Marine teste pour vous : le Golden Boy

Par Marine

Le Golden Boy marche au strass paillettes. Ceux de son monde. Comprendre anorexique/bien sapée/qui fait bien en public.
J’ai rencontré le Golden Boy en période faste, je venais de perdre 5 kgs.

GetAttachment.aspx.jpg

La mise en bouche
Tu rencontres le Golden Boy en soirée. Son domaine de chasse privilégié est le seven-to-one, mais il étend ses capacités à toutes les boîtes de nuit, ainsi qu’aux amies d’amis, lors des dîners.
J’ai rencontré le mien dans le dernier cas de figure. Comment attirer l’attention du Golden Boy? Sois mondaine, parle fort, mais ponctue tes phrases de légers gloussements pour ne pas faire trop rentre-dedans (après tout, c’est une fille qu’il recherche, pas un pote de bar pour la Coupe du Monde de rugby), circule entre les convives, virevolte, et dans un battement de cils, fais comprendre que tu es intéressée. Sans plus. Car le Golden Boy fonctionne au date. Il veut du rendement, mais si tout se joue le premier soir, c’est trop facile pour lui, le goût du défi n’y est
pas, l’envie est trop vite assouvie. Or toi, tu veux une histoire avec le Golden Boy (ou pas). Donc tu lui donnes ton numéro, tu attends qu’il te rappelle, tu le fais patienter : ça s’appelle se donner de la valeur ajoutée, c’est essentiel pour le Golden Boy. Chez lui, la maxime « A ne désire B que si B est désiré par C » n’a jamais été plus vraie. Le rendez-vous fixé, à toi de jouer. Des petites choses à savoir sur le Golden Boy, tout de même.

Les points positifs :
– il alimente seul la conversation, il a le contact facile, il te mettra à l’aise, te posera des questions, répondra aux tiennes, bref, en l’espace d’une heure, c’est la meilleure amie dont tu avais toujours rêvé, mais dans un corps d’homme, avec les hormones qui vont avec. Et, gros plus par rapport à la meilleure amie (nonobstant la masculinité), il ne t’abreuve pas de doutes existentiels, mais plutôt d’anecdotes marrantes. Le rêve.
– il roule en BMW (et même si tu sais que c’est mal d’être superficiel, tu ne peux pas t’empêcher de penser à Tom Cruise dans la Firme) (d’autant plus que mon Golden Boy n’était pas beaucoup plus grand et avait le même genre d’yeux)
– il est beau, il a le regard franc, il soigne son allure et dans le fond, tu es super fière d’être pendue au bras d’un mec aussi beau, aussi classe, aussi sexy… eeeeeh salope! t’arrêtes de mater le cul de mon homme, toi, oui???
– il est riche il T’INVITE, et non par machisme : c’est normal, s’il gagne plus que toi, que lui mette un peu plus la main au portefeuille
– il prend les devants, mène la danse, fait des compliments avec une grande spontanéité, veut t’offrir des cadeaux, ne voit que toi, te prend en photo sur son portable (oui bon, j’y peux rien,c’est le monde moderne)… en 4 mots, tu te sens belle. Tu es séduite. Tu aimes être séduite.

Les points négatifs :
– se méfier des contrefaçons : ça a l’air d’un Golden Boy, ça parle comme un Golden Boy, ça a 2 portables et un Blackberry comme un Golden Boy (c’est kéké comme un Golden Boy)… mais ça porte une chemise Yves Dorsey (vous savez le stand au milieu de la Gare Montparnasse, entre le métro et les Grandes Lignes?). Bon, n’est pas Patrick Bateman qui veut. L’intérêt, c’est qu’on a moins de chances de vous retrouver découpée en morceaux dans une benne à ordures. L’inconvénient, c’est que de la chemise Yves Dorsey au rencard à l’Indiana Café d’Opéra, il n’y a qu’un pas.
– Opéra, justement. L’ensemble du quartier. C’est celui qu’il préfère.
– il est consumériste. Parfois sans discernement (voir le premier point de cette rubrique). La culture? Pas le temps. La politique, la société? Ouais ouais… il regarde Zone Interdite et Capital, quoi…
– il cause il cause … c’est tout ce qu’il sait faire… quoique… passée la période d’essai, la conversation, essentiellement centrée autour de lui, tourne un peu à vide. Et les monts et les merveilles, tu les attends encore.
– il est bavard, certes… sauf au pieu. Et il est pressé. Pas de période de découverte. Pas de réflexion sur les attentes de sa partenaire. Il pourrait t’enculer à sec, ce serait aussi bien pour lui (si vous me permettez d’être vulgaire)
– il n’a pas le temps. Pour toi. Il te le fera comprendre au moment de la rupture, d’ailleurs. Entre son boulot, le judo, ses seven-to-one… Il n’a que les week-ends pour se détendre devant sa Wii en fumant des clopes et en bouffant des pizzas… Tu n’as pas ta place dans ce schéma.

Le SAV :
Il faut rester ami avec le Golden Boy, et ce pour 3 raisons
– il ne s’encombre pas de sentiments superflus, il te quitte, il te quitte. C’est simple et carré. Il te fera pas espérer si y a pas lieu. Un mec franc et sain (au moins dans la rupture). Ceci étant, tu pourras toujours l’exhiber comme un trophée (je sais c’est mal, mais quand-même)
– il se fait chier à sa pause déjeuner (voire pendant qu’il bosse). Par conséquent, il sera toujours d’une compagnie fort appréciable quand toi, tu es cloué au lit malade, et que personne n’est dispo sur MSN ou par téléphone.
– le Golden Boy, même après la rupture, saura rester un conseiller bancaire (et un traducteur bancaire) d’exception.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions sur “Marine teste pour vous : le Golden Boy

  1. Voilà qui me donne presque envie de m’y mettre. Mais le Golden Boy ne risque-t-il pas de se transformer en connard ?
    Même si le côté trophée reste intéressant.
    Autre point pour « rester amie » avec lui, c’est qu’il aura probablement des amis Golden-Boy à te présenter, histoire d’étoffer un peu le tableau de chasse. Non ?

  2. Ouais, Patrick Bateman, c’est pas trop un bon argument vente, en effet! Oui, curieusement, me faire torturer, ça me branche pas trop trop. Après, j’avoue que ce genre de type (le golden boy), ça me branche pas des masses, le clinquant a tendance à me faire fuir. Un mec qui a déjà 2 portables et un blackberry, c’est déjà rhédbitoire. En plus, en général, ces personnes détestent qu’on ne soit pas d’accord avec eux parce que tu comprends, ils font partie de la haute et que forcément, leur avis est plus éclairé que le nôtre. Forcément…

  3. Pour avoir travaillé 2 ans dans une banque, je trouve ton analyse excellente. Le coup de la chemise Yves Dorsay est parfait ! C’est tout à fait ça.
    Je rajouterais même les boutons de manchettes $ ou € pour parfaire l’ensemble.

  4. Marine, je t’aime !! Je ne connais que trop bien ce personnage que mon cursus m’appelle à être. Heureusement, j’ai pas choisi Finance comme spé alors je suis moins condamné. Oui, en un seul mot…

  5. Question idiote: c’est quoi un blackberry? (c’est pas un fruit à la base?). Et ai-je une chance de sortir avec un GB si je sais pas ce que c’est? Hem, je crois que si je croisais un GB, je pourrais pas le reconnaître en fait…

  6. e méfier des contrefaçons (bis): le Golden Boy un peu discret… qui couche avec les autres Golden Boys un peu discrets.
    Nan, parce qu’on a beau dire : les costumes cintrés, le goût pour la déco zen, et manger des sushis à 2 repas sur 3, ça peut (parfois) cacher quelquechose…

    Evoluant en plein milieu du panier de crabes, j’ajouterai que le Golden Boy est particulièrement goldenboyesque en groupe : les trophées ont surtout de la valeur lorsqu’ils peuvent être exhibés. C’est pas pour casser l’ambiance, mais le week-end si romantique passé à Deauville a au moins autant de valeur pendant qu’après : lorsqu’il déblatère à ses congénères les moindres détails pécuniaires/acrobatiques/météorologiques de retour au boulot le lundi matin…

    Mais en même temps, quand on gratte un peu sous la croûte dorée, y’a parfois moyen de trouver un joli joyau. Faut juste chercher un peu plus longtemps. L’Eldorado, ça se mérite.

  7. Tout à fait juste ton analyse ^^
    Je connait des GB, (amis de mon père) et ça les définis très bien !

    Mais bon comme ils sont bourrés de fric, c’est pas mal de sortir avec eux ! MDR

  8. C’est rigolo ,mais les goldne boys serieux ,pret à s’engager ,amoureux ,enfin tout ça ,ça existe aussi .Mais ils sont pris depuis belle lurette en générale .

    2 bons amis à moi banquiers d’affaire et beaux, riches ,fidèles ,bref adorables comem tout ont rencontré leur copine au lycée ou en école ,sniff, ( d’un autre coté quand on choppe ce genre de mec ,on le lache pas )

    il ne reste plus que les mister blackberry pour les autres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *