humanitaire est pour elle un apostolat (sacerdoce, vocation).

    Vous confondez donc avec apostat (Qui fait acte d’apostasie : Abandon public et volontaire d’une religion : abjuration, reniement; conversion).

    En fait, le vrai terme est laïcité, car l’Irak de S. Hussein ne demandait pas à ses habitants d’abandonner leur religion mais d’en faire un acte privé, sans prosélytisme ( Zèle ardent pour recruter des adeptes).

    Voici un site de dictionnaire gratuit et intéressant : http://fr.thefreedictionary.com/

    PS Apostolat n’est jamais un adjectif toujours un nom.

  3. Apostat est aussi inexact qu’ apostolat. Le terme exact est laïc ou laïque, les deux se disent. Je ne sais pas ce qu’est « community manager », je ne parle pas le franglais.

    Tant qu’à « dîtes » vous savez que ^ indique un s disparu (hospital, hôpital) et l’abandon du ^ pour « dites » ou « dîtes » est en fait récent.

    Ronsard : « Vous me distes, Maitresse, estant à la fenestre… »

  4. PS : « Ici, on reste poli. On a le droit de ne pas être d’accord, ça n’autorise pas les injures. Les commentaires du genre seront automatiquements modérés »

    Je suis bien d’accord, ainsi j’ai évité d’utiliser les termes suivants :

    « Putain «  » petits cons «  » putain de faute «  »Vous me faites chier des fois »  » fermer sa gueule « .

    Bien à vous

  5. Seule la vérité fâche et « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément. » Boileau, L’art poétique, Chant 1

    Allez en paix. Ah! par contre j’ai parcouru ce blog et j’ai trouvé charmant et délicat les propos sur l’anulingus parus il y a quelques années maintenant. Frais et délicat, surtout sur le goût au sens « propre ». C’est vrai vous avez une vie et quelle vie.

    Tant qu’à apostat au sens Ben Laden, encore eût il fallu que je le susse qu’il fallait que tu le suçasses!

  6. Exact la vraie citation n’est ni la mienne ni la votre

    « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.
    Surtout qu’en vos écrits la langue révérée
    Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.  »

    Allez je vous laisse mais restez, SVP, dans le domaine de la langue, dans vos domaines de compètences, cunni fellation, anuligus et autres sodomies (vos usages de votre langue ne cesseront de m’étonner) , là est le « sel » de votre vie. Mais prévenez que l’on ne vous embrasse pas car le staphylocoque doré n’est pas un ami que l’on aime à sa table.

  7. Pour un prochain concours sur le blog, tu devrais lancer « comptez les fautes de frappe, d’orthographe, de syntaxe et les mots bizarroïdes qui truffent les articles de ce blog depuis sa création. Une faute de Nina vaut 2 points, que celle d’un autre vingtenaire vaut un point, et qu’on enlèvera 0,10 point par commentaire mettant en avant une faute dans un article. Multipliez ce chiffre par l’âge de votre chien/chat/canari/hamster/poisson rouge et divisez-le par le nombre de chaussures que vous possédez. Comparez ce résultat à votre QI multiplié par la racine carré de votre âge, et celui dont les 2 nombres se rapprocheront le plus gagnera le droit de corriger toutes les inexactitudes de ce blog, y compris la réécriture des commentaires dans un français correct. »
    Moi j’dis ça devrait avoir du succès.

  8. Je te remercie d’avoir laissé cet échange de commentaires bien visible. De cette façon j’ai pu observer à quel point certains internautes sont des imbéciles finis qui n’ont rien d’autre à faire que pourrir la journée des blogueurs.
    Mais messieurs les idiots, si un article ou un blog ne vous plaît pas, passez votre chemin. Avec le nombre de sites qu’internet comporte vous finirez bien par trouver votre bonheur sans faire chier les autres !
    Ah, pour le coup je suis vulgaire – et pour terminer de façon poétique cette article – et je m’en branle !

  9. bonjour Nina,
    et bien! je ne m’attendais pas à tomber sur ce charmant échange dès le matin… je ne me permettrais pas d’ajouter quoi que ce soit à ce débat (comme d’autres lecteurs je pense, ça m’a fait rire toute cette nervosité mais ok Nina, c’est facile de rire quand on est pas directement impliqué). Bref.
    Je voulais juste te dire, qu’il me semble avoir entendu sur France Info, qu’au contraire, le journaliste irakien est bel et bien très reconnu dans le métier. J’espère que tu ne m’en voudras pas de relever ceci, ne le prends pas comme une énième attaque personnelle!
    Voilou, bonne continuation tout de même, et ne te prends pas trop le chou avec tout ça!
    joyeux noel!

  10. site très intéressant est une magnifique contribution en apprendre plus chaque jour grâce à vous, qui publient des choses qui est vraiment utile merci salutations streetwear usa

Les commentaires sont fermés.