Prétention et Modestie

Par Lucas


Je sais bien. Ca vous fait penser à Orgueil et Préjugés un tel titre. Je ne fais rien qu’à copier. Bouh, pas bien. Jane Austen va sortir de son caveau et venir me donner une malédiction.

Bon,  Prétention et Modestie parce que j’ai été taxé ces jours ci de prétention et ça m’énerve. Non pas parce que c’est faux ; je suis surement prétentieux,
m’enfin ce n’est pas avec mes études de merde et le fait qu’à 29 ans je n’bosse toujours pas que je peux me la raconter. Mais bon ce genre de pseudo débat stérile avec moi-même n’a aucun intérêt : revenons au sujet.

Ca me fait râler, mais il s’avère qu’en Douce France, on voue un culte à la médiocrité.

Alors là bien sûr, vous allez dire :

 « Mais il est pas bien Lucas, il nous prend tous pour des demeurés ou quoi ? Elle a raison la nana qui dit qu’il est prétentieux. Faut qu’il se soigne !« 

Alors, oui,  je sais bien : les magazines nous abreuvent d’exemples de gens qui ont réussi, de Challenge à Capital en passant même par Le Monde. Pour autant,
certaines lectrices, certains lecteurs reconnaitront qu’en France il ne faut pas avouer qu’on est doué, efficace,  ou au dessus de la moyenne dans un domaine donné sinon on est tout de suite 
taxé de vaniteux, d’orgueilleux, de mec qui se sent plus péter. Parce que reconnaitre soi même son talent en France, et bah c’est pas bien. Attention ! Je ne dis pas le clamer et s’en gargariser.

Je dis : simplement le reconnaître.

Culture de la médiocrité où personne ne doit sortir du rang, égalité portée aux nues…

 Cette culture, c’était celle qui dominait en France et elle en train de changer grâce notamment à des média agressifs (l’Entreprise qui invite ses lecteurs à se lancer, par exemple, et qui a senti qu’il y avait une place à occuper, un marché pour les publications dédiées à l’entrepreneuriat).

Avant, il ne fallait pas chercher à aller plus loin à faire progresser ou changer les choses. Paye ton cours « Comment lutter contre la résistance au changement ? »

Si les autres disent du bien de vous il ne faut pas les encenser. A la rigueur, on peut rester silencieux. Mais il faut mieux les contredire avec un p’tit sourire de mauvaise foi. Assumer qu’on est bon dans un domaine donné c’est mal.  En France, il faut rentrer dans le rang personne ne doit dépasser

Et je suis persuadé que la religion catholique a eu un rôle là dedans.
Sinon, pourquoi les pays de culture protestante voire anglicane ont un rapport différent à la réussite, qu’elle soit financière ou plus largement sociale ?
Comment expliquer que ce soit en Angleterre qu’il y ait eu en premier la révolution industrielle ?
Wiki nous propose 3 éléments de réponse :
– l’empire colonial,
– la spécialisation industrielle précoce,
– la puissance financière.

J’en rajouterai un 4eme qui me parait prépondérant : l’anglicanisme, religion qui ne reniait pas l’enrichissement personnel. Cette volonté de réussite, on la retrouve aux Zetats Zunis mais là ils ont d’autres arguments : un peuple d’aventuriers, de preneurs de risques au départ. Ca vous façonne une culture cet état
d’esprit…

Donc je résume. La religion catholique est responsable de tous les vices de la terre et elle a trouvé un ferment utile dans la culture française qui a mis en avant le coté égalité plus que la liberté et a transformé la fraternité en assistanat. Plus prosaïquement on retombe sur le bon vieux dilemme entre égalitarisme et élitisme. Je sens que ce genre de paragraphe va susciter des réactions à foison…

Voila c’était mon dernier article sur les Vingtenaires. Depuis mon coma/accident, je ne me sens plus en phase avec les lecteurs (mais l’ai-je jamais été ?) et un peu trop enclin aux délires perso là où la ligne éditoriale est plus carrée.  Je ne me sens pas vraiment dans le trip 20’s et vos comm sur les  derniers articles voire vos silences le
montrent. Ca tombe bien Nina veut recruter de jeunes plumes. Ca tombe encore mieux, je vais avoir 29 ans, le 3 août. Vieux vingtenaire, vieux vingtenaire lève ton verre…

Je vais donc sombrer dans l’égoïsme vaniteux et essayer d’écrire une histoire. Une vraie.  Ca fait bien dix ans que mes amis me pressent de le faire : il est grand temps de leur faire lire un truc afin qu’ils se rendent compte qu’écrire des articles c’est bien joli mais avoir le talent et la culture d’une McCullers ou d’un Auster, d’un Aragon ou d’un Labro, voire plus récemment d’une Barbery  (L’élégance du hérisson) ce n’est pas donné à tout le monde. Je sais ce que vous allez dire : je pourrais très bien mettre en suspens ma participation le temps de barbouiller qq pages. Mais là encore, je me découvre vide. Les idées d’articles qui me viennent n’ont pas grand intérêt.

Merci pour tous vos messages, vos commentaires, dithyrambiques ou non, et surtout merci pour votre honnêteté intellectuelle.

Je repasse coté lecteur pour apprécier pleinement les phrases ciselées de Nina et son jugement, son abnégation et son allant qui suscitent encore et toujours mon
admiration.

Merci à tous les Vingtenaires pour leur accueil, leur gentillesse, virtuelle ou IRL dans les rares moments où on s’est vu. J’espère que je vous laisserai un souvenir pas trop mauvais.


Je vous laisse tous avec une chanson.  Découverte sur Nova. De la Soul bien zen.

Une chanson dont le titre pourrait faire croire que je veux rester dans vos esprits mais c’est simplement que la musique est fort plaisante. Dédicace à Mlle Myers
au passage… Et petit sourire triste de circonstance : Lucas tire sa révérence.



Découvrez Dajla!

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réflexions sur “Prétention et Modestie

  1. Eh bien je te souhaite bonne continuation mais si tu aimes écrire tu peux aussi ouvrir ton propre blog (je crois que tu en avais un je ne sais pas si c’est toujours le cas) où tu peux définir toi-même ta propre ligne rédactionnelle…

    Et surtout bonne chance pour ta recherche d’emploi! 🙂

  2. En ce qui concerne ton départ: bouuuh snif bouhhh (le plus sincèrement du monde), pour ne pas dire que ça craint
    Et en ce qui concerne l’article et le culte de la médiocrité, je dois dire que je suis pas mal d’accord sur ce point, pour l’avoir constaté moi-même pas mal de fois. L’orgueil, qui à d’autres époques eut pu être considéré comme vertu, est devenu un vice, sans distinction de nuances. D’ailleurs j’ai fait quelques tests, j’ai demandé à des gens que je considère comme intelligents s’ils se trouvaient plus intelligents que la moyenne, et ai trouvé à 80% en face de moi des gens génés, qui n’ont pas vraiment osés, ou m’ont dit que « peut-être », que ‘on peut pas vraiment savoir », alors que je suis persuadée qu’au plus plus profond d’eux même ils en étaient persuadés, à moins de faire preuve d’un aveuglement certain… (quand on est capable de lire, de comprendre et de m »expliquer Hegel quand même, se dire plus con que la moyenne serait légèrement pas crédible…)
    Le dernier à qui j’ai demandé ça d’ailleurs, m’a dit d’une petite voix fluette que « oui », mais il a ajouté juste après que par contre, il ne se trouvait pas cultivé, (ce qui n’était pas du tout la question), comme s’il voulait « compenser » ce qu’il pensait trop prétentieux par une dévalorisation…

  3. J’ai un peu hésité à publier cet article, j’aurais préféré qu’on en discute avant en face à face mais je suis hélas pas super dispo dans mon emploi du temps en ce moment… 🙁

    Je respecte ton choix, je ne t’aurais pas retenu de force, je suis pas une FARC. Maintenant, j’espère une chose, c’est qu’on reste quand même en contact et qu’on arrive à se croiser en live à un moment ou à un autre, on peut le faire ! Par ailleurs, la porte reste toujours ouverte si des fois, tu aurais envie de partager quelques écrits ou quelques pensées ici.

    Bref, notre aventure bloguesque commune s’arrête ici mais ça ne nous empêchera pas de continuer à se voir/parler en dehors.

    Bisous mon Lucas d’Amore

  4. Bonne suite Lucas! On va te regretter…Ca a toujours été un plaisir de te lire. Donne quand même des nouvelles de temps en temps si tu peux!
    Bye bye

  5. Je Je n’ai jamais laissé de commentaire, je ne sais que rarement quoi répondre mais j’ai toujours apprécié tes articles donc au plaisir de te lire ailleurs et bonne continuation =)

  6. Je suis pas sûre que Bobby soit le plus à même de parler des femmes en soirée, je dis ça, je dis rien! 😉

    Sinon, je vais essayer de trouver de nouveaux rédacteurs mâles parce qu’autant la porte reste ouverte pour certains, elle est définitivement close pour d’autres.

  7. Heu, je disais pas ça sérieusement Lucas hein… C’était juste une remarque pour faire une remarque. Je me fiche de donner un penchant quelconque à ce blog, et je n’ai nullement l’intention de parler à mon « comparse », comme tu dis. Et enfin, comme le dit Nina, je ne suis pas certain d’être la personne la plus appropriée pour disserter sur les femmes en soirée.

  8. Totalement d’accord avec le post, intelligence ou réussite, même combat en France ! Pour avancer dans la vie, se cultiver, réaliser ses projets, on passe forcement par de nombreux efforts (parfois avec facilité et souvent inimaginables pour beaucoup), nous permettant de progresser et de s’ouvrir tout au long de notre parcours. Mais il est peu recommandé d’étaler les détails, si on éprouve des difficultés par moment, mieux vaut éviter de se plaindre car « on a choisi » (la notion de risque est souvent ignorée, pendant que ceux qui subissent passivement la vie peuvent la jouer en mode victime), il est inutile d’expliquer (peu de gens sont réellement curieux), et interdit de se féliciter. Au final, plus on s’efforce de rester conforme dans les apparences, moins on a d’ennui, et plus on est estimé (pas pour ce que l’on est ni pour ce que l’on fait, juste pour la capacité a rester conforme quoiqu’il advienne…) Par contre, si on me dit que je suis plus futé, plus intelligent, ma réponse ne consistera pas a approuver ou non, je dirais juste que la vie est avant tout une question d’audace et de curiosité (bah voilà, j’évite le sujet à mon tour…). Nous ne sommes pas tous égaux, vous pouvez instaurer et inventer tous les systèmes de société, il y aura toujours des personnes qui tireront leur épingle du jeu… De mon côté, ce qui me dérange le plus, c’est de penser que tout est jouer d’avance… et que ceux qui évoluent ont été avantagés à la base (origine sociale, intelligence, chance…), d’où le mépris… Outre la religion, la révolution française a peut-être contribué à vouloir effacer certaines différences. De plus, en France, à vouloir tout niveler, on se retrouve également avec des élites stéréotypés à la tête de nos institutions et grands groupes financiers/industriels… conforme, encore…

  9. Quand tu bosseras, avant de savoir si tu te résigneras ou non un jour, tu feras peut-être comme moi en attendant, 3 ans dans une boite et tu changes (et tu passeras pour l’instable pour les non-mobiles… et les conformistes…) Cela dit, pour accumuler de l’expérience, prendre du grade, voyager et se remettre en question, c’est plutôt un bon choix, bien que cette démarche isole un peu par rapport à la « masse ».
    Je te rejoins sur ces satanées magouilles pour progresser, l’ultime stratégie sans risque pour évoluer… jouer des coudes, enfoncer les collègues… je suis trop honnête et parfois trop franc pour en bénéficier, et malheureusement pour moi, bah j’aime bien me faire des potes au boulot, ça aide pas… A toi de t’y retrouver dans tout ça.
    Tu met le doigt sur un sujet important : le mérite ! Mais il reste difficile à partager : qui faut il choisir entre un bosseur acharné qui soigne son relationnel et un glandeur performant ultra doué ? Deux extrêmes, certes, mais on en revient au sujet initial, le plus lisse sera très bien positionné je pense… conforme et rassurant. La France n’aime pas les surprises… Elle préfère nier les différences plutôt que de les accepter… Y a peut-être un lien à faire également avec le traumatisme de la seconde guerre mondiale où une partie de la population était stigmatisé car soit-disant différente, les juifs. Maintenant, à vouloir à tout prix mettre les personnes sur un pied d’égalité, on finit par les définir comme identique, sans aucune différence… Exemple : En Angleterre, le ministère de l’éducation publie chaque année les résultats scolaires et taux de réussite en fonction des origines ethniques, afin de mieux évaluer la progression et l’intégration des différentes communautés, et bien cette pratique est totalement inimaginable en France car elle susciterait immédiatement un débat raciste… De plus, nous n’avons pas une culture de compétition (ce qui laissent la place à des castes)… là où les établissements scolaires américains se confrontent les uns aux autres en permanence sportivement.
    Ah oui, j’avais oublié, bon anniv’ !! Passé la trentaine (j’en ai 31), je trouve que ce conformisme est plus oppressant, ce sera peut-être différent pour toi, moi je rentre un peu conflit avec ma « génération », mes potes, famille, taff,… par rapport à ces sujets « c’est quand que tu te poses, ça fait pas sérieux… », tout ça pour me dire qu’il serait temps de respecter les « règles », être ni trop, ni trop peu… Alors qu’évoluer personnellement en restant cohérent avec soi-même, c’est déjà pas mal.
    Conclusion : soyez intelligents, différents… mais n’en parlez pas…

  10. Cher lucas,

    Concernant le debut de ton article sur la pretention et la modestie, je dois avouer que c etait quelque chose qui me parlait deja lorsque j etais en France, mais qui me parle d autant plus que je suis maintenant a Londres en stage ou je me dis que, oui bon sang en France on est bien loin du changement (pourtant j aime la France et suis parisienne de coeur…- mais pas que!)

    Ceci etant dit, la connerie est partout (j ai bien synthetise non?) et je pense que l on peut en faire un grand debat qui souleverait beaucoup de reactions voire meme d autres problematiques.

    Si j ecris ce commentaire aujourdhui c est aussi et surtout pour protester contre la retraite que tu prends! C est vrai les lecteurs sont silencieux mais cela ne veut certainement pas dire qu ils n apprecient pas tes articles – loin de la- il y en a qui sont tout simplement pas fan des coms (coe moi, mais la c est pour la bonne cause). Alors oui tu as tes defauts, tes bons articles et moins bons, mais en ce qui me concerne, je prends beaucoup de plaisir a lire tes articles, parce qu il s agit d un point de vue masculin, parce qu ils sont bien ecrits et parce qu ils changent les idees!

    Attention ceci n est pas une declaration lol, simplement une contestation d une decision qui me semble prise bien rapidement et dans un moment de tristesse ou melancolie (rayes la mention qui ne convient pas).

    Bref, cher Lucas tu l auras compris, j aimerais continuer a avoir le plaisir de lire tes articles (serieux humouristiques, critiques bref au choix) encore bien longtemps.

    Bonne soiree, et a bientot dans tes articles j espere!

  11. De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace… Eurêka ! Je savoure l’idée que tu te sois lancé dans cette aventure des mots et qu’un jour, tu nous entraîneras dans cette nouvelle danse qu’est l’écriture.
    Bon vent, verba volant, scripta manent et sans…

  12. Article intéressant : c’est comme tout il faut trouver un juste milieu
    Sinon, Lucas est parti… Bonne chance…Je pense effectivement que tu es un personnage original, même si tu es dans les rails de la réussite…
    Sinon, en entendant un train de pub ce matin, je me suis rappelé qu’il me semblait que tu nous avait promis un article sur Philippe et sa famille de Français moyens et leurs aventures avec Leclerc… Je me trompe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *