Tit mec et Meetic

Par Lucas


Voici un article que je trouve assez « Nina Grande Epoque », le sexe en moins. Par Nina Grande Epoque, chère nouvelle lectrice, cher nouveau lecteur, j’évoque un temps que les moins de 3 ans ne peuvent pas connaître : une période ou j’ai découvert les Vingtenaires et où j’ai tripé en me rendant compte que Nina nous inondait de toutes ces petites choses  qui font notre essence même de djeunz cool.

Un article Ninesque alors ? A vous de juger !

C‘était un soir, à table, il y a une dizaine d’années. Un des rares dîners en famille avec mon père, un bûcheur infatigable qui abat sans sommation ces 35 heures en 3 jours. C’était un dîner sans pitié pour les croissants les enfants, comme d’habitude, un diner où mes parents étaient fidèles à eux même,

Cinglants (« tu t’habilles comme un sac« ),
Intransigeants (« tiens-toi droit! »),
Diététiques (« t’as pas pris d’salade ! »), et
Caustiques (« Mais attend, t’es allé chez le coiffeur ou tu t’es coiffé ? »).

Oui, un diner parental chez les d’Amore, c’est la misssssssioooooon…

Ce soir là, on avait parlé des sites de rencontres et mon père emptoire avait asséné que seuls les losers pouvaient y aller, que c’était tellement facile de se serrer une nana non mais vraiment j’espère que vous n’y allez pas les enfants…

A l’époque je n’avais pas relevé. Mais tout inféodé aux préceptes paternels j’avais renoncé à Meetic et tous les sites de rencontres. Je dis renoncer car j’avais caressé l’idée… Bah oui.
Allez les mecs ! Regardez-moi dans les yeux et répondez franchement à Papy Lucas : mis à part les lovers sûrs d’eux je suis persuadé que tous les garçons ont un jour pensé à (ou au moins envisagé l’hypothèse de) s’inscrire sur un site de rencontre…
Pas vous ?
Vraiment ?
Même avec un prétexte fallacieux du style « non mais c’est juste pour voir » ???
Donc là, Nina, on a nos 643621 lecteurs quotidiens qui ont un sourire gêné et nos 418934 lectrices qui ont un sourire goguenard… (Oui, on tire à un million d’exemplaires, oui on est trèèèès fort, vous en doutiez ?)

Et pour revenir au sujet, j’ai envie de dire,

Ptolémée, (oui parce que j’appelle mon père par son prénom, oui c’est un pseudo…)
Ptolémée, ton fils est un loser qui s’est inscrit sur un site de rencontres (bouh! La honte sur la famille pendant 5 générations ! Bouh! ).

Des explications ?

Red-Roses-too-copy.jpg


Deux ans après ce dîner, alors que j’étais à la fac, je m’étais inscrit sur Lycos. J’avais passé 3 mois à tchater avec une nana et on s’était rendu compte qu’on était dans le même bâtiment de droit avec un  an d’écart. Bref, on s’était rencontré : dîner, pot, bisous and so on. Le soir même, elle m’avouait être tombée amoureuse pendant nos 3 mois sur MSN ! Et ensuite ? Notre histoire n’a duré qu’une semaine… Comme quoi, IRL je suis vraiment en dessous de tout. Comme quoi en virtuel on se fait des films sur la personnalité de l’autre.

Ma dernière expérience, c’était il y a un an et demi sur un site qui à l’époque était gratuit. Un site un peu original où on est censé présenter ce qui fait l’essence de son bagage culturel (bouquins préférés, musique préférée, films, etc) et on cherche des nanas qui ont des goûts en communs. J’y suis retourné ce matin et c’est devenu payant. Pour autant j’ai retrouvé une nana sur qui j’avais méga trippé il y a 1 an. Laurie 76 si tu passes par ici, fais moi un bisouuuu s’il te plait…(tien un jour je vous ferai un article sur les mecs qui sortent  avec des nanas plus agées…)

Néanmoins…
A posteriori je me dis que m’inscrire sur ce site c’était débiiiiiiile.

Un couple peut tres bien évoluer ensemble sans avoir d’atomes crochus en terme culturel mais une conception de la vie identique, un regard partagé…  

D’un autre coté, la culture peut être un indice pour la nana qui passe…
Tiens s’il aime Camus et Carson Mc Cullers, c’est qu’il aime bien l’absurde et la mélancolie.
Tiens s’il aime Quick & Flupke, c’est que c’est vraiment un esthète,
Tiens il écoute FIP & Nova comme moi, donc il n’est pas foncièrement mauvais,
Tiens il a aimé les Belles Endormies, il a donc un peu de sensibilité, etc.

Je trouve que les quelques indices qu’on distille offrent une première impression beaucoup plus intense et beaucoup plus riche d’évocations que les présentations débiles en 10 lignes. Vous savez, ces présentations neutres, diplomates, main stream, ou le mec donne une image sans anicroches, chiante à mourir… Illustration :

« Bujur, je m’appelle Reudeulphe et je me suis inscrit un peu par hasard  (mon cuuuuuuuul. Et tes 15 € d’abonnement par mois, tu les payes par hasard, gros con ?).
Je recherche une fille gentille
(traduisez : une nana boooonne… à tout faire, si possible)
avec qui je pourrais avoir de bons délires
(traduisez : des plans culs de qualité)

et plus si affinités
(traduisez : des sorties ciné parce que les expos, heu, merci bien).

N’hésite pas à me contacter !
(ou à te tirer une balle, tu gagneras du temps)
bougie.jpg


Non mais vraiment, ya des coups de pied au cul qui se perdent ! Sans déconner, je suis persuadé que 99,99% des annonces de mecs ressemblent à ça… Avec parfois des trucs du style : « J’ai une culture de merde mais je te glisse deux trois références ds mon profil pour t’impressionner » ou « je fais de l’humour parce que « Femme qui rit, à moitié dans mon lit ». »

Et là j’avoue…

Je suis assez partagé sur les motivations de la gente masculine et je ne crois pas pouvoir assener de grands principes en la matière. Certains soirs où je suis en manque de sexe, de câlins, de douceurs, je me dis qu’effectivement je pourrais m’inscrire sur Meetic pour assouvir tout ça. Mais d’un autre coté je me dis que c’est seulement la concupiscence, le manque d’attentions et d’amour qui m’y poussent…

Bah justement !

Invariablement,  le lendemain matin je me félicite de ne pas m’être inscrit. Mais pour autant, je me vilipende de n’avoir rien fait pour sortir de mon désarroi. De ne pas être sorti,  de  ne pas avoir accosté une nana, armé de mon sweat shirt de drague, celui ou ya écrit dessus :  » OK, je suis en rut mais si ça se trouve une fois le coït fini on va découvrir qu’on est vaaaaachement proches. »(oui, je porte des tee shirts X-elle…)

Perso, j’assimile les boites de nuit aux sit’de’rencont. On est là pour un prétexte (danser, s’amuser/ rencontrer des gens) mais dans les deux cas on a le même objectif, plus ou moins déguisé, plus ou moins implicite : trouver une meuf/un mec pour la nuit ou pour la vie… Oui je sais, j’enfonce des portes ouvertes mais je le fais avec une telle classe que vous pourriez hocher de la tête et lâcher le facile : « C’est pas faux ».


Alors, certes : les sit’de’rencont’ sont une bonne chose pour les timides ou les gens qui n’ont pas « un physique facile ». D’ailleurs, je suis sûr qu’un mec pourrait tomber amoureux d’une nana via Internet sans voir de photos, seulement au travers des échanges sur MSN, du rythme et du style des phrases ; comme mon ex l’avait fait il y a quelques années.

Mais la question essentielle est : lors de la première rencontre, si la nana est boudinesque, le mec sera-t-il toujours autant amoureux ?

On touche là une question essentielle !

Pour ma part,  et quite à me faire lyncher par nos 2 956 742 lectrices, je l’avoue : je serais foncièrement calmé…

A dire le vrai je ne sais pas si j’arriverais à faire la part des choses mais je me connais : je serais singulièrement blasé… Et je ne sais pas non plus si les sentiments naissants m’inciteraient à fermer mes yeux et à ouvrir mon cœur. (ah le lyrisme à deux balles, avouez, vous
en  voulez encore…)

Bon, d’un autre coté, tomber amoureux n’est pas un truc qui m’arrive tous les 4 matins.
 Me réveiller, et avoir une nana en tête, ça m’est arrivé deux fois. En 28 ans. CQFD.

Pour conclure, je crois que cette rechercher de l’idéal sur un site de rencontre est sans fin… Un couple, c’est deux personnes qui n’ont pas nécessairement un coup de foudre puis une pensée commune sur tout. Ce serait abrutissant sinon ! Un couple c’est une complicité, une compréhension des regards de l’autre, tout un langage de non dits très forts… Je viens de m’acheter un bouquin au titre évocateur et si vous voulez je vous fais une fiche de lecture des que j’aurai fini. Ce bouquin est une étude scientifique, il est écrit par Mlle (ou Mme) Lucy Vincent et s’intitule : « Comment devient-on amoureux ?« . Tout un programme…

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réflexions au sujet de « Tit mec et Meetic »

  1. « Perso, j’assimile les boites de nuit aux sit’de’rencont. On est là pour un prétexte (danser, s’amuser/ rencontrer des gens) mais dans les deux cas on a le même objectif, plus ou moins déguisé, plus ou moins implicite : trouver une meuf/un mec pour la nuit ou pour la vie…  » Pas du tout d’accord ! L’année de ma terminale je sortais tous les week end en boîte avec mes amies. J’avais envie de m’éclater entre copines et c’est tout … de toute manière personne ne peut m’approcher en boîte, les mecs lourds, saoulent et transpirant de sueur, beurk !
    « Mais la question essentielle est : lors de la première rencontre, si la nana est boudinesque, le mec sera-t-il toujours autant amoureux ? » Tout dépend, je me dis toujours « Bon s’il ne ressemble pas à Quasimodo ça devrait le faire » … mais parfois non, il y a ce « quelque chose (physique) » qui ne passe pas.
    C’est le « package » souvent qui nous attire, un ensemble qui nous charme … ou pas.

  2. Et les blogs dans tout ça ? Hei… Monsieur j’organise un grand concours de séduction voué à ma gloire et à mon (indéniable) talent ?
    Sinon dans l’ensemble, je suis bien évidemment d’accord avec toi. C’est pour ça que :
    1/ j’aime bien voir la gueule de mes lecteurs quand ils me draguent afin de refroidir les ardeurs éventuelles d’un moche,
    2/ Je ne m’inscris pas sur les sites de rencontre. Mon expérience Meetic a duré une semaine… 1 seul contact, et il avait une voix merdique au téléphone. Fin de l’histoire.

  3. mina dit :

    Le livre doit être intéressant, sauf que si je devais accepter l’idée que l’Amour peut être réductible à une formule mathématique en présence de sujets sous conditions…. L’Amour n’aurait plus de charme.
    Alors oui je suis curieuse, mais je crois que ce n’est qu’une approche, en ce sens partielle… Et tant mieux ! 😉

  4. mina dit :

    Je suis stupide……….
    « Scientifique » pour cette étude doit rimer avec rigeur et non pas avec mathématique…..
    Autrement mon com est idiot :-).
    Ne sois pas fâché Lucas, merci.

  5. Tatiana dit :

    Lucas pour une fois c’est moi qui vais te dire que je t’adore. Je te rejoins sur pas mal de points sur cet article. Perso je ne me suis jamais inscrite sur un site de rencontre (même si des fois je me dis que je devrais) croyant très moyennement qu’on peut vraiment rencontrer quelqu’un comme ca, mais beaucoup plus à la magie d’une rencontre en vrai et à l’alchimie qui peut s’en découler. Bref, tout ça pour dire que une fois je me suis meme retrouvée dans une situation où limite je me sentais coupable de pas m’inscrire justement. Limite si on se dirait pas qu’on ne met pas toutes les chances de son côté. Du coup c’est réconfirtant de voi que plein de gens (parce que tu dois pas être tout seul) pensent comme ça aussi.

  6. Diane dit :

    Mon avis sur la question:
    on a beau être de citadins qui croisent 47847 personnes par jour, on est pas foutus d’en trouver un à caliner.
    J’ai un sentiment clairement divisé en ce qui concerne la recherche du calinouteur sur le net.
    1/mon âme de jeune pousse romantico-mièvreuse a du mal à avaler que je puisse rencontrer un prince charmant ailleurs que sur un cheval blanc/un chateau en bretagne/en haut d’une montagne
    2/on n’est jamais le même à l’écrit qu’à l’oral. à l’écrit, on est tout déshinibés, on a le temps de réfléchir à ses répliques, et la personne qu’on ne connait en ligne ne s’avèrera jamais ou presque jamais la même en vrai.
    3/De plus, à ne pas voir quelqu’un en vrai tousuite, c’est très facile, surtout pour un/une mièvreuse désespérée de calinouter, de cristaliser sur la potentielle perfectitude de l’autre. Sur l’écran noir de nos nuits blanches, nous on se fait du cinéma, on recommence la séquence, où il(elle) nous tombe dans les braaaaaas…..
    4/MAIS, encroquemitouflés dans nos beaux principes, c’est pas ça qui fait avancer le calinoutage. Vaut-il mieux être digne et seul ou ridicule et calinouteux?
    5/j’en déduirais à priori que le net, pourquoi pas, mais à condition de pas s’éterniser dans l’illusion virtuelle, et affronter direct la vraie vie. En gros, que ce ne soit qu’un médiateur. Pouf jme connecte, pouf il/elle à l’air cool celui/celle là, invitons le/la à diner. Au pire, c’est nul, au mieux….je vous laisse calinoudeviner.
    6/Lucas, ayant lu Lucy vincent (mais j’ai préféré son autre bouquin, « petits arrangements avec l’amour », quand tu sors d’une grosse dépression amoureuse, ça t’explique pourquoi tu t’es fait avoir comme une grosse bouse, c’est pas ta faute, c’est tes hormoooones!!) En gros ça t’explique les choses de l’amûûûr du point de vue d’une neurobiologiste. c’est bien intéressant, mais ça te fait un peu flipper pour ton libre arbitre.

  7. John dit :

    Je suis d’accord avec pas mal des choses dites dans cet article. Toutefois c’est comme dans la vraie vie, les sites de rencontres il y a des connards et des sympas. Sauf qu’avec la reputation sulfureuse de ces sites y’a plus de connards.

    Je connais au moins 3 exemples de couple Internet dans mon entourage qui durent depuis longtemps. Le truc c’est de prendre le temps de faire le tri et quand on est une nana il est difficile sur ces sites.

    Perso, je m’y suis inscrit avec l’espoir de rencontré l’ame soeur mais pas en me focalisant la dessus. Je voulais rencontrer des personnes en dehors de mes amis et ca a bien marché. J’ai rencontré pas mal de personnes soit avec ces sites soit à travers des communautés (à l’epoque les blogs existaient pas) et c’est franchement super.

    Les meetic et tout ca sont un outil qu’on met à notre disposition apres il faut savoir s’en servir et etre prudent sinon ca fait aussi mal qu’un coup de marteau sur les doigts

  8. Article très intéressant et plaisant…
    Par contre, quand tu explique ce que pousse les gens (hors canons) à se dire :a ujourd’hui je m’inscris sur un site de rencontres, tu oublies que le processus est en partie inconscient, celui-ci étant stimulé par la pub… Un malaise dans la vraie vie, mais qui n’emp^éche pas de vivre, une pub qui apparaît au bon moment sur l’écran d’ordinateur… Et, c’est la chute… On essaie, on est souvent déçus de prime abord, puisque après la photo de publicité, il y a toutes les étapes fastidieuses d’inscription de son mail ou de son numéro de carte bancaire… Quoi qu’effectivement, tous les sites n’ont pas la même souplesse.. Meetic n’est pas forcément le standard absolu…
    Et, effectivement, proposer d’insister sur les hobbies, les choses qui nous touchent, plutôt que d’offrir une page blanche pour se présenter, c’est souvent mieux…
    Sinon, moi j’aime bien le ‘femme qui rit, à moitié au lit’, c’est souvent très adéquat à placer dans une conversation, mais bien sûr si nos marques d’humour se limite à ça, ça craint…

    Même si je n’aime pas le dire comme ça, j’ai rencontré ma chérie sur Internet, puisque c’est bien là qu’on a échangé les premiers mots et mails… Mais, il ne s’agissait déjà pas d’un site proclamé de rencontres, mais plutôt d’un site dit de réseau… Et je ne crois pas qu’on ait chatté avant de se rencontrer trois mois plus tard…
    Elle est juste venue naturellement visiter ma ville, et franchement, en la recevant, je ne m’étais fixé aucun but, sinon d’être un bon guide… (bien sûr, j’étais ouvert et le ‘plus si affinités’ est toujours là) Et, donc, j’ai envie de dire que notre rencontre s’est fait dans ma ville… C’est là qu’on a appris à se reconnaître..Et, tout s’enchaîna assez facilement : pas de blocages, pas de zones sombres…Et j’aime que cela ait été facile…La séduction, comme notre vie de couple (hors contraintes patriques, comme la distance, mais niveau carcatère, c’est cool)
    D’ailleurs je suis intéressé par ton billet sur les garçons qui se mettent avec des filles plus âgées…

  9. C’est effectivement très ninesque comme texte! Et je suis comme toi, j’ai parfois songé à m’inscrire à Meetoc ou ailleurs, et au final, une fois l’envie du moment passé, bien content de ne pas l’avoir fait

  10. Je pense que c’est justement parce que tu ne t’es pas inscrit que tu n’as pas une vision complète.
    Il y’a quelques mois, je pensais à peu près la même chose… Mais bon, pour raison professionnelle, j’avais déménagé pour la énième fois, donc plus d’amis sur place etc… Je tiens aussi à préciser que je ne suis pas doté d’un physique difficile, mais que je ne suis pas brad pitt non plus. C’est histoire de planter le décor 🙂
    Petite précision aussi, il faut dire que j’ai un long passé d’internet et que donc, j’avais déjà rencontré des personnes sur des sites de tchat tout court (H/F) qui pour certains sont toujours des amis.
    Bon les amis, c’est sympa, surtout les couples qui éssayent desesperement de te caser lors d’un super diner avec une fille super sympa, classe, célibataire mais-qui-devrait-pas-l-être etc… mais qui physiquement ne te plait pas et quand en plus tu te rend compte que vous n’avez aucun sujet de discussion en commun… C’est la bérésina pendant 2 ou 3 heures; et j’avais même pas l’excuse de sortir mon chat… qui tout le monde le sait préfère rester au chaud sous ma couette.

    Bref, à l’inverse de toi, j’ai des personnes qui ont fini par me convaincre d’éssayer. De plus j’avais aussi des exemples de couple « meetic » qui fonctionnaient bien. J’ai donc éssayé le grand « meetic ». Surtout parce que les 3 premiers mois étaient gratuit à cette époque là. Je voulais bien éssayer, mais pas payer :).

    Bon les premiers soirs il faut comprendre les us et coutumes locales. Quand tu fais une recherche, tu as l’impression de faire tes courses online mais au lieu de choisir un pack de cristaline, tu choisis une photo et un profil. Je dois d’ailleurs dire, que j’ai joué le jeu en mettant ma photo. A l’inverse, justement pour éviter toutes deceptions (bien qu’il y’en ai eu quand meme mdrrr) de l’autre côté c’était photo obligatoire ou pas de discussion. Bien que photographe amateur, j’ai pu dans ce cadre là constater toute la magie qu’une photo pouvait apporter à une personne… qui au final était à 3000km de la photo.

    Bref, en conclusion, j’ai discuté avec pas mal de filles, j’ai vu dans la vraie vie qu’est-pas-la-matrice une dizaine de filles, 1 avec qui je suis encore et 4 qui sont devenues des copines/amies. Ca, c’est le côté positif.

    Le côté négatif; avant d’en arriver là tu es ammené à discuter avec les psycho, schyzo, déprimées, souffrant de TOC etc etc… Quant aux plans culs, je ne pensais pas qu’il y’en avait aussi parmis les filles lol, un peu trop naïf j’étais.

    De plus, je dois aussi reconnaitre, que c’est par le plus grand des hasards que ma pitite femme et moi on en est venu à discuter sur meetic et qu’on aurait très bien pu passer l’un à coté de l’autre si je puis dire.

    Pour avoir eu donc les 2 opinions, je dirai en conclusion que cela peut être une nouvelle méthode de rencontre même si pour la personne un tant soit peu sérieuse, cela devient très très très vite décourageant (j’étais sur le point d’abandonner quand j’ai rencontré ma pitite femme). Je dois d’ailleurs préciser qu’à priori, ca l’est encore plus pour les filles. De plus inutile de passer 3 semaines à discuter tous les soirs. Si au bout de 2 ou 3 discussions, le feeling passe bien, il faut passer au réel et pas se lancer dans une pseudo histoire d’amour virtuelle by-text.

    Au final, l’excuse que je me suis trouvé c’est : Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! 🙂 ou encore qui ne risque rien n’a rien etc etc… Quant à savoir si c’était à refaire, est ce que je le referais…. je ne sais pas !

    Amic’ cédric

    NB: Sympa ce blog 🙂

  11. ToBeOrNotToBecyclette dit :

    Ah que ça fait du bien de rire…
    J’ai éclaté de rire en lisant « pour les croissant » barré et remplacé par « les enfants »…
    C’est ‘achement bien écrit.
    MelodyGère: djeun-de-21-ans-et-ouais. D’abord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *