Fidélite or infidélité

Par Tatiana

Bonjour lecteur (oui il est 11h du mat’ alors bonjour). Ma connexion internet étant totalement foireuse ce matin, je profite du fait que je ne peux pas trainer sur internet pour écrire un vrai article avec une tentative de réflexion. Ca va être dur pour moi mais je vais essayer de faire bien ;). Le sujet du jour c’est la fidélité. Ca faisait un moment que je voulais écrire là-dessus mais je n’avais encore jamais trouvé le temps pour le faire. Depuis ma relation avec mon ex (celui dont je vous saoule dans chacun de mes articles), je n’arrête pas de me demander si la fidélité est-elle vraiment possible.

Je crois que vous savez déjà que mon ex n’était pas vraiment ce qu’on peut appeler libre quand je l’ai connu, et encore aujourd’hui (enfin je dirais a priori vu que je ne sais pas ce qu’il devient) il est avec quelqu’un. Selon moi il y a plusieurs raisons d’une infidélité que je vais vous exposer ici ! Ben oui c’est le but de l’article en fait. Aujourd’hui je vais faire comme Nina : mise en situation pour étayer mon argument. Alors admettons que je suis avec Michael (oui comme Michael Vartan). Ca fait disons deux ans que je suis avec lui, et nous sommes un peu dans un passage à vide. Michael n’est plus aussi attentionné avec moi, notre relation tourne en rond. Et là arrive Orlando (cf. Orlando Bloom) ! Il est beau, il n’a d’yeux que pour moi et problème… il me fait craquer. Je ne sais plus quoi faire, et chaque bourde de Michael me fait avancer un peu plus vers les bras d’Orlando. Jusqu’au jour ou arrive le dérapage. Je cède à la tentation. Forcément je me pose plein de questions sur mes motivations, mon couple… Pourquoi donc ai-je fait cela si je suis bien avec Michael ?? Au bout d’un certain temps (qui varie selon le modèle de votre cerveau et la vitesse de connexion de vos neurones) j’en arrive à la conclusion que Michael ne me comble plus autant qu’avant. Là, deux solutions, soit j’ai une longue très longue discussion avec Micki et on recolle les morceaux, soit je le quitte car je juge que notre relation est arrivée à sa fin et qu’il n’y a rien à récupérer. Alors si vous êtes une fille, c’est plus souvent la première solution, si vous êtes un homme lâche, c’est plus la deuxième (non non je ne suis pas aigrie 🙂 ).

Autre scénario possible : toujours avec Micki notre relation va très bien, tout est beau, tout est rose… C’est l’homme parfait qui me fait tout le temps à manger, me fait tout le temps l’amour, est toujours là pour moi mais pas trop pour ne pas que je me sente trop étouffée. (oui je sais quitte à être exigeante autant l’être à fond). Pourtant ça ne m’empêchera pas d’avoir le coup de foudre pour Orlando. Bam ! Comme ça d’un coup d’un seul. Je me raisonne mais si Orlando vient vers moi avec insistance je ne peux pas résister longtemps. Surtout si je suis du genre instinctive en amour, c’est-à-dire que j’ai tendance à foncer. Ce genre de chose arrive plus souvent qu’on ne le croit et beaucoup de personnes se retrouvent avec un amant ou amante alors que ça ne leur était jamais arrivé. Le pire dans ces cas là c’est quand on finit par être amoureuse des deux et ne plus savoir lequel choisir. Donc là, c’est soit vous rompez direct avec Orlando avant de tomber amoureuse de lui, soit vous êtes sacrément dans la merde. Risque maximum : pétage de plombs et largage des deux.

Autre cas, l’angoisse de l’engagement. C’est quand même plus fréquent chez les hommes. Beaucoup, avant ou juste après avoir fait un pas supplémentaire dans leur couple, doivent se prouver qu’ils sont libres encore et qu’ils peuvent faire une dernière folie. Ou alors ils ont envie de se persuader que non eux ils ne veulent pas d’un couple « sérieux ». Là, c’est pas bon du tout. En général, la première personne qui passe et qui suscite un tout petit peu d’intérêt c’est bon. Je vais emménager avec Michael, ça y est on saute le pas. Mais Michael lui est super angoissé, si ça se trouve même il est pas sûr de vouloir habiter avec moi, mais il voulait tellement me faire plaisir. Du coup il se trouve un peu pris au piège et il a envie de se prouver que non il n’est pas tombé dans un train train et peu aussi aller voir ailleurs et être libre quand il veut où il veut. Cela rejoint un peu le cas où l’on veut retrouver les frissons du début. C’est vrai qu’avec le temps, la relation évolue, se transforme. Certain prennent ça pour un affadissement des sentiments amoureux et pourtant il n’en est rien. C’est vrai que ça fait longtemps que je suis avec Michael et que je n’aime pas trop la tournure de notre relation, elle est où la petite étincelle du début ? Le truc qui faisait que j’étais complètement folle rien qu’en entendant ma sonnerie de téléphone portable (il m’a apppeeelllllléééééééééééééééééeeeeeeeee). Ah mais oui je vais la retrouver avec Orlando !

Il y a sûrement encore plein d’autres raisons, mais là je vous ai sorti les classiques. Vous pouvez aussi ajouter le fantasme de faire quelque chose d’interdit, car souvent les relations de ce type sont vraiment intense. Il faut profiter de chaque moment passé ensemble. Et puis, il y a aussi des personnes qui couchent pour coucher sans vraiment de raison, mis à part le challenge et le score.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions sur “Fidélite or infidélité

  1. Tu oublies quand même le cas du couple où il n’y a plus de sexe et où l’infidèle va chercher ailleurs ce qu’il n’a plus dans son couple, pour combler un manque…

  2. Bon maitenant que j’ai lu et que la deception d’avoir raté le preums, je comm:

    Surtout le premier scenario: je ne suis absolument pas d’accord avec toi, la preuve de lacheté c’est de ne pas recoller les morceaux AVANT d’aller brouetter Orlando. Apres c’est trop trad le mal est fait, la confiance trahie, le coeur de l’autre passé à la moulinette, explosé en un multitude de débris d’une taille inférieure à un picomètre (10exp-12 mètre, oui c’est tres petit)… Après la seul chose à faire à mon sens c’est de le dire a l’autre et lui laisser la dignité de partir… Bon et s’il/elle décide de pardonner et ben tant pis pour lui/elle car qui a trompé une fois a de grandes chances de recommencer.
    Oui je sais j’ai une position radicale sur l’infidélité (sauf si c’est un accord mutuel dans le couple)… mais heu oui quand on est du coté de l’amant ben c’est plus compliqué hein, on a pas d’accord avec le cocu.. hem hem.. comment ça sent le vécu ?? 😉

  3. C’est à cause des bannières en dessous. Pour une lecture plus aisée, faut cliquer sur le titre de l’article et hop, on retrouve notre chère colonne centrale qui rentre sur une page! 🙂

  4. « l’homme(l’etre humain)n’est pas monogamme de nature !!!! »

    Oui mais si on devait se contenté de notre nature peut-être que certain n’aurait pas le droit de vivre ? Il n’y aurait que « des forts » qui s’entreturait pour s’accoupler avec un maximum de femelle. Tu ne fais pas 120kg ? 1m90 ? tu es le maillon faible, au revoir …

    Non notre nature à évoluer, notre nature fait de nous des êtres sociales, et c’est assez pratique pour espérer savoir qui est le père des enfant…

  5. Pas du tout d’accord sur « l’homme(l’etre humain)n’est pas monogamme de nature !!!! »
    Au contraire, plus on se connait, mieux ce doit être… hors l’homme est l’animal qui apprend… en etant monogame, on a plus de chance de connaitre l’extase.
    Cela dit, mieux vaut devenir monogame une fois qu’on est sur qu’on est compatible avec celui/celle avec qui on décide de l’etre… sinon, ça risque d’etre long, tres long pour atteindre l’extase. Voire impossible et là, le risque de polygamie augmente sensiblement.
    Stephane, monogame et heureux.

  6. @ tphosphore…
    Ce qui fais que l’être humain est sencé être au top de la chaine alimentaire c’est ni sont poid ni ça taille, c’est sont ratio masse cerveau /masse totale qui dépasse deloin tout les prédateurs… Donc A.90M 120Kg certe mais si t’es con comme un manche :p

    Ceci dis le comportement social de lhomme est aussi ce qui le différecie de l’animal donc bon
    on peut calmer Mk kiki des fois hein

    printf(« BAO LES GENS\n »);

  7. Perso, je ne pense pas que la monogamie soit une question d’homme/femme mais plus une question de personnalité… On est tous soumis à la tentation, à moins de vivre dans une grotte, après, chacun est libre de résister ou non à la tentation…

  8. Un point que tu ne mentionnes pas dans le premier paragraphe, c’est qu’en craquant pour Orlando tu as brisé le coeur de Micki au passage, et ça c’est pas glop…
    Je sais bien qu’il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau », mais pour l’avoir déjà vécu j’espère ne jamais infliger cela à la miss. Si je commence à être attiré par Keira (Knighley), c’est que je dois assumer et quitter Catherine (Zeta Jones) : le « juste pour essayer », j’ai du mal à accepter l’idée…

  9. Ben moi j’ai vécu la première situation…mais au moins ça m’a permis d’être sûre que je ne faisai pas une bétise en quittant mon mec du moment (qui l’étais depuis plus de 4 ans tout de même)… si j’étais capable d’aller voir ailleurs c’est que je ne l’aimais plus… Par contre je suis tomber sur un de ceux là: « Et puis, il y a aussi des personnes qui couchent pour coucher sans vraiment de raison, mis à part le challenge et le score. » … mais je ne le savais pas, et ça fais mal d’être déçue!

  10. Dans le genre « infidélité par peur de perdre sa liberté + lâcheté », il y a l’homme marié avec une gosse qui trompe sa femme parce qu’il n’a pas envie qu’elle soit une contrainte pour lui. Il ne l’aime plus et ne veut pas se prendre la tête avec, alors il ne lui dit rien, la rassure quand elle a l’impression qu’il y a un problème et profite d’occasions qui se présentent à lui pour trouver une maîtresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *