Sodomie et beurre de normandie

Par Mister Big

Ce n’est pas sans une intention particulière que j’ai juxtaposé ces deux éléments. Le sujet du jour est : et vous, dans un lit, vous jouez avec quoi ? On arrête pas de parler de brouette, mais, sauf manquement de ma part (n’oubliez pas que j’ai manqué 6 mois de blog !) on a jamais abordé le sujet des « accessoires de tout les jours que l’on peut intégrer à sa vie sexuelle »…

Je me souviens d’une époque, jadis, où je mangeais autant à table que dans un lit… C’était le bon temps ! Ben oui, en France, c’est bien connu, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! Et à défaut d’avoir un outillage digne de « maison et jardin » pour égayer sa vie sexuelle, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a sous la main… Et en l’occurrence, le frigo est une source quasi-inépuisable d’inspiration… C’est donc pour vous faire partager quelques souvenirs de bons moments buco-génito-culinaires que je vais fouiller avec vous mon frigo tout au long de cet article.

Tout d’abord, il y a les classiques : si on parle de sexe et nourriture, la plupart penseront au nutella, grand classique devant l’éternel, d’autres dirons « chantilly, fraises » ou encore « fraises, champagne ». Ok, mais ça, c’est comme le missionnaire, la levrette ou le crabe tonkinois : on connaît tous ses classiques, y’a plus rien de bien surprenant la dedans ! Comme les copains, j’ai essayé, c’est sympa, c’est vrai, mais bon… quoique, le nutella, j’adhère moyen, car ça aurait tendance à laisser penser à un plan scato qui aurait dérivé.

Le miel. Ça, c’est terrible ! Mais il y a quand même un grand défaut : faut changer les draps après ! Ca colle comme pas permis, ce qui rend justement intéressant le nettoyage buccal des zones tartinées de sécrétions d’abeilles. Mais attention : NE PRATIQUER QUE SUR DES ZONES IMBERBES !!! Sinon, ça vire à l’épilation au miel, et ça, c’est pas très agréable pour celui qui le subit ! Et choisissez le liquide et en bouteille à bouchon doseur, car les pots de miel semi-figé, c’est pas très glam…

Ensuite… le vin bu au creux des reins… classique aussi, mais très agréable de sentir son amant frémir quand on lèche son bas du dos. Après, on peut varier avec du champagne, de la vodka, du rhum, du cointreau, de la chartreuse (ouais, bon, je sais, j’essaye de me faire sponsorisé par des fournisseurs d’alcool, donc faut y mettre la paquet !) etc… Mais avec du champ, y’a quand même une chose de beaucoup plus sympa à faire : une pipe ! Qui n’a jamais essayé ? C’est pas mal du tout, ça aussi, de sentir les petites bubulles picoter le méat et chatouiller le gland…

Poursuivons… les glaçons !!! On écrémait le frigo, et j’ai failli oublier le bac à glaçon !!! Ca aussi, c’est un classique, le glaçon ! Le faire courir un peu partout sur le corps de son amant… lui faire aussi une pipe avec la bouche remplie de glaçon, et, chose intéressante, lui introduire un ou deux glaçons dans l’anus… Effet garanti ! Et contre-effet immédiat : un glaçon, ça fond ! Une minute après l’introduction, expulsion du dit glaçon sous sa forme liquide !

Bon, il me reste quoi… ça serait trop facile de parler de l’utilisation des courgettes, concombres, aubergines ou autres curcubitacées… Idem pour la banane. Le fromage, c’est tabou. Les bouteilles, c’est extrême. Le ketchup ? Pas trop d’intérêt, surtout si il est épicé. La viande… heu… je préfère pas imaginer ! Le poisson ? Ouch ! Les crevettes, encore, mangées avec des baguettes sur le ventre du compagnon, pourquoi pas… les sushis, d’ailleurs, mangés à même la peau, c’est divin ! Les œufs ? Heu… joker ! Il nous reste… le yaourt ? Intéressantes perspectives… j’ai jamais essayé, mais ç’est à faire !

Ha ! J’allais oublier : le beurre ! Hé oui ! J’en ai pas fait le titre pour rien ! Le beurre, grand ami de la sodomie quand on a pas de gel sous la main ! Sur les conseils d’une amie, j’ai essayé… et franchement, ça vaut le détour ! Une tite noisette de beurre, et hop-là ! Avec l’avantage de ne pas sécher en deux allers-retours comme les gels lubrifiants classiques… un peu de beurre, et c’est parti pour la nuit ! Mais, je vous en prie, s’il n’y a qu’un conseil à retenir de tout ce que je viens de vous dire : du beurre doux, pas du demi-sel !!! L’élu(e) de votre cœur risque de vous larguer illico-presto si vous lui faites ça avec du demi-sel !

Bref… si vous avez d’autres idées, confiez-les moi !

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 réflexions sur “Sodomie et beurre de normandie

  1. ou la les glaçons ça j’accroche pas, mais alors pas du tout! Pour le reste je suis assez d’acc’, bon j’ai jamais essayé le beurre et le vin… euh si il est rouge je trouve ça limite glauque…

    par contre le champ’ ouais là c’est top!

    Perso j’ame beaucop le raisin… c’est marrant de jouer avec, de le faire rouler sur la personne, etc…

  2. framboises et champagne
    mais éviter tout contact entre le gland et le champagne on dérouille sa race.

    pipe au miel: mouais bof ça colle trop
    pipe au nutella: c’est bon mais ça un coté pas tres glamour

  3. Moi, honnêtement, la pipe au miel, ça me fait mal pour vous messieurs, je me dis que doit y avoir du sucre qui se glisse entre le prépuce et le sexe eeeeeeeeeeeurk!! Sans parler du miel qui vient se coller dans les poils. En plus, j’aime pas le miel.

    Sinon, je suis pas super branchée bouffe et sexe mais je me demande pourquoi le raison est à ce point érotique… En tout cas, j’ai des framboises dans mon frigo! :p

  4. nutella tres tres moyen, glacon tres tres bon mais plutot l’été.
    champagne framboise c’est clair que ce sont des classiques.
    en ce moment c’est le temps des cerises donc pensez y aussi en plus le noyau ca peut faire effet piercing sur la langue …

  5. Cchampagne classique mais bien.
    La pipe au miel, y’a un blocage du à certaines émissions de télé qui repassent au zapping…
    Pour le beurre : comme l’a dit un grand penseur « avec du beurre tout est meilleur »

  6. Restent les huitres, le flanc, les flamby (attention chéri(e) je vais te tripoter la languette, ne demoule pas tout, bon apétit messieurs dames), la salade composée, la choucroute garnie, le cassoulet pour nos amis Toulousains, ou encore l’alligot pour nos amis montagnards !

    Tu vois c’est fastoche de trouver des idées ! Quelqu’un vient diner à la maison ;-))

  7. Pour le coup, tu ne m’as pas du tout donne envie, j’ai presque une indigestion … et puis je n’aime pas degueulasser les draps … La pipe au champagne, je n’ai jamais essaye mais pourquoi du Champagne ? A la Badoit ca doit faire le meme effet … Chantilly, c’est pas trop mal, pas trop liquide, sucre, ca part facilement. Quand aux glacons dans le derriere, ca aurait tendance a refroidir mes ardeurs, c’est un coup a attraper un rhume du cul, et apres ca, tu te traines la goutte pendant une semaine. 😉

  8. Ahahahahahah, Mel!! 😉

    Le champagne, c’est pour le glamour! C’est mieux de dire: « je l’ai felationné au champagne » que « je l’ai fellationné à la badoit! » 😉

  9. Sans compter que le glaçon dans le cul après c’est un coup à éternuer et là c’est l’accident ;-0

    Comment ça, on sombre dans le scato ? C’est Mister Big qui a commencé !

  10. Arnaud: « pour les toulousains le cassoulet » et pourquoi pas le foie gras (plus classe tout de meme) et puis la graisse peut avoir les même vertue que le beurre de normandie de mister big.

  11. C’est certes définitivement classe. C’est en Bretagne qu’ils doivent être emmerdés « oh oui chéri(e) tartine moi de kouign aman, oh oui les galettes de sarazin oh ouiiiiii »

    Excusez moi, j’ai la digestion laborieuse cet après midi…

  12. Non non, je vous rassure, en Bretagne en s’en sort très bien!
    On remplace le champagne par du cidre et la cravache par des algues!

  13. eu… dsl je me sens un peu conne de poser cette question mais c quoi le crabe tonkinois????? Merci de m’éclairer et merci pour l’artcicle ça m’a donné pas mal d’idée 😉

    Biz

  14. Tu as oublié un grand classic gastronomique :

    La fougne, à l’étalé comme chez nous. (sitation des bronzés font du ski)

    Sinon d’une manière générale, la nourriture et le sexe ne m’attire pas et je suis apparement pas le seul.

  15. L’huile d’olive, ça glisse sur les corps c’est plutôt rigolo., et surtout franchement agréable.
    Sinon, le plus original : du Fluff, une sorte de nutella blanc, très aérien, goût marshmalow. Surprenant mais pas désagréable !
    Sinon, le fromage n’est plus tabou depuis que Gally et son amoureux l’ont remis à la mode dans le Loveblog. Faut juste avoir un chéri qui aime ça ^__^

  16. Attention il y a une révélation dans ce com:

    Je me sens obliger de laisser un com… Une fois quelqu’un m’a mangé des crevettes dans le nombril, puis de la gelée d’herbe (un dessert asiatique). Je n’arrive même pas à me souvenir de ce qu’il a pu se passer après pour deux raisons:

    1/ ça m’a traumatisé, donc je ne me souviens que de ce moment là!
    2/ je me refuse de repenser à cette personne en tant qu’ex-amant pour la simple et bonne raison que c’était … Mister Big! (Et oui on fait des conneries quand on est jeune!)

    Sur ce, bisous sur le gland à tout le monde, et pour les vagins, ben bisous sur le téton!

  17. Ou comment un chinois à domicile part en couille…

    Partir en couille n’était peut être pas la meilleure citation d’ailleurs…

    Et le goubli boulba alors ? Ca réclame de coucher avec Casimir remarquez, pas très pratique…

  18. J’ai rêver ou il y a un comm qui a disparu? Tu vas me dire, c’est pas une grosse perte!
    A part ça, j’aimerai beaucoup partager avec vous sur les spécialitées « sexculinaires » mais je n’ai jamais testé! Bizarrement, je suis gourmande mais c’est pas un trip qui me fait envie. J’aime bien les corps « nature » hum hum…

  19. On m’a parlé de Jet 27 pour le cunnilingus. Ce breuvage aurait des propriétés rafraîchissantes aux effets étonnants sur cette partie de l’anatomie féminine.
    Perso, je n’ai pas dépassé le stade du Nutella (quel bordel de changer les draps…).

    Mais c’est bien beau tous ces trucs à base de Champomy et de Beaujolais, mais ça doit transformer la piaule en porcherie et faire pleurer la moquette ou le matelas. Une fellation sans fuite de fluide exige du partenaire une attention de tous les instants qui me semble être épuisante et propice aux crampes buccales. Et étaler une immense serviette de bain sous l’aire de jeux érotiques me renvoie à l’image du chef cuistot qui enfile sa blouse avant de passer en cuisine, du chirurgien qui l’imite avant d’entrer dans le bloc opératoire, voire du Breton qui boutonne sa parka jaune avant de partir ramasser les bulots. Pas très glamour.

    Je dois être trop pragmatique…

  20. Surtout que ce mec là est un espèce d’écrivain raté qui intervient partout sur le net pour se faire de la pub. Mais bon, quand on poste deux fois le même texte sans aucun rapport avec le sujet, moi, je dégage, point.

  21. Il a refait une apparition l’autre gland là ? Je pensais qu’il était mort moi (étouffé par sa connerie), depuis le temps qu’il nous fouttait la paix ce pelerin !

  22. Mon Mister Big d’amûûûûr, tu me surprendra toujours, même si j’avais entendu ce texte en avant-première …
    Je n’ai jamais testé sexe et gastronomie, et j’avoue je manque d’imagination à ce niveau, sans doute parce que ça ne me tente pas des masses…
    Biz à tous

  23. Tu parles de l’éspèce de pervers masturbateur qui se « targue d’être un des esprits les plus brillants de son époque » et était venu servir quelques douceurs aux « pédérastes » fornicatuers que nous sommes ?

    Parce que la description colle assez bien: écrivain raté qui fait le tour des blogs pour assurer sa promo ça colle assez bien…

  24. J’allais dire qu’il paraîtrait que l’huile d’olive est extra pour passer par la porte de derrière, mais j’ai été devancé …

    Je dis « parïtrait » parce que nous, pour le moment, on se contente d’un bon lubrifiant, d’une capote lubrifiée elle aussi, et de beaucoup d’excitation 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *