Les peoples nos amis

Vendredi, je regardais Tout le monde en parle sur TV5 (oui, moi, le samedi, je regarde rarement la téloche) et Ardisson appelle Dany Boon pour son nouveau film qui n’a pas l’air lourd du tout. Et là, le présentateur fait : « elle va bien votre femme ? On la fait venir sur le plateau ! ». Dans la même émission, il a questionné Laura Smet sur sa relation avec Frédéric
Beigbeder et essayé de savoir qui était le nouveau petit ami de Nolwenn. Bon, vu comme était maquillée Madame Boon, ça devait un peu être prévu qu’elle vienne sur le plateau mais bon.

Les peoples, animal sympathique ou gonflant sur lequel on doit tout savoir. Brad est donc avec Angelina et ils viennent d’avoir une fille dont j’ai oublié le prénom, Katie et Tom ont aussi eu une petite fille, Sienna Miller navigue entre Jude Law et Hayden Christensen (connasse, va !), Nina Bartoldi, à nouveau célibataire, ne bronzera pas seins nus à la plage cet été parce qu’elle bosse. Bref, on sait tout de ces personnes, de leurs habitudes alimentaires à leurs lieux de vacances, de la liste de leurs opérations chirurgicales à la marque de papier hygiénique qu’ils
utilisent. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les peoples. Il suffit d’aller chez votre marchand de journaux, vous aurez le choix entre Voici, Public et Closer. A une époque, y avait France Dimanche, aussi, mais je sais pas si ça existe encore.

Pourquoi on s’intéresse à ces gens-là ? J’avoue que j’ai longtemps piqué le Voici de ma mère et ça m’amusait de le lire, c’était la récréation du week-end mais j’avoue que ça fait un an et quelques que je le lis plus et ça ne me manque pas. Mais pourquoi on lit ça ? Serait-ce pour vivre par procuration ? Bon, perso, je n’ai jamais rêvé de leur vie, ça me paraît si vain et puis finalement, ils n’ont pas une vie si différente de la nôtre : ils se baladent dans la rue, on les prend en photo en sortant du franprix, ils grimpent dans des voitures ou sur des motos, ils vont au parc, au café… Comme nous, quoi. Avant de vivre sur Paris, je me demandais comment ces gens pouvaient vivre, pouvaient sortir de chez eux sans se faire attaquer par une horde de paparazzis. Ben, en fait, dans Paris, on est tellement anonymes, moi, je vois jamais personne sauf Armande Altaï, je l’ai croisée quand même deux fois en neuf mois, dingue ! Après, c’est sûr

qu’ils ont de super baraques, qu’ils font des mariages somptueux, blablabla. Il y a longtemps, j’avais vu une émission où quelqu’un expliquait que les peoples étaient en quelques sortes de nouveaux nobles, ils ne se marient qu’entre eux, ils ne se mélangent pas au peuple… Pas faux. J’imagine que ce qui nous fascine chez les people, c’est qu’ils disposent tout de même d’un certain pouvoir, les médias leur offre de formidables tribunes et ils peuvent parler de tout et de rien. Moi, quand je parle de tout et de rien, je fais pas la couverture de Voici. Peut-être qu’on voudrait inconsciemment (ou pas d’ailleurs) faire partie de leur caste, je ne sais pas.

Les people n’ont pas tellement de vie privée. C’est pas pour autant que je vais les plaindre, je m’explique. En France, on a une loi qui n’existe nulle par ailleurs sur le droit à l’image. En très gros, on n’a pas le droit de prendre des photos de personnes à leur insu. Ca complique énormément le travail de journaliste. Par exemple, si je veux bien faire les choses, si je prends des photos de foules, je devrais faire signer un contrat à toutes les personnes qui sont sur les clichés pour être sûre qu’il n’y a pas de problème. D’ailleurs, vous remarquerez que sur les billets de concert, il est spécifié que vous cédez automatiquement votre droit à l’image. Bref, si je prends des gens en photo dans la rue, même s’ils sont consentants sur le coup, ils peuvent se retourner contre le journal. Et c’est franchement très chiant. Les stars se font donc un blé pas possible grâce à ça. A une époque, la championne toute catégorie, c’était Ophélie Winter Ophélie,
elle vend pas de disque, elle ne joue que dans des films de merde mais qu’est-ce qu’elle ramasse comme blé. En même temps, tout ça est extrêmement hypocrite. Si mademoiselle allait en vacances ailleurs qu’à St Trop ou St Barth, personne n’irait la photographier. Par ailleurs, les paparazzi prennent souvent des photos parce qu’elles ont été contactées par les stars mêmes. Hé oui ! Parfois, ce sont les journaux qui proposent un deal : vous allez à tel endroit avec telle personne, on vous prend en photo et vous pouvez tirer tant d’un procès. Je suppute que, parfois, les
stars sont vraiment prises par surprise et je peux comprendre que ça les énerve mais peut-être que s’ils ne médiatisaient par leur vie autant, aussi… Si vous regardez bien, vous noterez que certains artistes ne sont JAMAIS dans Voici ou autre genre Charles Berling, Goldman, Michael Moore (ok, Michael Moore à la plage, c’est pas Brad Pitt mais bon…), Karine Viard, Isabelle Carré…
Enfin, je vais pas faire la liste, il me manquera toujours des noms. La seule chose que je ne peux vraiment pas approuver, ce sont les photos des stars avec leurs enfants parce que les pauvres gosses n’y sont pour rien. Après, comme je ne peux savoir ce qui tient du coup monté ou de la réelle photo volée, je préfère m’abstenir de commenter. Juste que je ne trouve pas normal que certains gagnent 10 000 euros parce qu’on les a vus dans Voici seins nus sur une plage à St Trop. Y a quand même suffisamment de plages en France pour aller dans un endroit peinard, non ?

 Mais pourquoi tant de fascination, de course au scoop, d’histoires bidons ? Parce qu’au fond, les stars, tout le monde les connaît (sauf mon père qui croit que Paris Hilton, c’est juste un hôtel). Dites qu’Angelina Jolie a accouché, ça passionnera peut-être pas votre auditoire mais au moins, tout le monde sait qui c’est et la majorité des gens savaient qu’elle était enceinte. D’ailleurs, elle était pas censée attendre des jumeaux, celle-là ? Par ailleurs, les stars nous semble être des espèces d’idéaux : amour, gloire et beauté. Pourtant, sommes-nous  différents de ces gens-là ? Moi aussi, je vis des histoires d’amour et des ruptures. Moi aussi, je peux avoir la gloire à mon échelle. Parce que pour moi, la gloire, ce serait obtenir un CDI dans une rédaction et qu’on reconnaisse mon travail. Je n’ai pas choisi d’être actrice ou chanteuse, c’est pas pour autant que ma vie est plus merdique qu’une autre. On a l’impression que les people passent leur temps à s’aimer et se séparer mais parce qu’on ne focalise que sur les histoires qui ne durent pas. Mais on a tous des histoires qui ne durent pas. Quant à la beauté, c’est chacun ses goûts mais les people ne sont pas tous beaux, surtout quand ils commencent à se refaire faire la gueule de tous les côtés. Les bouches siliconées, je trouve ça ignoble. Quand je vois

Emmanuelle Béart dans Manon des Sources et quand je la vois maintenant avec sa bouche « j’ai subi une attaque de frelons », ça me fait frémir. Quand je vois la gueule de Catherine Deneuve aujourd’hui, j’ai pitié pour elle, on dirait la sœur d’Armande Altaï (celle que je passe mon temps à croiser). Mais surtout, tout cela est tellement éphémère. Les petits jeunes de la Star Ac ont fait la couv’ de Voici avec leur faux couple. Qui se souvient encore de leur nom ? Plus personne.

Mais voilà, la célébrité fait rêver. Quand ils ont lancé Closer, j’étais persuadée que ça allait se planter, grossière erreur. Parce que beaucoup de gens aimeraient un jour se retrouver à la place de ses stars, y a qu’à voir la liste d’attente sur toutes les téléréalités, y a qu’à voir tous les mecs qui font le casting de la Nouvelle Star exprès pour se ridiculiser et passer à la télé. Perso, j’apprécie ces magazines en vacances ou pour prendre l’avion (parfait pour se vider la tête et ne pas penser que je suis bien plus haut que les oiseaux) mais je ne les achète pas et ça ne me manque pas. Tant pis si je ne sais pas qui est avec qui. De toute façon, dans un mois, la plupart de ses people seront à jeter aux oubliettes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

36 réflexions sur “Les peoples nos amis

  1. A part ça mon avis sur la question se résume à ceci : m’en cogne. Je me fiche de Ophélaïe, Catherine, Jean-Pascal et Paris Hilton, et je n’éprouve aucune pitié pour les cornes de Jean-Pierre Pernault (je diarais même que ça me fait plaisir vu que ça me scandalise qu’un type pareil présente un JT et en plus soit populaire).

    Mais bon le phénomène est là : même les magazines TV deviennent de plus en plus people. Tu achètes « Télé magazine », tu as l’impression d’acheter « Voici » avec un supplément « Programme TV ».

    Fascination, voyeurisme, envie… Je ne sais pas d’où sort cette mode des peoples, et je dois avouer que la théorie du « Ce sont les nouveaux nobles » est séduisante : ils sont beaux, riches, célèbres. Notre egal les envie…

    PS : Je me suis bien creusé la tête avant de comprendre qui était cette Nina Bartoldi. ^^

  2. Bon, j’écris pas pour répondre à ton post, parce que les people, j’en ai un peu rien à faire.
    Je voulais juste savoir comment ça s’était passé au stade, hier? Ca doit être un peu agaçant de payer sa place 56 euros et de pas voir son équipe jouer… Dommage, ça avait bien commencé. Mais bonne ambiance quand même? A Toulouse, comme t’imagines, c’était la fête, Capitole noir de monde (et rouge de honte sur la fin 😉

  3. Personnellement, je trouve que c’est le reflet de la dérive de notre société de consommation. L’argent-roi. Réussir sa vie aujourd’hui passe par gagner plein de blé, sans forcément travailler d’arrache-pieds pour l’obtenir…L’autre jour, j’entendais dans la rue un gamin dire à son père « j’veux être footballeur pour gagner plein d’argent ! »…Voilà où on en est.
    L’illusion du bonheur par l’argent, des rêves faciles, des paillettes. Alors qu’au final ces gens ne sont souvent pas plus heureux que le simple quidam.

    C’est tout de même un sacré paradoxe des sociétés modernes. Alors que de plus en plus de gens se trouvent mis sur la touche par le système et vivent en dessous du seuil de pauvreté, ces « people » gagnent toujours et encore plus, et font même l’objet d’admiration (adulation ?) de la part de la première catégorie de personnes. Sans doute le besoin de rêver, de se dire qu’un jour peut-être la vie sera plus rose. Mais est-ce vraiment cela une vie plus rose ?

    Il paraît que les journalistes (peut-on appeler ainsi les raclures de la presse people) donnent à voir, lire, entendre, ce que les gens ont envie de voir, lire, entendre…Que si les JT ne sont que des successions de drames, de pub politiques, de désinformation, c’est parce que le cerveau des télespectateurs attend cela…
    Comme le dit Cédric, fascination, voyeurisme, envie semblent guider une part importante de la population. Où l’on ne réfléchit plus. Où on se contente de l’image. La preuve avec deux nouveaux « people », Sarko et Ségo, qui se livrent un duel à mort dans la course à l’image…C’est désespérant de voir que même pour une question si importante que la direction de notre pays, l’image va primer sur les idées. Et quelque part, je pense que les médias ont une très très grande part de responsabilité dans tout ce bordel…Quid de l’éthique journalistique ? Peut-on encore en parler ?
    Que de questions en tout cas.

    Sinon, les « Tou-lou-saings » se sont vraiment fait surclasser par le B.O., dommage, mais j’imagine que la fête a quand même été belle place St Pierre, avec le soleil et tout…

  4. Pour la chirurgie, y’a aussi Evelyne Thomas. Elle était mimi avant, mais là on dirait un chihuahua !! c’est pitoyable de faire ce genre de chose à son visage. Encore, la chirurgie réparatrice, je comprends,mais là, j’ai un peu de mal.

  5. Au debut j’avais envie de commenter…et puis finalement non : je m’en contre fout des pipeul, ou encore je m’en bas le steak (je sais pas ce que ça veut dire mais c’est rigolo comme expression).
    Et puis, j’ai réfléchi (ça m’arrive) et si, j’ai quelque chose à dire :

    Si les pipeul sont les nouveaux nobles, les footballeurs/rugbymen sont-ils les nouveaux gladiateurs ? sommes-nous revenu au temps du « pain et des jeux » ? sont-ce des signes avant-coureurs (les footballeurs surtout) d’une prochaine décadence ? ou alors on est déjà dedans ?
    Cela dit, il n’existe pas d’orgie moderne ou tout le monde mange allongé et se fait vomir exprés pour remanger par dessus, avec des filles à la vertu légère et à la sexualité qui se conjugue forcément au pluriel…
    oups, si : des anomrexiques à la pelle, dans ces mêmes journaux d’ailleurs, Mlle Linux…

    Mince, je vais retourner regarder le foot, ça va m’empecher de lire la presse people.
    Bonne journée quand meme =)

  6. « il n’existe pas d’orgie moderne ou tout le monde mange allongé et se fait vomir exprés pour remanger par dessus »

    Bah et « On ne peut pas plaire à tout le monde » , c’est quoi ?

  7. A lire les commentaires, personne n’en lis. Moi non plus d’ailleurs 🙂
    Mais je me demande quel public achète le magazine. Je pencherais pour un public feminin ayant du temps à perdre au boulot et adorant parler des derniers potins entre copines. Honte à vous 🙂

  8. « Ben, ce n’est pas tant le résultat que me déçoit que le match en lui-même. L’an dernier, j’y étais déjà et le match était vraiment super disputé, somptueux. Là, les Toulousains auraient dû rester au vestiaire pour la 2e mi-temps, ça aurait été plus vite. Biarritz a amplement mérité sa victoire, y a pas à discuter sur ce sujet. »
    –> Oui, c’est pour ça que je disais que c’était agaçant de pas avoir vu Toulouse jouer. Qu’ils perdent c’est une chose, mais qu’ils ne produisent aucun jeu, pfff… Ils ont peut-être cru que le miracle des demi où ils ont quand même gagné allait se reproduire. Ils ont juste oublié que l’adversaire était une vraie machine à avancer et à marquer, cette fois-ci.
    Enfin, ça n’empêche que j’adore voir le Capitole aussi plein et se levant comme un seul homme avec son équipe 🙂

  9. Ce qui serait interessant c’est effectivement de savoir pourquoi ce phenomene prend de l’ampleur. En Angleterre, la plupart des quotidiens (tabloids) sont des « voici », en plus trash bien sur. Je suis entierement d’accord avec toi Nina, les peoples qui sont dans ces journaux le veulent bien. Quand on a un Jude Law qui presente ses excuses a sa bien aimee par voie de presse… Bref. je me pose aussi la question des blogs de type « journaux intimes ». Estce que ce n’est pas une maniere de vouloir etre mediatise, de dire « moi aussi ma vie est interessante »?

  10. C’est un peu le problème avec les personnes célébres, elles tombent dans le domaine publique et en particulier leur vie privée.
    C’est un peu comme quand un politique est malade, comme c’est une personne de la vie publique on pense que toute sa vie privée tombe dans le domaine public. Or ca ne devrait pas etre le cas… Perso savoir que X sort avec Y ca me passe un peu au dessus sauf quand c’est des connaissances. C’est mieux de ragoter sur les gens qu’on connait 😉

  11. CLes peoples sont les produits humains de la perversion du système capitaliste et de la société de consommation. Parce qu’ils ont réussi dans un styème inégalitaire qui prône des valeurs anti-humanistes, on les croit plus fort. Beaucoup de gens sont manipulés par la société de fait les peoples les fascinent. Si les peoples matérialisent autant la société de classes c’est précisément parce que nous le voulons: arrêtons de consommer, arrêtons de regarder des films avec des acteurs ambigüs comme Hilton ou Cruise, arrêtons de nous faire piéger par la société de consommation! Non pas vive la révolution mais vive la démocratie socialiste.

  12. Vu que j’étais aussi au match et que c’est l’apparté du jour : un gros bouuuuh pour la buvette, dont la lenteur m’a fait rater le 1er essai. Bandes de pas gentils !

  13. Alors là je ne suis pas trop d’accord, je pense que non seulement les journaux ne payent pas assez cher lorsqu’on porte plainte contre la diffusion de photos volées, mais qu’en plus ils devraient être interdis de diffusion sur une période, seul moyen d’éviter d’alimenter ce cercle viscieux. Je pense que star ou pas star on a le droit d’aller se faire bronzer seins nus sur la plage de pampelonne ou non. Moi j’aime le faire et si j’étais connue ça me foutrait la rage qu’on exploite mon image et qu’on se rince l’oeil à mon insu. Pourquoi n’aurais-je pas le droit de faire du monokini parce que je suis une vedette ? Pourquoi ne pourrais-je pas aller à St Trop’ ou St Barth’ ?
    Quand Laurence Ferrari, Claire Chazal ou Mélissa Theuriau se font épingler à la une de Voici en petite tenue, je trouve cela injuste car ce sont juste des journalistes qui n’ont pas spécialement demandé à être exposé. La france entière les voit à poil, c’est humiliant … les paparazzis ne sont pas des journalistes !

  14. Bonjour,

    Je crois que le droit a l’image est un sujet un peu plus complexe qu’il n’y parait. Voici le fondement de la norme qui instaure ce droit:
    Art. 9 (L. n° 70-643 du 17 juillet 1970). – Chacun a droit au respect de sa vie privée.

    Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l’intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s’il y a urgence, être ordonnées en référé.

    Il s’agit donc d’abord de distinguer les situation de vie privee et de vie publique. La jurisprudence sur le sujet est tres fournie comme vous pouvez vous en douter. Globalement si quelqu’un se fait prendre en photo sans son consentement dans un lieu « public » (la encore il faudra definir ce qu’est un lieu public relatif au droit a l’image) il ne pourra pas invoquer un quelconque prejudice.

    Ensuite, dans le cadre de la vie privee, il s’agit de distinguer les situations ou il y a effectivement un dommage de celui ou il n’y en a pas. Encore une fois il faut definir ce qu’est un dommage et en matiere civile un dommage doit souvent s’accompagner d’un faute et d’un lien de correlation entre la faute et le dommage.

    Oui je sais, c’est ennuyeux mais je vous avais prevenu … c’est complique.

    Quand a la compensation, il est tout a fait possible pour un juge de suspendre la diffusion de l’image. On se demande alors pourquoi il ne le fait pas systematiquement (a tort ou a raison je ne donne pas mon opinion la-dessus). Tout simplement parce que la victime aura le choix entre une compensation financiere OU l’arret de la diffusion (rarement les deux). Ici c’est le code penal qui regit tout cela (longs articles que je ne vais pas reproduire ici pour votre sante mentale).

    Souvent le plaintes n’arrivent meme pas devant le juge mais sont traitees par avocats interposes. Le journal sait ce qu’il risque et la victime sait ce qu’elle peut recuperer. Un compromis sera fait.

    Donc a votre avis qu’est-ce que la victime va preferer? Les sous bien sur … ce qui finalement altere le but du droit a l’image car si quelqu’un accepte finalement la diffusion de l’image en echange d’une compensation monetaire elle est un peu consentante donc moins victime que partenaire de sa propre violation de son image.

    A cela s’ajoute que le droit a l’image est un de ces droits hybrides qui se situent entre l’interdiction de commercer le corps humain ou son produit (oui vous pouvez meme pas vendre votre propre merde) et le droit commercial a proprement parler. Raison pour laquelle il est tres difficile de trancher sur la question.

    Je suis d’accord qu’il est scandaleux de se faire de l’argent dans ce genre d’evenement mais empecher cela revient aussi a empecher les personnes dont le droit a l’image est vraiment viole, de se defendre.

    J’espere que vous ne vous etes pas endormis merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

  15. Paris Hilton est une excellente femme d’affaires … elle gagne pas mal d’argent par elle-même, elle est beaucoup plus intelligente qu’elle ne le laisse paraitre et c’est sa force. Elle n’a plus besoin de ses parents pour se vautrer dans le luxe.

  16. « quelle idée d’y aller en été, ça ne me tente absolument pas » : Mmmm, t’as tort, St Trop’ l’été c’est mon petit plaisir. Le coin est fabuleux, le village est ravissant … ma destination de prédilection (avec Deauville).

  17. Les stars de « chaud comme la breizh » iront à St Mal’, les embruns sont vivifiants et les remparts magnifiques. Et elles feront du quadrikini sur la plage des remparts, parce que ça pèle quand même un peu.

  18. Nina j’étais en haut du virage sud, juste devant une pleine brouette de gamins qui ont passé plus de temps à balancer des avions en papier sur les rangs de devant qu’à regarder le match. Entre les nains et la buvette, il a fallu passer en mode « zen attitude »…

    Mais bon revenons au sujet du jour : y’avait qui comme people dans les tribunes ? ^^

  19. Bonjour,
    Je suis responsable éditorial dans une maison d’éditions parisienne (et auteur ailleurs).
    J’aurais une petite idée de livre à proposer à Nina.
    cordialement
    LdM – ldm@magic.fr

  20. Moi je croise a chaque voyage en France ou ailleurs un « petit » people!
    J’ai croisé a la pharmacie de nuit Richard Anconina, il etait juste a coté de moi…mias j’etais tres malade et meme s’il m’a regardé je ne lui ai pas parlé, j’ai croisé Vincent Lindon pres de l’arret d’Orly bus a Denfert , et une autre fois à coté e rue de renne devant la boutique Géox…il etait dans une decapo
    Houcine a la douane, Guy Bedos a lille, un acteur dont je viens … Beigbedder sur sa moto à Saint Germain… Steevie (mais ca ne compte pas trop) en prenant le train; et l’actrice qui jouait dans le temps dans la série Maguy(role de la femme de menage)… devant Zara.
    Y a aussi une actrice francaise (tres mince et qui s’est mise dernierement a la chanson sans avoir une superbe vois) a Saint Germain dans sa voiture avec deux enfants
    Y avait aussi un chateur Irakien tres connu que j’ai croisé sur les champs… Ah et le pgroupe Fame quand elle etaient tres cnnues (les 3 mannequins) dans un café qui fait des jus pres de Champs
    L’oncle phill (de will Smith) aux etats unis, un chateur egyptien tres connu en Egypte… je me suis baignée au meme endroit qu’Amel Bent cet été, et on n’etait pas nombreux…
    y avait aussi SINIK (le rappeur) que je ne connaissais pas..il avait meme emprunté mon matelas
    Ah et Patrick Bruel à Tunis

    Donc voila, la prochaine fois promenez vous avec moi, vous verrez des people!

    PS: je ne sais pas si ca compte mais j’ai croisé la femme du preident de l’Afrique du Sud dans une bibliothèque…et j’ai vu le president de la palestine, de la tunisie, de plein d’autre pays (mais de loin) au SMSI

  21. Oui, je crois que c’est elle… Mais pour la vieille je ne me rappelle pas du nom, je sais qu’elle a joué dans un film y a longtemps avec bruel ( ils venaient de revenir d’algérie et elle faisait du couscous)
    j’ai croisé aussi la troupe du roi soleil…mais eux je ne les connaissais pas du tout!

    Je ne crois pas avoir l’oeil mais c’est des coincidences… Amel Bent etait dans la meme residence que moi, et etait au parassol a coté, je ne pouvais pas la rater…
    A djerba j’ai passé aussi une partie de la soirée dans un café avec un trio de rap francais…ils s’etraient presenté en donnant leur prenom…Et je ne les avais reconnu non plus…je demanderai a ma petite soeur le nom du groupe

    Mais faut mettre des lentilles la prochaine fois que tu sors!!!
    Ah , et une fois (ca doit faire 1″ ans en arrière) Fidel castro est passé devant moi a l’expo de seville…mais je ne l’avais pas reconnu du tout!!!! C’est les gens qui applaudissaient qui m’avaient un peu attiré l’attention

    Bref, en attendant de devenir moi même people…

  22. Ou la…je devrais faire plus attention a ce que j’ecris qu’aux gens que je croise dans le rue ..vous avez bien sur deviné que Didel c’est fidele…

    Bref, mais comment tu vas voir l’homme de ta vie si tu continues a ne pas faire attention tout le temps???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *