Moi, je m’entends pas avec les autres filles

J’aime observer mes congénères, ça m’occupe. En lisant pas mal de blogs et en écoutant pas mal de conversations, je remarque un truc récurrent. Le grand argument de séduction des femmes est : « moi, je m’entends pas avec les autres filles ». Sous entendu : elles sont connes, futiles et hypocrites. Moi pas.

 apoil.jpg

Globalement, il est vrai que l’amitié féminine est parfois plus instable. Mais j’avoue que j’ai du mal à m’exprimer sur l’amitié masculo-masculine vu que je suis pas un mec. Je sais pas pourquoi mais il me semble que les femmes ont besoin d’être aimées par tout le monde, ce qui engendre une certaine hypocrisie. Souriante par devant, langue de pute par derrière. Je ne condamne pas le langue de putage, on en fait tous et toutes à un moment mais c’est vrai qu’à un moment, quand quelqu’un me saoule trop, j’évite de le voir et point. On s’apprécie pas, c’est pas la peine de faire semblant, la vie est trop courte pour se faire chier.

Mais je trouve les femmes dures entre elles. Oui, je suis futile parfois, oui, il m’arrive parler fringues et maquillage mais quand je lis certains trucs, je me rends compte que je suis une méga petite joueuse. Je lisais l’autre jour l’excellent blog de viscose et acrylique qui m’a fait mourir de rire et certaines citations de blogs me donnaient envie de distribuer des baffes. Malheureusement, ce blog n’est déjà plus, je suis dégoûtée ! Si la marque des fringues est un critère de sélection pour certaines, je suis éliminée d’office. Mais bon, je revendique ma part de futilité. J’aime les jolies choses, j’ai pas toujours les moyens de les acheter, rarement d’ailleurs. Mais j’ai des yeux pour voir, c’est comme Jean-Baptiste Elissalde : je pourrai jamais l’avoir mais c’est pas pour autant que je vais pas le regarder et expliquer à ma mère qui le trouve craca miaou : « ça, c’est exactement mon style de mec ».

Futile,oui, conne non. Pourquoi la lecture de Cosmo ou Glamour m’empêcherait de lire Le Monde ou Courrier International, de m’intéresser au monde qui m’entoure ? Une fille, c’est pas tout rose ou tout noir, c’est tout un tas de nuances. Comme les mecs, d’ailleurs, tiens. Alors quand j’entends ça, le « je m’entends pas avec les autres filles », je me demande si, quelque part, c’est pas un rejet de sa propre féminité. Si je prends mon cas personnel, j’ai été dans cette logique de « j’aime pas l’amitié féminine ». Oui, j’ai été déçue par certaines nanas, découvert l’hypocrisie féminine mais tous les mecs ne sont pas francs du collier non plus et j’ai aussi de belles amitiés féminines. 25 ans d’amitié avec Anne, par exemple, la girlie team, c’est pas rien, tout ça. Oui, avant, je crachais sur la presse féminine parce que c’est futile, gna gna gna. Mais toute la presse féminine n’est pas que futile et puis même, ça fait du bien de lire des trucs de fille. J’ai pas envie d’être sérieuse tout le temps, quel intérêt de toute façon ? Mon cerveau aime bien se détendre des fois aussi. Des fois, ça m’amuse d’imaginer ce que pourrait penser quelqu’un qui me voit lire dans le métro tous les jours. Un jour, Elle, Technikart ou Cosmo, le lendemain, Harry Potter ou Lucia Extebarria, le surlendemain, un docu fiction sur Alexandre Litvinenko. Ben oui mais tout ça, c’est moi. Et si je suis si riche, je vois pas pourquoi les autres filles ne le seraient pas. Avec la girlie team, on peut passer une soirée à se vernir les ongles en grignotant des macarons Ladurée tout en parlant politique, état du monde et de la société. Aujourd’hui, j’assume totalement ma féminité : oui, j’ai envie d’être jolie et de me vêtir/maquiller en conséquence, je cours après une certaine sveltesse (mais pas trop parce que ma silhouette idéale reste féminine). Oui, j’aime commenter la plastique des beaux mecs et raconter les derniers potins avec mes copines. Et alors ?

Je ne dis pas que toutes les femmes aiment ce côté girlie, certaines n’aiment vraiment pas les magazines féminins, la mode, le maquillage… Ca n’en fait pas de « fausses » femmes pour autant. Tout en nuance, toujours. Mais est-ce pour autant qu’il faut rejeter toutes les femmes, « toutes des connes sauf moi ? ». Après tout, je pense avoir assez de qualité à moi toute seule pour pas séduire en me comparant aux autres. J’existe avec ou sans elles. Moi, je suis girlie sans atteindre les sommets, j’aime me bichonner, m’habiller, me maquiller et mes coupines. Si ça dérange futur monsieur, je pense qu’il vaut mieux s’arrêter là. Tu dois craquer sur moi, jeune homme, pas sur un avatar crée de toute pièce pour coller à ton idéal. Puis comme on dit, chassez le naturel, il revient au galop !

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 réflexions sur “Moi, je m’entends pas avec les autres filles

  1. « Connes, futiles et hypocrites »

    C’est bien résumé.

    Rassure-toi on a les mêmes de notre côté : « prétentieux, incultes et supporters de foot »

  2. Bah, l’essentiel, c’est d’assumer ce qu’on est! 😉
    Et puis, les hommes aiment bien le côté girly de leur nana, non?
    Ca les fait marrer de nous voir galérer pendant une heure devant notre penderie avant de mettre le pied dehors (tant qu’on ne les met pas en retard, of course!) et ils adorent lire nos revues, ne serait-ce que pour matter les super nanas à moitié nues! 😉
    Sidji

  3. Ca me fait penser que j’ai jamais autant parlé de trucs de gonzesses et de pintaderies qu’avec Benoît. C’est proprement inoui. L’autre soir, je lui ai expliqué pendant 2h (alors qu’il habite pas précisément à côté non plus) la couleur de mon nouveau vernis, et pourquoi le rouge rouge « los angeles », c’était pas comme le « rouge paris » ou le rouge « macao ».
    et lui, bah il m’a dit qu’il préférait le rouge « macao ». genre il avait un avis. une belle leçon pour moi.

  4. J’aime bien cet article (enfin les autres aussi sinon je ne les lirais pas tous les jours…) mais là en plus j’avais envie de le dire
    ce qui me plait en fait (un peu comme dans un récent sur la grève pour ou contre) c’est que tu fais preuve de tolérance dans tes propos et c’est finalement assez (trop) rare.

  5. Deux petites choses:
    1/ Je trouve que « nos liaisons foireuses » est un thème qui ne colle plus à la hauteur prise par ce blog.
    2/ Qu’avez-vous en ce moment contre les avis tranchés? L’eau tiède ne présente-t’elle que des avantages?

  6. Dominique B : c’est pas contre les avis tranchés qu’on a, mais contre la connerie de certaines positions. Enfin pour mon article de l’aut’ jour, c’était ça, en tous cas…
    Je crois pas que s’insurger contre certains stéréotypes soit « tiède ».

  7. Je fais de la pub mais pour répondre à Sam comme magazine féminin peu futile (car il parle un peu tendance et beauté quand même) je citerai Muze qui s’adresse aux jeunes filles et qui est autrement plus intelligent que Jeune&Jolie ou autres 20ans

  8. ou mieux que DS oui ça c’est sûr. Je crois que DS c’est vraiment le pire dans le style pétasse écervelée à 2 balles. je ne supporte pas ce mag.

  9. ouais: 20 ans quand j’avais 18 ans, c’était mortel (vas y fais le calcul pour voir comment chui vieille maintenant…!!!)
    Moi j’aime bien les filles… mais uniquement celles qui ne se la jouent pas pétasses pour de vrai. Les vraies pétasses… me soulent profondément…

  10. Spike, tu lisais comme moi viscose et acrylique et ce blog était un reflet parfait de ce que je pense. Les filles que futiles ou à contrario que sérieuses ne m’intéressent pas.

    Mais j’ai jamais lu 20 ans, moi, je me sens trop exclue de mon propre blog tout à coup!! 😉

  11. @Marine: ce n’était pas pour ton article mais pour 2 des 3 derniers de Nina, celui-ci et le « si t’es pas d’accord… ». Tout ce que vous écrivez me plait, rien que dans le style. Mais j’avoue que j’ai souvent des avis hyper tranchés sur tout, et que du cup je me suis senti super visé!!!
    😉

  12. On peut avoir des avis tranchés sans pour autant mépriser ceux qui ne sont pas d’accord avec nous. Des opinions, j’en ai et beaucoup. Mais c’est pas parce que je pense blanc que tous ceux qui pensent noirs sont des abrutis qui valent moins que moi.

  13. Pour réagir plus spécifiquement à l’article (et oui, pas au mien, même si débat a été soulevé mais pas envie auj)
    Je pense que la posture « je m’entends pas avec les filles »,c ‘est pas du « les filles sont futiles ». C’est précisément ce que tu pointes Nina: une gonzesse, c’est fatigant, ça langue de pute, ça se pose des milliards de questions etc., ça dit pas toujours en face ce que ça pense, quand on se figure les amitiés de mecs bcp plus straightforward en qq sorte, plus franche et moins complexe.
    Evidemment, on est peut-être encore dans l’idée reçue, mais il me semble que c’est ce préjugé qui prévaut, en fait.

  14. Non mais t’as carrément raison. Le nombre de fois où on entend « les amitiés féminines sont plus hypocrites, les mecs, ils disent merde quand il faut et après, tout va mieux ».

  15. perso j’ai de trèèès bonnes copines (mais plutot eclaté, pas une bande! ), contrairment a ma « bande de potes(avec 1 ou 2 filles qd mm) ». mais travaillant et evoluant depuis 10ans, dnas un monde de mecs…je dois bien avouer que je me sens plus à l’aise en effet dans des ambiances de mecs! en gros mes copines sont « choisis »( l’hypocrisie est limitée) et mes potes ma fois! ce sont des potes je pense « du coup  » un peu comme eux et je ne pense pas qu’ils me voient comme une « fifille » meme avec un dcolleté, dumaquillage etc et pourtant j’en mets! 😉 tout depend du degré d’intimidé et d’estime de l’autre je pense apres fille ou garcon….. c’est marrant mais je trouve que la diffèrence s’efface…c des amis.point.

  16. Quelle bon argument en plus j’aime bien comme tu écris!

    Je n’aime pas les femmes.
    Je n’aime pas leur rivalité, leur manière d’être prête à tout pour être aimé, leur côté autoritaire et emmerdeuse.

    Je me sens mal à l’aise avec les femmes. J’ai l’impression qu’elles me jugent plus que les hommes…. les hommes c’est claire, direct, interessés mais les femmes j’ai l’impression qu’elles sont jalouses ou attirée mais elle ont peur, pas honnetes, compliqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *