Le soir où j’ai compris

Par Gauthier

Je viens de balancer mon téléphone à travers la pièce. J’ai avalé une barrette de lexo. J’ai allumé une clope. J’ai changé mon pseudo msn. J’ai raconté ma soirée à Nina. Et j’ouvre une page word (tout en allumant une deuxième cigarette) pour vous parler…

 

Ça fait trois mois que je me voile la face. J’attends que connard d’ex me donne de ses nouvelles, qu’il me dise qu’il m’aime, qu’il veut revenir pour de bon avec moi, qu’il a repéré un super petit T3 rive gauche et qu’il m’attend pour signer les papiers… Mais j’ai beau insulter mon téléphone dans toutes les langues pour qu’il affiche « Connard d’ex appelle », rien ne vient…

 

Alors ce soir je décide de prendre ce maudit moyen de communication entre mes frêles mains, et j’appelle. Répondeur ! Ben voyons… Il filtre forcément, je l’insulte 30 sec, et je raccroche. Il rappelle dans la minute. Là c’est clair ce bâtard filtre ! Merde j’ai promis de pas appeler pendant 2 mois, je tiens 3 mois, et encore il trouve le moyen de pas prendre mon coup de fil…

 

Je lui demande de me dire ce qu’il doit me dire parce que j’estime que je mérite de l’entendre, je mérite qu’il prenne 2 min de sa vie pour me dire qu’il ne m’aime pas et qu’il ne veut pas se remettre avec moi. Comme c’est un garçon poli il le fait, dans des termes d’une froideur et d’un détachement que je ne pensais pas possible chez l’homme que j’aime.

 

Tout s’effondre. Absolument tout. On parle une heure. Je pleure à moitié, je ris un peu, comme d’hab on parle de tout mais surtout pas de ce qui fâche. Je finis par lui demander de ne pas me rappeler avant le nouvel an. Que j’ai besoin de plus entendre parler de lui. Lui, le seul homme qui m’a brisé le cœur trois fois.

 

Je m’en veux pour ma naïveté, je lui en veux pour sa façon de me traiter, je nous en veux de n’être capable que de nous faire du mal, alors qu’on ne veut que le bonheur de l’autre.

 

Il ne changera jamais, je ne changerai plus, je l’ai suffisamment fait. Je vais pas me faire greffer un vagin pour qu’il puisse me présenter à sa mère. Il ne va pas devenir gentil pour me faire plaisir…

 

L’amour et la haine se mélangent, et il en ressort un sentiment étrange, un sentiment que je n’avais pas éprouvé depuis très longtemps, un sentiment que je déteste par-dessus tout : l’envie d’en finir.

 

Je me suis juré de ne jamais mettre fin à mes jours, pourtant si je pouvais mourir ce soir j’en serais heureux. Dieu si tu m’entends, la rupture d’anévrisme c’est quand tu veux…

 

Alors voilà, c’est fini, 5 ans de ma vie qui prennent fin en un coup de fil de 52 min, sans larmes réelles, sans cris, sans joie, sans rien d’autre que d’avoir l’impression que le monde est trop difficile à supporter, que plus rien n’est beau ici bas, que la nuit est partout ou je regarde, que mon regard n’accroche que du vide, que je ne suis que du vide, que je ne suis rien. Je ne suis rien à tes yeux, je ne suis rien aux yeux du monde, je dois faire correspondre cet état de fait avec la réalité.

 

Je vais plonger dans la nuit, me perdre en elle, et ne plus jamais accrocher la lumière qui m’est, dorénavant, insupportable.

 

La fin est là, je la touche, je la frôle, je la sens, elle m’appelle, je vais lui répondre. Les sentiments humains ne sont rien quand ils sont happés par un trou noir, tout est mâché, aspiré, détruit, et tout devient vide. Je suis vide. Sans mon amour pour toi je suis vide.

 

Sors de ma vie, sors de ma tête, sors de mon cœur, va-t-en et ne reviens jamais. Laisse-moi ici, vide, déjà mort, laisse-moi crever dans ton souvenir, me vautrer dedans jusqu’à ce que l’écoeurement de mon insignifiance me permette de me libérer.

 

Oh non bien sûr tu n’as rien à te reprocher, je n’ai malheureusement rien à ne me reprocher non plus. Et le vide prend toute sa place.

 

Plus rien n’est beau, plus rien n’a de goût, plus rien ne me donne envie d’ouvrir les yeux, je vais donc les laisser fermer.

Je vais vider mon corps de tout ce qui l’attache sous la lumière pour laisser la nuit entrer dans mon vide.

 
C’est la fin.
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions sur “Le soir où j’ai compris

  1. Courage… on est tous passé par là (même les vaginalement équipées), les homos ont cette difficulté en + de rencontrer des gens qui n’assument pas leurs désirs… bon, comm un peu stupide mais bref, je compatis. Passe à autre chose, jeune homme.

  2. c’est une période délicate, mais la plus difficile est quand meme derrière toi. celle durant laquelle le moindre coups de fil de te bouleverse et que tu crois que la porte est encore entre-ouverte. tu l oublieras je t assure. on a tous cette faculté, d’ailleur c’est naturel…mais plus ou moins long. c’est pour ca que tu pourras me contredire, mais pour un temps seulement.

  3. J’ai pas envie de te dire courage ca va passer, des mots tellement entendus dans ces moments qu’ils deviennent vide de sens et ne rassurent en rien, j’ai juste envie de te dire que le jour où tu pourras ne ressortir que le meilleur de cette histoire, sans oublier cette douleur alors là tu sauras à quel point tu n’es pas vide, jusque la je sais: aie!

  4. Ce qui t’arrive me fait penser à la relation Carrie/Mr Big. Je ne sais si elle finira comme la leur, si c’est que tu souhaites au fond de toi, mais eux ils ont mis 6 ans pour se trouver enfin…

  5. Courage à toi…
    C’est con à dire (on dirait tjrs des trucs cons dans ces cas là c’est fou) mais il n’y a que le temps pr effacer ça.. et ça prend du tps justement 😉
    Quoi qu’il en soit je pense qu’une rupture totale (coupure de ponts!) peut aider à oublier !

  6. Pas grand chose à dire de plus par rapport à hier, tu sais ce que j’en pense. On en passe tous par là, il faut juste du temps, c’est le seul remède (ouais, je sais, c chiant de pas guérir en 2 jours…). Puis nous, on est là! 😉

  7. Comme Azerty, ca me fait penser a Big et Carry, et plus particulierement a l’episode ou Carry dit que, si c bien Big qui tient le fouet, c elle qui le lui fournit… Ce que je veux dire c’est que, p-e, meme si c delicat de dire ca pcq on ne se connait pas, tu ne choisis pas les bonnes personnes. Je te l’ai deja dit, mais deux personnes qui ont des pbs ne peuvent pas s’aider mutuellement , ou tres rarement. Le pb c’est qu’on a tendance a aller naturellement vers les gens qui nous ressemblent pcq’on a l’impression qu’ils nous comprennent. Moi je vais toujours vers des mecs depressifs et tortures, et c’est toujours la cata, pcq en plus de supporter mes soucis que je n’arrive pas a gerer, faut que je supporte ceux de la personne en face. Et ca ne marche pas….
    Et accessoirement, meme si tu l’aimes, avec tout le mal qu’il a l’air de t’avoir fait, crois-tu vraiment qu’il merite que tu te foutes en l’air pour lui? N’y a-t-il pas plus de personnes qui meritent que tu te battes et que tu te releves? J’en sais rien, moi, hein, je dis ca comme ca, la reponse c’est toi qui l’a…..

    ps: dsl pour les fautes et les non accents, je suis en qwerty moi…

  8. Comme Azerty, ca me fait penser a Big et Carry, et plus particulierement a l’episode ou Carry dit que, si c bien Big qui tient le fouet, c elle qui le lui fournit… Ce que je veux dire c’est que, p-e, meme si c delicat de dire ca pcq on ne se connait pas, tu ne choisis pas les bonnes personnes. Je te l’ai deja dit, mais deux personnes qui ont des pbs ne peuvent pas s’aider mutuellement , ou tres rarement. Le pb c’est qu’on a tendance a aller naturellement vers les gens qui nous ressemblent pcq’on a l’impression qu’ils nous comprennent. Moi je vais toujours vers des mecs depressifs et tortures, et c’est toujours la cata, pcq en plus de supporter mes soucis que je n’arrive pas a gerer, faut que je supporte ceux de la personne en face. Et ca ne marche pas….
    Et accessoirement, meme si tu l’aimes, avec tout le mal qu’il a l’air de t’avoir fait, crois-tu vraiment qu’il merite que tu te foutes en l’air pour lui? N’y a-t-il pas plus de personnes qui meritent que tu te battes et que tu te releves? J’en sais rien, moi, hein, je dis ca comme ca, la reponse c’est toi qui l’a…..

    ps: dsl pour les fautes et les non accents, je suis en qwerty moi…

  9. euh…. ca fait deux fois que je poste mon com et il ne passe pas, c normal? du coup je ne sais pas si je dois le reposter ou pas, je ne voudrais pas quil passe 3 fois… arg

  10. Si j’étais pas aussi casé, je te roulerai une pelle pour te consoler…
    On se connait pas ? Pas grave, c’est le résultat qui compte.

    Autre phrase à la con qu’on peut dire dans ces cas là aussi : y a plein de poisson dans la mer.

    Je sais pas si tu es insignifiant comme mec, mais y a quelques article de toi ici ou sur ton blog qui ne le sont pas vraiment pas.

    Et puis insignifiant, on l’est tous autant que toi … Alors , les sentiments qui dégoulinent et l’égocentrisme affectif ca va bien 5 minutes…
    Y a un mec en bas de chez moi qu’à pas de lit pour pleurer quand il en a envie… Il a juste ses chiens pour causer. Pour lui, c’est vraiment dur.

    Mais fait gaffe à toi quand meme: je soupconne qu’il y a pas mal de personnes qui tiennent grave à toi.

  11. Si j’étais pas aussi casé, je te roulerai une pelle pour te consoler…
    On se connait pas ? Pas grave, c’est le résultat qui compte.

    Autre phrase à la con qu’on peut dire dans ces cas là aussi : y a plein de poisson dans la mer.

    Je sais pas si tu es insignifiant comme mec, mais y a quelques article de toi ici ou sur ton blog qui ne le sont pas vraiment pas.

    Et puis insignifiant, on l’est tous autant que toi … Alors , les sentiments qui dégoulinent et l’égocentrisme affectif ca va bien 5 minutes…
    Y a un mec en bas de chez moi qu’à pas de lit pour pleurer quand il en a envie… Il a juste ses chiens pour causer. Pour lui, c’est vraiment dur.

    Mais fait gaffe à toi quand meme: je soupconne qu’il y a pas mal de personnes qui tiennent grave à toi.

  12. Je suis désolé de ne pas vous répondre à tous, vous le mérites, mais je viens de me lever, je reprends une dose et je retourne au lit. Merci encore, ça me fait du bien se savoir compris dans mes grands moments d’irrationalité.

  13. Gauthier,
    comme à chaque fois, tes lignes sont d’une rare pertinence.
    On ne se connait pas même si on aurait pu se rencontrer à une autre époque de ma vie (même si je n’aurais pu te consoler par une pelle langoureuse… ayant toujours préférer embrasser les vaginalement équipées), mais d’expérience, avec tout l’amour qui t’entoure et qui ne doit être que le reflet de celui que tu donnes, tu sauras rebondir et même peut-être en sortir grandis.
    By the way, courage.

  14. Oulala, Gauthier je sais que ça fait bien mal ça, bonne claque ds la gueule alors que jusque là, on s’arrangeait pr éviter de regarder la réalité en face… Je sais que ça va pas être facile les prochains mois, qu’à chaque fois que tu vas te réveiller, tu vas te souvenir que c’est réellement fini et que c’est à chaque fois un coup de poignard, qu’on a envie que d’une chose: s’endormir et ne plus jamais se réveiller… Mais sache aussi que ça va te permettre d’avancer maintenant que tu vois les choses en face. Tu vas pouvoir faire de la place ds ta vie, tourner la page et en écrire une nouvelle. Ce ne sera pas facile mais tant que tu espérais encore des nouvelles ou une réconciliation, tu nageais entre deux eaux, y’avait pas de place pr autre chose de mieux. Maintenant y’a du vide comme tu dis mais quand tu iras un peu mieux, tu pourras le remplir avec autre chose. Je trouve que y’a rien de pire que l’incertitude parce qu’on stagne dans ces cas-là, on recule pas, on avance pas… Maintenant tu es fixé au moins, tu vas pouvoir entamer le deuil de ta relation et je t’admire d’avoir eu le courage de l’appeler pr mettre les choses au point, ce n’est pas facile parce qu’il faut être prêt à entendre tout… La douleur finira par s’estomper mais va falloir du temps, je souhaite que la sérénité revienne binetôt ds ta vie et je t’envoie bp de courage!! Gros bisous

  15. Moi je dis juste une chose.. Pfff… Personne ne vaut la peine d’écrire ce genre de lignes. Et j’en connais quelque chose… Ecoute juste une petite chanson de Rachel Stevens, va faire un tour à le Luna habillé en noir pour une soirée Blanche, bois une vingtaine de coupe de champagne, mais surtout, STP, passe à autre chose. Je te bizouille. Un Ex qui te veut du bien.. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *