He’’s the one

Quand mes yeux se sont plongés dans les siens, j’ai su : c’est lui. C’est avec lui que je partagerai les prochaines années, nos enfants seront fabriqués à partir de nos gênes. Plus tard, il verra mes premières rides et mes premières mèches argentées, je le verrai déambuler avec une démarche un peu moins assurée. Nos petits prodiges quitteront le nid et nous nous retrouverons seuls, le soir. Heureux. Car c’est lui, car c’est moi, car c’est nous.


 Dans les faits, je n’ai jamais eu une telle certitude. Des hommes, j’en ai rencontrés, certains ont fait battre mon cœur, je me suis dit : « c’est peut-être le bon », mais y a toujours eu ce peut-être. Sans doute une question d’expérience. En grandissant, je me suis rendue compte que mon intuition féminine était influencée par mes sentiments. Il me plaît, forcément, ce sera l’homme de ma vie. Biiiiip, mauvaise réponse. Sinon, je serais pas célibataire, logique. Pourtant, il était beau, celui-là, je suis sûre que nous aurions fait de beaux enfants. En plus, il était même pas idiot ! Mais non, malgré ce que me hurlait mon intuition féminine : ce ne sera pas lui.
 

L’autre soir, je parlais à une copine sur MSN et elle me demandait comment savoir si c’est le bon. Réponse : y a pas moyen. Je trouve ça merveilleux les nanas qui pensent ça mais j’en suis pas capable. D’abord parce que j’ai vécu quelques déconvenues et qu’ensuite, on ne sait jamais. A 26 ans, je peux changer, il peut changer et nos deux personnalités peuvent, à un moment, ne plus s’accorder. J’ai la chance d’avoir deux parents toujours mariés ET amoureux (oui car l’un n’implique pas l’autre, des fois) mais combien de couples autour d’eux ont divorcés ? Ils se marièrent, eurent des enfants et au bout de vingt ans, ils se séparèrent. La durée n’est pas une garantie. Quand j’ai rompu avec Guillaume 1er au bout de 4 ans et demi, j’ai eu une sale remise en question de l’amour : ce n’est pas parce que ça dure que ça ne se terminera pas un jour.

Pourtant, dois-je dire à quelqu’un qui me dit ça : « mais tu te trompes, tu ne sauras jamais, sauf sur ton lit de mort ». Non parce que c’est quand même glauque de dire ça. Après tout, si les deux personnes s’aiment sincèrement, inutile d’agiter sous leur nez le spectre d’une possible séparation, mais quel sadisme ! Qu’ils suivent leur chemin ensemble, si crise il y a, il sera temps de dire que ce n’est peut-être pas la bonne personne mais en attendant… J’en connais des gens qui s’aiment, quand je vois Alice et Anthony, je suis sincèrement heureuse de leur bonheur et j’espère qu’ils vieilliront ensemble, de tout mon cœur. Mais dans les faits, il n’y a de garantie nulle part. Même ce que l’on construit à deux, même si des enfants surviennent… C’est effrayant de penser ça mais c’est un fait.

Ado, je tombais amoureuse du « beau mec là-bas » et j’étais persuadée que c’était lui, l’homme de ma vie. Aujourd’hui, quand je parle d’homme de ma vie, c’est plus un effet de langage qu’une conviction. Oh, ça m’arrive de dire ça d’un mec qui me fait complètement craquer : « ah, c’est l’homme de ma vie et le père de mes futurs enfants » mais au fond, je ne le pense pas. Alors pourquoi on veut y croire ? Pourquoi on veut croire que « c’est lui ». Je ne sais pas si c’est typiquement féminin mais nous, on a du mal à conceptualiser la fragilité de l’amour, même si c’est une réalité. Et heureusement, quelque part. Je ne dis pas que je ne crois pas en l’amour toujours, je comprends juste qu’une relation peut
s’éteindre un jour. Mais que c’est effrayant de l’énoncer, de l’admettre. Une relation est-elle vouée à l’échec dès le départ ? Pas nécessairement, c’est une possibilité comme une autre. Pourtant, on veut y croire à cet amour balbutiant, voire même pas né. On veut croire que ce beau gars qui nous fait vibrer au plus profond de notre âme sera nôtre pour l’éternité. Que nos corps reposeront dans le même caveau… Enfin, moi, je veux me faire incinérer mais vous avez compris l’idée. Si, dès le départ, on se dit que ça ne marchera peut-être pas ad eternam, on condamne de suite la relation, non ?

Et pourtant, j’aimerais pouvoir dire un jour : « c’est lui », ce beau mec intelligent, cultivé et drôle qui fait vibrer mon cœur de façon inédite. Celui qui me donne de vivre en couple au bout de deux mois. Est-ce moi qui me protège trop ou alors ne sais-je pas aimer ? Non, je crois que je suis surtout réaliste. « C’est lui » à un moment donné de ma vie qui peut s’étendre sur des années et des années, peut-être jusqu’à ma mort. Mais jamais je ne pourrai l’affirmer avec certitude car on ne sait jamais comment on évolue. Tant lui que moi.

Je suis du genre trouillarde, en amour. Je m’engage à la vitesse d’un escargot alcoolique, je suis un peu comme l’enfant qui hésite à sauter dans le grand bain. Je m’avance, je regarde, je mets un orteil dans l’eau, je recule… Dire « je t’aime » ? Heu… nan. Vivre ensemble ? Mais si on se dispute ?

Sauf qu’à force de pas sauter, je passe mon après-midi piscine à ne rien faire, si ce n’est choper un coup de soleil. J’ai vraiment un don pour la métaphore particulier ! Dans la vie, il faut savoir prendre quelques risques. Et si on se dispute alors qu’on vit ensemble ? J’irai dormir chez Gaugau (il sera content de l’apprendre). Et si on vient à se séparer ? Ben, ça arrive à tout le monde et personne n’en meurt. C’était juste que ce n’était pas « le bon ». Peut-être le prochain…

Rendez-vous sur Hellocoton !

45 réflexions sur “He’’s the one

  1. L’autre soir je parlais avec Bernadette Chirac sur MSN et ele me disait : « J’ai toujours cru que Jacques serait l’unique, jusqu’au jour où j’ai rencontré David Douillet ».

  2. Ne cherche plus cocotte, je suis la … oui c’est « moi »
    Bon maintenant il ne te reste plus qu’me presenter les autres facettes de ta personalite: nanette, nanon, nounou et nani

    😉
    Blague a part, j’y ai cru moi, une fois, on est resté 6 ans et 10 mois ensemble, jamais une vrai grosse dispute… Mais on a evolué et même si l’amour été toujours la, j’ai rompu parce que le mur arrivait super vite et personne ne voulait freiner… C’est la vie et a 25 ans (ouh le jeunot) je me dis que j’ai encore le temps… Tu fais quoi ce soir 😀 ? Tu veux pas prendre l’avion faire 13h de vol pour prendre un café chez moi ?

  3. Haaaaa la grande question !
    Autant moi, des fois, je suis sur à 100 % que c’est la femme de ma vie, que nous aurons des enfants ensemble…
    Autant, quand le moral est plus bas (pas forcément côté coeur) je me pose plus (trop ?) de questions…

    Ma plus grande angoisse ? Que l’on perde cette compatibilité incroyable qui nous a surpris dès le départ…

    Qui vivra verras ! Souvent j’essaye de m’imaginer dans 10 – 15 – 20 ans… Pas facile ! VIte, donnez moi une machine à voyager dans le temps !!!!!!! Doc Brown : j’invoque ton aide !!!!!

    Meuh !

  4. Et bien, j’ai longtemps été ainsi, et puis à force de regarder l’eau, il y a toujours qqun qui passe derrière toi et qui te pousse… alors tu fais plouf, tu vois que tu n’es pas mort et tu y retourne… et voilà… Bon, tu veux que je passe derrière toi ? (sans allusion aucune, je suis pris maintenant moi…)

  5. Un amour qui n’a pas le sentiment d’être éternel n’a jamais commencé.
    André Frossard

    ps: soit dit en passant, Nina, si un jour tu as envie d’éprouver ton coté bisexuel….

  6. Coucou belle Nina!

    Tu as dit dans un precedent article sur ta personne que tu ne souhaitais pas mettre ta photo sur le site. Pourtant ta photo se trouve sur un autre blog ami. N’est ce pas contradictoire. Finalement les personnes qui consultent ton blog et celui de cettte autre personne connaissent ta tete. Et pour les autres je peux vous dire que Nina est tres mignonne et tres sexy! 🙂

    Sinon une demande perso: tu ne voudrais pas faire un article sur les relations longues distances?! L’amour est-il possible sans contact physique regulier?

  7. Quel site ami????? c’est malin je vais etre obligée de tous les faire maintenant alors que je suis au boulot….

    si je peux me permettre, par expérience, pour les relations à distance je pense que ça dépend de la distance déjà, mais que ça peut marcher, sauf qu’on met plus de temps à se rendre compte si on est fait l’un pour l’autre ou pas. Si j’avais été plus près de mon ex physiquement, je me serais aperçue plus tot qu’on était pas fait pour être ensemble..

  8. Rajoutons a celà l’instinct maternel de reproduction qui semble faire dire a certaine, il sera le père de mes enfants.

    Le mieux c’est pas de promesses et elels ne seront pas trahies.
    Reste en relation, communication pour savoir si tout le monde veut faire la même chose (s’éclater ou une vrai histoire quise construit) et laisser faire le temps…

  9. je suis globalement d’accord avec toi sauf que moi je ne crois pas a « l’homme de ma vie » par contre je crois « aux hommes de ma vie », mon premier amour, mon premier mari, le pere de mes enfants, peuvent etre trois hommes differents et avoir tous cette place speciale. Je ne crois pas en l’amour eternel car oui on change et oui qd on commence a chier la porte des wc ouverte c’est plus pareil.

  10. J’aime bien tes articles quand ils ont ce ton là!
    Je sais pas si ça a à voir avec « qui est nina » mais je trouve qu’il sonne plus vrai que certains où j’ai parfois eu l’impression que tu cherchais à « calculer » ta vie sentimentale comme ta vie professionnelle (par exemple, je suis quelqu’un qui ne croit pas du tout aux trucs du style « je ne suis pas prête ou pas dispo pour une relation sérieuse »)
    Enfin bref, je trouve que tu « pointes » juste en laissant transparaître ce qui pourrait passer pour de la fragilité (avoir la trouille), qui finalement n’est peut être que le fait d’accepter qu’on ne maîtise pas tout! (et du coup, très « sage » comme attitude!)
    Je crois qu’on peut dire c’est l’homme de ma vie… présente! Et le présent c’est aussi les projets qu’on a dans la tête, et qu’on peut partager avec l’homme de sa vie. C’est pas juste « carpe diem », c’est aussi s’autoriser à voir plus loin, à avoir des envies communes pour plus tard, et puis accepter que peut être…
    Et puis peut être faut-il aussi apprendre à désacraliser l’amour d’une vie, comme si c’était le seul eden à atteindre. Même une relation qui se termine n’est pas forcément un échec, divorcer après 15 ans de mariage, ça veut pas dire avoir gâché 15 ans!

  11. Le cynisme n’a rien de très bon. Le cynisme est souvent issu d’une grande lucidité et d’un recul excessif sur les choses. Deux notions incompatibles avec l’acte d’aimer. Il faut donc croire en ces chimères amoureuses pour qu’une histoire fonctionne le temps qu’elle doive fonctionner.
    C’est, hélas, plus facile à dire qu’à faire…

  12. Il est quasiment impossible de savoir à l’avance si ca durera ou pas. On peut avoir des indices mais aucune certitude. Doit on pour autant s’empecher d’aimer et d’etre bien ? non, non et non !

    Aimer c’est le « présent », on ne sait jamais de quoi est fait l’avenir. On peut faire des plans sur la cométe mais l’essentiel c’est certainnement d’etre heureux à l’instant présent.

    Personnellement je ne vois pas l’interet de me demander si je serais encore avec quelqu’un dans 10, 15 ou 20 ans. C’est de la torture mentale. Et si je répond que je me vois pas avec elle, ben quel est l’interet de rester avec elle ?

  13. C’est mignon de chercher un papa 😛 … :-). Pour te rassurer sur les disputes, j’ai lu cela il y a peu « plus un couple est pathologique, plus il est indestructible » … :-D.
    On dirait que t’as peur de donner ton coeur maintenant que tu sais que t’aimerais le bon, que tu cherches le bon. C’était plus facile avec guillaume, hein, pas de pression de savoir si cela durerait mais ça a duré, mine ne rien, le premier amour véritable … Bah en tout cas j’ai vécu ça moi, quatre ans et demi (copine !).
    Dur, dur de s’assurer une descendance de nos jours, il faut non seulement plaire, mais en plus longtemps. Et même en me disant que tu ne vaut pas mieux que moi, du COQ à l’ANE il n’y a qu’un pas …
    Ton dévoué homme de ta vie :-D.

  14. Nina je crois qu’il faut qu’on se rencontre ! Non pas pour … coquine va ^^. Juste parce que j’ai écrit une note aujourd’hui sur mon blog qui ressemble à la tienne.
    The one existe t’il ? Dur, dur … pourtant nous espérons toujours, et il arrivera peut être sans que nous nous en rendions compte 😉
    On m’a dit derniérement : »Arrêtes de tout vouloir controler ! Laisses toi aller ! » Mais le ravin de l’amour me fait peur, car souffrir j’ai vécu, souffrir je ne veux plus.
    Bisous

  15. Y’en a qui disent que c’estpurement chimique…

    En ce moment, je suis en plein déménagement (youpi,le fils prodigue sera bientôt de retour) et, donc, je faisais un peu de rangement…Et je suis tombé sur des poèmes que j’ai écrit quand j’étais petit (si, en 1è voire terminale, c’est petit)… Et c’est vrai que c’est assez confondant de mièvrerie, je m’imaginais passer le reste de mes jours avec « lui » (nous l’appellerons ainsi pour préserver son anonymat), alors que j’avais dû lui dire deux mots en sport (c’est qu’il courait vachement plus vite que moi…) et, en plus, il était hétéro, bref,le truc ridicule…

    Un peu plus tard, j’ai rencontré un charmant garcon (enfin au moment-là je trouvais qu’il l’était et j’étais persuadé qu’avec lui aussi je terminerai mes jours (jusqu’à ce que je lui dise de m’attendre dans la voiture et que je la pousse dans le fleuve,mais ca, c’est une autre histoire…)

    Tout ca pour dire que oui, globalement, je suis assez d’accord, mieux vaut vivre une histoire au jour le jour sans s’imaginer qu’elle durera toujours (ni pour autant craindre en permanence la rupture)… Mais moi j’irais pas dormir chez Gaugau, il serait encore capable d’abuser d’un moment de faiblesse, pis de toute facon, je lâche pas MON appart, c’est l’autre qui ira dormir sur le balcon, non mais…

  16. entièrement d’accord sur le fait que si l’on se dit dès le départ que ce ne sera pas pour la vie, on détruit les chances infimes que çà le soit, mais en même se dire que c’est pour la vie reviens a se mettre des oeillères dès le départ, je pense qu’être deux c’est continuer à vivre pour soit tout en respectant celui ou celle qui nous accompagne, je ne suis pas un adepte de l’amour toujours, mais le respect reste une valeur intemporelle, un ami m’a raconté que son père lui a confié un soir de « fête », que s’il été resté avec sa femme çà n’était pas par amour, que s’il se défonçait pour elle çà n’était pas par amour non plus, mais parcequ’elle lui avait donné des enfants les avait élevés, avait tout donné pour sa famille et son foyer, et qu’il estimait que pour tout çà elle méritait le meilleur de lui…
    si les gens restent ensemble c’est parceque finallement ils sont bien l’un avec l’autre, et qu’il savent qu’il ne seront plus seuls, l’amour à ce quelque chose d’inateignable, qui le rend fragile, rien que la jalousie enlève à l’amour sa fraîcheur.
    Je ne crois pas au mythe des anciens qui se sont aimés toutes leur vie.

  17. voilà une question très intéressante, comment savoir si oui ou non on va reussir à s’aimer toute sa vie ?

    impossible à dire ma foi, c bien la le problème. moi je sui stres flippée de ca me dire « comment je v aimer qq toute ma vie » comment c possible ? j ai du mal a y croire, d’ailleurs je ne tombe pas facilement vraiment amoureuse de qq. je m attache tres vite c vrai mais des mecs qu ej ai vraiment aimer y en a pas des masses.

    mais c vrai qu il y a des gens qui disent ca, c l homme de ma vie, c la femme de ma vie. mais pour la plupart c plus dan sle sens « je n ai jamais aimer comme ca avant, et je n aiemrais plus jamais aussi fort ». ca par contre c possible moi je pense qu il y a une ou deux personnes dans notre vie qu’on aimera tres fort et apres ce sera jamais plus pareil avec d autres.

  18. Sujet à la mode en ce moment, et carrément dans l’actualité de mes pensées! Je n’ai jamais senti que c’était le bon, ni un ex, ni mon copain. Je ne sens rien à part que je suis bien pour l’instant, je suis incapable de me dire tiens, il pourrait être l’homme de ma vie. Je n’arrive pas à ma projeter et de toutes manières j’ai un instinct de m….

  19. TOUS DES CONNARDS!!!

    On finira seuls dans notre maison de retraite, Emma, Lucie, Mister Big (non lui il est toujours en couple!), Nina et moi. On dira que c’est TOUS DES CONNARDS, et on fera des courses de déambulateurs 😉

    On n’a pas besin d’eux!!!!!

    Message perso: Lo la photo de Nina n’est pas sur le net, tu peux tjs chercher 😉

  20. Lo -> Le « machin truc » est en fait Gargamel… Est-ce l’amant de 7h48, ou un autre Gargamel… That is the question !!

    En tout cas, si Nina met sa photo, je serais ravi est triste : Ravi, car quand on suit quelqu’un au jour le jour comme cela, il est rageant de ne pas savoir à quoi il ressemble. Triste car le mystère tomberait… Où alors ça serait bien en guise de clôture…

    Gargamel, attention, pas d’intox ! Tu fais chercher et souffrir les Nina addicts !! Alors attention, ou les schtroumpfs te tomberont dessus… Hé hé ! (Quelle menace, je m’épate !)

    Meuh !

  21. En réponse à Tatiana, c’est vrai quoi je passe souvent et je réponds jamais. On peut aimer tout une vie la même personne mais à savoir si la réciproque est possible c’est une autre affaire. On peut aimer tout une vie mais peut-on s’aimer toute une vie, ça s’est moins sûr. Le quotidien abrase tout, sauf les couple qui parviennent à garder leur grain de fantaisie. C’est la fameuse chanson de Jo Dassin, « … et l’on s’aimera encore lorsque l’amour sera mort ». Un couple pour durer à besoin de distance les femmes l’entretiennent avec leur mystère (Ne jamais parler de sa toilette intime par exemple et meiux retser ténébreuse en toute circonstance) et les hommes avec gloire. C’est un peu sexiste comme constat parce qu’on en ai encore à une sexualité tournée vers les mâles

    En tout cas votre blog est très populaire en Allemagne et même à Honk Kong

  22. moi je ne serais pas déçue de voir le visage de Nina, ça me permettrais de baver devant mon ordi, ça me ferais une activité en plus pour m’occuper entre les moments où je travaille…

    bon et si on paye pour cette photo, ça marche ou pas?

  23. « T’es pas un peu bélier, toi?? « 
    Non je suis vierge (d’ailleurs mon anniv c’est bientôt lol).
    Serait ce raisonnable de répondre à la question que tu m’as posé par mail ? lol

  24. Comme disait l’autre dans un bouquin « pas la peine de m’aimer toujours, contente-toi de m’aimer tous les jours ».

    Sinon, 20/20 pour la métaphore de la piscine, je m’incline devant tant d’imagination!

  25. Quand je vois les métaphores que tu emploies parfois, je me pose irrémédiablement les deux mêmes questions :
    1/ Mais qu’est-ce que tu prends ?
    2/ Il t’en reste ?

    Blague à part je suis bien d’accord avec le principe du « on saura ça sur notre lit de mort ». Je ne crois pas aux âmes soeurs, je pense qu’il existe des dizaines de jeunes filles auprès de qui je pourrais vivre une vie heureuse, le tout c’est d’avoir la chance de croiser l’une d’elles, le talent pour la séduire, et l’amour pour la rendre heureuse.

    Et ben on a pas le cul sorti des ronces…

  26. Bon, j’ai fait tous les amis des amis du site, sans résultat. Si je dois me taper les amis des amis des amis des sites, je me tues…
    J’ai fouilloté google, en vain.. Sauf que, quand meme, j’ai appris qqs trucs au passage… Et c’est un peu la journée des désillusions…
    J’ai appris que:
    1) Nina ne s’appelle pas Nina
    2) Nina n’est pas blonde…

    Bon, je suis un peu fauchée en ce moment, si je t’échange une photo de mon chat (attention, il est sublime) contre la tienne, ça va? 😀

  27. pardon je me suis mal exprimée je ne voudrais pas que mes propos soient mal interprétés.. ce que je voulais dire c’était: si je t’échange une photo de mon chat contre une photo de toi… voilà.. désolée

  28. La route est longue. L’amour est cette marche en avant qui implique de poser un pied devant l’autre, pas après pas.
    Ne cherche pas à savoir l’issue. Contente toi de marcher, appliquée, impliquée, main dans la main avec celui qui est près de toi. Et si vous ne trébuchez pas, vous irez loin sur le chemin.
    Il ne reste plus qu’à attendre une main tendue.

  29. Arf moi aussi j’ai été persuadé pendant les 5 ans de ma relation avec mon ex que c’était « the One »
    l’homme de ma vie, le père de mes enfants…enfin tout ça!
    et grosse désillusion quand il s’est barré…….
    arf donc je partage ton point de vue sur le ‘on ne saura jamais si c’est lui’
    Du coup maintenant avec l’actuel même si je l’adore bahhh
    je freine car si jamais il se barre aussi je sais qu’ au moins je me serai pas fait de fausse illusion, etc
    constat amer non?

  30. The One? J’y ai cru une fois aussi, parce que le premier regard, les tremblements, s’imaginer avec des gosses, et même mariés (et c’est pas rien parce que vraiment le mariage pour moi: aucun intérêt)…
    …mais finalement non. 4 ans à m’en remettre.
    Ce qu’il m’en reste? Je sais qu’on peut vraiment y croire…un temps.

    Ne jamais, JAMAIS chercher à imaginer ce que donnera sa relation avec l’autre à très long terme. Et profiter sans serments, sans paroles qui se veulent éternelles. Moyennant quoi, oui, je crois qu’on peut vivre heureux à deux, et pourquoi pas (très) longtemps.

  31. Mais c’est le forum des deçus de l’amour !!!
    Avec tous les gens qui y ont cru et qui se sont ramasser un mur en pleine tête on pourrait organiser une tres bonne soirée… hey idée a creuser, mais faudra briefer le videur « T’as eu un chagrin d’amour? .. Non ? et ben tu rentre pas! » « T’es avec ta copine depuis 5 ans ? Hmm reviens l’année prochaine.. »

  32. Message perso : Gauthier, tu ne connais pas ta Nina si bien que ca! Nina a donne sa photo a un de ses amants bloggueur-dessinateur!! Personnellement je suis super content d’etre tombe sur cette photo au hasard de mes deambulations internetesques. J’ai d’ailleurs mis du temps a m’en remettre tellement l’emotion a ete forte. Je ne trouve pas que ca casse le mythe, au contraire je trouve ca frustrant de parler a quelqu’un sans mettre une tete sur cette personne. Eh puis ce n’est qu’une tete avec une certaine expression, il me reste encore a imaginer quel est son corps, ses differentes mimiques, son sourire… Oui Nina j’ai vu ta photo mais il me reste encore largement de quoi fantasmer sur toi! 😉 J’ai une question: je regarde l’heure de tes differentes reponses a tes lecteurs et je me demande comment tu fais pour lire un commentaire et donner ta reponse en moins d’une minute, t’es superwoman??!

  33. bah , nina ,ne te pose pas de questions .c’est inutile …

    mine de rien carpe diem c’est vachement puissant comme concept , et celui qui l’a sorti l’a fait dans un reflexe de survie .

    so enjoy

  34. c clair comme au loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance … il faut essayer. Et faire le max pour que ca marche. Je pense que le truc qui dure ne dure pas tout seul. Il faut que les deux y travaillent ! Il y a les sentiments et aussi la volonté (sauf pour cendrillon mais c pas une référence).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *