Courrier des cœurs : réponse à Pink Lady

PinkLady nous a soumis la question suivante : je suis à un dîner avec un mec qui me
plaît trop, dois-je me montrer vraiment entreprenante ou les femmes entreprenantes (mais vraiment) effraient-elles les hommes?

undefined

La cellule love and sex des vingtenaires s’est réunie et voici les réponses :

 

Jane : Ici, tout est question du sens d’entreprenante. Entreprenante dans le style « je fais comprendre habilement que tu me plais » ou dans le style « Au restau
j’escalade la table en te disant que je te veux »?
Mettons nous dans la position inverse. Etre draguée par un homme entreprenant. Préfères-tu quelqu’un qui te charmera subtilement en te faisant comprendre que tu lui plais, ou un bourrin qui arrive avec ses gros sabots?
Et bien un homme, c’est tout pareil. Une amazone de l’extrême qui lui saute dessus, ça peut l’effrayer. Voui voui. Et le faire fuir, loin, très loin, à une époque où les femmes étaient de petites choses délicates qu’il fallait doucement séduire sans trop effaroucher (et là, des années de féminisme s’écroulent) Ou la séduction n’était pas de l’attaque.
Alors que diable, un peu de finesse et de subtilité! Inutile d’être trop directe et agressive, laissons agir le légendaire charme féminin et aux hommes des cavernes la drague 38 tonnes!

Marine : Bon, là en gros, tu demandes comment être une équilibriste et les principes de la communication non-verbale. L’idée est la suivante, je pense : si tu fais rien de rien, tu n’envoies aucun signal, donc gênant, c’est certain.
En revanche, il y a signaux et signaux. Sur ce point, je pense qu’il faut en donner un minimum. Etre habillée sexy (mais pas vulgaire), être souriante, rire à ses blagues et s’intéresser à sa vie, et évoquer au passage que tu n’as personne pour l’instant dans ta vie, c’est à mon avis suffisant. Si tu vas plus loin dans le langage des signes, ce sera trop gagné pour lui, et du coup, moins d’enjeu, moins de séduction possible. Il est possible que vous passiez la nuit ensemble, mais tu seras cantonnée au rôle de la fille facile, ou même de « la nana folle de lui », celle qui lui flatte l’ego mais dont finalement il n’a trop rien à foutre. L’idée n’est pas de le faire languir bêtement ou de faire la pouffe qui se fait désirer, mais de maintenir un rapport de force équilibré, pour ne pas court-circuiter le jeu de la séduction.
 

Nina : Je vais dire que, globalement, ça dépend. Je pense que ce n’est pas mal qu’une femme montre son attirance à un homme, qu’elle ne lui laisse pas faire tout le travail. Mais tout est question de limite et de ce que tu veux avec le monsieur. Si tu te vautres sur ses genoux, il va penser que tu n’en veux qu’à son corps, tirer son coup et ciao. En plus, les mecs, comme les filles, ne sont pas toujours ravis de se faire sauter dessus, même si tu leur sautes pas physiquement dessus. La subtilité est notre amie en toute circonstance. La classe aussi. Suggère discrètement, tu verras s’il saisit la perche ou pas. S’il ne comprend pas, c’est qu’il ne veut pas ou est limité de la tête. Ou handicapé affectif. Dans tous les cas, laisse tomber.

Summer : Bien sur tu as appris depuis ta plus tendre enfance que l’homme propose, la femme dispose. Sauf que comme tu as sans doute pu le remarquer, les hommes qui proposent en général 1) ne te plaisent pas 2) sont des bourreaux des coeurs avérés ou 3) sont des mecs qui te croisent dans la rue et qui te sifflent, façon à eux bien particulière de dire que tu es jolie! ( non je ne dirais pas bonne!)
Alors sur ce constat, il faut agir, et pour répondre à ta question je dis oui action! Mais attention, entre être entreprenante et vraiment entreprenante, y’a des subtilités. Je sais qu’il arrive bien souvent que les subtilités soient incomprises par l’autre sexe faute de parler le même langage et que tu n’as qu’une envie lui sauter dessus, mais si tu le fais, tu regretteras au choix d’avoir filer tes bas pour lui mettre le grappin dessus ou de ne pas être seule avec lui à ce stupide diner parce que ce que tu as en tête se passe de toute évidence de spectateurs.  Donc entreprenante, ok, mais point trop n’en faut comme tu l’auras compris. Alors que faire, et là tout se joue dans la stratégie. Le plan: toujours garder un oeil sur lui, histoire d’être en pôle position pour être à coté de lui au moment de passer à table, je dis bien à coté et pas en face parce que les effleurements sont quand même beaucoup plus faciles, garder un oeil sur les alentours afin d’évincer toutes concurrentes éventuelles et pour cela il te faut les repérer au préalable et enfin faire en sorte de retenir son attention: regard, robe ultra sexy, discussions enflammées etc…
Et puis s’il n’a toujours pas compris, lui glisser à la fin du repas que tu serais ravie de continuer cette si passionnante discussion en prenant un verre avec lui, seuls. Si là, il ne comprend pas alors laisse tomber il est soit idiot soit maqué.

Tatiana : Réponse brève claire et précise : avec les hommes pas besoin d’être très entreprenante pour qu’ils comprennent le message. Quelques signaux bien
placés (petits rires, je me caresse les cheveux, regards…). S’il capte pas 2 solutions : c’est un handicapé de l’amour ou il fait genre il voit rien car il ne veut rien avec toi.

Bastien : Faut il se montrer entreprenante ? Tout d’abord précisons une chose, je ne pourrais couvrir qu’une partie de la réponse. Pour ce qui est de ce faire du mâle un joujou de pieu je suis dans la capacité de répondre mais pour ce qui est de s’en faire un joujou de salon genre pied sous la table et matage des experts les bras l’un dans l’autre la je passe mon tour, c’est pas mon rayon.
Quels sont les raisons qui pourraient pousser un monsieur a rentrer dans sa coquille suite a des avances quelques peu marquées ? Un micropénis ? Une envie que la relation ne soit pas que sexuelle ? Une croyance religieuse ? Une connerie naturelle ? Dans tous les cas si vous perdez le type vous ne perdez pas grand chose mesdames. Mais par contre si vous gagnez, oulah si vous gagnez, laissez moi vous dire que vous aller vous retrouver entourée de saint Pierre & confrères du 7e divin étage plus vite qu’il ne faut pour dire « baise moi ». C’est avec les miss entreprenantes que les mecs se lâchent réellement sexuellement. Jamais vous ne titillerez l’anus d’un type a qui vous avez commencé par parler voyage en Italie. Ne tentez pas le sexe en public avec un mister qui vous offre des fleurs oblitérées « plaisir d’offrir ». Ne comptez pas sur une révision du kama sutra avec un monsieur qui vous raconte que belle maman n’a pas sorti le chien aujourd’hui. Pour l’éclate totale n’hésitez pas a balancer le grand jeu, le cheminement intellectuel masculin est on ne peut plus simple, « elle tente ça, elle peut tout tenter, si je couche avec elle il faut s’attendre a tout » (c’est comme ça que je me suis retrouver avec des bouts de peau en moins sur le cou par exemple)
Autrement dit tout dépend de ce que vous recherchez, si vous êtes vous même plutôt casanière dans la manipulation du tintoin impérial alors rien ne sert de se mettre a lécher langoureusement votre fourchette à chaque bouchées. Par contre si vous avec vos menottes dans votre sac, entre le lubri et les capotes, la allez y de l’oeillade chaude comme une baraque a frite.

Bobby : Aucune idée, je suis gay. Si tu veux que je te conseille, il existe des endroits sympas et pas trop chers où tu peux te faire amputer les seins, déclitoriser, et greffer un pénis (masculin, féminin, ça tient finalement à peu de choses : quelques coups de ciseaux, des hormones et hop, le tour est oué).
Après quoi je serai ravi de t’expliquer pourquoi les hommes entreprenants sont effrayants pour les autres hommes…

 

Enzo : Chère demoiselle,
En lisant ta question, je ne sais si je dois crier au scandale ou simplement te donner une fessée ! Alors que la journée de la femme a eu lieu il y a une semaine à peine en plus !
Mais peut-être que ma réaction épidermique est dû à un malentendu. Je me demande ce que tu appelles « vraiment entreprenantes ». Parce que je pense qu’un homme « vraiment entreprenant » effrait également les femmes (sauf celles qui sont convaincues d’avance).
Car en tant qu’humain, quelles questions se pose t’on en face d’un autre être humain vraiment entreprenant ?
– pour être aussi motivé(e), il/elle est peut-être simplement terriblement en manque
– pour être aussi motivé(e), il/elle n’aime peut-être qu’une image fantasmée de soi
– pour être aussi motivé(e), il/elle ne semble pas faire attention à ce que l’on veut soi-même
Bref, les raisons s’orientent vers la perception que l’on a de soi et la psychologie complexe. Pour revenir au schéma de ta question, peut-être qu’être trop entreprenante aura un effet
contre-productif, sauf si l’homme en question est mégalomaniaque (« je suis si irrésistible ») ou en manque. S’il est sensible (comme la plupart des hommes), il se demandera « est-ce qu’elle m’aime vraiment ou est-ce qu’elle réagit simplement à ses instincts et ne pense qu’à son bon-plaisir, tout en reniant ma qualité d’individu pensant ? ». Mais il y a une autre question : pourquoi souhaite tu être « vraiment entreprenante » ? Par envie ou parce que tu penses que cela peut faire pencher son avis en ta faveur ?
Mon conseil est d’être toi-même et de respecter cet homme comme tu souhaiterais qu’on te respecte.
Et n’oublie pas de t’abonner encore à Jeune&Jo… euh aux Vingtenaires pour plein de bons conseils chaque samedi !
Amicalement,
Dr Enzo, féministe masculiniste.

Lucas : Une femme entreprenante c’est souvent une nana qui cherche mais ne trouve pas celui qui lui va. Cela ne va pas m’effrayer mais déclencher un sourire roublard.
La tradition implicite veut que ce soit les hommes qui lancent l’action et que les femmes soient passives. Les hommes semblent avoir plus d’appétit sexuel que les femmes ou tout du moins ils le déguisent rarement. Pour autant, si une nana veut « se faire » un mec je ne vois pas où est le problème ! Même en observateur, cela me ferait sourire benoîtement de contempler la tactique d’approche et la perplexité du mec en face ! Cela me fera énormément plaisir aussi car je trouve qu’il y a une grande absente dans la drague. Cette grande absente c’est tout bêtement… la sensualité !
Car il faut l’avouer,
Si on est la target d’une femme entreprenante, le jeu est vraiment des plus mystérieux. On a constamment le cul entre deux chaises à se demander
« Est-ce qu’elle me chauffe à mort seulement pour jouer avec moi et faire sa chaudasse ? Vais-je me faire envoyer chier si je me montre calin ».
voire au contraire,
« Est-ce qu’elle est vraiment sous mon charme et elle prend les choses en main vu ma passivité initiale ? »
Et là, même le mec le plus sensible aura du mal à trancher !
Pour autant, souvent, la nana entreprenante est une chanteuse d’Axelle Red qui s’ignore
J’aime j’aime tes yeux j’aime
Ton odeur
Tous tes gestes
En douceur,
Lentement dirigés,
Sensualité…

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions sur “Courrier des cœurs : réponse à Pink Lady

  1. Ma Nina, la proxima vez tu veux pas plutot alterner entre bleu et violet pour les réponses ?? Parce que là le rose pétant il est eye killer dans le petit matin blême..
    Bon uiiiiik end ma belle !

  2. Beaucoup parlent de « subtilité », est ce pour savoir creer un desir different que celui obtenu par du rentre dedans ou est ce pour se proteger en cas de refus et ne pas passer pour la salope/le goujat de service ?

  3. Parce que j’aime beaucoup et que je n’ai pas le temps de commenter la requête de Pink… Je me contenterai de dire :
    Suce ma bite, t’auras des frites !
    J4aime vraiment beaucoup et j’aimerai que ça devienne récurrent chez vous.

  4. La subtilité, c’est pas pour se retourner en cas de rateau, c »‘est juste pour éviter de passer pour la nympho de service qu’on retourne et qu’on jette. Surtout que pas mal de mecs n’ont pas envie de passer là où 150 pénis ont déjà posé leur marque…

    So Lonf, c’était toi???? 🙂

    Sinon, il s’est passé un truc entre Matt et Pink que j’ai pas suivi??

  5. Jane -> Justement, je parlais de l’entreprenante : allons faire l’amour dans les toilettes, là, maintenant. Mais je pense en effet qu’une amazone de l’extrême, ce n’est pas sexy du tout.

    Marine -> En fait, c’est carrément ça : à partir de quelle limite, on est too much. Disons que j’ai parfois peur de ne pas avoir envoyé assez de messages et que du coup, si ça se fait pas, c’est peut-être un petit peu ma faute.

    Nina -> Ouais, voilà, faut définir la limite. Je crois en effet que se jeter à son cou, c’est carrément too much et castrateur.

    Summer -> Je dirais que ton 1er paragraphe résume globalement ma vie ! 😀 En tout cas, je note tous tes conseils, en espérant pouvoir bientôt les appliquer (hinhinhin).

    Tatiana -> Vous êtes toutes d’accord pour le côté handicapé de l’amour! 😉

    Bastien -> Il y a très peu de mecs motivés pour qu’on leur titille l’anus, d’après mon expérience, c’est plutôt zone interdite! Mais si je comprends bien, pour toi, on ne peut que se lâcher sexuellement avec quelqu’un avec qui on ne passera pas sa vie? C’est pas totalement navrant ta vision des choses?

    Bobby -> Non mais je vais garder mes seins et mon clitoris, en fait! 😉 Mais sinon, pourquoi les hommes entreprenants sont effrayants pour les autres hommes?

    Enzo -> Ben, vraiment entreprenante, c’est jouer l’explicit lyrics, comme on dit, voire avoir des gestes plus que clairs (et pas dans le tripotage de cheveux). Après, je ne veux pas être trop entreprenante, j’essaie de voir ce qui plaît aux hommes et ce qui est rhédibitoire. Perso, j »aime pas trop jouer la carte de la chaudasse. Mais vu que ça a l’air de marcher pour certaines, je me demandais si ça marchait vraiment car ça me paraît pas une bonne tactique, ça manque de finesse.

    Lucas -> Oui, c’est pas faux ta première phrase ! 🙂 Sinon, tu as un raisonnement assez féminin pour le coup (ce qui n’est pas péjoratif pour moi, hein), ce doute sur « veut-il mon corps ou le package complet »…

    Matt -> Je t’ai entrepris??

    merci les vingtenaires, je reviendrai au besoin!! :p

  6. Pink Lady => non, je force le trait dans mon article, il est evident que tous les couples n’attendent pas les 20 ans de mariage avant de s’autoriser la sodomie. Ceci dit une majorité quand meme.

    Summer => Il y a rentre dedans et rentre dedans, personellement je pense en faire mais jamais je ne demande de numero de telephone ou autre, je tape dans le sous entendue, la phrase tentante, sans cacher ma nature de queutarander le numero que je l’ai tout de meme. Ceci dit il est evident qd evidemment. Il y a des cas pour lesquels ca ne fonctionne pas, dans la majorité du temps je n’ai pas a demue ce genre d’attitude ne permet pas de construire une relation durable.

  7. Très chère Dame Rose (vous pourrez tous constater, par la présente phrase, ma maitrise indéniable et inégalée de l’anglais), les hommes entreprenants sont effrayants pour les autres hommes car la plupart des hommes ont peur de voir l’autre s’attacher, autant qu’ils désirent s’attacher à lui. Il est entreprenant = je l’ai comme je veux = je suis le dominant = ça ne marchera pas. En gros, voici la logique. L’un veut être l’objet de l’autre tout en restant un sujet, et l’autre veut la même chose, mais à l’envers, du coup. Or, on ne peut pas être sujet et objet à la fois. Donc ça ne marche pas. Oui, chers amis, un peu de Sartre un samedi soir à 22h34, ça ne fait jamais de mal.

  8. Je suis bouche bée devant la réponse de Marine. C’est EXACTEMENT ça, le dosage pour la séduction durable d’un homme.

    Je ne pensais pas trouver un jour telle compréhension des garçons en si peu de mots, chapeau. Même si ça fait un peu peur.

    Je te demande donc au choix de m’épouser ou de nous donner plus régulièrement des articles à lire, feignante. Choisis bien.

  9. Moi j’ai arrêté d’être entreprenante…
    Je pense vraiment que ça plaît à un mec sur le coup, mais qu’ensuite ça peut le faire fuir…
    Ils aiment porter la culotte ces p’tits saligauds !
    Donc je fais ma dinde et je me laisse faire…

  10. Une question: Pourquoi les hommes en couple stable (tout va bien et tout est nickel) sont attirés par d’autres femmes?

    Sinon j’adore le concept

  11. Voici mon point de vue:

    Je suis un homme parfois un peu timide et lent au demarrage. Aussi je trouve que les femmes sont parfois un peu trop subtiles et je ne le remarque pas. Alors, être un peu entreprenante peut aider parfois…

    Mais ce qu’est vraiment trop pour moi :

    1) Sauter directement au cou

    2) S’habiller quasiment qu’en sous vetements comme on voit parfois en été.

    3) Il m’est arrivé en Angleterre que je dansais avec une fille qui n’avait pas l’air bourré sur une piste de danse à moitie remplis et bien éclairé. Au deuxième danse la fille commence d’un coup à masser ce qu’homme a entre ces jambes devant peut-être 100 spectateurs qui étaient autour de la piste de danse. Ca a duré 10 secondes à peu près et je me m’étais pas encore décidé de faire pareille (Mais ça aurait fini ou dans ce cas?). Puis elle est partie à quelques metre en faisant signe de suivre. Là, j’ai dit non car c’était pas un coup de foudre. Et quand j’ai regardé autour après ça il y avait encore une demi douzaine des filles qui auraient apparément maié faire pareille…

    4) L’année dernière, une femme connue me tire après seulement quelques phrases devant une horde des photographes presse et people à Paris avec passage dans des journeaux/presse people assuré. J’aimait bien cette femme mais là, c’était trop vite pour moi…

    Moi, j’ai rien contre des femmes entreprenantes mais il ne faut pas exagerer non plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *