On pardonne bien aux héros

Bon, en bonne petite journaliste que je suis, je vais vous faire un peu d’actu quand même. Pour vous montrer que moi aussi, je peux réagir à chaud (enfin, à tiède, là plutôt, mais bon, hein !). Puisque la nation entière, voire le monde entier et peut-être même la galaxie ne parlent que de ça, je suis le mouvement. Moi aussi, je vais vous parler du coup de boule de Zidane.

 

Bon, autant vous dire que j’ai pas regardé le match donc je me suis pas sentie trahie ou déçue ou quoi que ce soit quand il a été expulsé. Mais bon, comme les médias nous bourrent le mou depuis un mois avec le mondial, j’ai pas eu le choix, j’ai eu vent de l’affaire, j’ai même vu les images. J’ai même appris que dans l’équipe d’Italie, y avait pas que Del Pierro et Buffon (hihihihihi !), il y en a un qui s’appelle Materazzi, aussi. Même que les Italiens, ils étaient pas contents qu’ils soit sélectionné parce que ce petit con insulte tout le monde. Et voilà
que ce vilain glandus vient insulter notre Zizou à nous, quel crime de lèse-majesté ! Et là, paf, le Zidane nous pète un plomb et va cogner son adversaire. Ben merde alors, si on s’attendait ! Du coup, on ne parle plus de la fin du match, surtout pas de l’erreur de Trezeguet qui a eu chaud aux fesses : un autre David ne s’est jamais remis de son erreur lors des qualifications du mondial 94.

 

Bref, le match se termine et on perd. Zidane vient même pas chercher sa médaille et là, je me demande : le demi Dieu va-t-il être descendu de son piédestal ? Et bien non et même, au contraire : tout ça, c’est la faute à l’Italien ! C’est lui qui a provoqué Zidane, c’est lui le méchant de l’histoire ! Même Chirac cite notre ami Zidane en exemple, le demi Dieu est devenu Dieu, alléluia ! Bon, alors, comprends bien, lecteur, que je n’ai rien contre Zidane. Au contraire, je trouve que ce mec est calme, il nous emmerde pas avec ses histoires de cul. Bon, après, il est très utile aux politiques : bon père de famille, sorti d’une cité dortoir de Marseille et d’origine kabyle, comme quoi, on peut s’en sortir, hein !
Oui, on omet un peu de dire que c’est l’exception qui confirme la règle mais ça, on peut pas lui reprocher, à Zidane, il ne se revendique pas comme un modèle, il fait son beurre et c’est tout. Sauf que son geste reste inexcusable pour moi. Ce mec est un pro, payé des millions et des millions, il n’avait pas à péter un plomb comme ça. Si, à l’époque où j’étais guichetière, j’avais frappé un client qui m’avait insultée, j’aurais été virée fissa. Si un prof tartait un gamin qui l’a traité de fils (ou fille) de pute, il serait renvoyé aussi. Zidane fout un coup de boule à un mec, il est encensé, adulé, applaudi. Mais enfin, il a commis une bourde pas croyable ! Il a commis une erreur professionnelle monumentale qui a peut-être fait perdre la France, du coup (oui, à ce qu’on m’a expliqué, moi, je n’ai aucun avis sur la question…).

On me rétorquera que le pardon, c’est bien et compagnie. Oui, je suis d’accord. Sauf que je ne trouve pas juste qu’on pardonne certains et pas d’autres, en prenant comme mesure leur célébrité. Zidane a commis une grave erreur professionnelle et devrait être sanctionné. Les sportifs de son niveau n’ont pas à commettre de tels actes. Mais ce qui est merveilleux dans toute cette histoire, c’est cet élan national, ce resserrage des coudes ! Pas un média n’a critiqué le geste de Zidane mais tous nous ont bien fait sentir que Materazzi était un petit con que même les Italiens détestaient. Zidane s’excuse mais ne regrette rien ? Ouais ben il a raison, d’abord, on a insulté sa mère et sa sœur d’abord ! Non mais ça va pas ? L’Italien, il aurait fallu le lapider sur place !

En fait, je suis étonnée. En France, nous sommes les pros pour détruire ceux que nous avons encensé, clouer au pilori nos anciennes idoles. Ou déclouer ceux qu’on avait critiqué, l’air de rien. Genre Aimé Jacquet est un génie, Domenech est trop fort… Allez, le ridicule ne tue pas les enfants, retourner sa veste est un sport dans lequel nous sommes champions du monde et de loin. Bref, j’étais persuadée que notre ami Zidane deviendrait une espèce d’ennemi national mais finalement, non, on l’aime toujours autant notre Zizou, il va continuer ses pubs et tout, trop fort. A croire qu’en France, après Cantona qui fait une bicyclette (si le truc en l’air, là, qu’on voit dans Olive et Tom) dans la tronche d’un spectateur, on aime bien nos enfants terribles. Et quelque part, ça me rassure qu’on retourne pas notre veste une fois de plus. Ce qui serait bien maintenant, c’est qu’on puisse aussi pardonner à des gens pas célèbres. Après tout, nous ne sommes tous que des humains.

(allez, petit jeu :http://www.zappa.cc/zidane/)

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “On pardonne bien aux héros

  1. > Après tout, nous ne sommes tous que des humains.

    Oui, et c’est ce qu’on a entendu dans l’incroyable rhétorique qui a suivi ce coup de boule. J’ai regardé ce match (et le précédent) sur un grand écran, ce qui m’a permis de découvrir qu’au milieu de ces beaux mecs qui couraient il y avait aussi un ballon qui essayait d’échapper aux coups de pied. 😉

    Donc je ne suis pas neutre car je me suis laissé prendre au jeu de l’espoir et de la désillusion. Mais une chose qui m’est parue évidente dès la retransmission des images de cette incartade, c’est que la provocation avait été préparée. Ma seule consolation est que Chirac va peut-être finir par prendre aussi son carton rouge…

  2. « surtout pas de l’erreur de Trezeguet qui a eu chaud aux fesses : un autre David ne s’est jamais remis de son erreur lors des qualifications du mondial 94. » : Alors je pense que c’est totalement incomparable. Ginola, au lieu de conserver la balle, a fait n’importe quoi ce qui a permis aux Bulgares de nous foutre un but à la dernière minute de jeu. Pour Trézéguet, rater un tir au but n’est pas une faute, c’est classique surtout face à son propre gardien (les 2 sont … heu … étaient à la Juve). On ne peut pas le blamer pour cela. Zidane a eu la chance de mettre un penalty en tapant la barre, pour Trézéguet la balle a rebondi en dehors de la ligne …

    « Zidane vient même pas chercher sa médaille » : Ca c’est honteux … un manque de respect.

    « Sauf que son geste reste inexcusable pour moi. Ce mec est un pro, payé des millions et des millions, il n’avait pas à péter un plomb comme ça. Si, à l’époque où j’étais guichetière, j’avais frappé un client qui m’avait insultée, j’aurais été virée fissa » : Il a été viré du terrain, voilà, c’est bon, il a payé sa peine … Nous n’avons pas à l’excuser ou non, Zidane est juste un joueur, il ne nous doit rien, il ne nous appartient pas, qui suis-je pour excuser Zidane ?

    « Il a commis une erreur professionnelle monumentale qui a peut-être fait perdre la France, du coup » : Il restait 5 min, sans lui la France n’aurait pas été en finale donc on ne peut pas refaire le match.

    « Zidane a commis une grave erreur professionnelle et devrait être sanctionné » : Il a déjà été sanctionné par un rouge, il prend sa retraite, tu veux quoi de plus ? l n’a rien fait de grave non plus …

    Tous les médias ont condamné Zidane et Materazzi … Moi je pense même que c’est idiot de condamner le rital, la provoc’ fait partie du jeu, ce n’est pas « bien » mais il est impossible de sanctionner les propos tenus sur un terrain.

    « Domenech est trop fort » : Je ne suis pas persuadée que les gens pensent cela, ni les journalistes, ils ne peuvent pas trop le dire parce qu’il est allé en finale mais ils disent bien qu’il n’y a eu aucun coaching avec 4 matchs consécutifs avec les mêmes joeurs … il est allé en finale mais il n’est pas bon du tout, ça se vérifiera rapidement.

    Moi j’aime bien quand ça se bagarre un peu, c’est marrant, comme au hockey. C’est du sport, c’est normal et ce n’est pas pire pour les enfants qu’un « Walker Texas Ranger ».

  3. Le geste de Zidane est inexcusable quelque soit les propos du joueur italien. Un vrai geste noble aurait été, à la fin du match, de lui brandir la coupe du monde sous le nez. Oui je fais partie des gens (rêveurs ou optimiste?) qui croyent qu’avec ZZ sur le terrain jusqu’à la fin on aurait pu la gagner. On maitrisait le jeu et même si dominer n’est pas marquer le fait que Zizou soit expulsé a cassé le jeu français et son pressing. Alors après on peut refaire le match en se demandant comment Trezeguet, un attaquant rentrant dans la dernière demi heure de match, peut rater son penalty et se dire qu’il nous a couté la victoire. Avec des « si » on refait les finales des 30 dernières années… Ce qu’il faut en retenir et ce que je trouve le plus dommage c’est qu’un grand champion comme Zidane soit sorti sur carton rouge pour son dernier match.
    La FIFA fait maintenant une enquête en convocant Materazzi et Zidane mais qu’est ce qui va en sortir? Ils vont suspendre Zidane? Il a fini sa carrière… Ils vont suspendre l’italien? Pour avoir dit des insanités à l’oral? On sait tous que ce dernier a fait pire lors de ses matchs en Italie ou pendant les compétitions européennes et il n’a jamais rien eu. Je trouve que le football va mal et il faut réagir. Je ne dis pas qu’il faut mettre la vidéo pour l’arbitrage en live mais qu’il faut sanctionner des gestes anti sportifs comme celui de Zidane ou autres vus pendant cette coupe du monde. Je suis désolé mais quand on regarde les portugais et leur façon de chuter sans se faire toucher, quand on voit le match de ces derniers face aux pays-Bas etc… et bien il y a pas mal de sanctions qui devraient tomber! Donc je suis pour une sanction contre MAterazzi et contre Zidane pour l’exemple. Pour que l’on ne voit plus de tels choses sur un terrain de foot. Je suis utopiste mais que voulez-vous je crois encore à la beauté du sport… meme dans le football.
    Alors on a mit ZZ sur un piédestal, comme un dieux, alors qu’il n’est qu’un homme. Sa réaction est très humaine mais je suis déçu par ce geste. Malgré tout je remercierais toujours Zidane pour nous avoir fait rêver pendant de nombreux matchs et avoir donné autant à la France. Bonne route Zizou, je ne te pardonne pas ce geste. Ce n’est pas mon rôle, je ne suis qu’un petit fan de foot mais je t’admirerais toujours.

  4. Putain… J’aurais bien voulu comm’er un truc, mais là, le débat est d’un niveau technique, je suis largué…

    Bon, comme personne ne l’a encore dit : preum’s ! même si c’est pas vrai…

  5. Faut pas déconner, zidane est payé des millions pour jouer au foot, pas pour se faire insulter. C’est marrant comme tout le monde trouve que le geste de Zidane est inexcusable, alors que celui de Materazzi, bizarrement, personne ne le critique. C’est pourtant par là qu’il faudrait commencer.

    J’ai aussi découvert avec ce match ce qu’était l’Esprit du Sport. Alors c’est très simple, l’Esprit du Sport c’est: si on t’en met plein la gueule, si on t’insulte, si on t’en fait baver, hé bien il ne faut rien faire, faut la fermer et encaisser. Pas la peine non plus d’aller se plaindre, car les fédérations s’en foutent, c’est l’Esprit du Sport. Merci bien. Heureusement que tout le monde n’a pas toujours eu cet « esprit du sport », sinon on parlerait tous allemands.

  6. Ha-Ha > Je n’ai jamais lu un truc aussi stupide de ma vie … lol

    « si on t’en met plein la gueule, si on t’insulte, si on t’en fait baver, hé bien il ne faut rien faire, faut la fermer et encaisser » : Donc si un mec te fait chier tu fais justice toi-même ? C’est exactement ce que voulait Materazzi, céder à la tentation signifie perdre son duel. Et la comparaison avec l’Allemagne est complètement inapropriée …

    Pour Nina :
    « Oui mais enfin, il était pas non plus obligé de taper dans la barre. On en a descendu pour moins que ça » : On a jamais descendu un mec parce qu’il avait raté un tir lors d’une séance de tirs au buts, et ce serait oublier que Trézéguet a permi de vaincre l’Italie en finale de l’Euro par son but en or. Je pense qu’il ne l’a pas vraiment fait exprès de mettre une barre 😉

  7. Non mais franchement, vous vous écoutez ? C’est quoi ces valeurs que vous pronez ? « Baisse la tête et laisse couler », « ne pas réagir » ? Mais laisser faire, c’est laisser proliférer, c’est accepter et capituler.

    La réaction de Zidane, ce n’est pas l’acte bestial qui consiste à cogner parce qu’on ne trouve pas les mots, ou qu’on n’a pas assez d’intelligence pour réagir autrement. Cette réaction qu’on a vue, c’est celle de la révolte contre des actes qui ne sont jamais réprimandés, qui sont d’une gravité terrible, et contre un personnage nauséabond qui n’a jamais subi de réaction face à son comportement odieux. Et depuis quand le mot « justice » est-il devenu un gros mot ?

    Je vais te donner un exemple: si un pénible me grille dans une file d’attente en m’insultant, je suis très clair avec lui, je lui dis que soit il repart au bout, soit on va se mettre sur la gueule et ni lui ni moi n’allons en sortir gagnant, même s’il fait une tête de plus que moi. Pourquoi ? Parce que c’est une question de valeur morale, de résistance systématique face à un comportement incivique ou insultant. Effectivement, une insulte, une place de grattée, ou croche-pied, un regard méprisant, ça n’est jamais très grave, mais quand le monde arrêtera d’avoir la lacheté de considérer que ça n’est pas si grave, on en verra moins et les plus faibles seront moins opressés.

  8. Ha-Ha > Moi non plus je ne me laisse pas faire et c’est pourquoi je vais te dire que tu es vraiment un gros con … Non non, ce n’est pas une insulte, juste un pénible constat. Avec des raisonnements pareils, tu peux passer ta vie à te cogner. Les mots suffisent souvent pour régler une situation. Tu te prends pour qui au juste ? Un justicier ? Tu sais que popur faire régler l’ordre et la justice i_l y a des gens payés pour. Alors si tu veux régler les choses toi-même, tu te mets hors la loi et par conséquent tu deviens tout aussi nauséabond.
    Pour comparer à la WW2 comme tu l’as fait tout à l’heure, tu aurais été du genre à fusiller et à tondre la moitié de la France après l’armistice, bref ça n’apporte rien.

  9. « Ca t’obsède! 😉 » Euh… j’ai un doute là, on parle bien du preumsage, hein ?

    Oui, c’est évident… De quoi d’autre ?

    Donc, là, j’entre dans la phase de dénégation active : Moi ? nan, j’ai aucun problème avec le preumsage, j’arrête quand je veux !

  10. Allons bon, si je ne me laisse pas faire, c’est que je suis belliqueux. Ca ne viendrait à l’esprit de personne de penser que je n’ai tout simplement pas envie de me laisser pourir par la vie par les lunatiques qui sont persuadés que le monde gravite autour d’eux ?

    Mel, c’est charmant de me traiter de gros con, mais d’une tu ne le ferais sûrement pas si j’étais en face de toi (donc bravo pour ton courage), et deux ça n’est pas moi qui insulte les autres, je suis en toute circonstance très courtois. Simplement, si on me marche sur les pieds, je ne vais pas faire un gros sourire et laisser courir. Et vous savez comme moi qu’aucun policier ne se déplace pour des incivilités. Pareil pour les fédérations sportives, ça fait des années que les joueurs noirs se font insulter, aussi bien par les supporters que par les autres joueurs, personne n’a jamais rien fait.

    Tu vois, Mel, tu es tranquille, les gens comme toi peuvent insulter à loisir, et personne ne te mettra en prison. Sauf que moi, les injustices m’énervent, et je ne partage pas votre vision idéaliste où l’autorité judiciaire nous protège de tout et où il faut systématiquement se laisser faire parce que ce n’est pas à nous de nous protéger.

    Bon, je ne vais pas élaborer beaucoup plus parce que j’ai l’impression que ça ne servirait à rien, mais je voudrais quand même terminer sur quelque chose d’un peu bizarre: je n’agresse jamais personne, je refuse simplement de me laisser faire, et c’est moi qui apparait comme le belliqueux… Exactement comme pour Zidane, finalement (sans vouloir le moins du monde me comparer à lui, de toute façon je ne lui vous aucun amour particulier, c’est juste un joueur de foot, hein).

  11. « Mel, c’est charmant de me traiter de gros con, mais d’une tu ne le ferais sûrement pas si j’étais en face de toi (donc bravo pour ton courage) » : Pourquoi ? Tu comptes me frapper aussi ?

    « je n’agresse jamais personne, je refuse simplement de me laisser faire, et c’est moi qui apparait comme le belliqueux » : Il n’y a pas besoin d’utiliser des mots vulgaires pour être aggressif, le commentaire et l’allusion à l’Allemagne étaient vraiment provocants voire choquants. Donc tu as complètement chercher la situation. Et si à chaque incivilité tu montes la chose en épingle tu n’en finis plus. Avec ce genre de comportements, tu te fatigues inutilement et je crois que tu devrais sérieusement t’interroger sur la raison pour laquelle tu te sens aggressé en permanence alors que l’incivilité ne te vise pas forcément. Tu as besoin de te sentir respecté ? valorisé ? Une personne bien dans sa tête a suffisamment de recul pour laisser couler … c’est une preuve d’intelligence. Toi, un mec (ou une fille apparemment) qui te double, tu le cognes. Charmant.

  12. C’est FOR-MI-DABLE de voir, encore une fois, la capacité qu’on les gens de discutailler dans le vide à propos du foot tandis que lorsqu’on parle de véritables problèmes de société (si si, ca arrive!), les coms ne dépassent pas les 3 lignes… Bravo, le vide, ça vous connait…!

  13. => Ha-Ha!
    Je ne veux pas trop me méler à votre débat mais je peux me permettre une réflexion? J’ai peut etre lu un peu vite mais en gros tu prones la violence plutot que la communication? (solution à la mode Nina)
    En gros on te grille à une queue bim coup de tête. On te klaxonne pour x raisons (attention je ne suis pas pour non plus) tu descends et tu castagnes? Heu là je suis assez effaré par le comportement quand même… En plus en gros tu dis que si l’on ne réponds pas on est faible et qu’à cause de tels comportements on aurait fini collabo?! Là tu me sembles utiliser des raccourcis dangereux… mais bon peut être n’ais-je pas bien compris ton raisonnement.

    Revenons au débat: Zidane aurait très bien pu régler ses comptes hors du terrain et non pendant une coupe du Monde regardée par je ne sais combien de spectateurs. Ca s’appelle aussi du respect pour les enfants qui regardaient et les fans qui le soutenaient. En gros on tourne toujours sur la notion de respect… J’ai remarqué que c’était souvent ce terme avancé pour justifier les violences. Récemment en France on a eu le droit à « la police nous manque de respect, c’est pour ça que l’on met le feu aux voitures »… je rêve quand j’entends des trucs comme ça. Je rappelle que le respect ça se mérite, ça s’obtient par l’age, par les actes et le comportement, etc… A commencer déjà par soi. Respecter les autres, leurs avis et leur espace. Bref un peu de tolérance dans ce monde de brut… là je fais vraiment utopiste du dimanche soir :o))

  14. Mister Big > Si tu parles pour moi, je m’exprime aussi sur les sujets de société. Mais je crois que le débat dépasse le foot ici et s’apparente bien à un débat de société sur le respect et la violence.

  15. Ok, mon allusion à l’allemagne était effectivement un peu provocante, mais je persiste, laisser couler une « incivilité » ça n’est pas acceptable.

    Je vais te donner un autre exemple: une fois je prends le RER, il y avait sur la même banquette une petite nana adolescente (disons 18 ans), et un autre mec à l’autre bout. Arrive à la station suivante un mec jeune et un peu éméché. Il s’asseoit à côté de la nana, commence à la coller, à lui poser la main sur la cuisse et il croit qu’il est en train de la brancher alors qu’elle était en train de se décomposer, et n’osait même pas changer de place. Franchement, est-ce que j’aurais dû faire semblant de ne rien voir ? Aller avertir des flics qui n’étaient pas là ? Alors non, je l’ai pas cogné, mais je lui ai dit que c’était bon là, son plan drague marchait pas, et qu’il arrête d’insister. Il s’est mis sur la défensive, mais il a fini par arrêter de tripoter la fille et s’est contenté de rester menaçant. Un moment, j’ai vraiment cru qu’on allait se mettre sur la gueule, et j’ai vraiment eu la trouille (ben oui, je suis pas un pro de la baston non plus). Sauf que je préfère m’en prendre plein la gueule plutôt que de rester sans rien faire. C’est ça être belliqueux ? Ben oui, alors je veux bien.

    Pitié, que personne ne me dise que je me fais mousser ou que j’aime jouer au héros, parce que c’est pas du tout le cas. Simplement, j’ai arrêté de croire que les mots pouvaient tout résoudre, et il faut savoir passer à la vitesse supérieure quand le besoin. En l’occurrence, Zidane a eu raison d’agir quand les mots ne servent plus. Il ne faut pas se laisser faire en permanence, car c’est donner aux materazzis et consort la légitimité de continuer.

  16. Arrêter de caricaturer bêtement mes propos. Bien sur que non je ne vais pas mettre un coup de boule au mec qui me double. Par contre, je suis prêt à aller jusqu’au bout de ma démarche: lorsque les mots ne peuvent plus servir, il ne faut pas baisser gentiment la regard et accepter n’importe quoi sous prétexte que « la violence c’est mal ».

    D’abord, non, la violence ça n’est pas forcément mal, la révolution française était violente, la légitime défense est elle-même violente (et proportionnelle à l’attaque), un peuple qui se bat contre l’opresseur use aussi de violence.

    Attention, pour les malcomprenant qui vont me dire que je prone la violence: NON, je ne prone pas la violence, je pronerai toujours la discussion. Mais quand elle ne suffit plus, il ne faut pas avoir peur de l’affrontement.

  17. Je viens recentrer le débat (j’adore cette expression). Zidane le dit lui même dans son interview, son geste n’est pas pardonnable. Il aurait pas du le faire, plus besoin de débattre pendant des heures pour savoir si c’était bien ou pas, il a commis une erreur et accepte le sanction. Ce qu’il n’accepte pas (ou plus) ce sont les provocations permanentes de certains joueurs, bien meilleurs en provocation qu’en football.
    Ne pas de faire marcher sur les pieds, se faire respecter (sans violence si possible), c’est ce dont parle de Ha-Ha (d’après moi). Je ne voit pas où est le mal.

  18. Ce qui me choque dans l’histoire c’est le côté « Zizou est un modèle il n’avait pas à faire ça »… Euh, on avait rien de mieux en stock niveau sauveur de la nation ?

    Non parce que soyons clairs : Zidane est probablement le meilleur footeux français de l’histoire et il m’a fait aimer le foot du temps où il jouait à Bordeaux, mais depuis quand ça fait de lui un modèle pour la nation ? Quand un Mohamed ou un Toufik ont leur bac avec mention ‘Très Bien’ Jean-Pierre Pernault il fait pas tout un 13 heures dessus, que je sache.

    Relativisons un peu, siouplait : y’a des dizaines de gamins qui comptent tomber les roquettes au proche-orient, pendant ce temps. Zidane il a le droit de péter un plomb comme tout le monde, et la terre ne s’arrêtera pas de tourner pour autant. Mon seul regret, malgré mes origines italiennes, c’est qu’il ait raté le nez…

  19. Une fin de carrière digne d’une tragédie Grecque, Zidane était décidemment un joueur hors du commun! Si Abidal ou Malouda avaient fait le même geste on les aurait lapidé sur la place publque…
    A notre Zizou national on cherche des excuses et on en conclut que Zizou n’est pas un Dieu mais un héros avec ses faiblesses…
    La devise des Bleus cette année était « vivre et mourir ensemble », un peu funeste comparé au « I will survive » de 1998…
    Toutefois, Zizou n’a pas totalement trahi les siens en quittant le terrain plus tôt, il a bien au contraire fait don de lui même, protégean par là même ses petits camarades. Son coup de boule est une véritable manœuvre de diversion. La preuve: depuis, les Français sont dans l’incompréhension totale, sentiment bien moins douloureux comme l’écrivent les cahiers du foot que la sous France, la tristesse ou la lose. N’en déplaise aux déclinologues!

  20. Non, ça ne marche pas comme cela. Chaque équipe a un sponsor (Adidas pour la france) puis chaque joeur a le droit de choisir son sponsor pour les chaussures (tous les moyens sont bons pour récolter des sous ma bonne dame). On voit ainsi clairement sur la photo que Materazzi possède des chaussures Nike.

  21. « Donc si je suis un joueur de l’équipe de France sponsorisée par Adidas, je peux quand même mettre des Nike?? » : Oui, c’est la cas de Vieira je crois.

  22. Non mais Nina arrête, non je suis pas dingue, et tu le fais exprès de ne pas comprendre ? Je ne vais pas claquer quelqu’un qui me double dans la file, je dis juste que je suis prêt à aller me faire casser la gueule par quelqu’un qui me fait chier et qui refuse d’entendre raison. C’est Gandhi qui vous a tous lavé le cerveau ou quoi ?

    j’ai quand même le droit de ne pas me laisser faire quand même !! Ca doit commencer où et s’arrêter où, de ne pas tout accepter ? Le mec me fait chier, je dois pas broncher et tout accepter ? Au nom de quoi ? Faut arrêter quand même, bientôt tu vas me dire que je suis un salaud parce que je n’ai pas envie de me laisser faire et que c’est dégueulasse d’oser faire des remarques à des gens qui t’insultent ?

    Et toujours aucune critique de la personne qui, à la base, fait chier son monde. Quand ta copine Mel me traite de gros con, je suis censé la fermer, et tout accepter sans broncher ? C’est ce que j’ai fait, mais c’est marrant, je t’ai pas vue lui faire la moindre remarque. Au contraire, t’est plutôt allé dans son sens. Alors merci d’éviter de me faire la leçon.

  23. En tout cas j’aurai vu Mel et Nina s’entendre l’espace d’un com’…

    clap clap clap pour le coup de la diversion Makengo! 🙂

    Pour ce qui est des références plus que douteuses à la 2e guerre mondiale, on va oublier hein…mais sinon après lecture « à froid » je dirais que notre ami Ha-Ha est d’un tempérament sanguin mais n’en faisont pas non plus un excité de la gâchette. Ce qu’il dit se discute (je crois aussi qu’on gagne à laisser couler plutôt qu’à riposter) mais n’est pas ridicule ni irréfléchi…Non pas l’idée de cogner (c’est indéfendable en tout circonstance, sinon on n’est plus dans la civilisation mais dans la barbarie) mais celle de se manifester.

    En fait, et je pense que tout le monde ici est d’accord, tout dépend du contexte. Pour une agression verbale sans conséquence, c’est désagréable mais mieux vaut ne pas envenimer la situation (cas Zidane). Son geste est immature, on attend ça dans une cour de récré! Alors que s’il n’avait rien fait c’est l’autre connard qui passait pour un abruti.
    Quand il y a plus en jeu, là, effectivement, on ne doit pas laisser passer n’importe quoi. Ne pas se laisser marcher sur les pieds, oui! Mais la riposte systématique, très peu pour moi…
    Il ne faut pas tout prendre à l’offense mortelle, la vendetta généralisée entraîne mathématiquement la ruine pour tous, relisez vos classiques.

    …mais ZZ aurait quand même dû lui péter la gueule à la sortie! (désolé c’est mon côté XY primitif) 😉

  24. Là par contre tu vas trop loin Ha-Ha!
    Et Gandhi n’a jamais dit qu’il fallait se laisser faire, AU CONTRAIRE. Il a dit qu’on pouvait parvenir à ses fins sans violence, c’est radicalement différent. C’est une position éthique (et morale dans son cas), sûrement pas une doctrine de l’inaction.

  25. « En tout cas j’aurai vu Mel et Nina s’entendre l’espace d’un com' » : N’exagère pas, on ne retient que quand je ne suis pas d’accord alors que je suis ok avec 90% des articles de Nina. Globalement, on n’est pas du même avis sur certaines questions sociales, mais il ne faut pas croire que je m’oppose juste pour faire chier. Il est vrai que quand ça chauffe, j’ai du mal à lacher l’affaire …

  26. Je ne vois pas bien en quoi je vais trop loin. Je parlais bien de la philosophie totalement non-violente de Gandhi. J’ai quand même le droit de ne pas être d’accord, et de considérer que la violence physique est la prolongation acceptable d’une opposition raisonnée, quand cette dernière ne donne plus aucun résultat.
    Il faut bien voir que Gandhi s’attaquait à des problèmes politiques, ce qui n’est pas mon propos. Je parle de petits cas quotidiens où des pénibles se croient tout permis.

    Hé bien non, tout n’est pas permis. Quand un pénible bouscule tout le monde, y compris mon fils de 4 ans, avec sa grosse valise parce qu’il est plus pressé que tout le monde de sortir du train, non je ne laisse pas couler. Je ne vais simplement pas « laisser couler » ni accepter n’importe quel comportement. Ca ne veut évidemment pas dire que je vais tabasser tout ce que je vois. Simplement, je trouve que c’est un devoir civique que de s’opposer et de se manifester dans des cas pareils. Et si la personn en face est prête à en venir aux mains, je ne baisserai pas les yeux pour autant.

    Faut-il interrompre une opposition légitime parce que l’autre en face est prêt à user de violence, et que c’est « plus intelligent de laisser couler » ? Je ne pense pas. Il y a probablement bien des cas où il faut « laisser couler », mais dire qu’il ne faut jamais user de force physique pour se défendre, c’est pour moi une abérration.

  27. Hum Ha-Ha, tu dois donner le bel exemple à ton fils si jamais tu en vas jusqu’aus mains … la classe.

    Moi ça me fait penser à un truc le fait de répondre à la fameuse provocation : c’est ce que répondent les violeurs dans les tribunaux. « Elle m’ a provoquée » … Là c’est pareil, je l’ai cogné parce qu’il m’a provoqué. Et alors, c’est une excuse ? La violence verbale ne vaut que si on la pondère par une valeur quelconque. Et les mots d’un inconnu ne peuvent m’atteindre car je n’y accorde aucun crédit. Je ne vais pas taper si on traite ma mère de pute, ça ne veut rien dire. Ca serait blessant si on l’insultait en la connaissant, mais si c’est juste pour provoquer c’est un mot sans importante.

    (tiens, ils ont remis les films érotiques sur M6 … ça remplace le foot).

  28. Ce que je dis c’est que le cas ou l’autre te saute dessus directement est bien rare, en général le clash n’advient que parce que le ton est monté de part et d’autre. Donc si tu en es arrivé à cogner, tu es responsable de la situation au moins en partie.

    Le connard (parce qu’en effet faut vraiment l’être) qui bouscule ton fils, c’est évident, il faut pas laisser faire. Le héler, lui dire de faire attention en lui foutant bien la honte devant les autres passagers? Pourquoi pas. Le choper par le col et jouer au grizzli? Non. C’est pas plus efficace (ne rêvons pas, il changera pas pour autant) et ça peut dégénérer.
    Expliquer au petit que le monsieur est un méchant et un imbécile (à voix haute…) est à mon avis une meilleure option à long terme. Comme ça lui, adulte, se comportera pas comme cet homme indigne. Et c’est déjà ça…

  29. Tiens, tu arrives à poster sans m’insulter ? Il y a du progrès.

    Ne t’inquiète pas, je n’ai pas l’habitude d’user de violence quotidiennement, et encore moins devant mon fils. Mais à part caricaturer les propos des autres, tu sais argumenter un peu ? Parce que là c’est plutôt pauvre. Je veux bien essayer de croire qu’on peut t’insulter sans que ça te touche, après tout tu as l’air plutôt prompte à user toi-même de violence verbale, mais j’espère que tu auras l’intelligence d’accepter que tout le monde ne réagit pas comme toi, et qu’on peut tout à fait être touché par des mots violents. Voire même être durement touché, comme ça a été le cas pour Zidane.

    Et si tu ne vois pas la différence entre quelqu’un qui se défend et un violeur qui cogne sur la fille qu’il viole, vraiment je ne peux pas faire grand chose pour toi. A part te conseiller de retourner te concentrer sur la photo d’illustration afin de trouver une autre petite remarque amusante pour ton auditoire, c’est encore là où tu es la meilleure.

  30. Grr: la violence verbale n’est ici que l’expression d’un débat animé. Ca me gène aussi, mais bon…
    La violence physique, en revanche, c’est un truc de primitif. L’être humain vaut mieux que ça (en tout cas doit tendre vers mieux que ça), sinon c’est « back to the trees ».

  31. Le post ci-dessus s’adressait bien évidemment à Mel, pas à serpentgarou.

    serpentgarou: j’ai fait une remarque directe à haute et intelligente voix au bonhomme, qui s’enfuyait sans se retourner, devant le regard amorphe de gens qui n’ont pas levé le petit doigt pour intervenir ou aider mon fils. Les gens étaient probablement trop occupés à attendre de pouvoir monter dans le train ou à potasser un ouvrage sur la non-violence.

    Mais évidemment, le non-interventionnisme est tellement mieux considéré que le comportement bruyant du vilain monsieur qui parle fort au gentil monsieur qui s’enfuit avec sa valise…

  32. « Et si tu ne vois pas la différence entre quelqu’un qui se défend et un violeur qui cogne sur la fille qu’il viole » : Les 2 ont la même excuse … Par ailleurs, si tu cognes le premier ce n’est pas de la défense, en l’occurence Zidane est l’agresseur, pas l’agressé, il ne faut pas confondre. Et puis frapper quelqu’un, c’est puni par la loi, non ? Moi les gens qui violent la loi je les foutrais en tole et puis je les ferais frapper par de gros policiers bien baleizes… Oui oui, chacun a le droit de redéfinir la justice comme il le souhaite tant qu’on y est. Vive l’anarchie, tous à vos battes !

  33. Dans le cas que tu décris, tu as bien fait, les autres n’en sont pas sorti grandi. Et sans baston.
    Ne confondons pas non-violence et non-interventionnisme…

  34. Oui, mais quand Rocco met la tête de sa partenaire dans la cuvette des chiottes en l’insultant, personne ne s’en émeut non plus.
    Et ça, ça craint…

  35. Mel: Si pour toi Zidane est l’agresseur, on va juste arrêter là cette discussion, et je te souhaite beaucoup de bonheur dans ton univers totalement manichéen où tout est si bien tranché.

    Finalement, je t’envie presque, le monde doit être tellement simple pour toi…

  36. Bah … Zidane est un émotif, il y en a d’autre … Qui se soucie de pardonner au quidam moyen de toute façon, le monde se fout des petits. On est tous humains, il n’y a pas de doute, ils en sont juste qui luttent plus que d’autre pour le rester ou le redevenir …
    /hesite, souffle (Oh le joli e-mail)
    /biz

  37. En fait oui Zidane a été le premier à agresser PHYSIQUEMENT. Maintenant il est vrai que si Materazzi a insulté sa famille (mère et soeur) alors il a été le premier à agresser VERBALEMENT. Malgré tout ce que l’on retiendra c’est le coup de boule de ZZ. Au lieu d’aller le voir à la fin du match (et lui en mettre un :o)) il a préféré faire ça sur le terrain à 10 minutes de la fin d’une finale (et de sa carrière). Ce qui tend à prouver qu’à être trop sanguin… on le paye toujours.
    En bref je prone la communication, vu que je taf la dedans. Je trouve que l’on ne se parle jamais. Ton exemple du gars pressé qui en sortant du RER bouscule (sans le faire expres?) ton gamin est un bon exemple. Lui faire remarquer de manière non agressive qu’il a bousculé ton enfant me semble normal. Maintenant je ne lui cherche pas d’excuse, je n’y étais pas, mais pour prendre régulièrement les transports en commun avec bcp de bagage j’ai remarqué que les gens avaient une furieuse tendance à ne pas faire d’effort devant les gens ultra chargés. Du coup on a tendance à se retrouver bousculer et donc à bousculer sans le faire expres d’autres personnes. Donc ce n’est jamais tout noir ou tout blanc….
    Pour finir je trouve que d’un petit article du dimanche on est sur un sacré débat pour pas grand chose… enfin j’dis ça… $-)

  38. => « Oui, mais quand Rocco met la tête de sa partenaire dans la cuvette des chiottes en l’insultant, personne ne s’en émeut non plus.
    Et ça, ça craint… »
    Heuuu 1) Ah ouais quand meme!
    2) Y en a que ça excite ce truc?!? :o()

  39. Ma chère Nina, il me semble que tu confonds caricature et ironie.

    Je te propose de relire demain matin tout ça, et tu verras qu’à part ma remarque un peu provocante sur WW2, j’ai toujours argumenté clairement mes propos, et jamais insulté mon interlocuteur (à part une petite pique à Mel, mais il parait que ça ne la touche pas). Contrairement à toi ou Mel, qui m’avez copieusement insulté, en me traitant qui de troll, qui de gros con, voire de dingue. Simplement parce que je pense qu’il ne faut pas tout accepter dans la vie, et que faire front physiquement est une option légitime quand les autres ont échoué.

    Tu as cédé à la facilité intellectuelle en caricaturant mes propos, c’est dommage.

  40. Bah, il y a rien à avoir peur, c’est moi qui risque, pas toi ! Franc jeu, on appelle ça, je préfère, after all. Après, t’oublies, tu pardonnes ou tu réitères. Le pardon, c’est un état d’esprit, c’est pas juste un mot.
    Voila, j’aime bien ton blog, j’aime bien commenter parmi la foule, t’en fais ce que tu veux, j’assume, à toi de voir. En tout cas, on ne va pas se disputer.
    *sobre mais sincère*

  41. Je résume, les deux ont tort, Materazzi pour avoir agressé verbalement et Zidane pour avoir répondu physiquement…
    donc… il faut les punir tous les deux de façon juste.
    Jusque là je pense que vous êtes d’accord…
    Et comme c’est la FIFA qui doit décider de la punition, celle-ci doit être dans le domaine du foot.
    Je propose donc comme punition;
    A Materazzi : 2 ans de suspension parcequ’il aimerait bien continuer à jouer au foot
    et à Zidane : 2 ans d’obligation de continuer à jouer au foot parceque lui il veut arrêter…
    Donc nous dirons que comme ça il pourra jouer la finale de la coupe d’Europe dans 2 ans contre l’Italie et que ça lui évitera de donner un autre coup de boule à Materazzi car lui sera toujours suspendu.
    Non mais… faut pas les laisser sans juste punitions ces tits cons de footeux.
    Comment ça je suis partial… pffff… sont des p’tits cons ceux qui le pensent (j’écris « p’tit » pour ne risquer qu’un p’tit coup de boule de la part de ceux qui ne sont pas ok)

  42. Arf, le Zidane-Gate !
    Ca me fait marrer moi ça !

    Je ne suis ni anti ni pro foot, je le dis tout de suite…

    Oui, c’est vrai que le geste de Zidane est « inadmissible » pour un joeur de haut niveau.

    Mais franchement, on a beau gagner des millions, on n’en reste pas moins humain, avec qualités et défauts !

    Cette affaire aurait eu lieu sur un terrain entre 2 villages, on en parlerait pas.
    Ce qui fait que cette affaire sort du lot, c’est qu’elle a eu lieu à un niveau « mondial »…

    Personnelement, qu’un mec qui Zidane donne un coup de boule à un joueur, ça ne me choque pas tant que ça.
    Même à niveau mondial, le respect se doit d’exister des deux côtés.
    Je ne veux pas dire que tout est à la faute du joueur Italien, mais bon, ils ont chacun des tords !

    Moi, ce qui me choque le plus, c’est que les 11 joueurs Français présents sur le terrain, y’en a que 4 ou 5 qui chantent la Marseillaise !

    Bordel, il suffirait qu’un Zizou chante pour que tous les gamins le fasse aussi ! Ca lui couterait quoi de chanteur ? Hein ?

    Tous les joueurs des autres pays chantent, pourquoi pas les français ? Ils ont honte de notre superbe hymne ? Honte de quoi ?

  43. « Moi, ce qui me choque le plus, c’est que les 11 joueurs Français présents sur le terrain, y’en a que 4 ou 5 qui chantent la Marseillaise !

    Bordel, il suffirait qu’un Zizou chante pour que tous les gamins le fasse aussi ! Ca lui couterait quoi de chanteur ? Hein ?

    Tous les joueurs des autres pays chantent, pourquoi pas les français ? Ils ont honte de notre superbe hymne ? Honte de quoi ? » : Celle la je l’attendais depuis longtemps. J’aime la Marseillaise, j’aime la chanter mais il y a plein d’autres nations ou les joueurs ne chantent pas. Ils sont concentres, chanter n’est pas une obligation. D’ailleurs, j’ai bien regarde lors de la finale, on voyait un plan sur les joueurs qui ne chantaient pas puis juste derriere, ils ont fait un plan sur Chirac, completement muet tout le long de l’hymne. Lui non plus ne chantait pas, pourtant c’est un patriote. Meme au defile du 14 juillet il est difficile de faire decrocher une parole aux ministres sur la Marseillaise, alors pourquoi les joueurs devraient effectuer un devoir auquel meme les representants de la Nation rechigne ?

  44. Oui, c’est vrai, moi aussi j’ai été choqué par le fait que notre « cher » Président ne chante pas la Marseillaise …

    Sinon, oui, c’est vrai, y’a d’autres hymnes où certains joueurs ne chantent pas ..
    Mais bon, la France a quand meme la seul équipe ou il n’y a meme pas 50% de chanteurs ! 😉

    Pour ce qui est des petits cons qui sifflent, c’est vrai que c’est encore plus inadmissible !
    Et le pire, c’est que certains de ces petits cons sont Français ! (ou se revendiquent comme l’étant…)

  45. yop Nina,
    en tant que bonne journaliste je suppose que tu as lu/vu ce que Zidane a dit concernant son geste…
    Sinon je te renvoie la : http://www.zidane.fr/homepage.html :p

    Perso je pense que ca fait partie de lui et q il en est arrivé ou il en est avec ca en lui. Tu peux lui reprocher ce q il a fait, c est clair, dire que ce n est pas a faire, que ce n est pas un exemple.

    Mais sans l excuser/pardonner, je comprends que ca ait pu se passer (et a mon avis, ca ne justifie pas tout le battage mediatique qui en est fait !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *