Toujours pas d’’amour

Ici, nous sommes sur un blog de gens hautement cultivés donc je cite du Priscilla, même pas peur. Mais cet article ne concerne pas cette mini-chanteuse qui file tout droit sur les traces d’Alyzée. Puis un petit clin d’oeil à Emma rapport à cette chanson. 

 

Bon, résumons la situation. Il y a trois mois, je décidais de me racheter une virginité, espérant que mon gentil voyant avait raison en disant que sur le plan amoureux « ça allait évoluer sur les trois prochains mois ». Oui, bon, techniquement, il n’a pas eu tort, il y a eu évolution mais ça s’est soldé par un rien. Bon, rassurez-vous, je suis pas en train de pleurer sur ces trois derniers mois que je ne considère pas comme perdus, quelque part, j’y ai gagné. En très résumé : j’ai rencontré quelqu’un que je trouvais trop bien pour moi mais finalement, non, nous étions à égalité.  Donc, au moins, ça a regonflé mon ego même s’il ne s’est rien passé pour des raisons que je ne détaillerai pas ici.

Mais bon voilà, ma nouvelle virginité ne m’a rien apporté, finalement. Dimanche soir, je réfléchissais en faisant mon sudoku (oui, je fais du sudoku pour rêvasser, je suis bizarre) et je me demandais ce que je devais faire. La situation est simple : je n’ai pas de petit ami potentiel et je sais pas vraiment où en trouver. Sur meetic ? Non, déjà donné. Dans les camarades de promo de Gauthier ? Heu ben non plus, le seul à peu près potentiellement baisable, y a une fille qui a fait pipi dessus pour marquer son territoire (métaphore) et elle jette des glaçons sur la première femelle qui s’en approche. Là, c’est pas une métaphore, c’est véridique.

Alors que faire ? Trouver un plan D (comme dérivatif) en attendant ? Dans ma besace à mec, il ne me reste que Laurent dit l’obsédé. Bon, alors, certes, il était très mignon et j’ai un bon souvenir de nos brouettes mais vu comme il m’a saoulée, je ne suis pas sûre que ce soit très bon pour mon ego de me retrouver entre ses pattes. Car le souci majeur, c’est que je sais déjà pas où je pourrais trouver un plan L (comme Love) alors un plan D… Enfin, si, un plan D, je peux en trouver en boîte, par exemple mais bon, en boîte, j’y vois rien donc si c’est pour repartir avec un gars qui ne me plaît pas, autant laisser tomber.

Bon, alors, aucune perspective d’avenir amoureux ? Bah, techniquement, si : avec Zoé, on a prévu une soirée plan M. Elle invite chez elle le petit Ludovic et Bastien plus un couple d’amis et on voit ce que ça donne. Bon, a priori, j’hériterais de Bastien mais rien n’est moins sûr. Enfin, ce n’est pas forcément pour me déplaire : beau petit brun journaliste rugbalistique, y a quand même pire. Mais bon, autant ne pas capitaliser là-dessus, on ne sait jamais… Enfin, quoi qu’il en soit, Zoé m’a promis de s’occuper de moi, vu que M. Zoé fait un retour remarqué. Cool.

Y a un an, j’en étais au même point : « bouhou, mais où trouver un homme ? » Bon, la différence majeure entre l’an dernier et cette année, c’est qu’avant, j’étais limite désespérée (d’où mon inscription meetique). Là, ça fait un an que je suis à Paris, j’ai un réseau d’amis non négligeable et donc des potentialités de rencontres infinies. Par ailleurs, cette petite année m’a montré que j’étais pas le vilain petit boudin que je croyais être et comme je suis en phase de régime, je me sens mieux dans ma tête. Rien ne me stimule plus que
ma petite demi-heure de rameur quotidienne, je transpire, j’écoute la musique, je sens mes muscles qui travaillent et je suis même pas mâchée donc aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.

Mais bon, même si le célibat en lui-même ne me pèse pas, le fait de ne pas avoir de perspective amoureuse est un peu ennuyeux. Oui, je m’ennuie, je n’ai rien pour rêvasser le soir, pas de carotte au bout du bâton pour être encore plus motivée pour ramer et ne pas aller au McDo du coin me substanter. Heureusement pour moi, je fais confiance à la vie, je sais bien qu’elle va me mettre dans les pattes un charmant jeune homme au moment où je m’y attendrai pas. Déjà, la semaine prochaine, je vais commencer un nouveau boulot, y aura peut-être un choupinou rien que pour moi. Bon, certes, il y a le DRH qui est très mignon mais bon, un supérieur hiérarchique, c’est pas l’idée du siècle, il me semble. Mais bon, y a un millier d’individus dans cette foutue entreprise, ça multiplie les contacts.

Après, il y a toujours des moyens de multiplier les rencontres. Je pourrais, comme Anne, me mettre à la danse, c’est très bon pour rencontrer des hommes mais je sais pas si je suis particulièrement douée pour cet exercice. Je suis pas sûre que bousiller les pieds de mon partenaire soit une merveilleuse idée pour le convaincre de venir boire un verre chez moi (ou aller en boire un chez lui, je suis pas sectaire). De plus, nous sommes en avril, ce genre d’activités se termine en juin et j’ai un peu raté les six derniers mois de cours donc je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée.

L’an dernier, alors que je sortais ma litanie : « bouh, personne il m’aime et je sais même pas où trouver un homme ! », Gauthier m’avait suggéré de faire du caritatif : un bel homme généreux, c’est le pied. Oui, certes, sauf que donner de mon temps pour une mauvaise raison (trouver un homme, pas aider mon prochain), je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée. Très honnêtement, ça fait quelques temps qu’un engagement social me titille : quitte à avoir du temps libre, autant que ça serve à quelqu’un qui n’est pas moi. Mais je peux pas faire ça dans une optique de drague, ce n’est pas honnête. Quelque part, ce serait exploiter le malheur d’autrui pour mon propre bonheur donc même si un gars engagé me paraît être un bon parti, je ne rejoindrai jamais une ONG ou association dans cette optique-là. Mais merci de m’aider à remédier à ma solitude, mon moumour.

Le problème en amour, c’est que moins on le cherche, plus on le trouve et vice-versa. Alors que faire ? Attendre patiemment que ça nous tombe dessus ? Attendre et patiemment ne faisant pas particulièrement partie de mon vocabulaire, je me vois mal rester le cul posé sur une chaise et voir ce qu’il se passe. D’un autre côté, mes expériences passées m’ont montré que plus je cherchais, plus je me fourvoyais. Et l’amour avec un petit ou un grand a est toujours arrivé par la petite porte, celle que je n’avais même pas vue. Seulement, pour ne pas la voir, il ne faut pas la fixer. Et pour ne pas la fixer, faut avoir un plan D pour nous divertir. Mais où le trouver mon plan D ? Hop, on en revient au point de départ.

Donc, voilà, ma vie sentimentale ressemble à un rubik cube et je suis aussi nulle en amour qu’en géométrie spatiale. En attendant de réussir ce foutu casse-tête et décider quel chemin emprunter, je rêvasserai à Brad Pitt, ça m’occupera

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “Toujours pas d’’amour

  1. Il est vrai que l’amour est cruel dans le sens que lorsqu’on le cherche, qu’on tente de le provoquer … et bien ….rien, abonné absent ! Généralement ça ne marche pas ou pire ça se révèle être une belle erreur. 🙁
    Et lorsqu’on cesse de chercher, d’y penser obstinément ben là pafff ça nous tombe dessus! Donc le seul conseil que je peux te donner c’est d’être patiente ( si si ça se travaille ce genre de qualité! hiihihi) et de t’occuper au maximum en attendant ou sinon plan B, envisage de partir très loin!!!
    Pour moi ça a marché! Alors qu’il fallait absolument que je reste célibataire (partant 2 mois plus tard vivre à plus de 9 000 km ) voilà que 3 mecs me disent clairement qu’ils veulent être avec moi ? ….et pendant un an ils étaient où????
    Bref il n’y a rien à comprendre! Je suis bien bavarde ce soir! Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de solution miracle… malheureusement! Mais je suis certaine que ton célibat ne va plus durer, après la remise en forme et le CDD plus rien ne peut te résister! ;p

  2. Au moins quand tu es seule tu es peut-être un peu en recherche mais tu vas bien et tu as l’espoir … Parce que lorsque tu trouves ton plan L et qu’il te largue et bien tu te dis que l’amour ne vaut pas la peine d’être vécu.
    Sinon, tu es un peu dure avec les camarades de Gauthier, qu’ont-ils de si repoussant ?

  3. c’est vrai que la situation d’attente passive peu devenir aliènante à la longue.Un plan D est une solution mais comme tu le dis, il est pas si facile que ca à trouver ce plan! Bref, je suis dans la même situation et j’avoue que je sais pas vraiment quoi faire! Je fais preuve d’une patience inimaginable mais franchement, trop de patience tue la patience! Pfffffffffff que faire? Je crois qu’il faut provoquer les choses mais je n’ai pas encore trouvé la bonne manière de le faire!
    Ceci dit, je pense aussi qu’avec ton nouveau boulot, tu vas ouvrir de nouvelles portes qui cachent peut être pleins de petits Brad…

    N.B: il faut que je me fasse un lexique avec les différents plans car je sens que je vais m’y perdre!

  4. ce qui est dingue, c’est le nombre d’articles et de commentaires au sein de la « blogosphère » sur cette question.
    Parce que sur le fond, pour te lire régulièrement, je n’ai pas trop de souci à me faire…ou plus exactement, tu n’as pas trop de souci à te faire. Tu es futée, charmante et tu as plus de neurones que la moyenne. Mais bon, c’est vrai que la solitude est pesante. Courage !

  5. si quelqu’un a la solution (mais pour trouver une copine lol), merci de me faire signe 😉
    en général, je vis le même genre de situations : soit c’est le désert total, soit deux (voire trois) personnes montrent des signes d’intérêt pour ma petite personne en même temps… vous pouvez pas vous mettre d’accord et prendre un numéro dans la file d’attente ? lol

  6. Moi mon record au rubik’s cube est de 1min14 …
    Mais bon, ça fait longtemps que j’ai pas pratiqué, donc j’ai largement perdu la main. Mais je dois rester sous les 3 minutes je pense…

    Tu veux la soluce détaillée étape par étape ? (Faut que je retrouve ça chez moi …)

  7. ca se voit, quand on a decolle les gommettes (oui, j’ai essaye, et alors ? on a le droit d’etre nulle au rubik’s cube… et puis je suis bien meilleure aux echecs, na !)

  8. Ce qui me surprend dans la situation que tu décris, c’est que je croyais qu’elle était l’apanage exclusif d’hommes qui ne ressemblent pas, de près ou de loin, à Brad Pitt (mon frère jumeau), ou de femmes ménopausées qui flippent à la pensée de vieillir seules. Mais bon, je comprends que tu recherches autre chose que le désir d’un homme au physique agréable. Même dans un plan D, car faire l’amour avec une poupée gonflable, c’est plutôt lassant qu’autre chose. Je crois qu’on a surtout envie de « présence », ce qui pour moi se traduit dans des gestes, une profondeur de regard, une qualité d’attention que j’ai rarement rencontrés chez les plus jeunes… (Ce soir j’ai un plan D avec une amie-amante un peu ridée que je n’échangerais pour rien contre une poupée au regard fuyant.)

    Les sites de rencontre me paraissent plutôt faits pour des personnes qui cherchent un compagnonage en mettant en exergue leur situation sociale ou leurs qualités intellectuelles. Une de mes collègues presque le double de ton âge a trouvé le « grand amour » sur un site… Mais, à 26 ans, il me semble bien plus productif de rechercher en premier la qualité de la présence. Peut-être du speed dating?

    Comme je ne suis pas sur la liste de tes prétendants (plan L) je peux t’offrir un boulot bénévole et vraiment désintéressé dans le monde associatif… :-b

    Plaisanterie mise à part, Gauthier me semble avoir raison sur le long terme. Je parlais de « présence » pour un plan D, mais pour un plan L je crois que le charisme est un critère décisif. Il y a une transition à assurer, du charme au charisme, difficile quand on est apprécié(e) pour son charme, ce dont je ne doute pas dans ton cas. Le monde associatif, la politique ou le monde du travail sont les terrains sur lesquels on peut cultiver ce charisme. C’est pour ça que je crois que le fait de retrouver du travail peut t’être bénéfique pour la vie amoureuse, et pas seulement parce que ça crée d’autres occasions de rencontres.

    Je ne sais pas si ça peut servir, ce sont quelques idées venues spontanément à la lecture de ton article et des commentaires…

  9. Ouais d’abord, ‘Toujours pas d’amour » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Et vous Nina arrêtes avec tes dérivatifs! Moi je dérive tout court là!
    Bon, c »est vrai, j’avoue, je joue à nouveau souvent en ligne et ça me fait oublier le reste…
    (PS: j’ai ma cape! 😉 )

  10. Quand on cherche, on prend le risque de ne pas trouvé, de perdre son temps ou même de se tromper.

    Alors que le problème peut – être vu de façon différente, comme tu l’as très bien dis dans l’article : Il suffit de rencontre des gens, d’être sociale et puis dès qu’un sympatique mâle t’intéresse, hop tu lui sautes dessus de manière courtois et polie. Tanpis si tu te fais jetter d’autre opportunité passerons jusqu’a trouvé la bonne personne. Enfin se sont un peu mes illusions…

    Quand à savoir que penser de ta période d’abstinance sexuel … c’est toi que ça regarde … je me vois mal donner un avis là dessus.

  11. Marion :
    Plan A: Amûûûr!!! zebigwane, dur à trouver, aussi connu sous le nom de plan L
    Plan B : dérivé, plan-b-isation, B comme Baise, mais aussi comme Ben pourquoi pas après tout, comme Bisous, comme Blaireau, quand même un peu. Le plus complexe à définir. Mais le plus sympa, car définit plus la personne qui plan b-ise que la personne plan b-isée, et relève d’un retour sur le marché hormonal après une période d’abstinence.
    plan C : comme Cul (voir plan Q)
    plan D : comme Dérivatif, ressemblerait presque au plan B, dont il fait partie. Plus précis, en ce sens qu’il désigne un moyen de pallier une défaillance affective ailleurs.
    plan F : comme Foireux, à éviter, vite vite vite
    Plan G : bon coup de sa mère!
    Plan H : hem, ça c’est une private joke avec des potes, inutile d’en parler ici.
    Plan L : comme Love. Cf. plan A. Problème, tendance sévère à se transformer en plan Lose en cas de peine de coeur ou de démystification post-déception amoureuse. Mais en vrai, définitivement Love.
    Plan M : cf. Article de Nina sur la question. Un des plus sympa. Comme Mmmmm, comme Miam, comme Mate, comme j’M (regarder les filles/les mecs)
    Plan N : comme Ninaaaaa!!!!! désignerait tous les morts de faim qui fantasment sur une personnevirtuelle, essaient de choper son numéro ou son mail des manières les plus détournées qui soient, ou qui envoient des photos de bite sur son mail. (je viens de l’inventer)
    Plan Q : cf. plan C.
    Plan Z : si vraiment l’humanité venait à mourir, et qu’il en reste plus qu’un vivant… ben même là, pas moyen (oui, j’avoue, je viens de l’inventer)

    J’en ai oublié moult, mais bon, l’essentiel est là, me semble-t-il!

  12. ahah j’aime la philosophie amoureuse vue par une femme de lettre

    Yome , plan Y comme Bisounours qui aimerait tellement etre le plan T d’un plan D pour devenir un plan G

  13. Merci beaucoup Lil pour ce listing ôôôôô combien précis et interressant. Maintenant, un petit copier/coller, un coup d’imprimante et je vais afficher cette « bible des plans » au dessus de mon lit pour bien tout retenir…
    Question: est-ce que le plan F peut aussi être un plan Fantasme???
    Je pensais pas que l’amour pouvait être aussi technique! (je savais que c’était compliqué mais alors là, on atteind des summums!)

  14. Ha bah voilà, je merdouille déjà ;p
    Et un plan R « rien en vu » c’est possible? c’est pas le plus optimiste mais il existe quand même!

  15. Moi qui rêvais de faire un livre de développement personnel sur mode parodique, je crois que j’en ai l’idée… En plus, on pourrait en faire un ouvrage collectif, on serait traduites dans 58 langues, on serait adulées, trop hype à New York, Tokyo et à Londres, Cosmo ferait notre pub, on serait des prêtresses des sentiments et de l’analyse distancée, on aurait dees fans dans le monde entier et et et… Putain, ça y est, je rêve ma vie sur fond de Dépêche mode (Just Can’t Get Enough)
    Je vais me prendre une douche froide pour me remettre et me relancer sur mon mémoire pourri. Tchô

  16. J’ajoute : si le plan F est Foireux, c’est pas un fantasme. La foirade tient à ce que le gars en question est un énorme loser. Un mec fan de tunning par exemple, ou encore un gars qui est fan de jean-marie bigard, tout particulièrement le sketch du lâcher de salopes qu’il trouve très bien vu… enfin tellement pas glamour que jamais fantasmatique, même en cauchemard. je reconnais que je viens de décrire un genre de plan F++, mais tout ça, ce sont des cas d’école, la réalité est souvent plus complexe. et comme de toutes façons, la planification est plus une question de sujet pensant que d’homme objectivé… (je crée le jargon de mon futur best-seller, permettez?)
    et donc comme nina le dit si bien, le plan M, c’est celui-là le fantasme. c’est bien connu, un des synonymes de fantasmes est miam. si d’abord!

  17. Et bien, moi, je suis dans un cas légèrement différent… Dauphin n’est pas accessible, puisqu’en couple, et pas super près… et je n’ai pas le physique du séducteur… du coup, j’ai tendance à me transformer en autiste, et à ne pas vraiment sortir, malgré mes autres qualités…

  18. le plan O comme « oulala j’avais pas vu qu’il (elle) était moche a ce point quand je l’ai ramené(e) chez moi en étant bourré(e) » 😉
    bon on fait ce qu’on peut hein lol

  19. Et le plan P comme « Prince ou Princesse charmant(e) »???? Personne n’y crois mais si ca ce trouve, hé ben il existe vraiment et p’têtre bien qu’on va tomber dessus un jour!!! alors je pense qu’il est important de le prévoir dans nos plan (enfin, si c’est bien un plan car je suis pas très forte à ce jeu….)

  20. ah non ça c’est le PC, concept hautement important, et son plan afférent est donc le plan PC (que oui), qui est synonyme peu ou prou du plan A ou même du plan L (quand comme moi on croit à l’existence du PC). Marion, je ne suispas pour l’auto-pub, mais mes potes et moi, on a pas mal développé la question chez moi (PC et plan B), alors, come on, si tu veux!

  21. Merki LilVirgo pour les traductions : ça fait pas longtemps que je me ballade sur ce site et j’avoue que j’étais parfois paumé dans les différents plans (ptdr sur le plan G).

    Quant à toi, Nina, je ne me fais pas de soucis pour toi. Tu nous ponds presque chaque jour des articles décapants qui nous laissent deviner une fille adorable et un peu frappa-dingue, et nous les hommes on aime ça.

    Par contre, pas de plan V comme « Vive le vent » ?

  22. Pffffffff, je vais jamais y arriver! Lil, je suis déjà venu plusieurs fois faire un tour chez toi mais j’ai du louper la thématique « PLAN »….donc, je vais fouiner pour peut être réussir à être dans le coup…(c’est pas encore gagné mais je m’accroche 😉

  23. Ne te plains pas, de mon côtéi ma vie amoureuse a toujours été aussi terne que celle d’une carpe nageant dans un bassin de crocodiles.

    Oui, les addictions du type cape et level 20, j’ai déjà donné mais jusqu’à preuve du contraire, il y a mieux pour faire des rencontres (cela dit je ne suis pas contre connaître le nom de ta guilde, clan nina je présume ?).

    Et dans meetic, il y a ce côté glauque qui m’a toujours un peu déplu…

  24. Alors, thy, je t’explique le truc : je ne fais pas partie d’une guilde (WOW ça me saoule), moi je joue à COH. Et détrompe-toi, j’ai fait une rencontre par le biais du jeu! C’est un ami, mais ça aurait pu être plus si on avait voulu. Il n’en reste que c’est un super pote désormais.
    Pour revenir au jeu, je joue plusieurs persos (3) et je suis dans 2 Super-groupes différents. Voilà!
    BIZ à tous

  25. Salut,
    J’ai dcouvert ce blog tres sympas par celui de la rouquine et je passe quelques fois par semaine pour y lire votre prose.

    Une petite remarque en passant, serait-il possible d’avoir l’auteur du post au debut de l’article et pas a la fin .. car l’ecriture a plusieurs ne permet pas de vous defferencier avant quelques lignes.

  26. Découverte de ce blog par hasard en créant le mien, je reviendrai te lire et échanger certaines idées si tu le souhaites car mes impressions différent concernant Meetic pour peu qu’on se donne la peine de faire le tri.
    Un petit prince parmi tant d’autres

  27. OK Nina, donnes-moi le temps de lire les 92 articles qui te concernent personnellement et je reviens discuter avec toi avant que tu puisses affirmer « mais comment peut-on ne pas être d’accord avec moi ????

  28. Ton échange avec « ptitamour » résume le problème des échanges électroniques. « Ptitamour » n’a pas compris que tu étais ironique (alors que cela me semblait asez clair) et s’ensuit un mantentendu.
    la blogosphère, c’est sympa, passionnant, mais rien ne vaut la réalité qui, elle, traduit parfaitement, les émotions.

    bon courage, malgré cela, même sur le net, je ne doute pas que tu trouves ce que tu recherches.

  29. Ptitamour faisait aussi de l’ironie…aussi qui n’a pas compris l’autre, ce n’est pas bien grave
    Et oui la vie est ainsi faite, les filles sont obligées d’écarter les pattes pour faire pipi !!!!

  30. Copine :-))) ! Moi aussi je suis trop comme ça, fidèle avant les actes. Trop bête comme mec :-))). Enfin … j’aime bien … jouer au jeu de la séduction … quand même … avec d’autres ;-))). Pis quand vient l’heure du rateau, tu peux te rabattre quoi, ce n’est pas si salop au final ! Une vache qui pisse dans un tonneau c’est rigolo mais c’est salop … Prout :-)))))))))))))))))))))))))).

    Bon bah profite bien de ton plan M, tandis que je rêve à ma Angelina :-))))))).

    Ah vi encore un truc … Gros bisou ! :-)))))))))).
    Et pis encore un truc … LE CHEF, C’EST MOI :-))))))))))))).

  31. Ah par contre j’ai relu le début de son post et je réalise que c’est la théorie de la roue de secours qui nous a été servie , là. Carton jaune ! 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *