Le cri de colère d’une banlieusarde

Lecteur, si tu débarques sur ce blog, laisse moi te dresser mon petit décor quotidien : Plume sur Berges, en proche banlieue de Paris, à 10 mn en train d’une grande gare
parisienne, 2 mn en train du terminus d’une ligne de métro (15 minutes à pieds, je marche donc 8 fois moins vite qu’un train en moyenne mais on s’en fout un peu, en fait). Donc sur le papier, Plume sur Berges, c’est un peu l’avantage de Paris sans les inconvénients. Sur le papier, ouais.

Donc vous l’aurez noté, pour me déplacer, je confie mon sort à la SNCF/RATP parce que je n’ai aucun autre moyen de locomotion et même pas de Velib à côté. De toute façon,
avoir un Velib, c’est bien mais si je sais pas comment aller sur Paris, ça sert à rien. Donc tous les matins, je me pose sur le quai de la gare et j’attends. Généralement pas longtemps vu que je connais les horaires par cœur. Sauf que ces derniers temps, la SNCF a décidé que trop de respect du client tue le respect du client donc les horaires, on va pas les tenir, hein. D’ailleurs, tiens, je vais annuler un train et tu sauras même pas pourquoi, na. J’exagère ? Il y a 15 jours, sur 14 trajets (donc 7 allers-retours parce que j’ai bougé tous les jours sur Paris même le week-end) : 3 trains d’annulés, 2 avec un retard d’une dizaine de minutes. Soit 3×15+20 = 65 minutes de perdues juste grâce à la SNCF ! Cette semaine : lundi, trains retardés, raison invoquée : personne sur la voie (ok, c’est une bonne raison). Mercredi, rebelote ! Arrivée à la gare, on m’explique qu’il y a un problème d’engin en panne sur la voie ou je sais pas quoi. Sauf que le soir, c’était encore le bordel, ravie de pas avoir repris le train.

Ca, c’est le train train (ahah) quotidien de pas mal de banlieusards. Moi, j’ai de ma chance, encore : si le train 1 qui m’amène dans la gare parisienne est pas là, je peux prendre celui dans l’autre sens prendre le métro, même si ça m’arrange moins. Maintenant, pensons à ceux qui habitent dans la banlieue un peu plus lointaine, qui ne peuvent pas prendre le
train dans l’autre sens parce qu’ils travaillent à Paris et pas à Melun ou St Rémi les Chevreuses… Il y a quelques temps, les gens passant par la gare de l’est ne cessaient de protester à cause de ce genre de problèmes, certains expliquant que leur lieu d’habitation devenait un motif de discrimination à l’embauche « ben ouais, les trains, ils sont jamais à l’heure alors nous non plus, forcément et du coup, on nous embauche pas ! ». C’est vrai, dans ma boîte actuelle, je n’ai aucun compte à rendre, tant mieux. Je peux arriver à 9h30 comme à 11h30 (voire encore plus tard), personne ne dit rien, tout le monde s’en fout. Soit. Mais que se passera-t-il quand je vais changer de boîte et que j’arriverai un jour sur deux avec 15 à 30 minutes de retard ? L’excuse « du train qu’était en retard car il y avait une personne sur la voie entraînant un incident technique consécutivement à des malveillances », ça va vite lasser.

Là, j’entends que jeudi prochain, y a des grèves. Je me souviens des dernières grèves en décembre… Pendant 3 semaines, on a eu genre 3 trains par jour desservant Plume parce
que les nouvelles horaires étaient scandaleuses. Ouais, avant, les trains passaient tous les quarts d’heure. Maintenant, ils passent tous les quarts d’heure… Rien compris. Alors, sur le coup, je me suis dit que moi aussi, j’allais faire grève. RATP/SNCF, vous ne m’aurez pas ! Sauf que… sauf que j’ai pas de voitures, scooter ou vélo. Que même en économisant 70 euros par mois, je suis pas prête de m’acheter un véhicule quel qu’il soit. Et que si je veux aller travailler, sans la RATP/SNCF, me reste les pieds (mais c’est quand même un peu loin) ou le taxi (mais c’est quand même un peu cher). Prise au piège.

Là je suis du coup partagée : privatisation or not ? Privatisation = concurrence, obligé de respecter le client qui aura le choix de choisir sa compagnie. Bien que je vois pas comment une compagnie concurrente pourrait proposer ses services ailleurs que sur les grandes lignes donc bof. Mais qui dit concurrence dit faire le max pour assurer les horaires…
Parfois en dépit de la sécurité, y a qu’à voir ailleurs. De toute façon, dans les villes, impossible de jouer la concurrence sur les transports en commun donc on est obligé de subir et ça me gonfle mais à un point pas croyable. La SNCF/RATP est sans doute l’une de seules entreprises à mépriser à ce point ses clients avec la Poste. Moi, je veux bien ne pas avoir de voiture personnelle parce que vaut mieux prendre le métro, pense à l’environnement tout ça… Mais si c’est pour être incapable d’arriver à l’heure où que ce soit, faut pas s’étonner si, finalement, la voiture ne déserte pas Paris et la petite couronne. Moi, en tout cas, j’en ai marre de ce stress quotidien dû à ces attentes interminables et inchiffrées (marquer « retardé » sur un écran, je m’en fous, je veux son heure estimée d’arrivée du train !), de courir parce que faut bien rattraper le retard quelque part.

Et le pire, c’est que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

PS : Pour ceux qui se sont précipités sur wikipedia et autres pour localiser Plume sur Berges, ça n’existe pas en vrai… (j’ai quand même vérifié sur google)

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 réflexions sur “Le cri de colère d’une banlieusarde

  1. Malheureusement la privatisation changera rien parce que ca sera certainnement comme pour els autoroutes a savoir que la France sera découpée en secteur et qu’il y aura une société par secteur.
    La société sera chosie par appel d’offres public (donc l’avisdu public et la satisfaction client….) et avec un bail de 5 ou 10 ans…
    Comme on peut nous suivre avec le pass Navigo, il faudrait qu’on est des remboursements en fonction des retards mais ca on peut toujours y croire….
    Par contre pour les services postaux, plus que 2 ans et 2 mois avant de pouvoir déposer son courrier dans une entreprise dédiée au courrier plutot que dans une banque….

  2. Privatisation!! Parce que j’en ai ras le bol d’arriver à la bourre à mes RDV alors que je pars 3/4 d’heure avant et que c’est soi disant direct. Et encore je ne le prend plus le matin mais je m’en souviens très bien!!!

  3. Avis partagé sur les transports en commun. Mais hormis le stress qui y règne, je me réjouis de pouvoir y croiser des gens 🙂
    Aujourd’hui, je prends ma voiture pour aller travailler, et je regrette de ne plus les prendre (enfin parfois ^^).
    D’avoir ce petit plaisir d’observer les gens dans leur quotidien. Je me plais à les observer (Pas de fausses idées, je ne suis pas un voyeur, ce n’est que de la curiosité sur notre société :p).

    Ne vous est-il jamais arrivé de sourire au comportement de certains ?! ou encore à un regard qui s’entrecroise ?! (je me demande si je dois poser la question juste à Nina ou à tous … Nina doit bien avoir une anecdote à nous faire part :p)

    Bref, j’ai dérivé du sujet initial, mon éternel optimisme qui surgit, je m’en excuse …

    Ludovic as BouG0x

    PS : Merde, Nina a lu dans mes pensées, j’suis allé sur Mappy :p lol

  4. 1000€ le premier scooter. mon premier scooter. Et plus jamais embêtée par la SNCF/RATP. Mais après faut pas venir raler contre la pluie, le vent et la neige hein 😉

  5. en angleterre la plupart des transports sont privatisés ( hormis les cars national express) et c’est pas la panacée non plus: entre les différentes compagnies de bus qui pratiquent des abonnements différents, à des tarifs exhorbitants, les trains qui sont certes ponctuels et surs (désormais… mais il a fallu des morts pour en arriver là) mais également très chers. Je parlerai pas du métro de Londres n’étant pas un usager régulier (mais c’est cher quand même).

  6. Impressionnant de voir comment le crédo – que dit-je, le dogme – de « le privé, ca marche mieux » est bien entré dans les esprits: tellement bien, que c’est maintenant une véritable incantation: comme toute incantation, la déclamer suffit à faire disparaitre le problème.
    Alors, histoire de, je vais poser une simple question : comment la concurrence est-elle possible ? (petite piste : on a une ligne de train, comment on fait jouer la concurrence sur cette ligne ?)

  7. Mode provoc ON
    Et si tout simplement les fonctionnaires travaillaient ?
    Et que tout le temps qu’ils usent à se plaindre ils le passaient efficacement …

    Mode provoc OFF

  8. Hello,

    Tous les jours, je prends le REUURRR D – celui qui a une couleur verte sur les cartes SNCF comme pour te rappeler que le vert est la couleur de l’espoir – celui d’avoir un train à l’heure … –

    Je suis tellement gavé de bosser comme un bœuf tous les jours pour me retrouver comme un con sur le quai le soir à attendre un hypothétique train disponible que je me suis pris une studette à Paris proche du boulot … putain de SNCF de merde ………..

    Les privatiser …. je ne sais pas mais obliger le personnel de la SCNF à prendre le train tous les jours pour les sensibiliser un peu et leur donner le sens du client OUI !!!!!!!!!!!

    A l’heure du réchauffement climatique qui devrait nous faire prendre les transports en commun au lieu de nos voitures polluantes … vive la SCNF lollll

    En tout c’est le week end … et pas de train pendant deux jours oufffff lolll

    Bisous à tous

  9. Ced> la concurrence se fait par appel d’offres, telle compagnie s’engage auprès de l’autorité compétente (la région pour la France j’imagine) comme pour un chantier en quelque sorte. Tout dépend des priorités que la région fixe dans son choix (horaires, tarifs, sécurité, fiabilité, budget?). En gros ça peut marcher si des personnes compétentes sont en charge (en gros pareil que pour le service public, le financement en moins).
    Je suis pas spécialement enthousiaste étant donné le risque que la fin du service public implique pour l’usager (contrôle des augmentations tarifaires…). La france a un réseau ferroviaire envié par beaucoup, ça n’est pas un hasard je pense.

  10. Mouais,

    Alors, autant je te comprends de t’énerver un bon coup sur les retards des transports parisiens, autant je pense que tu as tout faux squand tu mets ça sur le compte de la SNCF/RATP…
    J’ai expérimenté pas mal d’autres systèmes, dont la suède où c’est privatisé (boite française d’ailleurs), et j’ai fini par m’y acheter un vélo…

    D’ailleurs tu pourrais essayer peut-être: ça coûte pas très cher, et si tu as seulement 3/4 arrêts ça peut valoir le coup.

    Pour en revenir à nos retards, gardez bien à l’esprit qu’il y a une volonté politique de privatiser la SNCF/RATP et assimilés depuis pas mal d’années (pour des raisons xyz, dont la pression des entreprises des pays voisins de l’UE). Comment on fait pour y arriver? C’est facile, on arrête de mettre du fric dans les transports. Pas d’investissements=vieillissement du matériel=pannes=voyageurs pas contents=salauds de fonctionnaires=privatisation

    C’est pas nouveau, et ça finira par réussir. En attendant, tu auras des em*dements tous les matins…

    Bon courage!

    xav

  11. Franchement, je ne suis pas certain que la privatisation améliore l’efficacité, surtout pour les trains. Où il n y a qu’une ou deux lignes de base, dont l’état sera encore géré par un organisme dépendant de la SNCF. Alors, une coupure de ligne par un train en panne ou un voyageur sur les voies, ça aura kif kif les mêmes conséquences. Qu’ils soient de couleurs différentes ou de même couleur, les trains seront bloqués par un phénomène d’engorgement…
    après, peut-être qu’une compagnie privée, par un plus grand soin au service client, fera des efforts côté signalétique, etc…
    Mais, que je sache, pour la circulation aérienne, il y a tout autant de retards mal définis…
    En outre, ce n’est pas sûr qu’il y ait une grande concurrence sur une même zone, et comme un intervenant le dit, ce sera plutôt des compagnies privées dans chaque zone…
    J’ai pris une fois le train en Angleterre, et pour les longs voyages je te conseille le bus (même si ça va moins vite intrinséquement), car la privatisation, tu ne la sens pas pour le spetits trajets où tu payes le prix qu’on te dit, mais pour les gros trajets, où c’est un casse-tête pour trouver des correspondances entre toutes les compagnies….
    La SNCF a quand même aussi cela de pratique qu’elle maille pas trop mal l’ensemble de la France…

  12. L’avantage que je vois à la privatisation c’est que je ne paierai plus des gens privilégiés à faire grève…déjà si on pouvait investir l’argent des grèves dans les transports ça serait pas mal…

    Sinon faut croire qu’habitant la banlieue nord je suis privilégiée (comme quoi faut pas croire!) : 90% du temps, quand je suis en retard, bah c’est que je pars en retard, une mauvaise habitude chez moi…globalement mon train de banlieue me fait pas trop de coups de pute…

    Par contre ma mère et mon beau-père viennent travailler de Troyes tous les jours et là c’est du gros foutage de gueule, jeudi ma mère m’appelle : non on pourra pas manger ensemble ce midi parce qu’elle pourra pas prendre une heure et demi de pause vu qu’elle arrive à peine à Paris…à 9h30…leur train a été annulé et celui d’après avait 40 minutes de retard…wééééééé! Après s’être levée à 4h45 du matin ça fait plaisir…

    Et c’est plus que régulièrement sur cette ligne… Pareil pour la ligne que je prenais dans ma prime jeunesse entre Laon et Paris, retards réguliers alors qu’il y a pleins de gens qui viennent travailler sur Paris…c’est abusé…

  13. (Soupir)
    C’était prévisible, ce billet de Nina suscite des commentaires du style « fonctionnaires=fainéants » ou « privatisation=solution miracle »… sur un mode faussement provocateur/rebelle/winner
    Je précise que je ne suis pas fonctionnaire 😉
    « Investir l’argent des grèves dans les transports », E., je ne comprends pas bien ? Les journées de grève ne sont pas payées, contrairement à une désinformation tenace.
    Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage. Et si au lieu de le tuer, on le soignait, le chien malade ? Parce que comme le dit le comm’ de Xav/Javi, si on n’entretient pas son bien, il se dégrade
    Les boîtes privées sont-elles automatiquement bon marché et respectueuses de leurs clients ?… Regardez les transports en commun privés à l’étranger, regardez la téléphonie mobile en France, regardez les hotlines de FAI.

  14. Au temps pour moi, je rectifie, les jours de grève sont en théorie non payés et en réalité effectivement non payés en partie (encore heureux). Cependant il y a souvent des négociations qui font qu’une partie des jours de grève sont payés et surtout les grèves coûtent de l’argent à la société et ce que j’essayais de dire c’est que cet argent pourrait être utilisé à meilleur escient.

    matt : je sais pas, à qui penses-tu que ça profite? (jai une vague idée de la réponse)

  15. J’ai quand même l’impression que dès qu’on améliore d’un côté, ça se dégrade de l’autre. Avant, les merdes venaient de l’est, je crois que les gens ont tellement gueulés que ces lignes là se sont arrangés et maintenant, c’est l’ouest. Si on regarde le métro, ce sont toujours les mêmes lignes qui ne marchent pas, comme la 13 par exemple. La faute à qui? Aux conducteurs? Contrôleurs? Techniciens ? Technocrates ? Personne on dirait… Et en attendant, c’est nous qui nous les gelons sur les quais.

  16. E. rectifie, mais pas trop… : « les jours de grève sont en théorie non payés »
    Il faut le dire comment ? J’ai travaillé pour le public, pour le privé, j’ai fait grève (après des négociations non réussies) et à chaque fois, je me suis assis sur mon salaire ! As-tu jamais fait grève une seule fois dans ta vie, E. ? Non, hein ? Sinon, tu ne ressortirais pas qu’ « une partie des jours de grève sont [sic] payés »
    Quant à dire que ça coûte de l’argent, il faut arrêter de regarder Pernaut et réfléchir un peu plus à long terme: quand la Poste sera privatisée jusqu’à la plus petite lettre, que le courrier sera distribué seulement 2x par semaine en campagne, et encore, en allant au bureau de tabac, que tes remboursements de santé se feront en proportion de ta mutuelle et donc de ton salaire, que l’on t’obligera à prendre n’importe quel CDD quelle que soit ta qualification pour éviter d’encombrer les ‘stocks’ de l’ANPE… tu diras quoi ?
    Pardon Nina, je m’emporte sur ton blog, mais c’est parce que je persiste à penser que l’euthanasie n’est pas vraiment une méthode de soins 🙂

  17. nino : Bon je fais vite pas trop le temps, déjà tu n’as repris qu’une partie de ma phrase sur le paiement ça alors…
    Ensuite très drôle ton truc sur Pernaut, heureusement que tu combats les clichés dis donc, on est pas d’accord avec toi, donc on est de droite et on regarde Pernaut…c’est bien t’es pas cliché toi…pour ton info je suis jamais chez moi le midi, j’ai pas le temps de rentrer chez moi, et quand bien même je ne regarderai pas Pernaut…

    Nan j’ai jamais fait grève, et si je devais faire grève ça serait pour une raison vraiment grave…par contre j’ai attaqué mon ancien patron aux prud’hommes, mais ça fait pas chier tout le monde…

    Ensuite pour ton truc de l’anpe, perso j’ai un peu de mal à être payé à rien foutre…là je fais un job qui me plait pas mais ça paie le loyer et je cherche à côté…toute façon en tant que jeune diplômée je vais pas trouver the ultimate job du premier coup…

    Et puis pour moi hors de question de demander le rmi, déjà je me sentirai trop mal (déjà quand j’ai reçu plusieurs mois de retard d’apl ça m’a fait bizarre parce que je croyais ne pas y avoir le droit) et en plus ça aurait beaucoup fait rire mes parents si je leur avais dit que je voulais faire rmiste en attendant de trouver le travail idéal et que ça serait sympa s’ils pouvaient compléter…

    (et normalement c’est là que je me fais pourrir par la proprio du blog) (je précise que c’est mon ressenti)

    Sinon je vois pas à quoi sert ton discours alarmiste, c’est pas parce qu’il y a quelques changements dans un système agonisant que tout va disparaitre…c’est marrant de jouer de l’outil de la peur…faire grève pour garder des privilèges tu m’excuses je cautionne pas, partir en retraite à 50 ans je cautionne pas…perso mes parents ont 50 ans ils parlent pas de retraite…après je pense que c’est une question de mentalité…

  18. E.: hop, je fais vite aussi, sur mes 10 min. de pause 😉
    Tout d’abord, excuse-moi si je t’ai froissée en citant Pernaut, c’est vrai que ce n’était pas très malin de ma part, surtout que je ne rentre pas non plus le midi. Mais bon, il me semblait représenter le parti-pris « anti-régalien », désolé d’avoir ironisé.
    Ta phrase sur le (non-)paiement des jours de grève, oui, je l’ai extraite mais sans dénaturer ta pensée, enfin j’espère.
    « si je devais faire grève ça serait pour une raison vraiment grave »: tout à fait d’accord, et il faut donc se mettre dans la peau de personnes qui acceptent de perdre 80 euros par journée de grève: ce n’est pas par sadisme, c’est parce qu’ils pensent que la situation est grave ?
    Il faut qu’on fasse aussi la différence entre chômeur et demandeur d’emploi: tu cherches ailleurs, tu es donc D.E. catégorie 6, 7 ou 8 (j’ai trouvé ça là: http://www.anpe.fr/partenaires/categories_demandeurs_emploi_3946.html)
    On peut donc être inscrit à l’Anpe, mais pas indemnisé. Et tu ne dois pas développer de sentiment de culpabilité (« j’ai un peu de mal à être payé à rien foutre », « le rmi, déjà je me sentirai trop mal »). Ne t’inquiète pas , je suis pour la solidarité, mais contre l’assistanat.
    Mes propos n’avaient pas pour but de te blesser (et si c’a été le cas, je t’en prie à nouveau de m’en excuser), mais ce ne sont pas quelques petits changements dans un système agonisant: c’est un changement de mentalité dans le mauvais sens (contrôle, culpabilisation, précarisation) dans un système bancal, certes, mais améliorable sans le jouer à la hussarde.
    Pour finir, je viens de calculer: je partirai à la retraite à 67 ans… Aïe! Fais-moi un sourire, E., ça équilibrera ma journée 🙂
    Amicalement,

  19. Bon je développerai bien encore mais là pas le courage, en tout cas je te fais un sourire Nino, j’ai apprécié ton comm apaisant. 🙂

    Nina : arf j’étais sûre que t’allais me pourrir, comme quoi on peut se tromper…toute façon je t’ai déjà dit que je voyais ta situation de façon légèrement différente, bon après j’ai des avis je vais pas mentir pour pas me faire pourrir! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *