Le lâcher prise

L’amour, c’est pas tous les jours facile, facile. Ca, tu le sais lecteur. Des fois on est heureux, d’autre, on pleure, c’est comme ça. Mais je vais abandonner là ces sublimes lapalissades dignes d’un journal intime d’une gamine de 13 ans pour développer un thème qui me semble important : le lâcher prise.

 Prenons nos amis Charlotte et Etienne. C’est mon couple ami fictif. Donc, dans le dernier épisode, Etienne est parti pour une autre et Charlotte est dévastée. Trois mois plus tard, elle nous sort encore ses : « Mais je l’aiiiiiiiiiiime ! ». 6 mois après aussi… Un an plus tard, elle reste à dire qu’Etienne est le only one, le seul avec qui elle veut faire sa vie et tout ça. Là, ça commence à paraître suspect. Je pars du principe que l’amour, c’est comme l’amitié, ça s’entretient. Après tout, ne dit-on pas « loin des yeux loin du cœur ? ». Alors pourquoi Charlotte rêve-t-elle toujours de son Etienne ? Pourquoi n’arrive-t-elle pas à tourner la page alors qu’Etienne n’a plus entretenu la flamme depuis

longtemps ? D’ailleurs, si on étudie les faits, on constate qu’il fait pipi dessus depuis la rupture pour tenter désespérément de l’éteindre. Oui, je fais dans la métaphore fine, aujourd’hui. Alors pourquoi ? Parce que Charlotte, à défaut d’entretenir la flamme de l’amour, elle entretient celle de l’espoir.

 

En fait, on en parlait l’autre soir avec Emma et Gauthier sur MSN. D’un côté Emma : « mais je l’aime toujours », Nina et Gauthier : « Non, tu aimes les
souvenirs que tu as avec lui ». Comme dirait Etyl « Souvent, ce que tu aurais dû être me manque ». Parce que souvent, on confond amour et nostalgie du souvenir amoureux. Ainsi, on croit encore aimer une personne mais finalement, c’est juste parce qu’on regrette que ça se soit arrêté parce que c’était trop bien. Donc on se souvient avec grande émotion de cette période magique où nous étions deux, amoureux, que tout allait bien et que les oiseaux chantaient dès qu’ils nous voyaient apparaître, tant nous étions beaux, ensemble. Bon, les souvenirs ont tendance à tout magnifier, on oublie que monsieur ronfle, que quand il réfléchit, il a tendance à opérer une exploration nasale à l’aide de son index et que dès qu’on lui propose de sortir à l’heure de jour de foot, il nous agonise d’insultes. Non, dans notre souvenir, on ne se souvient que de l’éclat de ses yeux quand il nous faisait (forcément divinement) l’amour, de sa voix forcément délicieuse, du resto qu’il nous a payé… Bref, à force d’oublier le mauvais, on fait de cet homme notre homme idéal. Et forcément, on ne peut pas renoncer à cette pépite. On l’aime, il nous aime mais il s’en rend juste pas compte. Mais c’est notre only one, il reviendra.

Et c’est là que se noue le drame. Comme on se persuade qu’on ne veut que lui, qu’il n’y a que lui qui nous comble, les autres nous paraissent bien fades. Notre curseur est bloqué sur monsieur et s’il peut s’égarer sur d’autres, dès qu’on retrouve notre célibat, on repart sur « mais c’est lui que j’aime et que je veux ! ». On s’en sort pas, quoi. Seule solution ? Le lâcher prise. Facile à dire, difficile à faire, c’est le moins que l’on puisse dire. Parce que renoncer à celui que l’on a aimé, c’est toujours très dur quoi qu’on en dise. Quand on est au plus fort de la douleur, que l’on pleure tellement qu’on croit qu’on ne s’arrêtera jamais, on a l’impression qu’on ne s’en sortira pas. Et pourtant si. Mais encore faut-il le
vouloir. Encore faut-il admette, consciemment ET inconsciemment, que ce nous deux qui nous a rendu si heureuses ne sera plus. On ne peut pas être l’éternelle Pénélope attendant son Ulysse. Mais essaye de raisonner ton cœur, toi, lecteur. C’est un travail de longue haleine que l’on doit faire seule. Admettre que c’était beau, magique… Mais que c’était et ça ne sera plus.

Moi, encore, j’ai de la chance, j’ai un outil fantastique pour m’aider : Gauthier et son « tous des connards ». En fait, Gauthier, c’est un ami, un vrai, un qui
préfère arracher le pansement plutôt que de nous voir traîner avec ce bout de tissu dégueulasse et à moitié décollé mais qu’on n’ose pas enlever. J’avoue que Gauthier, mais aussi Anne et Lucie m’ont toujours remué les puces quand il le fallait et mine de rien, même si ces électrochocs ne sont pas agréables sur le coup, ils aident à ouvrir les yeux. Il ne s’agit pas de nier ce que nous avons vécu, non, non. Ce garçon, on l’a aimé et c’est pas pour rien. Mais ça aide à comprendre que c’est fini, de façon ferme et définitive. L’amour n’est pas toujours éternel. Ce n’est pas parce qu’on n’aime plus qu’on n’a jamais aimé, rien à voir.

J’ai tendance à être parfois « violente » dans mes propos quand mes ami(e)s idolâtrent un ex alors qu’il est tant de passer à autre chose. Ce n’est pas de la méchanceté, c’est de l’amitié. Non, Etienne n’était pas parfait, Charlotte, loin de là. Arrête de pleurer sur lui ! Oui, Etienne est unique…Comme tous les hommes. Il était la chaussure parfaite pour le pied de Charlotte mais quand une chaussure est trop usée, on en change. Arrêtons un peu d’idéaliser le passé et ouvrons les yeux sur le présent. Des mecs biens, il y en a à la pelle (comme je flatte votre égo, messieurs, tout à coup !). Alors lâchons prise sur le passé et allons de l’avant. Demain, un Jacques finira bien par rentrer dans la vie de Charlotte. Et là, elle se rendra compte qu’elle n’aimait plus Etienne et qu’elle a perdu du temps à entretenir un espoir qui n’avait lieu d’être. A condition qu’elle réalise que Jacques est un homme parfait pour elle. Et ça, c’est aussi à ses amis de lui ouvrir les yeux, si elle ne le fait pas tout seule.

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 réflexions sur “Le lâcher prise

  1. Arf, c’est exactement ce que je ressens en ce moment parce que début décembre ça va faire un an que je ns suis plus avec mon ex (avec qui ça a duré 2 ans) :'(

    Mais bon, c’est aussi surement parce que je n’ai pas fait de sexualité depuis mai…. Donc j’en profite pour passer une annonce: si un mec mimi et hétéro passe par New York très très bientot, merci de me contacter… *Urgent*

  2. perso j’ai pas encore trouve mieux que les solutions radicales suppression de tout ce qui peut me rattacher/rappeler mon ex. donc suppression des numeros de tel (heureusement que j’ai pas la memoire des chiffres), suppression d’email, du pseudo sur msn voir blocage parce que la conne qui envoie un petit bonjour sous msn pour voir si ca va y a pas pire. le but est de se dire que de toute facon on le reverra ou on le recontactera jamais.
    la deuxieme etape c est de se remettre en quete (d amour ou) de sexe parce qu au final y a pas mieux pour s’enlever quelqu un de la tete que (de penser a quelqu un ou) de penser avec sa quequette.

  3. « Demain, un Jacques finira bien par rentrer dans la vie de Charlotte » -> ça fait métaphore sexuelle, c’est voulu ?

    LA dernière fois que j’ai essayé d’ouvrir les yeux d’un pote ça s’est mal passé, depuis je le vois plus. Enfin lui dire que sa nana était une conasse manipulatrice qui s’est servi de moi pour sortir avec lui et qu’en plus elle avait un mode de vie complètement has been de future ménagère qui fait la popote le ménage la lessive et la ptite pipe pendant le match de foot et qu’elle était en train de le transformer en beauf de la campagne (genre chasseur du bouchonnois) et d’inhiber toutes ses passions, de le couper de ses amis pour s’assurer son salaire à la fin du mois, donc lui dire tout ça alors qu’il était encore avec n’était peut etre pas la bonne solution… un peu trop violent sans doute pour une relation encore dans le début de la phase de découverte et de sexe 5 fois par jour, limite amour d’ado prépubère.

    Ca marche pas toujours d’ouvrir les yeux!

  4. Faut-il encore avoir les yeux dans les bons trous!!!
    Elle est marrante ta photo au fait… C’est la technique pour dégager une personne qui s’étouffe… On comprime l’estomac pour fire ressortir l’air…
    Faut y voir un signe en // avec le texte je pense…
    surement…

  5. Je ne pense pas qu’on puisse oublier, non. Pardonner, tourner la page oui. Mais pas oublier. Et puis ça n’aurait pas de sens d’oublier. Aller de l’avant c’est aussi surtout assumer son passé sans l’occulter.

    Nina, y aurait il un quelconque rapport entre toi et cette charlotte? 😉

  6. LACHER PRISE: se detacher du connu pour relativiser le poids de ce qui est perdu. Pratiquer une forme d’ascetisme afin de garder le controle sur sa vie. En amour, s’attacher aux moments passes avec quelqu’un et non a la personne….

    Ton article parle de toi sous forme de metaphore, de tes amis Gauthier et d’autres qui te secouent quand tu en as besoin, en aucun cas du lacher prise.
    c’est du connu tout ca…. deja lu…et ca a l’air de bien marcher !

  7. Oups serai-je une Charlotte en puissance?? Malheureusemene je crois bien… Faut-il que je refuse donc qu’Etienne vienne me voir pendant ses vacances?? c’est juste en ami mais effectivement tu as raison ça risque de rallumer la flamme…

  8. Après ce « argh » préalable, voici ma réaction à propos de tout ceci, simplement mon vécu des choses.
    Je ne vais pas faire un résumé de ma vie sentimentale, surtout de cette partie-là. (pi en + cette saloperie d’OB a effacé mon comm’ quand je l’ai validé).
    Je ne suis pas amoureuse du passé, même s’il est précieux. J’aime un homme bien actuel, bien présent, avec ses qualités et ses défauts et avec qui la relation reste particulière. Je ne peux pas parler à sa place, je ne veux pas dévoiler des choses personnelles à nous 2, mais le lien entre Lui et moi existe toujours, et ce n’est pas seulement moi qui l’entretiens.
    Chaque histoire est différente, nous aimons tous de façons différentes, raisonner et rationnaliser tout cela est impossible, et J’AIME CET HOMME depuis bientôt 4ans.
    Et ô fait Nina, tu es télépathe!!! Comment se fait-ce que l’illustration sonore de cet article né d’une conv’ MSN entre Vingtenaires soit cette chanson de Cabrel qui est justement NOTRE chanson, à Lui et à moi???????
    Hein?

    biz

  9. oui c’est vrai que des fois on a du mal à lâcher le passé et aller de l’avant. le passer c’est rassurant, on sait comment on était heureux mais on ne sait pas comment on le sera a nouveau.
    là je sais bien de quoi je parle hein 😉 moi aussi j’ai tendance à m’attacher à des souvenirs à tels point que je finis par me demander si c’est les souvenirs ou plus. mais comme tu dis on ne peuxp as éternellement entretenir un truc qui n’existe plus. car pendant ce temps etienne lui il s’envoit en l’air tout ce qu’il peut.
    le pouvoir de l’esprit est surprenant des fois.

  10. Enfin des fois ca bouffe l’existence tout de même.
    par contre certaines fois on croit que c’est fini et puis si charlotte revoit étienne ils se rendent compte que rien n’a changé, mais bon c’est quand même super rare. d’ailleurs beaucoup de gens disent que renouer avec ses exs ça ne marche jamais.

  11. Moi ce qui me fait le plus souvent peur, en fait, c’est la facilité avec laquelle je tourne la page. Toujours. Ca ne m’empeche pas d’avoir quelque fois des petits coups de mou,quand je repense a tel type qui m’en a fait baver ou à l’autre qui me laisse de supers souvenirs. Peut être aussi parceque mine de rien, je suis une grande opstimiste. Ou alors que je me mets de grosses oeilleres sur la tronche. Ouais en fait je pense plus pour la seconde solution 😀

  12. pareil pour moi; je prends deux jours pour réfléchir et je tourne la page… je me dis que c’est parce que je suis pas vraiment amoureuse à chaque fois? ou pas assez possessive pour aimer quand même quelqu’un qui ne m’aime pas?
    dans tous les cas je ne comprends pas les charlottes, fixées sur une histoire, quand tu penses que jacques attend qu’on le trouve pour démarrer le conte de fées…

  13. Ah oui, 2 jours pour tourner la page, effectivement tu n’as pas du etre tres amoureuse jusqu’ici…

    Grand sujet, Nina, il esttoujours difficile de tourner la page. Et je recommande de ne pas ouvrir les yeux de l’ami(e) tout de suite. Mieux vaut attendre quelques mois que les choses se tassent.

    Quant à Jacques qui attend, il ne servira a rien si le deuil et le rebond n’ont pas été faits correctement…

  14. comme d’hab, tu as raison; lâcher prise c’est aussi une question de volonté et quand on ne veut rien faire on trouve souvent des excuses, on se complait dans cette putain de nostalgie et on court après des chimères. Allons donc de l’avant!

  15. J’adore ton blog, tu es faite pour écrire dans un magasine féminin et tes articles seraient attendu par des milliers (que dis-je ? millions !) de lectrices ! J’espère qu’il ne s’arrêtera pas de si tôt! Bon courage pour tout.

  16. Un article sur le lâcher prise pour me rappeler que je suis célibataire depuis une éternité, des mots quelque peu mélancoliques mais tellement justes, et pire que tout du Cabrel pour me rappeler mon sud : a y’est, j’ai le blues…

    Blague à part j’adhère totalement à tes propos : au milieu des larmes c’est difficile de faire la distinction entre la personne et les souvenirs. C’est souvent plus l’amour qui nous manque que la personne…

  17. Pourquoi je viens lire cet article alors que ça fait même pas 5 minutes qu’on vient de me dire que c’était fini ???
    Lacher prise… j’aimerai bien y arriver, pas pour cette rupture récente mais pour tout mon passé… je suis dans une impasse, j’arrive plus à avancer… quelqu’un à un remède miracle, une solution magique pour avancer sans se retourner???

  18. Vonwolf: Si j’avais du quoi payer un billet pour qqun, je me serais deja paye un gigolo 😀
    Par contre Nina le verre je peux, ca j’ai les moyens, mais c’est tout 😀
    Deja que j’ai meme plus de quoi m’acheter de clopes 🙁

  19. JeJe crois que certaines personnes de ma connaissance devraient lire ce que tu viens d’écrire ici… Concernant le fait qu’on idéalise l’ex, qu’on magnifie ses qualités, qu’on oublie ses défauts, et que finalement on n’aime que le souvenir, et pas réellement une personne pour elle-même. Enfin bon…

    Puis pour les anniversaires de rupture, le mien (oui, j’ai un seul ex), il a trouvé le bon moyen de ne pas se faire oublier : il m’a quittée le jour de mon anniversaire. Forcément, je ne peux pas m’empêcher d’y penser le jour-dit, toujours peur du « cadeau » qu’on va me faire. J’ai mis plusieurs mois à tourner la page (ben vi, à l’époque, j’avais pas compris la théorie de l’attachement au souvenir…), mais elle est tournée, enterrée, déchirée… etc.

  20. C’est marrant, je réfléchissais tout récemment à ce sujet : ma meilleure amie est une ex (y’a bientôt 6 ans). On s’est revus il n’y a pas si lgtps (entre tps bcp de mails/téléphone, com dab :p) et je me suis dit que, définitivement, c’est une fille comme elle qu’il me fallait (mimi, intelligente, conversation, bref la totale) !

    Donc là, c’est presque le cas inverse, à savoir que les (bons) souvenirs magnifient bcp la personne jadis aimée, mais que parfois ce qui nous a plu chez elle reste encore et tjrs valable, à condition de garder contact…

    Après il ne faut pas tomber ds le cas de Charlotte, et soupirer devant une ancienne photo, mais là c’est déjà le sujet de ton article 😉

  21. Ayé suis fan de toi Nina, j’ai passé une bonne partie de mes journées à lire tes articles et j’adoooooooore 🙂
    Suis assez d’accord sur le fait de magnifier l’ex et je suis pas certaine que de tt faire pr l’éviter c’est la meilleure manière de l’oublier… Forcément si tu ne le vois plus du tout tu ne peux que finir par l’idéaliser. Alors que de garder contact et se rendre compte au fil des jours de ce qu’on est heureuse d’avoir évité c’est peut-etre la meilleure des thérapies non? Enfin je sais pas de tte façon mes ex je ne les revois jamais je les deteste trop de ne plus vouloir de moi ( vive mon ego!!!) . Sinon petite solution jubilatoire quand on en veut à son ex: brûler une photo de nous deux, ça soulage c’est fou 🙂
    Continuuuuuuue!!!!!!!!!

  22. Lacher prise, c évident qu’il ne sert à rien de s’accrocher telle 1 sangsue. Idéaliser l’autre après rupture, signifie également, mauvaise séparation, 1 des 2 à forcemment a déconner,pas respecter des règles établies au départ de la liaison, et c le bordel! au moins pour l’1. De ttes les façons , finalité :ne pas polluer l’autre et soit-même. Allez de l’avant, bien sûr,mais il faut d’abord ‘évacuer’ . Pas tjrs simple , et pourtant……….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *