La schizophrénie de la femme des années 2000

En tant que jeune femme des années 2000, je vis dans un bain médiatique permanent. Même si je ne lis pas tous les journaux, en particulier féminins, sans doute parce que j’ai pas que ça à foutre non plus. Mais ça n’empêche pas que les titres me sautent aux yeux. « Comment atteindre l’orgasme à coup sûr », « coucher n’est pas sale », « la vérité sur mon point G », « pourquoi il ne faut pas coucher le premier soir », « le sexe, c’est surfait », « coucher, c’est sain »… Bon, ben si je deviens pas schizophrène avec tout ça…

 sexe-magazine

Dans le livre d’Anne Steiger, la vie sexuelle des magazines (promis, je vais pas vous saouler 3 mois avec, je suis en train de lire profession stagiaire, je vais vous emmerder avec ça, à la place), la jeune femme met parfaitement en lumière cette espèce de schizophrénie. D’abord, selon les titres, on me parle soit de sexe et de ma misère amoureuse, soit d’histoires de couples. On parle drague, séduction, on dit qu’il faut oser mais pas trop, qu’on peut coucher le premier soir sauf si on veut que ça dure (jamais compris cette théorie). Moi, j’ai du mal à dire dès le premier soir si je veux que ça dure ou pas. Donc voilà, on nous bourre le mou avec l’échangisme, la sodomie, le triolisme, l’amour à la plage, dans la mer, au camping, dans la voiture, à l’hôtel, dans un champ, sur une pelouse, dans une piscine… Et là, on vient m’expliquer que l’abstinence, finalement, c’est top. Si je pouvais m’abstenir de coucher dans tous les lieux sus-nommés et même dans un lit. Il faut pas le faire ! D’abord, si je peux garder ma virginité pour the only one, ce serait mieux.

Bon, j’ai jamais fait ma vie rapport aux magazines mais voilà, on nous dit de coucher avant de nous expliquer qu’être vierge, finalement, c’est mieux. Messieurs dames des magazines, tout d’abord, je tiens à vous informer que la virginité, ça repousse pas. On peut se faire recoudre l’hymen mais j’en vois pas l’intérêt. Et puis je veux bien me réserver pour the only one mais je le reconnais comment. Ah, bon, y a bien quelques magazines qui m’expliquent mais ça marche pas, leur truc. Moi, quand je crois le reconnaître, ben, c’est pas lui. Par contre, je sais très bien reconnaître celui qui ne fera que passer mais s’il me plaît, je vais pas me priver.

Au-delà du diktat des magazines que je ne suis pas, on en revient toujours au même problème : il faut être prude et pute en même temps. Non mais quelle schizophrénie ! Souvent, les hommes veulent la pute pour coucher, la prude pour se marier et se reproduire. Ok sauf que comme dit précédemment, moi, dès le départ, je peux pas savoir si c’est pour une nuit ou pour la vie. Enfin, si c’est un plan cul, si, je le sais, mais si on forme un couple, comment savoir ? Dois-je attendre le moment X avant de sauter le pas ? Si ça dure longtemps, ça
posera pas de problèmes mais si c’est une liaison courte, ça me fera chier de pas en profiter. De la même façon, à partir du moment où je veux faire ma vie avec un mec, ça veut dire que je n’ai plus droit à aucune fantaisie sexuelle ? Parce que je dois être la sainte épouse ? Non mais ça va, oui ? Ok, comme disait Olivier l’autre jour en comm, la sodomie n’aide pas à 
la reproduction mais bon…

 

Alors voilà, les magazines m’expliquent tout et son contraire. Outre ma vie sexuelle, ils me dictent la mode (qui change tous les mois, Seigneur !), ma coupe de cheveux (le problème, c’est que là aussi, on passe d’une brosse à des cheveux très longs en un mois), mon parfum, mes crèmes de soin, mes amis, mon boulot… Bref, toute ma vie est censée être régie par les magazines. Ils m’expliquent tout ce que je dois savoir sur mon propre corps. Que la sodomie est à la mode… Ah mais non, c’est le triolisme maintenant ! Et t’es pas allée en boîte échangiste ? Mais quelle oie blanche, tu devrais avoir honte ! Et puis tes bottes à talons, là… Mais ma pauvre fille, c’est d’un ringard. Ok, tu les as payées 140 euros le mois dernier parce que je t’ai dit de le faire mais la mode, ça évolue…

Des fois, je me demande si les magazines ne se sentent pas un peu ridicules de prôner un truc un mois et pile le contraire l’autre mois mais Anne Steiger analyse très bien l’évolution des titres de mois en mois, c’est proprement hilarant. En gros, c’était du : « tu dragues et tu chopes », mois suivant : « les premiers pas en couple », le mois d’après : « la routine s’installe » puis « comment le quitter » puis « un coup d’un soir, ça fait du bien » avant de revenir sur « comment trouver le bon ».

Seulement voilà, en vrai, ma vie ne suit pas les timing des journaux (comme si j’avais que ça à faire, tiens). Et puis, ça m’agace qu’on m’explique où est mon point G et comment me masturber (je vous ai pas attendus !), qu’il faut que je couche ou pas mais ça dépend si je veux que ça dure ou pas. Aujourd’hui, la femme est bombardée de modèles différents et incohérents, il faut être femme, mère, business woman, épouse, pute, amante, amie, dominatrice, soumise… Au secours, j’ai mal à la tête ! J’exagère ? Ben non. Aujourd’hui, une femme arrive pour postuler à un emploi, si elle approche de la trentaine, ça va faire tilt dans la tête du DRH : 30 ans = un bébé bientôt. Parce qu’une femme doit forcément être mère… Sinon, c’est un non-sens, une hérésie. Toutes les femmes rêvent de bébé, c’est génétique, on vous dit. Parce que ces journaux nous comprennent mieux que nous nous comprenons nous-mêmes. Toutes les filles sont
des salopes qui ont des pulsions. Ok, sauf les frigides mais rassurez-vous les filles, on l’aura toute notre orgasme, un jour. Donc voilà, on consomme du sexe mais au fond, nous sommes toutes des grandes romantiques qui n’attendons que notre Roméo et quand on l’aura, on sera fidèle… ou pas mais quand même si. Parce que c’est le bon, qu’on l’aime, qu’on veut vivre avec et même faire des
bébés. Mais bon, les magazines féminins, ça les emmerde un peu parce qu’à partir du moment où on se reproduit, on les abandonne pour des titres plus… moins… enfin, vous voyez quoi, moins pintades !

Bref, être une femme, c’est pas tous les jours facile, facile. Le plus simple ? Etre soi et se foutre de ce que nous disent ces foutus magazines.

Rendez-vous sur Hellocoton !

37 réflexions au sujet de « La schizophrénie de la femme des années 2000 »

  1. lOeil dit :

    Ouais c’est pas nouveau tout ça…La parade ? Ne pas lire ces torchons. Désolé, mais y’a pas d’autres mots, d’ailleurs tu le dis toi-même, ils ne nous apprennent rien, ne font que jouer sur des titres racoleurs, qu’ils ressortent, comme la mode, tous les 2-3-10 ans…Moi ce qui me fait mal au c…, c’est de donner ne serait-ce qu’un centime d’euros pour acheter de tels magazines écrits par des gratte-papiers (qu’on me parle pas de journalisme ici hein…)

    Sinon, c’est sûr qu’on demande beaucoup aux femmes, être à la fois « pute » et prude, coquine et sage…Si ça peut te rassurer, les hommes sont pas en reste : viril mais doux et sensible, amant divin et petit ami fidèle, etc, etc…

    Cette pression de l’image tente de faire de nous ce que nous ne somme pas. Tu le dis très bien : être soi, c’est « se foutre de ce que nous disent ces foutus magazines ». J’ajoute même, c’est se fooutre de ces magazines et les laisser à leur place, dans les kiosques !

    Quant à la mode, même combat…Le jour où on sera libéré de tout ça, on sera heureux tiens !!! Mort à tous ces diktats.

  2. HélÚne dit :

    Et la chick litt, ne pas oublier la sacro-sainte chick litt, celle qui fait son retour tous les étés, parce que c’est bien connu, une femme, ça ne sait pas lire autre chose sur la plage, une fois qu’elle a fini les magazines… 😉

  3. NonÚne dit :

    La vérité sur la femme pute et prude (la gentile petite fille avec la sucette), c’est que c’est vrai que c’est un fantasme mais lorsqu’on parle de sentiments ça n’a plus aucun importance. De plus, j’espère pas que ma future épouse sera une prude parce que sinon je vais m’ennuyer ferme.

    Comme le dit lOeil : l’homme subit aussi une pression social : « Les femmes aiment les machos », « Hommes au foyer, fantasme féminin ».

  4. taz dit :

    les magazines te font chier à te guider mais en même temps tu continues à les acheter. Comme quoi raconter tout et n’importe quoi ca marche…
    J’aime bien lire les magazines féminins de ma copine parce que y’a des articles bien marrant et surtout les tests à la con. J’adore savoir que je suis une bonne confidentE ou soumisE « ggggrrrrr »

  5. Héhéhéhéhéhé trés trés drole …
    Ben oui qd même ! je trouve dommage que les mag ne suivent pas notre rythme 😉
    Bah moi je m’en tappe je les lis que chez le toubib … tout les six mois … ce qui me permet de choisir en fonction 🙂

  6. Gillian dit :

    oui c vrai,moi je suis total paumé ac ces mags:je me réserve pour the big love(ou du moin qq1 ki me donne un minimum envie) et je tombe sur des mag ou livre(genre la sexualité des paresseuses,jettes y un oeil!) qui me bourrent le crâne de l’orgasme,ki é primordial pour la santé,la dépression,les maladies cardio vasc;et même,que sans ça,on é carrément pas attirante,ça se voit qu’on é pas épanouies! Ils sont quand même gentils: pas besoin d’homme forcément,on DOIT aussi en avoir seule. Résultat:ben je découvre la masturbation,alors que ct pas mon trip,et je sais plus si je dois coucher ac A,qui n’est certainement pas the only one,mais qui me rendrait plus « conforme » et parce q tte façon le sexe,apparement c dissocié de l’amour…….. Enfin bref!dur dur l’an 2000!suis larguée,et tellement dedans en même tps!

  7. Il est vraiment bon cet article. La mode de l’été (elle): le naturel … (1m10 de jambes, un roulé de cul sophistiqué, une maillot de bain exotiques et un chemisier de fantaisies incompréhensible).

    Courage :-).

  8. Chiara dit :

    Je lis quelques mag de temps en temps, en vacances par exemple …
    Je lis mais je ne prend pas à la lettre tout ce qu’ils racontent, sinon je serai … depuis longtemps ^^
    Attention Nina, peut être écriras tu pour un de ces titres un jour 😉 Et même si je n’approuve pas tout ce qu’il y a d’écrit (loin de là) ça me fait sourire, et pour moi, c’est loin d’être honteux que d’écrire pour eux.
    Bisous

  9. Azerty dit :

    C’qui me fait délirer aussi c’est leurs pseudos tests psychos qui t’affirment que ben si, finalement t’es le genre de fille que tu n’es pas du tout, que tu vis de cette manière, que tu aimes comme ça, que tu désires ci.

  10. Quand tu lis les magazines féminins(heu oui ça m’arrive), t’as l’impression que les filles sont plus qu’open, carrément libérées… Alors que bon pour prendre l’exemple de la très tendance sodo, le nombre de femmes qui la pratique reste très faible!
    Bref, si maintenant tu dis que c’est le triolisme qui est dans le coup, je finis par comprendre: Ce sont des mecs qui écrivent dans ces canards et ils projettent leurs fantasmes!

  11. Patryce dit :

    Tout a fait d’accord ! parfois, ça me fait meme plaisir de mesurer à quel point je suis éloigné des préoccupations des couvertures de magasines…féminins, alors masculins n’en parlons meme pas…
    Cela dit, les hommes sont en train de vivre un tiraillement affreux ! etre a la fois « good guy » avec qui elle se marie et « bad guy » avec qui elle baise. Le top c les 2 à la fois, fort et tendre, sûr de lui et flexible, grand orateur et à l’ecoute, riche mais disponible…
    Heureusement que je ne sais pas lire le langage pintade sinon j’aurais de quoi me faire des cheveux.

  12. « La demoiselle parle aussi des mags masculins dans son livre puisqu’elle a bossé à FHM… Là-bas, si ton sexe fait moins de 20 cm, t’es une petite bite!! 😮 « 

    Voilà pourquoi je lis FHM… Et pour la qualité des légendes des photos.

  13. Lets-motiv dit :

    Tes posts sont toujours aussi intéressants et bien écrits, Nina…
    Et tu as même réussi à me faire acheter le bouquin d’Anne Steiger 😉
    Je te contacte pour le SAVB si ça me plait pas …

  14. Lets-motiv dit :

    SAV, ça suffira…

    ps : ya que moi où la fenêtre pour commenter est toute décalée chez les autres aussi? Genre je vois pas la partie gauche, et les cases sont décalées par rapport à l’écriture??

  15. Patryce dit :

    Cool ! j’ai inspiré un nouveau post à Nina !!! =)))
    Sinon est-ce que quelqu’un connait un magasine masculin digne de ce nom, où la femme n’est pas considérée comme une poupée « qui nous gonfle »…?
    Y avais bien le hors série de Psychologie, sur l’homme (le mâle) qui était tres bien, mais à part ça…

  16. Patryce dit :

    Ah ben voila bien encore une idée reçue véhiculée par les magasines féminins ! c’est absolument faux ! vous ne portez pas toutes des strings !
    Bon, sans déconner, c’est justement un magasine masculin qui véhicule une autre idée de la femme que je cherche parce que j’en ai franchement marre de lire que c’est tout ce qu’un homme est en droit d’attendre de vous les femmes.
    Et vous, fatelement, vous pensez que 100% des hommes sont restés à l’age de Cro Magnon.
    L’homme nouveau arrive, il est déja la, mais pas en majorité malheureusement.

  17. Grr dit :

    Je me demande si les journalistes de ces magazines connaissent vraiment leur lectorat. Y’a tellement de décalage entre la jolie mannequin qui prône le sexe à trois et la mère de 40 ans 80 kg qui le lit. Ca me fait rire d’imaginer ça.
    Quant aux mag masculins, je les trouvent beaucoup plus décalé et drôle (à prendre au second degré).
    Dernier truc. Quand j’entends parler mode, j’ai envie de baffer. Je comprend pas.

  18. @nina: en verité je le lisais plus 2-3 ans plus tot. Là, j’ai du le lire une fois dans le train au retour de Londres (et c’est difficile à croire, mais FHM c’est le très haut du pavé de la presse anglaise). Aujourd’hui, c’est leur couv’ française qui ne sont pas suffisament accrocheuse.

  19. Vénus dit :

    ok la sodomie n’aide pas à la reproduction mais elle permet de conserver sa virginité…un bon compromis pour celles qui veulent gouter les beux gosses tout en espérant rencontrer « the only one »

  20. fanficsworld dit :

    c’est pas facile d’être une femme… c’est pas facile d’être une femme… ouais, bah toi, tu as jamais été réveillée par une éjaculation nocturne ! CA, c’est la poisse (sens propre et figuré d’ailleurs lol)

    Et comme le dit Joey dans Friends, vous avez une chance incroyable : si vous voulez voir une paire de sens, vous vous mettez devant un miroir et hop ! c’est fait ! lol

    Thom…

  21. fanficsworld dit :

    Non, mais j’ai perdu ma virginité : j’ai saigné lors d’un de mes premiers rapports sexuels. Personne m’avait prévenu, moi !

    En fait, j’ai mon frein qui a pété lol Résultat, j’ai maintenant un zizi qui se décalotte beaucoup plus que les zizis habituels !

    Thom…
    ps : si une dame veut voir le résultat, on peut s’arranger lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *