Je suis journaliste et je t’’emmerde

Depuis quelques temps, les commentateurs en désaccord avec moi me sortent l’argument ultime, ils m’attaquent sur ma profession. Je ne suis pas d’accord avec eux, c’est donc que je suis une mauvaise journaliste. J’ose émettre une opinion sans avoir fait 10h de recherche documentaire ? Je suis donc une mauvaise journaliste. Et bien première nouvelle les enfants : ici, ce n’est pas la journaliste qui s’exprime mais la femme qui, comme vous, a des opinions.

femme-journaliste

Là, il est quasiment 1h du matin, j’écris cet article en speed avant d’aller au lit. Les autres soirs, c’est pareil voire plus tard. J’écris d’une traite, en 30 mn chrono, je dis ce que j’ai sur le cœur comme n’importe quel blog intime, des trucs que j’ai pensé dans la journée, des situations que j’ai observées, tout ça, tout ça. Donc effectivement, pour écrire sur ce blog, je ne fais pas 3h de recherche documentaire. Au plus, je vais vérifier un nom sur wikipedia si j’ai un doute où j’avoue carrément que je sais plus parce que j’ai pas envie de chercher. Je fais déjà l’effort de faire un article par jour, ce blog est un loisir, pas un taff donc ça va aller. Bref, je suis sur ce blog comme je serais dans un café face à vous, pendant une conversation anodine. Quoi que des fois, j’ai pas le temps de développer un argument parce qu’après, on dit que mes articles sont trop longs (5 mn de lecture, c’est déjà trop apparemment, pour certains). Alors évidemment, ça me saoule quand on m’attaque sur ma profession sur ce blog où je n’expose rien de ce que j’écris pour le taff. Ca me saoule que dès que je suis pas d’accord avec quelqu’un, on me critique sur mon boulot. Mais bon, je me leurre pas, je serais prof, les mêmes personnes me balanceraient sans doute qu’ils plaignent mes élèves, si j’étais femme de ménage, qu’ils me confieraient pas leur chemise à repasser, etc.

 

Alors, oui, je suis journaliste mais je suis aussi citoyenne, personne normale qui lit des livres et des magazines, regarde la télé, écoute la radio, sort, voit du monde et, forcément, a des avis. Comme tout le monde. Je suis exaspérée quand on me balance dans la gueule un « en tant que journaliste, je suis étonné que tu regardes pas tout sur un sujet avant d’émettre un avis ! ». Ah parce que vous le faites, vous ? Je devrais me taper la Bible, le Coran et la Torah avant de choisir ma religion ? Et encore, même pas, en ne me penchant que sur les religions monothéistes, je fais de la discrimination, là, attention ! J’ai des avis comme vous et je vois pas pourquoi je devrais respecter les vôtres quand vous ne respectez pas les miens. Débattre, ce n’est pas chercher à convaincre à tout prix en attaquant bassement la personne quand elle ne se laisse pas convaincre. Mes journées ne font que 24h, comme les vôtres, je passe une grande partie de mon temps à balancer des CVs et écrire. J’ai aussi une vie sociale et j’en ai besoin parce que rester chez moi toute la journée à candidater, ça vous mine vite une Nina. Le soir, j’aime tricoter devant la télé, ça me détend, j’aime lire, aussi. Donc je vois pas pourquoi en plus de tout ça, je devrais me taper des recherches documentaires dès que j’avance un avis. Ici, je ne fais ni une thèse ni un article journalistique, je partage juste une vision personnelle du monde. C’est pour ça que ce blog est classé en journal intime, d’ailleurs. Qu’on ne soit pas d’accord sur tout, ok, mais vous ne connaissez pas donc calmez vos ardeurs sur les jugements personnels. Je peux avoir des échanges parfois houleux (c’est un peu le problème de l’écrit, les commentaires sont courts) mais ce n’est pas pour autant que je suis fâchée. Lil et moi n’étions pas d’accord dimanche, ça ne nous a pas empêché de boire un verre ensemble hier (y avait Summer aussi !), sans tension aucune. Parce que l’une comme l’autre comprenons la limite d’un débat en comm.

 

Aujourd’hui, il y a des choses que je n’ose plus dire sur ce blog. Je ne partage plus ma tristesse car je sais que ça ferait plaisir à certains qui me lisent et n’attendent qu’une chose : que je me plante. Y a qu’à voir les comms sympas d’anonymes que je me prends parfois. Oui, je sais, c’est le jeu, je suis pas la seule à m’en prendre dans les dents, bien sûr, je ne dis pas le contraire. Mais quand je lis que Loïc Le Meur ferme ses comms à force de se faire insulter, je me dis que trop de gens se servent des blogs pour se défouler sur des inconnus. Le Meur, on aime ou pas mais si on aime pas, je vois pas bien l’intérêt de l’insulter. C’est tellement plus facile de se défouler derrière un écran ! Si vous voulez vous défouler, achetez un punchin’ ball, y en a même pour les bureaux. Des fois, je suis tentée de modérer les comms puisqu’après tout, c’est quand même mon espace ici et je peux tout à fait décider qui est le bienvenu et qui ne l’est pas. Je n’ai pas envie de le faire, ne serait-ce que pour permettre aux gens de se parler s’ils en ressentent le besoin. Et comme je suis pas là tout le temps, je peux pas les valider en temps réel. Je n’ai pas envie d’établir une dictature, de virer les comms qui me dérangent (sauf très rares exceptions). Mais c’est clair qu’à partir de maintenant, je me ferai plus chier à répondre à ceux qui me balancent dans la tête que je suis une mauvaise journaliste, juste parce que je suis pas d’accord avec eux et que je me laisse pas convaincre.

Et pour être méchante, je vous mets un article journalistique que j’ai écrit pour un webzine mais que j’ai jamais envoyé donc pas publié (pas la peine de le chercher sur le net, quoi).

Rendez-vous sur Hellocoton !

48 réflexions sur “Je suis journaliste et je t’’emmerde

  1. Je ne viens pas ici parce que tu es journaliste, juste parce que j’aime le ton de tes articles, parce que je trouve que c’est une façon agréable pour moi de savoir ce que pense d’aujourd’hui une jeune femme. Me sens donc pas concerné (et même de toute façon!), et ça m’empêche même pas de mettre un com sans intérêt!

  2. +1 avec une seule reserve: tu as raison sur le fait que certains se servent du blog des autrs comme defouloir…mais s’ecrire sur un blog n’est ce pas aussi un défouloir ? Enfin, ecrire c’est toujours s’exposer à d’autres…

    Continue, ne lache pas et dis toi que tu n’as rien à prouver ici a qui que ce soit…

    En tout cas la seule chose importante c est de rester objectif par rapport à soi même: si tu te sens journaliste, tu le sera..avec d utravail, de la perseverance, et ..un peu de chance

    Amicalement

  3. Personnellement le seul coup où tu m’es rentrée dans le lard c’était sur un article récent parlant de « génération looser » si je me souviens bien. On était trois comteurs (copyright déposé chez Le Petit Robert) à te tenir à la suite le même discours, à savoir que l’on ne se reconnaissait pas du tout dans ta description de notre génération, et qu’en conséquence cela nous donnait le sentiment que tu généralisais trop sur ce coup-là. Mais pour moi cela reste un cas isolé, anecdotique.

    Après forcément tout le monde peut pas être d’accord sur tout, et quant aux casse-c… pieds tu en trouveras quoi que tu fasses. Moi le premier il m’arrive d’écrire des commentaires à une heure du mat’ et ça se sent…

    Laisser de côté ce qui nous saoule est la clé du bonheur. Moi j’aime ce blog pour la diversité des sujets que tu abordes, pour toutes les opinions qui s’y croisent et s’y échangent, et c’est avec plaisir que le lis chaque jour 😉

  4. Que ceux qui n’aiment pas tes écrits passent leur chemin. Je m’excuse par avance du parallèle mais il m’arrive de passer sur le blog de JM Morandini. Il y a un article sur tel ou tel animateur et derrière il y a 200 personnes qui viennent dire qu’elles détestent cette personne et que ce qu’elle fait est pourri. Ben, si ca plait pas, tu changes de chaine. Ici c’est pareil, si quand tu lis ca te plait pas, tu reviens pas. Perso, ca fait longtemps que je viens tous les jours lire TA perception des choses. Pourquoi ? Je sais pas exactement: le ton indiscutablement, la qualité de l’écriture, la solidarité toulousaine… Bonne journée, et vivement demain !! 🙂

  5. Bravo Nina pour ton blog. C’est surtout un plaisir de se distraire en lisant tes pérégrinations dans la vie. Revêt l’attitude « Tefal » pour lutter contre les attaques.

  6. je peux faire ma journaliste ?
    c’est quoi le rapport entre le titre et le reste du texte ? je trouve que l’angle est mal tenu. franchement !

    bon allez je rigole ! 😉
    c’est marrant moi je ne parle que de mon métier et certaines personnes sont contentes d’en apprendre plus. j’en dégoute certains aussi, c’est bien ça fait moins de concrurrence ?!!?? ahaha

    j’avoue que je me fiche de savoir si les gens sont heureux que je me plante ou pas, mon blog me sert surtout à justement exorciser tous mes doutes.

  7. Ca me depasse un peu les messages insultant en fait.
    Même si on est derriere un écran, ce n’est pas une raison pour manquer de courtoisie. Et même si on est pas d’accord. Surtout que l’on ne se connait pas. Alors evitons les attaques personnelles.
    Enfin bon, la j’enfonce des portes ouvertes.

    Par contre, si vous ne partager plus votre tristesse parce que ça fait plaisir a certain. Je pense que le blog dans ce cas perds un peu de sa substance. Et que des gens pas forcement tres sain passe ici. Souhaiter le malheur des gens, c’est pas ce qui se fait de mieux 🙂

  8. Vu le titre que tu as choisi tu aurais pu conclure par un…. « et si vous n’êtes pas content, allez vous faire… dans le bois de Vincennes ou de Boulogne » (je suis toujours pas sectaire…)
    ben oui quoi.. ce sont de sales personnes qui te font ces commentaires désobligeants, et en tant que journaliste, il faut donc te mettre à leur niveau pour qu’elles comprennent 😀

  9. J’aime bien les « coup de gueule » dans ce genre .. ça remet en place ceux qui ont été un peu trop loin .. Mais y’aura toujours des gens pour critiquer, c’est pas nouveau !

    J’avais un blog avant où je racontais pas mal ma vie, mes journées sur un dizaine de lignes, un ton humoristique ou plus triste selon la journée. J’y ajoutais une photo et hop ! Seulement y’avait un connard (oui faut le dire) qui m’insultait à longueur de journée du style « t’es moche », « t’es anorexique », « t »écris mal, comment t’as fait pour entrer en Lettres? » .. Bien entendu, tout ça sans fondements .. Enfin bref !

    En fait ce que tu exposes ici montre bien que le métier de journaliste est de plus en plus mal vu. Quand j’étais au lycée je voulais en faire mon métier mais quand je le disais, c’était à base de « ils sont nuls », « ils racontent que des conneries », « ils nous manipulent » blablabla .. Voilà donc je comprends parfaitement ce que ça fait de se faire juger comme ça ..

    Tout ça pour te dire que j’aime ce que tu fais, la preuve, je viens ici depuis 1 mois et demi et j’apprécie toujours autant tes articles. Te laisses pas marcher sur les pieds 😉

  10. bonjour Nina,
    Jene lis pas tous les jours tes articles mais vient ponctuellement depuis pas mal de temps … Tout ne m’interesse pas , je ne suis pas d’accord avec toi sur beaucoup de sujet mais sache que les comms ne sont le reflet que de qques lecteurs, la majorité comme moi ne faisant que lire …le plus simple est de laisser couler …
    Voila, a part ca ,
    Si la colere monte en toi, rien ne vaut une partie de jambe en l’air pour s’en debarraser !!

    PauseCalin

  11. tout à fait d’accord avec toi Nina, et je comprends donc ta position.
    Ca n’est effectivement pas parce qu’on n’est pas d’accord avec toi (récemment sur l’influence des media, peut-être mal lu/compris ton article :p) qu’il faut en venir aux insultes – qui n’ont jamais fait avancer quoi que ce soit d’ailleurs…

    Perso, comme beaucoup d’autres, je te lis régulièrement et j’apprécie tes textes, tes coups de gueules, tes coups d’humour (cf. les articles du week-end 😉 ou tes galères.

    Donc tout ce que je peux te dire, c’est de continuer malgré les c****rds rencontré sur la route (comme en vrai quoi).
    Bon courage 🙂

  12. « je me dis que trop de gens se servent des blogs pour se défouler sur des inconnus »

    Arf, le gros problème de la blogosphère, du web en général, des gens, de l’homme….
    Comment je définirais ça ?? Hum disons tout simplement l’éternel et invisible « connerie humaine ».

    La connerie humaine qui fait qu’on essayera toujours de vous passer devant dans la file du cinéma, qu’on prendra votre place dans un parking bien que vous ayez mis votre clignotant, que dans une affaire de divorces l’un des conjoint fini souvent par se faire accuser de pédophilie, et qu’à New York il vaut mieux crier « au feu » plutôt qu’ « au meurtre » ou « au viol » si on veux se faire aider…

    Tout ça pour dire que, quand l’être humain se retrouve seul avec sa conscience, beaucoup d’individus arrivent à la ranger dans un coin, surtout quand personne ne pourra leur demander des comptes…

    Meuh !!

  13. Ben… faut pas les écouter tous ceux qui pensent que tu ne fais pas ça ou ça ou encore que tu ne devrais pas faire ci ou ci encore !
    Ce sont des grincheux !
    Et ta belle conscience, tu en fais quoi ? Tu as raison, râle un bon coup, ça fait du bien, na !

  14. une mise au point! une!!!
    je ne m’étais pas rendue compte que tu étais autant sujette aux personnes désagréables… il faut dire, je ne lis presque pas les commentaires.. D’ailleurs je devrais le faire plus souvent.. je viens d’apprendre ce qu’est un troll!!!
    J’ai appris aussi que visiblement, la vision qu’on les gens de ton métier n’est pas super positive… ça aussi cela m’étonne… Moi je trouve que lorsqu’on dit qu’on fait une école de journalisme ou que l’on est journaliste, on ne s’attend pas à voir Zézette (cf: Le père noël est une ordure!)…C’est un chouette métier que le tien, qui est parfois bien plus digne d’interet que d’autres…
    En tout cas, super coup de gueule, comme l’on souhaite souvent en faire…BRAVO!!!!

  15. CCoucou Nina, je me permets de te dire coucou et de te tutoyer, j’espère que ça te dérange pas trop. On a eu la même discussion avec une amies sur le système article-comm’ avec une amie damedi soir, et à cause de ce problème elle a des réticences à consulter les blogs… Mais bon, même si on se connaît pas, sache que je lis ton blog avec grand plaisir depuis plusieurs semaines (je fais pas semblant de l’apprécier, c’est donc pas un comm’ hypocrite visant à faire lire mon blog ^^), et que si certaines personnes ont du mal à comprendre la différence entre le toi journaliste et le toi bloggueuse eh bien c’est davantage dommage pour eux que pour toi… A bientôt peut-être!

  16. ah la la Nina !! Tu changeras jamais ! Je vous explique lecteurs : Nina c’est la fille à la terrasse d’un café on l’entend à 500 m ! (gnagnagna mauvais esprit heu)

    Bon à priori je quitte Raymond Poincarré bientot : je passe en hosto de jour ds un mois et demi ; soirées et nuits chez moi ds 6 semaines. J’spere donc pouvoir revenir publier sur ces pages au plus vite. Des bisous ma Nina !

  17. Je vais te dire ce qui me semble être le problème. Je travaille dans la presse depuis grosso modo 10 ans. J’ai même pris une carte de presse, genre pour entrer aux musées à l’oeil. Mais je ne crois pas avoir prononcé une seule fois « en tant que journaliste ».
    D’ailleurs si par malheur un jour j’y cédais; j’ai prévu que des amis me logent une balle dans la tête. Mais au moins, ça me permet de faire mon boulot sereinement.
    Maintenant, ça ne veut même plus dire grand chose, n’importe qui peut l’être, avec les sites, les blogs, etc. C’est d’ailleurs pour cela que par le SNJP déclare que pour l’adhésion à la carte de presse se fait que si le journaliste a plus de la moitié de ses revenus pour travaux effectifs dans le domaine de la presse.

  18. jeeune graçon tres sympas domicilié a Shanghai (si si si madame depuis vendredi) offre ses service de tueur a gages. Pour un somme modique il retrouve les trolls d’internet grace a leur IP et s’occupe de leur refaire le portrait ou plus simplement leur faire manger leur clavier touche par touche . Veuillez me contacter au +86 135 161 218 … (heu je donne pas mon num en entier y a des fous qui seraient capable de m’appeler).

    Bonne année du cochon !!! ici dans les super marché ils nous passent le titre « Helen je m’appelle helene… je sus une fille blablabla » c’est pas du tout une blague ! c fou ce que ca detend 🙂

    Bisous

  19. C’est un peu comme si on reproche à un coiffeur d’avoir les cheveux en pétard au réveil (euh comparaison foireuse, ok). Plus sérieusement dans quel taf est on 24/24 en mode « pro »? Moi si je te lis à la base c’est sans doute lié au journalisme, mais plus parce que tu abordes le sujet avec franchise et que ça m’interesse, pas parce que je n’ai pas le temps de lire le Monde ou autre. Enfin j’ai l’impression qu’être une nana dans la blogosphère attire davantage de critiques déplacées, me trompes -je?

  20. je vais repeter mais comme ca fait parfois du bien de se lentendre dire merci. merci pour ces petits quotidiens que tu partages avec nous et qui nous montrent que finalement on est vraiment tous pareils. ca fait plaisir de le savoir on a parfois tendance a loublier… continue donc decrire je te lis comme un livre et je suis fan de lecture

  21. Mais non ! je te permets pas ! Si je passe 5 minutes par jour à te lire, je ne veux pas que tu m’emmerdes. lol. D’ailleurs si tu m’emmerdes, je ne te lis plus na! Faut pas confondre blog et forum. Bon j’ai en plus lu l’article et si tu ne me fais pas une suite pour savoir pourquoi ils se tappent sur la gueule depuis 30 ans je vais perdre des heures à me documenter. Et je ne veux pas un truc vite fait sur une différence de religion je veux savoir la vrai raison argent ? pouvoir ? Continue !

  22. géniale ta réponse à kamui !!!
    et je ne suis pas d’accord avec elle (ou lui), non tout le monde ne peut pas être journaliste. Un bloggeur n’est pas un journaliste.

    et comme toi, +10, si j’écrivais mes articles (de presse) dans la veine et le style de ce que je fais sur mon blog, je ne ferai pas long feu !!!! ahahahha

  23. C’est bizarre, j’avais déjà écrit qqchose sur ce sujet sur un article précédent mais c’était parti aux oubliettes à cause d’OB. Donc, reprenons.

    Alors, je trouve qu’aujourd’hui, les journalistes sont un peu devenus les tetes de turcs des gens dans les conversations de fin de repas (ou de pilier de bar, c’est au choix). Ils sont responsables de ce qu’ils filment : la guerre, les violences en banlieue, le pen au second tour, le réchauffement climatique, l’homosexualité des pingoins allemands, etc… Et en plus, depuis quelques temps, ils n’ont plus le droit d’avoir d’avis : tu dis que t’aimes bien Bayrou, tu vires; tu dis que tu couches avec Borloo, tu dégages. Au passage, tu parles de la bite des noirs et tu restes à l’antenne. Bref, j’aimerais pas être journaliste parce que tout ce que tu fais est suspect.

    Mais plus généralement, je hais les arguments du genre « c’est ton métier, tu devrais savoir ». Pour prendre mon cas, je bosse dans les voitures, je suis harcelé par les écologistes : « connard de pollueur, t’as pas honte ». Alors que bon, je me déplace en transports en commun et je suis censé travailler pour les bagnoles polluent moins. Mais bon, il parait que je fait partie « du compot des pétroliers donc je ferme ma gueule ». Bref, des que je dis quelque chose sur les bagnoles, tout le monde me traite de connard de pollueur. Et ca me soule.

    Donc, je compatis pour les journalistes.

  24. Ahhhhhhh… Ca fait du bien hein! Je pense qu’un article « fuck the world » de temps en temps, c’est plus jouissif qu’un coup de batte de baseball dans un parebrise finalement! On met les choses au point une bonne fois pour toute, un Mars, et ça repart!

    Bises ma belle, et keep cool!

  25. Quand on expose ses idées, des idées, voire un peu sa vie privée à l’ensemble de la planète, je crois qu’il ne faut pas s’étonner d’être critiqué ou attaqué. C’est normal et logique, même si certaines de ces attaques sont virulentes, incendiaires ou tout simplement insultantes, il faut les assumer. Je dirais même qu’un blog ou les réponses sont toujours typées « c’est super, je t’adore, génial ce que tu écris, je t’aime… », est un blog destiné à flatter l’ego de son créateur. Il faut ramener les blogs à ce qu’ils sont , ni plus ni moins, que des « Cafés du Commerce », où tout les styles se cotoient.

  26. @Melc
    « Un bloggeur n’est pas un journaliste. »

    ‘ttention, j’ai bien dit « se dire journaliste ». C’est un rapport pas évident pour quelqun qui l’est factuellement depuis 10 non-stop (mon cas). Maintenant, j’imagine que demain j’arrête ce boulot, ça y’est, c’est fini. alors que mon deuxième boulot de traducteur, y’a même pas de bouton marche/arrêt.

    Et je suis un homme, appelation d’origine contrôlée.

  27. Trop la flemme de faire un commentaire constructif sur la base de l’objectivité et le journalisme, mais je suis entièrement d’accord avec ton coup de gueule : ici c’est un blog et tu as le droit (le devoir ? lol) de donner ton avis. C’est ce que je cherche dans tes articles et même ce que j’aime… et si ton opinion difère de la mienne ça à le mérite de me faire réfléchir et de m’enrichir (à defaut de me faire changer d’avis… 😉 )
    N’écoutes pas ces vilains corbeaux !

    En parlant de subjectivité il faut que je cite l’excelent journaliste sportif Lionel Froissard qui a fait de sa subjectivité et de son sacarme un fond de commerce. Même sans être toujours d’accord avec lui ses articles sont un vrai régal débordant humour et d’ironie (à lire au Xième degré !) (son blog justement : http://formule1.blogs.liberation.fr/)

    Sinon je comptais te demander des nouvelles de Lucas car il me manquait mais je viens de voir son com’ et son prochain retour alors : Bon rétablissement Lucas et au plaisir de te lire bientôt !

  28. Ben oui Nina, même si c’est pas agréable, c’etait prévisible, tu t’exposes beaucoup trop, tu peux faire des jaloux , tu peux être l’exutoire d’une tas de connasses ou de connards. C’est partout pareil, c’est la vie.
    Ailleurs par jalousie ou haine certains tuent , sur Internet d’autres chassent, violent et tuent et puis d’autre encore dans une moindre mesure se défoulent sur les vingtenaires.
    Fallait pas faire les vingtenaires et raconter que tu es journaliste, que tu cherches du boulot…etc , il fallait rester neutre, relativement anonyme et ne pas être vraiment toi.
    C’est triste mais pas vraiment nouveau.

  29. Je me suis mal fait comprendre. C’est le mélange des genres qui passent mal. Passer du 1° au 2° degré , certains ne comprennent pas ou en profite pour attaquer.
    Fataliste moi non, viens voir chez moi, je raconte suffisamment d’horreur et de conneries au 2° degré pour être attaqué ou insulté, mais j’assume ensuite. Par contre, je ne parle jamais de moi, enfin pas ici.

  30. Je suis peintre et journaliste (plutôt ex) . nous ne sommes pas de la même génération, mais tu m’as fait rire, j’aime bien ton style . Ne te laisse pas faire, continue. Je tiens paresseusement mon blog parceque pour moi, me confier, c’est écrire un livre ou peindre.
    Amitiés

  31. Du calme… moi je trouve bien que les gens disent franchement – sans tabou et sans casquette sociale – ce qu’ils pensent et ce qu’ils ont dans les tripes. Continue… Bonne journée

  32. Si tu dois te censurer ici par la faute d’une poignée de crétins des alpes, c’est triste. J’espère que tu tiens quand même compte du ratio coms constructifs/coms agressifs pour te remonter le moral…

  33. kMoi quand tu écris des trucs ou des répétitions qui m’énervent ben je le garde pour moi… Ce que je veux dire c’est que c’est ton blog, tu y écris ce que tu veux. Les commentaires devraient servir que des , débats positifs ou des délires (des trucs drôle quoi)… Bref, continue : il faut de tout pour faire un monde….

  34. Surtout que, au vu de l’article que tu as balancé sur le Sri Lanka, il me semble que tu as un certain talent… je vois ça d’un oeil critique, de journaliste aussi… et franchement pas mal!
    Comme tu le dis, ne te prends pas la tête avec les emmerdeurs!! Il y en aura toujours! Si tu as et ressens l’envie de leur dire merde, dis-le leur, mais ne te laisse pas miner par le net! Cela reste du virtuel… Les gens qui ouvrent trop facilement leur gueule sont certainement, et souvent, des gens complexés qui ne savent pas penser par eux-mêmes…

  35. Nina je te comprends très bien! Je suis moi aussi journaliste et j’ai parfois le même problème que toi. Pas forcément sur ce blog, mais dans la vie de tous les jours. Certaines personnes imaginent que l’on est sensé être incollable sur tel ou tel sujet. Ce serait l’idéal, mais ce ne sont pas les rats d’encyclopédie qui font de l’investigation et des reportages!

    Bon courage pour la suite

  36. Ya quelque chose que je comprends pas… Je suis tombé sur une communauté de journaleux? je sais pas comment tu fais, Nina, pour attirer autant de journalistes…
    C’est sympa, comme lettres de validation du commentaire, j’ai ABC… (qui??? qui a dit que je disais des trucs qui servent à rien?! :p)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *