Vengeance, à servir glacé

L’autre jour, je lisais un blog voisin et néanmoins ami (celui de Lilvirgo, pour pas le nommer) sur lequel j’ai lu un débat sur la vengeance (suite à une rupture), ce qu’il était
bon ton de faire ou pas. Bon, et ben moi, ça m’a inspiré, voici le résultat de ma réflexion.
 
VengeanceCover
 
Bon imaginons que quelqu’un vous blesse, de préférence votre moitié qui vient de vous larguer comme une vieille chaussette malodorante et trouée. Forcément, vous le prenez un peu mal, c’est naturel. Donc après les larmes vient la colère et là, vous avez envie de lui décalquer sa tête à ce bâtard de sa race (oui, c’est fou comme la colère favorise la vulgarité). Et c’est là que pointe l’envie de se venger, de taper là où ça fait mal, c’est-à-dire sous la ceinture. C’est fou comme des personnes plutôt douces et sereines peuvent se montrer perverses en cas de vengeance. Tu as voulu voir mon mauvais visage ? Et bien tu vas souffrir !
 
De façon tout à fait personnelle, je n’ai pas le goût de la revanche car je ne suis pas très rancunière. Soit je réagis de suite (et je ponds des articles assassins, par exemple), soit je laisse pisser. Or avec le temps, ma colère s’apaise d’elle-même et je ne vois plus l’intérêt de se venger. Parce que je suis une personne très snob, je ne trouve personne digne de ma haine. L’indifférence est parfois une réponse bien cruelle aux provocations de certains. Pourtant, des idées de vengeance, j’en ai. J’ai été tentée à une époque de laisser des mots doux dans les chiottes du Marais genre « je suce au 06 .. .. » à un petit con à qui ça aurait fait les pieds. Mais comme j’avais effacé son numéro de mon téléphone et que je pense pas toujours à avoir un marqueur dans mon sac, je ne l’ai point fait. En plus, j’aurais jamais su si ça avait marché ou pas, c’est frustrant quand même. Yojik avait suggéré sur le blog de Lil de laisser le numéro de portable de l’indélicat sur le site pour qu’on lui envoie tous un petit texto d’insulte… Tiens, idée remarquable mais :
– est-ce une bonne chose d’impliquer des lecteurs innocents dans un bête processus de vengeance
– est-ce que ça aurait marché ?
– est-ce que j’aurais pas eu des soucis avec la loi parce que je divulgue un peu des données persos et je suis pas sûre d’avoir le droit, surtout si c’est pour que monsieur (ou
madame) reçoive 50 textos du genre « t’as une petite bite, sale bâtard de ta race » (oui, nous sommes toujours en colère donc toujours vulgaire).
 
Pourtant, la vengeance, vile et débile, ça fait du bien, ça soulage. Quand l’autre empaffé a annulé notre week-end entre amants pour le 15 août, j’ai été tentée de lui envoyer des textos aux heures où il était avec sa dulcinée mais je l’ai pas fait car la pauvre fille ne m’avait rien fait, pas la peine de l’impliquer là-dedans. Puis il méritait pas que je m’énerve pour si peu (même si je paie pas les textos donc ça m’aurait rien coûté). Ben oui, moi, la vengeance, elle n’a jamais lieu parce que finalement, si je le fais pas de suite, je n’y pense plus. Je préfère garder ma rancune pour les gens qui le valent bien et ils sont pas très nombreux. Et puis la vengeance peut provoquer un cercle vicieux dont on se passerait bien. Je me venge, tu te venges, je me re-venge, tu te re-venges… Youpi, on est partis pour 10 ans, là ! En plus, ça monte toujours en puissance. Une petite vengeance entraîne une vengeance un poil plus grosse, qui entraîne une réponse un peu plus importante… Jusqu’à ce qu’à la fin, ce soit la guerre totale et meurtrière sans qu’on ne se souvienne plus vraiment ce qui a entraîné tout ça. Donc, petit conseil : si vous voulez vous venger de quelqu’un, évitez les personnes que vous aimez bien car vous risquez de les perdre.
 
C’est toujours ce qui me retient de pratiquer une vengeance dure et implacable : le risque que ça dégénère en guerre des nerfs (allitération en « ère »). Parce que,
moi, je suis une fille qui aime la vie, les papillons, les étoiles, les feuilles et même les loutres parce que c’est trop mignon. M’engueuler avec quelqu’un, ça doit être sur le moment, ça dure un quart d’heure et on n’en parle plus. J’ai pas envie de passer mes journées à ruminer ce que cette pétasse trop conne ou ce bâtard de sa mère qu’a couché avec le facteur (souvenons-nous que nous ne sommes pas fins dans ces moments-là) m’a fait et essayer de leur rendre la monnaie de leur pièce. J’ai pas le temps et ça fait longtemps que j’ai quitté la maternelle. Et puis surtout, après, je m’en veux. Pas d’avoir été salope mais de m’être montrée aussi petite que celui dont je me venge. Oui, sur le coup, ça m’a fait du bien, c’est vrai. Mais maintenant que je me regarde dans la glace, je me trouve un peu minable. Cette personne ne mérite même pas que je lève un cil pour elle alors se torturer l’esprit pour mettre en place une vengeance implacable, non, tu aurais mieux fait de t’abstenir. C’est finalement plus jouissif de regarder des personnes vous provoquer et ne pas leur répondre, les regarder faire avec un petit sourire en coin, comme on regarde un chiot essayer de bouffer notre pantalon. Parce qu’après tout, la vengeance, c’est un investissement en terme d’énergie de temps et d’énergie. Et moi, je veux pas les gaspiller pour n’importe
qui.
 
PS : Si certains se le demandent, oui, j’ai hésité à foutre un vrai numéro dans cet article, pour voir… Mais je suis restée sage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

40 réflexions sur “Vengeance, à servir glacé

  1. La vengeance est un plat qui se mange froid.

    Chacun sa façon de voir les choses, chacun sa façon d’être affecté et de réagir. Et puis y’a des impulsifs, qui agissent avant de réfléchir…

  2. Ce qui est quand même extraordinaire, c’est la propension à passer de façon brutale des mots doux aux noms d’oiseaux et plus, tout comme de l’amour passionnel fusionnel aveugle à une rancune indescriptible et des plans tactiques de vengeance qu’on ne metrra jamais à exécution mais rien que d’y penser, ça fait putain de bien! Dans un divorce, c’est pire parfois : le (ou la) conjoint(e) avec laquelle on a tout partagé et même des enfants devient pour des raisons souvent bassement financières un ennemi impitoyable. Ceci dit, merci pour cet article, il deux trois vengeances auxquelles je n’avais jamais pensé. Sinon, il te reste les blagues de Lafesse : demander à un de tes potes de se faire passer pour le proprio du sexshop du coin et d’aborder le nouveau couple en demandant à ton ex quand est-ce qu’il compte ramener les DVD empruntés etc……

  3. La vengeance…En amour ou dans d’autres domaines, je pense que c’est simplement petit!! Et je ne suis pas de ceux qui mangent de ce pain là…

    Inconsciemment, un jour ou l’autre, on fait tous du mal, parfois sans s’en rendre compte (ceux qui disent n’avoir jamais blessé personne sont simplement des hypocrites ou des menteurs ^^)

    Prenons le cas d’une relation…Une belle histoire qui se termine mal!! Après x mois ou années avec quelqu’un, c’est tout ce que vous en retiendrez ? D’une envie de vengeance!! Même si c’est dur, je préfère en retenir le meilleur, me dire que j’ai passé des moments forts agréables…Plutôt que de faire un truc qui ne me ressemble pas…Alors la vengeance, non merci!! Au pire l’indifférence pour mieux me retrouver (et parfois l’indifférence est pire qu’une vengeance car l’autre tergiversera et soit n’en aura rien à faire…Soit elle se rendra compte de son erreur et s’en mordra les doigts!!)

    Si c’est un connard ou une connasse, qui s’est bien foutue de vous au bout de quelques jours…La c’est différent!! Mais je sais que la vengeance n’apportera rien car si on se sent bien après coup…On se sentira minable quelques jours plus tard car on sera guère mieux que l’autre…(pour ceux qui ont une morale…Et comme j’en ai une ^^ lol)

    Autre cas…L’amitié ou des connaissances!! Si c’est un ami qui me fait un sale coup, je lui dis ses 4 vérités puis aurevoir!! Je ne réponds plus à ses coups de fil, je l’ignore, pour moi il n’existe plus…Ou alors, il m’est arrivé de pas donner signe de vie pendant 6 mois et une fois la colère éclipsée, s’il me recontacte (oui, car je ne le recontacterai jamais…) alors j’accepterai de tout oublier tout en restant méfiant!!

    Si c’est une personne que je connais peu, et ça s’est produit récemment je suis impitoyable!! Un jour je vais à une soirée!! Je ne connaissais que l’organisateur!! La soirée se passe bien et il me dit qu’on se fait une bouffe dans la semaine!! RDV est pris pour le lundi a midi!! De 12h à 12h15, je l’attends!! Je lui téléphone pour savoir ou il est et il ne réponds pas!! Deux minutes après il m’envoi un sms et me dit qu’il ne peut pas venir, il est à l’autre bout de l’Ile-de-France!! Sympa…Depuis il m’a recontacté deux ou trois fois par sms pour m’inviter à des soirées qu’il organisait!! Et moi, en tant que rancunier, je ne lui ai jamais répondu car j’ai pas aimé son comportement (il l’a su ^^) et son manque de politesse!! Envoyer un sms à 11h pour dire « écoutes on reporte le déjeuner » n’est pas si compliqué que ça ^^

    Moralité!! La vengeance, non merci!! Mais si vous me décevez, je n’existe plus…lol

  4. souvent, on est aussi en colère contre soit même de s’être laissé berner ou alors de ne rien avoir à reprocher à l’ex mais d’avoir simplement mal. C’est bon la colère même si elle est mauvaise conseillère. ça fait partie du deuil; après il y a la phrase d’Anaïs : « je hais les couples qui me rappellent que je suis seule ». J’ai eu des ruptures douces, des ruptures brutales, des ruptures subies mais raisonnablement….laisser un N° dans les WC, c’est un peu trash et surtout… tu vis enseuite dans l’attente que ça marche et comme tu bas rompu le contact, tu ne sais pas… Du coup tu trépignes d’autant plus! La vengeance aveugle finalement, c’est pas top. Il vaux mieux une vengeance dont on peut mesurer les effets. Je te recommande le film « Closer, entre adultes consentants ». Il est tout simplement machiavélique et redoutable. J’adooooore.

  5. La vengeance, le plus naturel de sentiments humains, car on le croit justifié. « Tu m’a fait ça ? Alors, tien, je te fait ça aussi… mais en un peut plus fort ! »

    C’est cette escalade du « un peut plus fort » qui est dangereuse, car deux têtes de mules (comme il y en a beaucoup) qui s’affrontent, peuvent aller beaucoup trop loin…

    Tout cela est ensuite une question de fierté, « je vais pas me laisser faire ! »

    Si Dieux, ou mère nature, à la création du monde avaient pu enlever le sentiment « Fierté », un sacré nombre de conflits et de guerres auraient pu être évitées… Un parfait de la connerie humaine ! On ne lutte pas contre sa fierté ! Surtout les rancuniers ! (Dont je fait un peut parti… Glups)

    Meuh !

  6. mmmmm… très drôle, l’idée du site perso. Mais tu risques de te heurter à un pb de confidentialité comme tu l’as évoqué. C’est vrai que ça manque, un article du type « je ne voulais pas tomber amoureuse mais je n’ai pas choisi ». J’ai vécu le contraire récemment : on voulait tomber amoureux l’un de l’autre mais on n’y est pas arrivé… les limites du fuck friend. Malgré tout, la rupture est consommée, mais j’ai aussi du ressentiment autant que du vague à l’âme.

  7. ok, je suis malheureusement d’accord pour « forcer l’amour ». (fallait essayer). Mais parfois, le temps aidant, une simple liaison peut prendre d’autres tournures. En revanche, je ne saisis guère la différence entre tomber amoureux et aimer : l’un est ponctuel : on tombe amoureux, voilà c’est fait et l’autre s’inscrit ensuite dans le temps : on aime. enfin, l’un implique l’autre. Ce qui implique la haine et la vengeance après la rupture et le coup de fil au GIGN pour les lettres et appels anonymes, la prise d’ôtage, etc….

  8. Quand j’ai appris qu’un de mes ex etait en fait marrié, et que je les appris a d’autre, leur premiere reaction à été « mais pourquoi tu n’as rien dit a sa femme ??? »
    J’ai trouvé ça gerbant. Loin de moi ce genre de vengeance. La meilleure façon de lui en faire baver, ça a été de refuser toutes ses avances (alors qu’il etait tjrs marié, evidemment) Pour le coup, il était super vexé. Je jubilais…

  9. La vengeance c’est un reflexe primaire, une pulsion àlaquelle on pense tous au début.
    Mais c’est une attitude négative et qui nous rabaisse. Il vaut mieux ne pas lui céder et prendre sur soi, on en sort alors grandit. Perso j’ai du mal à comprendre les débats du stylé  » quelle est la meilleure vengaance etc ». j’ai meme vu un site sur lequel tu peut envoyer des photos de ton ex genre à poile pour te venger. Ceux qui font ca ont vraiment un petit grain dans la tete, c’est affligeant.

  10. C’est vrai que dans l’idée, mieux vaut se dire qu’on est au-desus de ça, et regarder de haut celui qui nous a blessé… Mais sur le coup, j’ai tellement envie de faire du mal que je me contiens rarement! Les piques assassines, je maîtrise assez bine… je n’en suis aps aprticulièrement fière, mais ça fait du bien.

  11. Moi je me defoule souvent au travers d’une lettre , mais j’ai arreté cette regrettable habitude depuis que j’attends 3 ans un moyen de me reconcillier avec une qui n’avait pas apprécié les horreurs que j’avais écrit .

  12. ouais la vengeance moi je ne sais pas trop. j’ai souvent été tentée mais je n’ai pas mis le truc en oeuvre. Et puis il y a aussi l’estime que j’ai portée à une époque pour la personne qui me retient. et puis je crois que plus on sais qu’on a du pouvoir sur une personne et mmoins on a envie de s’en servir.

  13. moi je suis très rancunière mais par contre même si j’en ai l’envie , je n’irai pas me venger (a part peut être dnas un cas très grave genre meutre viol ou je ne saisla peut etre petage de plombs ) je considère que c’est inutilement dangereux pour soi-même.*
    Pourquoi finir derrière les barreaux avec un joli truc sur votre casier judiciaire pour un connard qui vous aura brisé le coeur (certes!) ca me parait quand même démesuré.

    Sinon dans ton histoire de numero a appeler pour faire une vengeance par intermédiaire, c’est pareil au niveau de la loi tu es responsable et puis faut être con pour participer a une expedition punitive de ce genre .
    Apres tout qui me permet a moi de le faire! et qui me dis que tu me dis la verité. Je n’ai que ton point de vue. Peut etre que la personne de qui tu donnes le numero sur le net est un connard(sse) mais qui me dit que cette personne n’est pas quelqu’un qui n’a strictement rien fait, juste attiré tes foudres parcequ’il(elle) est plus joli(e), plus friqué(e), avait reussi(e) meiux que toi etc . et que ce n’est pas une vengeance par envie tout a fait déplacé?

    Je ne dis pas que marquer le nom d’un(e) ennemi dans des toilettes ca ne met jamais arrivé d’y penser mais de la a appeler quelqu’un car on a vue le numero dnas les chiottes maut franchement avec un grain a mon avis (ou etre totalement bourré, bon la evidement …euh) joker!

  14. « De toute façon, personne n’est digne de ma haine »

    Prétentieuse, va ! ;o)

    « Et quand je suis énervée, je manque de discernement, de diplomatie et de classe. »

    Ah, quand même, on redescend un peu sur terre. Il était temps. Il t’aura fallu trois commentaires pourtant … :o)

  15. Ouh il tombe bien, cet article, je suis bien dans l’ambiance… Je sens que mon com va être fleuve.

    Je suis un mec patient et tolérant, et à une exception près j’ai toujours su pardonner les crasses que l’on a pu me faire. Mais l’exception en question c’est celle qui fut il y a de cela deux ans ma fiancée (avec une super zolie bague et tout). Après m’avoir trompé à plusieurs reprises, elle s’est tirée avec un gars dix ans plus vieux qu’elle, me laissant comme une merde au milieu des factures et des larmes. Elle m’a demandé de ne pas la rappeler, après deux ans de vie commune.

    J’ai respecté ce silence durant deux ans, et durant deux ans je suis resté sur un sentiment d’inachevé : celui d’une rupture restée en suspens, sans engueulade ni pardon. Alors de guerre lasse, j’ai écrit la nuit dernière un mail tout à fait poli lui expliquant à quel point son attitude était ignoble, et que j’étais lassé d’attendre un signe de respect à défaut d’excuse. Et au bout de deux ans j’ai écrit cette dernière phrase qui s’achevait par le mot « salope ». Ma seule insulte en deux ans.

    J’ai envoyé ce mail, et le poids s’est envolé. J’ai tourné ou plutôt déchiré cette page douloureuse de ma vie. Mes chaînes c’était le silence, et cet unique mot d’insulte c’était ma délivrance.

    Alors non je n’encourage pas les guerres interminables, mais en bon fils du sud je préfère la franchise à un ulcère. Si l’on ressent un besoin de vengeance c’est que l’on a été blessé, et si quelqu’un me blesse c’est qu’il ne mérite plus mon respect, ou du moins plus le même respect que jadis.
    Se taire c’est continuer à souffrir, s’empêcher de tourner la page. Si j’ai écrit cette insulte ce n’est pour la blesser, c’est pour me libérer. Alors je vais finir sur ces mots que j’aime beaucoup « Aussi longtemps qu’on médite sa vengeance, on garde sa blessure ouverte ».

  16. La vengeance soulage sur le coup, mais personnellement je préfère la jouer « la vertu outragée », au moins personne ne peut rien me reprocher dans le rôle de l’innocente victime (et pas celui de la psychopathe revancharde qui a taggé « gros con » sur les portières et le capot de la zolie voiture du crétin… J’y ai parfois pensé, je l’avoue, tout comme aller déposer mes poubelles (sans le sac) devant la porte, j’ai l »imagination fertile dans ces cas-là)

    La seule vengeance que j’ai failli mettre à exécution, c’est d’aller faire un tour au commissariat. Et puis devant l’énormitude de la tâche, la difficulté psychologique et le risque que mon dossier passe à la trappe par manque de preuve, je me suis décidée à m’en sortir seule. Ca peut prendre du temps, de l’énergie et pas mal de mouchoirs, mais c’est possible!

  17. Il tombe bien cet article, Nina !! C’est ce que j’avais besoin de lire Je comprend ton snobisme, j’ai le même envers ceux qui m’ont fait des crasses (et je les ignore malgrès l’envie de leur plonger la tête dans les toilettes avant de les découper en morceaux !!), j’ai assez souffert pour m’arreter à ça et me ronger les sangs. Faut croquer la vie bordel de dieu !! Mais je n’oublie jamais et je ne pardonne plus.

  18. Perso, je me suis jamais vengé de qui ce soit sciament, même la brune qui m’a envoyé creusé à la petite cuillère dans la muraille de chine je la défendrai si quelqu’un s’avisait de chier ce que nous avons vecu.
    Tout ce que je sais, c’est que les choses finissent toujours par sortir un jour ou l’autre. Pas besoin de se forcer, la punition finit par venir d’elle même. T’affiche ton coté noir ces derniers temps, on est plus tout à fait la toute gentille qu’on pensait ?

  19. moi perso je préfère les suricates parce que les loutres c’est bien gentil mais ça sent le poisson! ah je suis hors sujet ?? c’est pas la section reportage animalier ???? bon je retourne sur F5!!!

  20. Mais non lol, l’article s’y prettait alors j’ai pas resisté :P. Cela dit, je ne t’ai pas fait d’avance dans le sens ou tu l’entends, du tout même.

  21. Il me semble avoir suffisament montré que j’étais quelqu’un de spécialement sincère, MERCI …
    Tu n’aimes probablement pas qu’on te taxe de désorganisation, bah moi je n’aime pas qu’on sous entende que je suis un menteur.

  22. ah ben approche toi d’un enclos à loutre au zoo et tu comprendras! déjà on leur donne du poisson à bouffer.. mets une dizaine de poissons en plein soleil pour 3 loutres complètement gavées et attends 2-3 jours…. et après les loutres elles mangent ça et je pense pas qu’elles se lavent les dents. les suricates ça mange pas de poisson pourri. mais par contre c’est complètement vicieux! ils ont l’air trop gentils avec leus petits yeux de fouines (étonnant non pour des suricates !?), ils te laissent approcher ta main pour une caresse délicate et CLAC!!! et oui ça mange de la viande aussi! et c’est très vif en plus! aïe je me suis encore perdu dans les méandres du reportage animalier….

  23. Bah tu me blesses en sous entendant, enfin je le comprend comme ça, que j’ai tenté une ruse alors que j’ai clairement dit ce que je voulais. Je tente de te le faire comprendre avec la désorganisation, c’est toi qu’écrivait (cela m’est resté, va savoir pourquoi) que tu n’aimais pas qu’on te dise que tu n’avais pas une démarche pro.
    Je n’aime pas spécialement être calculateur, y’a pas d’amitié ni d’amour la-dedans, le jeu de la séduction comme tu dis … Oh pis je te dis plus rien tiens, t’as qu’à te rendre compte de toi même de ce que tu jetes de snoobisme. Je ne vais quand même pas me rabaisser parce que d’intuition j’ai l’impression que c’est de cette façon que je pourrais te plaire. Je peux t’apprendre quelques trucs miss, mais faudrait que tu me considères différement, et je peux t’assurer, d’experience (!), que t’en profitera.
    Bourrin et spécialement franc le com’, mais faut oser parler c’est tout, on est tous plus ou moins pareils … Et toi, je te sens même si tu m’agaces.

  24. Je me force à m’emballer alors que je n’ai pas envie de le faire, je ne t’ai pas collé, j’ai été présent, je n’ai absolument pas changer d’avis, j’ai précisé ce que je voul…, etc.
    Bref, bonnes vacances. Tu t’ai butté et moi je me suis senti flousé que tu ai donné pour tout reprendre en me laissant dans le silence alors je t’accordais ma confiance, ce qui, je le pense, est très compréhensible.
    Et j’en fini perso ici par une banderille … « Les vaniteux pensent que les autres sont des admirateurs » Saint Exupery.

  25. Ta décision est plus que compréhensible et je n’avais que hate de l’accepter, surtout qu’ENFIN elle est sincère quoique qu’exagérée, tes mots sont extrèmement forts et tu pourrais y prendre garde, je n’en attendais pas plus au final. Chacun ses défauts, perso c’est tout ou rien jusqu’à ce que j’ai confiance, sacrement insuportable …

    Maintenant, tes menaces et le passé qui ressurgit, mon passé, bah si tu veux, j’y viens, c’est quatre mois de douleur atroces à me demander quand et comment en finir, Alors tu vois, que j’ai emmerdé une blogueuse ou deux pour avoir un retour sur moi, je m’en bas la race comme de l’an quarante. Après, parle de harcelèment quand il y a des nanas qui se font alpager dans la rue, poursuivre à leur travail, mater sous la douche, téléphoner en pleine nuit, te gène pas, et puis continue à te dire que j’en voulais à ton cul, que je suis persuadé que tu es une nana pour moi, au final cela m’ennerve, mais ce n’est pas grave.

    Bonnes vacances, bonne continuation, prends soin de toi …

    PS: ni « vérités », ni méchansetés s’il te plait, tes gants de velours, merci …

  26. L’orgueil au placard, l’hystérie au placard, les atrocités verbales … au placard, la confiance, en moi, et un grand sourire pourquoi pas … Je continue …
    Tu sais, je me doute bien que tu es occupé, que t’as tes problèmes en ce moment, et carrement besoin d’un homme qui te soulage de tout cela, un homme qui sera la, qui te redonnera confiance en la gente masculine, avec qui tu pourras te permettre d’être faible, qui te comprendra et qui saura te calmer quand tu pètes tes cables.
    Etre amoureux, démonstratif à outrance, gamin, rigolard, en toute confiance, les amis, post adolescence … Le bon temps quoi …
    La nina que je devine, c’est quelqu’un au fond de gentil, qui sait ce qu’elle veut, un rien autoritaire même, mais qui réagit violement à ce qu’elle pense être des critiques, qui a peur de perdre, peur du ridicule et peur d’aimer. Perso, quand j’étais gamin, je ne pouvais pas m’empecher de changer de chaine quand un blaireau se ridiculisait à la télé, cela te dit quelque chose ?
    Après une relation de quatre ans et demi, un an de célibat, il semblerait que je me remette à enchainer les aventures, et dans le tas, il y a une personne géniale qui m’a dit cela:
    – C’est mon problème si je tombe amoureuse, tu n’as pas à t’en méler. Je t’avoue que pour un séducteur exentrique comme moi, cela me fait du bien qu’on me dise cela … Surtout que je n’ai pas besoin d’être méchant ou fuyant avec celles qui s’accrochent, il me suffit d’être franc et gentil, et elles n’en souffriront pas …
    – Tu te braques tout le temps quand on te fait un retour sur toi, tu sais, t’as pas à être parfait, à tout controler, tu pourras jamais de toute les façons, laisse toi aller … Pas facile …
    Je t’avoue que cela me reste difficile d’avouer une faiblesse au sexe opposé, je n’ai plus véritablement confiance, et pourtant j’ai nombres amis filles intimes. Je vois trop de nanas qui prennent le dessus dans leur tête quand on fait l’aveux d’une faiblesse. Et pourtant, c’est comme cela qu’on apprend à se connaitre. Tu parles de victime et de méchanseté, non, du tout, juste je suis sincère avec mes sentiments plutot que sur la défensive ou sur le sentier de la guerre …
    Tu vois, je le sais depuis longtemps et c’est d’intuition, si on formait un couple, on serait du genre hystérique … bofbof … Mais par contre, il y avait grave moyen d’une amitié, perso, le fait qu’on est plein de points communs et les mêmes centres d’intéret, cela me suffit, et que tu sois journaliste me fait tripper aussi.
    Alors voila, si tu remontes les commentaires, tu verras comment je me suis livré, et maintenant, tu as du saisir mon point de vue, pas que je pense que tu n’avais pas tes raisons, mais que par contre, tu n’avais absolument pas conscience des miennes … Le refus de s’impliquer ?
    Pour finir, voila de quoi méditer: Pour faire basique, les hommes aiment bien donner, beaucoup, beaucoup, et quand la femme fini par accepter de recevoir, elle se livre entièrement. Bah moi, je donne, mais ce que je voulais, c’est bien plus que ton coeur ou ton cul, c’est une amitié … Il faut savoir passer au dessus de cela, les rapports amicaux homme-femme, surtout entre celibataires, c’est toujours un rien ambigu, ça fait partie du jeu, si quelqu’un en souffre et veut en sortir, il n’a qu’à le dire …
    * songe * « est-ce qu’elle va enfin accepter de recevoir ce grand quelque chose ».
    * songe * … … … peu importe *post* Pfui, une heure et demi pour un cadeau commentaire (lol …), de quoi se vénère derrière si il est mal reçu …

  27. rhooooo!!! ben ça par exemple, j’l’avais pas vu celui là! j’avais une cace-dédi sans le savoir (j’étais chez mes grands parents, qui se sont fendus de leur premier répondeur l’année dernière, alors pour internet…)
    attention, ma vengeance c’était plutôt une mesquinerie pleinement assumée pour rendre service et faire marrer meilleure amie… c’était pas moi la victime, veux-je dire. et en fait, la jouissance de la vengeance dépend de plusieurs paramètres : est-ce que c’était une histoire tragique (si oui, ça fait plus mal qu’autre chose en fait), est-ce que le monsieur s’est bien comporté (si oui, aucun intérêt de se venger publiquement). là, en l’occurence, c’était un monsieur qui avait largué ma meilleure amie par… sms… bon, en soi, elle était pas effondrée, mais franchement vexée par le procédé. c’est donc le procédé qu’on a cloué au piloris. et puis au final, je l’ai fait parce qu’il risquait rien. il a même pas d’adresse mail, alors la probabilité qu’il soit éclaboussé par ma blague était plus que mince… bref… voilà. mais c’était marrant en effet, parce que ça a soulevé du débat, héhé!
    maintenant, je vais quand même lire en entier ton article! 😉

  28. J’ai dit « je » et très peu « tu », contrairement à toi, et cela fait une énorme différence, c’était à toi de voir si tu ressentais les mêmes choses, et cela partait d’un bon sentiment. Ta réponse me concernant est complètement à coté de la plaque mais je te remercie quand même d’avoir tenté de répondre, tu n’as pas le vécu pour comprendre et j’en arrête la, vraiment. Je t’assure que je n’avais pas envie de te réecrire, je l’ai fait juste par défiance envers moi-même je pense. Il y a un fossé entre nous deux que perso je peux combler en grande partie, mais tel que l’inverse ne soit pas possible.
    Ciao. Je te lache maintenant, aussi éprouvant pour moi que pour toi ces cinqs commentaires.
    > together now: :P. Faut l’embêter Nina de temps à autre, elle carbure trop pour la laisser pourrir dans son mini succès :P.

  29. Nina, je connais qqun qui harcele une copine depuis 3 ans et qui a le même language que cyrill. Il a été déclaré comme psychopathe et est en soin maintenant…Continue comme ça cyril, c’est bien!

  30. interessant cette discussion, je pense que la chose a retenir c’est qu’il ne faut pas agir sans recul et si avec du recul vous jugez que ca ne vaut plus la peine de se venger et bien vous aurez tout gagné…l’interet c’est d’etre bien avec soi-meme et pas etre bien par rapport aux autres(genre elle m’a fai ca, jlui fai ca et ainsi de suite)…bon c’est trés bidon comme concept, mais j’y crois, « ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse »…tchuss

  31. et oui comme tu le dis c’est une perte de temps, et il y a quand meme des choses plus agréable a faire que d’organiser sa vengeance…mais mettre la pression, ca c’est marrant!!!
    j’aime bien cet esprit, tout est dans l’imaginaire, on essaye d’anticiper la vengeance de l’autre et en fait c’est ca qui fait flipper…vous etes vraiment des manipulatrices 😉

  32. des barres de rire ta référence…bon ben c la fin du boulot, peut etre a demain pour de nouvelles aventures… et puis je te souhaite (ainsi qu’à toutes les femmes francaises) un bon match pour ce soir 😉

  33. Coucou Nina,
    J’a-do-re ton texte, c’est génial !
    Le coup du numéro, de la solidarité entre lecteur, c’est carrément fantastique, et j’y pense sérieusement…
    Ca me donne envie d’ouvrir un site/blog pour cracher mon venin…
    Même s’il ne vaut pas la pein de « lever un cil », il faut l’avouer quand même, le soulagement et la jouissance en vaut peut-être la peine. Moi je suis une fille pas sage, qui a la conscience plutôt tranquille et peu développée, je ne me sentirais pas minable, je suis cruelle, et la vengeance me fait tant de bien ! merci pour ton écrit !
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *