Ils sont fous ces Anglais !

Par Gauthier
 
Lecteur, à l’inverse de nos hommes politiques, quand je fais une promesse, je la tiens. Donc voilà le résumé de mon week-end londonien.
 
Dimanche matin, 8h07, l’Eurostar se met en branle pour Londres. Oui tu as bien lu, 8h07 !!!! Je suis fauché donc je prends les voyages pas chers, et manifestement à 8h du mat’ un dimanche c’est pas blindé donc ils cassent les prix.
 
Tout le monde pionce dans le train (tu m’étonnes), et le voyage se passe sans encombre.
 
*pause*
 
Word vient de planter, mais moi, j’avais fini mon article, 20 min de boulot disparu, envolé, bouffé par ce con de logiciel qui déconne autant qu’il peut ! AAAAAAAAAAAHHHHHHHH
 
Donc je dois recommencer, mais j’ai fichtrement aucune idée de ce que j’ai bien pu raconter pendant 20 min, mais alors pas du tout ! Parce que vous vous pensiez que je réfléchissais quand j’écrivais mes articles ? C’est mignon… Mais non !
 
Je vais donc écrire quelque chose d’autre, et toc ! Vous avez qu’à vous en prendre à Bill Gates !
 
*reprise de l’article*
 
Pour la peine je vais faire quelque chose de pas du tout chronologique, ça vous va ? Tant mieux…
 
Soho :
 
Soho est le quartier gay de Londres, ou le quartier gay fait partie de Soho, je sais plus, mais en gros sachez que c’est là quoi ! C’est autour d’une espèce de tour version mini-tour Montparnasse (Centre Point c’est son nom). Et c’est tout aussi moche que la nôtre au passage. Le coin gay est flanqué des quartiers chinois et indien, donc il ne faut pas se tromper ! Oui parce que même à Londres, demander où est la backroom dans un resto chinois, ça se fait pas…
 
On est allé dans un bar, le G.A.Y, un des plus connus et des plus courus de ce côté du Channel. En fait il y a trois G.A.Y dans le quartier, les gens y vont selon l’heure, un peu comme en Espagne. Nous on n’a vu que le premier. Il était 21h et des brouettes, on sortait du resto. À cette heure-là en France les gens mangent encore. À Londres, ils sont déjà complètement morte poule. Mais quand je dis morte poule, c’est que même moi à côté, je fais petite joueuse…
 
Et les tenues, c’est du grand n’importe quoi. Un espèce de mélange entre pute grunge et pute techno, mais toujours avec la pute touch’ ! Mais surtout ce que j’aime chez les tafioles anglaises, c’est leurs corps… À Paris, pour être gay, il faut trois choses : un abonnement dans un centre de bronzage, un abonnement chez une esthéticienne, et un abonnement dans une salle de gym. Ne disposant d’aucun des trois, je ne suis qu’une pauvre tafiole provinciale qui ramasse du thon (comme elle) ! Et j’exagère à peine… Là bas, ils sont tous obèse, moche, vulgaire, bref, au milieu de tout ça, je suis un Dieu ! J’adore Londres 😉
 
Je finirai par la musique. Que dire sur la musique ? Les bars anglais font à la musique ce que la reine d’Angleterre fait à la mode. Vous saisissez ??? (je sais, elle est pas de moi celle-là, mais je l’adore !). Le pire de tout, c’est que dans le G.A.Y où on était il n’y a pas de DJ, mais un juke-box pour choisir les clips qui passent dans le bar, et tout ce que je peux dire c’est qu’ils ont de goûts musicaux qui leurs sont propres…
 
Mais bon, j’y suis allé dimanche soir avec Baby Boy, et Lundi avec Mister Big, son doudou et le mien, et on a bien picolé, parce que les anglais souffre avec la musique, la mode, leurs corps, mais ils ont un moyen d’oublier : la dose d’alcool est à £1,60 !!!!! À ce tarif-là, si je deviens londoner, on me change le foie au bout de 3 semaines !
 
Les musées :
 
Oui je suis allé au British Museum, à Westminster, à Saint Paul, à la Tate modern Gallery, à Trafalgar, à Buckingham, au City Hall, au London Eye… Et si vous me croyez pas, j’ai les photos ! Bande de putes qui doutaient du but touristique de ma visite londonienne ! Sachez-le, je n’ai pas visité que mon homme 😉
 
Oui je sais, elle était facile, mais j’avais envie de la faire celle-la… Donc voilà, je ne vais pas m’étendre sur les fastes de la capitale britannique, parce que dans le fond on s’en fout !
 
Mon Baby Boy :
 
Il est génial. On a fait des bébés 5 à 8 fois par nuits… Je suis une épave, je ne vais plus pouvoir bander avant 2007 ! C’est que je me fais vieux moi, je n’ai plus l’habitude de faire ça tout le temps, dans toutes les positions, avec les coloc qui jouent de la guitare et chantent pour couvrir le bruit du lit qui rend l’âme…
 
Mais je dois faire un bilan de ces trois jours : du sexe, des balades, des conversations sur des sujets légers et d’autres moins, bref ça ressemble à quelque chose que je connais, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus ! Vous savez quand deux personnes partagent des choses ensemble, et qu’elles sont heureuses de le faire… C’est quoi ? Un couple ? Non.
 
On en a parler, et on est arrivé à la même conclusion, si on vivait dans la même ville, si on parlait la même langue, si on avait pas autant de cadavres dans nos placards, on ne se supporterait pas. Et ça ne marcherait pas entre nous. Ça marche parce qu’on ne se voit pas, parce qu’on ne se comprend pas ? Oh que si on se comprend, mais on ne sait pas pourquoi…
 
Alors voilà, faut-il tout foutre en l’air parce qu’avec tous ces « si » on sait que ça va dans le mur ? Ou faut-il se la jouer subversif, nouveau genre, comme dirait Mister Big « tu fais du couple par intérim ! ». Oui et en fait ça nous va bien à tout le deux, on ne veut pas plus ! Du moins pas pour l’instant.
 
Alors voilà, je suis en couple, mais en fait non, j’ai quelqu’un, mais je suis seul, et je suis heureux et épanoui… Que demande le peuple ? Rien, il applaudit !
 
Bilan :
 
Je suis fauché, il me faut un job, je dois finaliser mon rapport, et je n’ai plus de quoi me prendre une cuite en boite… Mais surtout je n’ai plus envie de baiser, et ce soir j’ai annoncé à fuck-buddies que je ne voulais plus les voir, c’est un bon début non ? Pour moi ça l’est en tout cas…
 
 
New Gauthier, on sale now !
 
 
Ps : lecteur si tu passes à Londres, envoie-moi un vidéo-mail, c’est gratuit, il y a des bornes Internet partout, et moi ça me fait délirer… gauthier.vingtenaire@mac.com Et une fois que je pourrais mettre des vidéos perso ici, je les publierais 😉 (enfin si tu le souhaites bien sûr)
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Ils sont fous ces Anglais !

  1. Bon, tu as fait du toboggan à la Tate ou pas, dis dis????

    Bon, faut que je me trouve un mec à Londres, moi. Quitte à avoir une relation à distance, autant que ça me permette de voyager!! 😉

  2. Word vient de planter -> Ha ha ha, ça m’arrive tout le temps moi pendant mes articles… Alors tu essayes de re-écrire la même chose, et tu te retrouves toujours avec 20 lignes en plus ou en moins ! Et tu n’arrives jamais à trouver ce que tu as pu rajouter ou enlever…

    En tous cas, si tu veux faire un attentat sur Bill Gates, je suis ton homme ! (Enfin, façon de parler !)

    Meuh !

    PS : Ha ! Londres ! Faudra qu’on s’y fasse un week-end en amoureux… Mais pas dans la quartier Gay qui à l’air spécial quand même là bas !

  3. Houla non !! Non non non !! Voilà comment naissent les quiproquos !!

    Non non non, je parlais de ma chérie et moi !! Pas de Gauthier dans l’histoire !

    C’est comme ça qu’on se retrouve avec un Gauthier dans son pieu sans crier gare !

    Meuh !!

  4. moi moi moi nina !!!!!
    bah oui quoi , j habite a londres 😎
    chui gentil, chui poli, j aime bien paolo coelo et Anna Gavalda
    donc tu vois, c cool, on pourra aller voir le tate modern’ comme gaugau, faire des video, allez fouiner du coté des librairies francaises de south kensington, boire des martini…
    et meme aller a Bricklane avant gauthier!
    et oui Lecteurs pasque je vous annonce que dans son prochain article,il y a des chance qu’on ait le droit à un pti :
    allllloooors lecteurs, il faut que je vous raconte un truc de ouf !!!!
    Il y a une rue dans l’est de Londres qui s’appelle BrickLane, et déja dans cette rue, le coté folclo c est qu il y a des restaurants indiens tout le long avec des « rabbateurs » s’il l on peut appeler ca comme ca, devant chaque resto qui sont pret à vendre leur chemise pour que tu ailles chez eux. donc le  » come on guys, our chef has been elected  » Chief of the Year » and today, there is a 10% discount for you »
    c est pile à ce moment la qu il faut dire : 20% off ?
    et la il te repond : yes of course, come in, 20% discount for you
    et la, c est pile encore à ce moment la qu il faut interpeler le guy en face et lui faire : hey mate, what about 20% off + 3 free beer for me and my friends ?
    le gars sera alors ravi à ce moment précis de yes : OK MATE ,YOU GOT IT
    ici, un petit « CHEERS » de votre part sera du plus bel effet
    bon evidemment les bieres seront degueu, mais bon c est des bieres gratuites hein dis donc ! par contre le resto sera tres bon et le depaysement tres sympa

    donc ensuite je pense que gauthier trouvera la rue funz de bricklane, celle qui a les club les plus lounge-underground, en gros, déjà on trouve dans la rue elle meme, des pti barbec, qui permettent de manger des treees bon burger-bacon-cheese-courgette-wedgespatatoes en buvant une bonne petite bière et en étant entouré par environ, euh, toute une rue de gens allant de tres classe à tres beauf à tres moche à tres sexy à tres anglais en fait ( euh certain cumulent en fait )
    MAIS, c tres bon esprit, tout le monde est cool, tout le monde picole la vie est belle.
    bon j arrete ici la balade je pense pasque je réserve les autres suprises pour quand nina viendra (k)

  5. Moi, je suis pas super fan d’Anna Gavalda quand même!! 😉

    A Paris, y a St Michel qui est comme ça aussi, avec les mecs qui t’aggrippent dans la rue « allez, venez, on vous offre l’apéritif! ». En fait, au début, c’est drôle, à la fin, c’est totalement épuisant et on a envie de leur faire bouffer les menus qu’ils nous tendent! 😉

  6. mouip tu as raison nina, c est vrai que c un peu saoulant a la fin, mais ca reste bon esprit ici .

    pour ana galv je pensais que tu aimais bien, tu as lu  » Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part »?, moi je trouve ca marrant plein de vie et de realisme.

    bon apres, dans la suite du we (non crapuleux, bah oui moi jai pas le niveau de gauthier), je pense que Cambden Town est un must see !
    je cite :
    « Lors d’un sejour dans la capitale anglaise, une viree a Camden Town s’impose; il y en aura pour tous les gouts, du fana de techno au hard rocker en passant par l’amateur des 70s. C’est une banlieue pas comme les autre ou on y trouve des marchés assez space, des gens encore plus space, et tous ça dans une ambiance folle. C’est l’endroit ou aller pour changer d’air, oublier les problemes du quotidien. A Camden, on devient une autre personne, on sillonne les rues et on est simplement heureux de voir tous ces gens si differents. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *