Le sexe après lui

Rupture. L’un s’en va, l’autre reste. Fini la vie à deux, les habitudes, les « mon chéri, ma puce », les réveils câlins, les petits bisous et les petits mots doux. La rupture, quoi. Elle survient rapidement ou non, au bout de 10 jours ou au bout de 10 ans. Mais curieusement, il y a un sujet donc personne ne parle lors de ruptures : le sexe. Par décence ou par tabou ?

Un couple, c’est beaucoup de choses, un mélange bien compliqué d’un tas d’ingrédients. Il n’y a même pas de recette type, c’est chaque couple qui doit faire ses propres dosages. A l’arrivée, soit un superbe gâteau (à voir ensuite s’il est comestible ou non) ou un immonde tas de pâte. Non, jamais je ne renoncerai à mes métaphores foireuses, faut te faire une raison, lecteur. Parmi ces ingrédients, il y en a un qui reste quand même essentiel quoi qu’on en dise : le sexe. C’est triste à dire mais je me vois mal faire ma vie avec un mec qui ne me permet pas de m’épanouir sexuellement. Ce n’est pas le seul critère de choix mais ça en est un, soyons honnête. Bon, je ne fous pas le mec dehors si la première tentative a été foireuse, rassure-toi, mais si au bout d’un moment, ça ne passe toujours pas, ça va commencer à me travailler et pas qu’un peu. D’ailleurs, quand ça commence à sentir le roussi dans un couple, c’est l’activité sexuelle qui en pâtit la première. Avec Guillaume 1er, sur la fin, on dormait chastement l’un à côté de l’autre, on avait des gestes de tendresse mais plus de sexe. Pendant six mois, nous avons cohabité sans nous toucher. Ce n’est pas que nous étions du genre à le faire cinq fois par jour mais on le faisait quand même beaucoup plus régulièrement qu’une fois tous les six mois… Mine de rien, c’est dur à vivre, cette perte de désir. Si même l’homme qui m’aime ne me désire plus, qui peut encore avoir envie de moi ?

Après Guillaume, j’ai eu peur d’un retour à la sexualité. Pourquoi ? Parce que ça faisait quatre ans et demi que je ne faisais l’amour qu’à un seul homme. Oh, d’un point de vue statistique, j’ai de l’expérience, j’ai dû faire l’amour bien plus souvent en quatre ans que pas mal de gens de mon âge.  Mais pendant 4 ans, je n’ai fait l’amour qu’avec un seul homme, que je connaissais et qui me connaissait. Qu’allait-il se passer ?  Surtout que, suite à la rupture, j’ai eu une sacrée période d’abstinence. 4 ans de sexe avec un seul homme puis quasiment un an d’abstinence, allais-je retrouver mes marques ? Et des questions cons qui m’assaillent : est-il de bon ton de pratiquer la fellation lors de la première brouette ou faut-il attendre ?  Vais-je savoir stimuler un corps que je ne connais pas ? Mais aussi : va-t-il savoir me stimuler ? Finalement, je finis par me jeter dans le bain avec Louis, que je n’aimais pas et avec qui il n’y aurait aucune relation suivie. Comme ça, si je suis pas à la hauteur, ça sera sans conséquence. A l’arrivée, j’ai vite retrouvé mes habitudes. Le sexe, c’est comme le vélo, on n’oublie jamais.

Autre question que je me pose : est-ce que le prochain fera aussi bien que le précédent ? Voilà, imaginons. Avec Brad, c’était un feu d’artifice permanent, un aller direct et garanti pour le pays de l’orgasme, des parties de jambe en l’air anthologique qui me retournaient la tête. Rien que d’y repenser, j’ai chaud dans le ventre. Mais Brad et moi, ça n’a pas duré.  Ça arrive. Arrive Sagamore dans ma vie. Beau, intelligent, drôle, raffiné et compagnie… Oui, je sors pas avec n’importe qui, moi. La stimulation intellectuelle est là, la tendresse aussi (oui, on va pas parler d’amour de suite, faut pas déconner non plus). Il semble évident qu’entre lui et moi, il va se passer quelque chose. Et là, je me pose la question : est-ce que ça sera aussi bien d’un point de vue sexuel qu’avec Brad ?

Plusieurs fois, dans ma vie, après une rupture, dans mes moments de cafard, je repensais à ma relation passée et quand je pensais au sexe, je me disais : « je ne retrouverai jamais aussi bien. » Dieu merci, jusqu’à présent, la vie m’a donné tort. Car chaque homme est différent, aucun ne fait l’amour de la même façon (Dieu merci) donc je ne retrouve pas « aussi bien », je trouve autre chose de tout aussi jouissif. Mais cette crainte persiste. C’est sans doute lié à la nostalgie de ce couple passé puisque je n’ai jamais ressenti ça pour un simple plan brouette. Heureusement, je connais mon corps, je sais ce qui me plaît ou non et j’ai passé l’âge de la fausse pudeur. Ce qui me plaît, je le dis, ce dont j’ai envie, aussi. Je n’impose pas à un homme de me faire des choses, je lui indique juste que ça, ça me plaît beaucoup. Mais bon, c’est pas toujours évident de tout balancer de but en blanc, comme ça…

A l’inverse, comment assurer avec un mec qu’on ne connaît pas ? Après une relation suivie, on découvre vite ce qui plaît au monsieur et ce qui ne lui plaît pas. Mais bon, quand on se retrouve pour la première fois dans un lit avec un monsieur, c’est pas évident de trouver les clés de son plaisir. Bon, il y a de grands classiques mais figure-toi, lecteur, qu’il y a des mecs qui n’aiment pas qu’on leur mordille l’oreille. Si ! Alors que moi, j’adore ça et j’attaque toujours rapidement l’appendice auriculaire d’un homme… C’est super doux, j’adore ! Oui, je suis une fétichiste de l’oreille, j’adore. Enfin, l’avantage de passer plusieurs nuits avec mon mec attitré, c’est que je peux titiller tout son corps et voir ce qui lui plaît ou non. Or son plaisir participant au mien, c’est quand même mieux de taper juste.

Bref, à chaque rupture, j’ai cette angoisse, peur que mon dernier mec reste le meilleur amant que j’aurai dans toute ma vie et ne jamais plus atteindre le 7e ciel de façon aussi systématique. Heureusement, à chaque fois, je me suis rendue compte que c’était faux. Non pas que mes mecs successifs soient meilleurs que le précédent, juste parce que quand on s’entend bien, la jouissance est au rendez-vous.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions au sujet de « Le sexe après lui »

  1. Le sexe dans un couple qui se meurt, clairement c’est ce qui en pâti le plus, même s’il y a coït l’effet n’est plus le même.

    Et puis un lieu commun: l’on sait ce que l’on quitte pas ce que l’on trouve.

    Les angoisses de la première fois avec une nouvelle amante c’est terrible, et d’autant plus quand c’est un fiasco.

    Par chance celle avec qui cela se passe bien redonne confiance en soi.

  2. Ce qui est cool, c’est que c’est plein d’espoirs, comme note… toutefois, moi, j’ai toujours l’espoir de laisser le souvenir de meilleur amant… enfin je fais -j’essaye au moins- ce qu’il faut pour… or, d’après toi, le meilleur, finalement, c’est le dernier…
    Rhââââ, suis perdu !!!!

  3. La rupture se produit parfois parce que la libido des des deux amants est trop différente, parce que le rythme des rapports amoureux ne satisfait pas celui ou celle qui en a le plus envie. L’impératif de cet équilibre n’est jamais abordé au début d’une relation car l’élan amoureux conduit à faire l’amour souvent. Mais lorsque la routine s’installe les décalages apparaissent et ça peut conduire au clash. Bises.

  4. Tock dit :

    Yes ! et le film c’est l’Ennui …

    Sophie Guillemin est … comme dire … souvent très nue. Et c’est déjà beaucoup.

    N’empêche , peut etre que cette nuit, son mec s’est couché « directement ». Allez savoir…

  5. Tock dit :

    Les photos d’elles sur le net sont …
    Enfin ce type de fille me fait toujours craquer (comme je le disais d’aillerus à propos de ton article sur les mannequins espagnole trop maigres).
    Mais bon on est pas là pour s’extasier sur les courbes de cette fille non plus…

  6. En fait après les articles sur tes échanges de fluides corporels récents, je me demandais comment tu gérais cette absence de sentiments entre toi et tes amants.

    Finalement à part l’envie et de désir il n’y a pas de volonté d’avoir une relation suivie. Est-ce pour éviter ces sentiments post rupture ?

    Sans doute suis-je vieux jeu, pour moi le don du corps s’accompagne d’une certaine volonté de suivit dans la relation.

    J’ai du mal à m’imaginer vivre : je m’envois en l’air et puis nous ne nous revoyons plus. Je préfères risquer la rupture justement et tenter de construire un couple.

  7. Perso je ne compare pas mes différents partenaires car tout est toujours différents.

    Après une rupture rien n’est facile même au niveau du sexe.

    Mais bon, si tout était toujours facile dans la vie, ce ne serait plus drôle.

  8. Seiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiize ! (Bon, ça c’est fait !)
    Jamais pareil ?

    Ouais peut-être.
    C’est pour ça que moi j’essaye d’intégrer des variations.
    Par exemple, la dernière fois, j’avais laissé la porte de l’armoire ouverte.

  9. J’ai une solution pour éviter la routine dans un couple…

    Une fois par mois, un week-end en zamoureux, soit en Province soit à l’étranger!! Pour oublier le temps de 48h une vie parfois monotone…
    Et un resto par mois en zamoureux…En changeant de resto évidemment…

    Ca fait déjà des nuances non ^^

  10. Ouai, ça fait cher surtout…

    Facile de tromper la routine quand tu es un bachelor péter de tune.

    Par contre avec un salaire moyen, une fois le quotidiens payé, reste pas des masses.

  11. Non, contre la monotonie: moi l’armoire normande chui fan!!! tu ouvres alternativement les portes comme le proposait yojik. Tu sautes depuis ladite armoire pour creer la surprise et au final tu t’en sers comme radeau quand ton couple part a la derive après avoir decouvert des amants enfermé dedans!

  12. Cher…Si tu veux un hôtel 4 étoiles!! Si c’est juste pour vous retrouver en tête à tête, même avec un salaire moyen, tu peux t’en sortir!! Il suffit juste de savoir économiser et de mettre de temps en temps de côté =x

    Et puis un endroit anodin c’est tellement mieux qu’un 4 étoiles, c’est plus intime :p

  13. Une soirée restaurant, par exemple c’est entre 50 et 100 euros, sans aller dans un grand étoilé.
    Juste un restaurant différent du macdo.

    Dans un bar, quelques cocktails à deux c’est facilement une quarantaine d’euros.

    Un gîte, ou un hôtel normal (pas le formule1 de la zone industrielle) c’est entre 30 et 70 euros la nuit.

    Sur un week-end, tu ajoutes le transport, c’est quelque chose qui te reviens à 200-300 euros.

    C’est une somme conséquente.

    Alors oui il y a des petites choses pour raviver la flamme, les petits mots doux que l’on se laisse, les attentions de tous les jours (comme préparer un bain moussant à son arrivée).

    Mais avouons qu’il est bien plus facile de ne pas tomber dans la monotonie quand tu peux lui proposer d’aller manger une pizza à Venise le soir même via ton jet privé que l’embarquer au Buffalo-grill avec ta Twingo (comment ça c’est du vécue ?!)

  14. tatiana dit :

    oui ca c’est bien vrai, on a toujours peur de ne pas retrouver aussi bien, pas une aussi bonne complicité, pas de boule au ventre quand le mec pose a peine sa main sur nous.
    à l’inverse quand on retrouve quelqu’un c’est très excitant de voir qu’on ressent de nouvelles sensations avec quelqu’un d’autre, car on ressent jamais deux fois la meme chose.

  15. Oui Tatiana, et inversement : trouverons nous les gestes qui la font frémir, est elle comblée dans nos rapports…

    Et puis il y a le temps d’adaptation, ou l’on fini par accepter et apprécier le changement de corps.

  16. Mouai… 6 mois sans sexe alors que vous dormez a coté ça sent le roussi. je me poserai la meme question que toi si l’homme qui m’aime ne me desire plus qui pourra le faire? d’un autre coté bien souvent il y a désir sans amour, même si la jouissance peut etre au rdv elle ne me comble jamais assez!

  17. Patryce dit :

    Bon ça fait 4 mois que j’ai pas posté, j’espere que je vais etre à la hauteur…
    Je suis relativement d’accord avec ce qui a été dit : oui on essaye de comparer toutes nos relations avec une qui a eu de l’importance. Mais si c fini c que y avait bien un truc qui allait pas, non ? je me dis qu’il y a forcement mieux quelque part, quelqu’un(e) avec qui ça va coller cette fois ci, avec qui les déplaisirs seront inférieurs aux bonheurs…
    Donc finalement, je me dis que ça peut pas etre pire, au moins aussi si, et que de toute facon si ça remarche pas, et bien on peut toujours rerompre et rechercher.

    Je préfère avoir les sentiments de rupture que pas de sentiments du tout.
    Mais c vrai que le sexe, ça commence à me manquer sérieusement là.

  18. « Ben, effectivement, ça sentait le roussi, ça s’est terminé! Mais je me sentais vraiment affreuse à ce moment-là de ma vie… Maintenant, je suis désirée sans être aimée mais bon, juste une question de timing… »

    Laisses tu le temps à l’amour de s’installer ?
    Personnellement il me faut des mois pour que ce sentiment naisse.
    Et c’est évident qu’une femme qui ne fait que passer une nuit dans mon lit, une fois, et bien je ne vais pas m’accrocher.

  19. En tout cas tu te poses des questions que toutes les femmes, je pense, se posent.
    Ce n’est pas évident de s’habituer a un nouveau corps… rester longtemps avec qqn permet de connaitre ses points sensibles…et là tu te dis « rebeloote!’
    esperons que le prochain soit le bon!

  20. Tock dit :

    Le problème c’est que une période instable on accumule les premières fois. Or les premières fois sont toujours moins bien que les secondes vu qu’on connait pas…

    Donc, finalement, n’est ce pas accumuler une somme d’insatisfactions considérables que de courrir le male à tout va ?

    Si je me renvoyais la question à moi-meme, je serais bien emmbêté d’ailleurs…

  21. Céline dit :

    Intéressant tout ça…….. Le problème ac le sexe c’est que ça se devine pas……….. On ne peut pas savoir avant de tester, si un mec va nous faire décoler ou pas. Bien sûr, ça donne un petit suspense à la relation, mais des fois… on préférerait avoir couché le 1er soir pour éviter de perdre son temps si jamais c nul après.
    Perso, je suis restée 9 mois ac un type pour qui j’avais de vrais sentiments, mais où au lit, comment dire……..je regardais souvent le plafond. J’ai tenu longtemps, me direz-vous, ben oui. Mais ça n’est pas venu; je crois que les peaux sont faites pour s’entendre ou pas, rien à faire…
    J’ai aussi pris mon pied ac d’autres qui, eux, étaient moins enthousiastes à mon sujet: c’est ça que je ne comprends pas: comment se fait-il que parfois l’un kiffe à mort et l’autre pas du tout? Qu’on soit le bon coup de l’un et le mauvais coup de l’autre?
    Concernant les oreilles, je trouverais ça horrible d’être privée de ce câlin dans une relation; mais il y a aussi des gens qui ne supportent pas qu’on touche leurs pieds, alors…
    Un an d’abstinence, c’est bien long……..enfin ça dépend si c’est voulu ou pas! Quand on sort d’une longue relation, le sexe fait peur mais le manque est super intense. Par contre, si on a été abusé (e plutôt!) sexuellement, il est difficile de redémarrer.
    A une époque j’avais tout le temps envie, maintenant bof, j’espère que ça va revenir, histoire de pas devenir une vieille peau mal b…………. En fait, tout est une question de confiance.
    Et aussi: je comprends pas comment des connards peuvent perdre leur temps à pourrir un blog de remarques mesquines comme ce Yome; n’a-t-il rien de mieux à foutre, sérieux? Trop con le mec.

  22. Céline dit :

    Désolée Yome………..me suis trompée de cible!!! Mea culpa… Alors comme ça les phobiques des pieds y en a plus que je ne pensais… Moi qui trouvais que ce type était un peu étrange! Moi j’aime pas les gens qui mordent, sauf les oreilles bien sûr (lol).
    N’empêche que ce blog va peut-être être à l’origine du renouveau des aventures… A force de lire des articles croustillants, ça redonne l’envie, forcément!

  23. Oui et merci CQFD…la rupture est donc rarement une histoire de sexe, l’Amour et le reste prime, finalement….
    Celà dit, tu as raison, on sait ce qu’on perd, mais jamais ce qui sera gagné…je dis souvent que le sexe est en fait une histoire de LEGO…si tout s’emboite bien, ca ira toujours, quelque soit la couleur ou la taille du LEGO…

  24. Bon celà dit, faut être honnête, si le cul va mal, tout le reste sera pretexte pour justifier le premier.
    Mais si problème de cul au départ, on fait pas un couple non plus…on se mord la queeu dans cette histoire finalement…wouahahah !

  25. Pour un 1 °essai oui, on fait tout les efforts pour.
    Mais dans le cas , de 4° ou 5° mains, on ne fait plus autant d’effort.
    Par contre je suis d’accord, une mauvaise affaire pour l’un ou l’une , pourra être une perle, pour le suivant ou la suivante.
    C’est ça l’espoir, d’une vie meilleure…

  26. Lilie dit :

    Tout pareil !!! Mais le pire c’est que souvent, quand tu parles avec des filles, peu d’entre elles avoueront que le sexe compte beaucoup dans une relation.. et ça j’arrive pas a comprendre. Pour moi effectivement une relation sans sexe est vouée à l’échec… et je pense pas que ça soit « être superficielle », c’est juste que c’est ce qui permet de garder aussi une bonne dynamique, un lien fort, un délire, un jardin secret…bref c’est excitant, croustillant…indispensable quoi!
    C’est aussi pour ça je pense que c’est dur de se jeter à l’eau après une longue relation: on casse tout ce qui avait été établi, et que l’on connaissait que trop bien, pour aller vers l’inconnu, repartir de 0 et recommencer à poser ses marques…mais bon le mot de la fin ça reste:
    GO!

  27. « Bref, à chaque rupture, j’ai cette angoisse, peur que mon dernier mec reste le meilleur amant que j’aurai dans toute ma vie.. » pareil… Dieu merci, jusque là, les suivants m’ont prouvé le contraire…..
    J’adore ce blog, ça fait un petit moment que je le lis, et franchement, le plaisir (non, pas celui qu’on a en faisant des choses indécentes, mais bien le plaisir de lire hein…) est toujours au rendez.vous…

  28. fredzee dit :

    Après un preums foireux, v’là que mon cerveau se réveille :
    ton histoire, ce serait pas le réflexe inné et inconscient de la ménagère de moins de 50 ans : « Est-ce que je vais trouvé un café aussi bon que la dernière fois ? c’était quelle marque déjà ? »…A moins que cela remonte plus loin : un vieux réflexe de prédateur néendertalien : « elle était bonne cette viande ! »… 😉
    D’autre verront leur histoire sous un autre angle : « Est-ce que qqun voudra encore de moi ? »…
    Houlla-bon, je vais me recoucher moi…

  29. Chapline dit :

    plus que le sexe le plus dur pour moi est d’embrasser quelqu’un d’autre. C’est un acte beaucoup plus significatif pour moi. Bien sur pas si c’est fait avec 5grammes d’alcool dans le sang sur une piste de danse!
    Avec mon ex sur la fin on continuait a coucher ensemble ms on ne s’embrassait pas.
    C’est bizarre.

  30. C’est bizarre, moi j’ai toujours envisagé ça completement sereinement. Parcequ’evidemmenet j’ai toujours su que ce serait toujours different. Finalement, je ne resonne pas en « mieux » et « moins bien » mais en façons de « faire » qui sont multiples. Apres il est sûr qu’entre le truc d’un soir, le truc pour l’hygiene, le truc à cause du manque et le VRAI truc, il y a une enorme difference qui pourtant ne va pas empecher de prendre son pied au moment T. ‘Fin bref, le top du top ça reste quand même de faire l’amour (avec quelqu’un qu’on aime, donc), ça je ne le nie pas, et il est sûr et certains que se taper que des brouettes pendant un certains temps juste apres cette fusion physique FÂNTAAAAAAASTIQUEUH ça rend nostalgique.

  31. cyril (un autre) dit :

    Sont chouettes tes derniers articles. Plus femme, plus glamour (c’était pas difficile lolll), plus tolérante aussi. Perso, il me semble que je vais sortir de ma chaste année bientôt, je ne regrète pas, j’ai apprit beaucoup.
    Sinon, toutes les femmes sont différentes aussi. Peutêtre on fait trop de comparaisons, à se dire que celle ci est mieux que celle la alors qu’il faudrait savoir en profiter différement (… :p).

  32. J’aime bcp ta vision du couple.. lol

    Et je suis totalement d’accord sur l’alchimie, ça prend.. ou pas…

    Par contre, tenir 6 mois de chasteté… wowww ! surtout quand on lit la suite.

    Après, pour la première fois face à un inconnu, dis toi aussi que lui aussi a tout à découvrir, à expérimenter, apprendre… et aussi que tout cela se joue à 2 !

    Personnellement, j’adore ces premiers moments ou il faut essayer, être à l’ecoute de l’autre… bon, les suivants ou tu affines sont sympa aussi… et puis ceux ou tu maitrise aussi… et puis… bref, on ne s’en lasse pas 😉

    Pour le coup de l’oreille, on ne me l’a jamais fait.. bouhhhh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *