Youpi, soyons amoureux !

Il y a grosso modo, trois catégories de gens : les en couple, les célibataires et les célibataires amoureux. Evidemment, il y a des sous-catégories mais cet article ne se veut pas une analyse sociologique de l’amour. Vous constaterez qu’on envie toujours un peu les membres des deux autres catégories : les célibataires pour leur liberté, les en couple pour leur sécurité. Mais ceux que l’on préfère, ce sont les célibataires amoureux.
 amour
Imaginons une scène : vous êtes en train de discuter avec un(e) amie de la catégorie 1 ou 3 (donc en couple ou célibataire) et vous avouez entre le fromage et le dessert que vous avez rencontré quelqu’un, « un garçon très mignon qui me plaît beaucoup, il est beau, intelligent, marrant… ». Oui, il n’y a rien de moins objectif qu’une personne amoureuse. Bon, bref, vous vous extasiez sur votre cible que nous appellerons ici Brad (au hasard). Et là, immanquablement, votre interlocuteur ou cutrice s’exclamera : « Ouah, mais c’est génial, comme je t’envie ! ». Bon parfois, c’est hypocrite, surtout si la personne fait partie de la catégorie célibataire sous-catégorie totalement aigrie. Elle dira ça mais pensera : « fais chier, cette connasse va se trouver un mec avant moi alors que je suis carrément plus belle qu’elle. Non mais qu’est-ce qu’on peut lui trouver à c’te grosse vache aux cheveux filasses ? ». Mais dès qu’on est amoureux, tout le monde nous envie. Pourquoi donc ?
 
Me voilà donc amoureuse de Brad. Quand je me réveille le matin, je rêvasse à lui, à nous, à notre premier baiser. Je sens presque ses lèvres effleurer les miennes, sa langue caresser légèrement la mienne, ses mains qui glissent délicatement de mon visage à mes hanches… aaaaaah ! Voilà effectivement de quoi se lever de bonne humeur. Tard (oui, fantasmer, ça prend du temps) mais de bonne humeur. Comme je veux Brad à tout prix, il faut que je sois belle : sport, soins de peau, nourriture saine, juvamine… L’artillerie lourde, quoi. J’ai forcément envie de m’acheter de nouvelles fringues et de nouveaux dessous (au cas où) pour parader devant mon beau et le faire craquer. Bref, à notre prochain rendez-vous, je serai tellement la plus belle que Brad ne voudra pas sortir avec moi, non, il voudra carrément m’épouser.
 
Etre amoureuse, c’est avoir des papillons autour de la tête en permanence. On a l’impression que les fleurs fleurissent sur notre passage, le soleil brille même à travers la pluie. Un signe anodin de sa part et notre cœur s’emballe, on s’envole, on touche plus pied par terre. Il a signé son texto par « bisous »… IL A SIGNE SON TEXTO PAR « BISOUS », vous imaginez ? Oui parce qu’être amoureuse, c’est aussi un peu retomber en adolescence. C’est se réjouir de lui avoir souri en se disant qu’il a compris le message, c’est mettre plein d’étoiles dans ses yeux et du gloss sur ses lèvres pour donner envie à Brad de nous embrasser. C’est imaginer les scénarios les plus débiles, les excuses les plus foireuses pour le revoir : « Je dois te rendre ton CD.
– Mais je ne t’en ai pas prêté.
– Ah et tu veux pas m’en prêter un ? »
 
En fait, être amoureux, c’est, parfois, ne pas arriver à coordonner deux neurones pour paraître intelligente. L’autre soir, je parlais à Anne qui vient d’entrer en catégorie 2 et elle me fait, désespérée : « je sais pas quoi lui dire, notre conversation est limitée… » Oh oui, quelle galère ! Je me souviens d’une conversation avec Bertrand au téléphone après ma rupture avec Guillaume, ma première réaction en raccrochant : « non mais quelle conne ! ». J’avais voulu jouer les séductrices, j’étais passée en mode neuneu, à roucouler comme un pigeon. Etre amoureuse, c’est être cyclothymique. Il signe « bisous » son texto, je plane à 100 000. Il ne répond pas à mon texto au bout de cinq minutes, c’est un connard qui ne cherche qu’à briser mon petit cœur et je déprime.
 
Etre amoureuse, paradoxalement, c’est douter de soi. Brad, il est beau, il est intelligent et drôle. Et moi, est-ce que je lui arrive à la cheville ? Comment un mec pareil pourrait voir une fille comme moi ? S’il avait vraiment envie de moi, il serait devant ma porte avec un immense bouquet de fleurs, non ? Là, je constate que derrière ma porte, y a que le paillasson (et Kenya qui en a profité pour courir jusqu’au troisième et dernier étage de mon immeuble). A-t-il compris que je voulais qu’il soit le père de mes trois enfants ? Soit oui et il n’est pas intéressé, soit non et qu’est-ce que je fais ? Lui envoyer dix textos par jour, c’est trop, mais si je ne donne pas signe de vie, il va m’oublier et une vilaine greluche même pas aussi belle que moi va me le piquer ! Mais est-ce à moi de le relancer ou à lui ? Qui a lancé l’invitation en dernier ? Vaut-il mieux que je l’appelle, que je le textote, que je le maile ou que je me taise ? Mais quelle prise de tête, les enfants ! Mais tant qu’il ne m’a pas embrassé, je doute. De moi, de son intérêt pour moi. M’a-t-il dit que j’étais jolie par politesse (enfin, moi, je lui avais rien demandé), par jeu ou parce qu’il veut que je sois son Angelina ?
 
Etre amoureuse, c’est analyser le moindre soupir de Brad, essayer de voir si on se fait des idées sur ses intentions ou pas. Simple ami ou prétendant ? A-t-il vu les constellations entières que j’ai mises dans mes yeux ? Peut-être que j’en ai trop mis et je lui ai fait peur. Etre amoureuse, c’est faire chier notre entourage en devenant monomaniaque. Exemple de conversation d’un amoureuse :
« Ça va ?
– Non, Brad il m’a pas rappelée !
– Et à part ça ?
– Et pourtant, il m’a dit que j’étais jolie, pourquoi il m’a dit ça si il ne veut pas m’épouser, hein ?
– Moi moyen.
– Tu crois que je dois lui envoyer un texto ?
– Mon chat est mort.
– Non parce que tu comprends, c’est moi qui lui ai proposé de se voir la dernière fois alors c’est un peu à lui de venir, non ?
– Je me suis foulé le petit orteil.
– Mais peut-être qu’il n’ose pas, peut-être que je l’intimide. S’il le faut, Brad, il est fou de moi mais il est comme moi, il sait pas quoi faire.
– Je suis allée faire pipi
– Ah non, vraiment, Brad, il est compliqué comme mec ! »
J’exagère à peine. Des fois, être amoureuse, c’est être chiante, à un point pas possible. A tel point d’ailleurs que vous finissez par vous prendre un mérité : « mais demande-lui, au moins, tu sauras ! ». Oui mais comment lui demander ? En face à face (délicat en cas de râteau), par MSN (minable si le sentiment est réciproque, ça casse un peu la magie de la révélation), par texto (alors, là, quelle que soit la réponse, c’est nul), par téléphone ? Etre amoureuse, c’est virer névrosée.
 
Et pourtant, quand une amie nous annonce qu’elle est passée en catégorie 2, on s’exclame sincèrement : « ouah, c’est génial ! » et on l’envie, en plus. On envie l’attente de ce premier baiser, on envie le jeu de séduction entre Brad et notre amie… Des fois, je me dis qu’on devrait se souvenir comme ça peut être pénible d’être amoureuse sans que ce soit concrétisé, ça calmerait notre joie. Maintenant, je ne me réjouirai pour mes copines que quand elles seront passées en catégorie 1 (ou 3 si elles sortaient avec un connard fini que je n’aimais pas).
Rendez-vous sur Hellocoton !

35 réflexions sur “Youpi, soyons amoureux !

  1. je ne me sens pas mais alors pas du tout concernée par ce que tu dis :))
    mais t’as oubliée qu’on peut faire des mix de catégories.
    bon sur ce je vais faire des abdos fessiers, avant d’envoyer 5 mails et 10 textos 😉

  2. Et après on ose dire que les filles ne pensent pas comme les mecs…
    Etre amoureux c’est une plaie et un plaisir divin. Le coeur est monté sur des montagnes russes qu’un rien transforme en looping.

  3. J’aime beaucoup le ton de cet article. Très drôle, futile, de bonne humeur, bref agréable à lire pour se détendre tranquillement. J’en déduis que le printemps est là !

  4. bonjour tout le monde!!!
    Il est vrai qu’on est tous plus ou moins pénible étant amoureux…
    Mais il me semble que les personnes de la catégorie  » célibataire et personne en vue » peuvent se révéler très pénible aussi…Elles se plaignent souvent… »j’en ai marre d’être seul(e) ». Donc finalement ça s’équilibre, quelque soit notre situation, nous sommes toujours pénible, d’une façon ou d’une autre pour notre entourage ! ;p

  5. Bon ok conclusion plus joyeuse : Soyons amoureux !!! 😉
    Mais oui Nina je suis d’accord, ça dépend des personnes. J’ai une amie qui supporte mal son célibat…alors du coup elle se lamente un peu…Je pense avoir été comme ça aussi à certaines périodes, mais je te rassure pas du genre à pleurnicher toutes les 5 min sur mon célibat, mais plutôt à se dire entre amies « mais c ‘est pas possible même ELLE elle a un copain!!! ». Oui je sais cette réaction est mesquine,puérile, presque ignoble…hihihi, mais ça fait du bien dans ces moments là de cracher son venin! lol

  6. ah oui là je suis bien d’accord, moi c’est pareil, ça rajoute une couche : non seulement je sui spas bien mais en plus j’ai personne pour me consoler…
    ou alors y a aussi ces soirée ou vous êtes entouré de couples qui font plein de projet et tout.

  7. Ouais, c’est vrai que quand on est dans la catégorie 1 depuis longtemps, on envie les gens de la catégorie 3. Parce que nous dans les textos, le bisou, on l’interprète comme un point final.
    Rha la la, on n’est jamais content.

  8. Pas mal cet article, c’est exactement ce qui se vit actuellement chez pas mal de amis, c’est à dire un changement de statut :1-2, 2-3 etc.

    Personnellement je me suis jetté aujourd’hui à l’eau. (Si vous avez suivis certains de mes commentaires, je suis très distant avec les filles qui m’intéresse). J’ai envoyé un SMS à une fille dont je suis tombé sous le charme vendredi passé. C’était du « ça passe ou ça casse ». Et c’est passé !!! Je suis donc à présent une de ses personnes chiante qui rabat les oreilles à son entourage. (la preuve, j’en parle même sur ce blog :p)

    Bisous

    Nonène

  9. Ben tu veux que je te racontes quoi exactement ??? Il est plus facile et plus pratique de casser les oreilles avec ses histoire que de casser les yeux en les écrivants.

    Juste pour te mettre l’eau à la bouche, je dirai juste qu’elle est toute mimi la fille. Petite avec des cheuveux noirs. De plus je sens que si ça marche on sera souvent en conflict car nous ne partageons pas totalement les même opinions. J’ADORE LES CONFLICTS !!!

    Enfin bref je me réjouis de la revoir.

  10. @tatiana Faut pas être envieuse maintenant. Rien n’est encore fait. J’ai juste eu une réponse que j’interprète comme plus ou moins positivement. L’histoire n’est pas toute simple.

    @Nina Conflict ne veulent pas dire qu’il y a engueulade. C’est juste que s’instaure un jeu de : « Casse toi mon chérie » et 30 secondes après « Reviens connard ». Ma dernière relation amoureuse était comme ça, et nous adorions les deux ça. C’est évident qu’il faut que les deux partenaires aiment ce genre de relation. Je ne sais pas encore si la jeune fille qui m’a charmé aimera ça. Si c’est pas le cas tant pis. Je peux aussi avoir une relation normal (enfin j’en sais rien mais je suppose).

  11. je vais me faire jetter des pierres…

    Nina, s’il te plaît, est ce que tu pourrais s’il te plait me dire à peu près où je peux trouver l’article définissant les catégories ?

    Non parce que là je suis chez mes parents et donc je n’ai plus lolo pour me faire des résumés alors du coup je suis obligé de venir tout seul comme un grand (ce qui est un plaisir d’ailleurs, je suis vraiment con d’avoir joué les dilétantes pendant 3 mois. En même temps ça m’en fait plein à lire maintenant, un peu comme on ne finit pas la tablette de chocolat entamée dans le placard parce qu’on est au régime et qu’une fois qu’on a maigri on la bouffe toute d’un coup, c’est très con mais c’est très bon).

    Bref je ne trouve plus rien (là lolo va vous dire « forcement ! Quand je en suis plus là que tu ne trouves plus rien ») et j’en suis tout chamboulé.

    Je parle beaucoup de lolo là non ?

    Merde je suis amoureux de lolo.

    ooooh nooooon.

  12. J’adore cet article !

    Ca fait pas longtemps que j’ai découvert ce site, mais je dois avouer qu’après une journée à me faire compresser dans le RER entre des zolies demoiselles qui se sont renversé le flacon de parfum dans les oreilles et des gros monsieurs à l’haleine de poney (malade, le poney) cet article a définitvement fait de moi un fan.

    Déjà pour la gaieté qui animes ces lignes, et qui redonnent envie d’y croire. Et puis c’est bon de voir que les filles se sentent aussi ados que nous quand elles craquent, c’est rassurant dans un sens. Quelques jours plus tôt un article évoquait toutes les différences entre hommes et femmes, et je trouve que c’est là un point commun magnifique.

    Merci pour ce rayon de soleil, Nina, et pour les petites étoiles que j’ai dans les yeux depuis cinq minutes.

  13. Ah lala, c exactement ça. Ca sent le printemps. =)
    Je vais faire chier le monde mais, j’ai l’impression qu’il y a des categories qui pourraient s’interpénétrer (oh les degueulasses) : les râleurs et les heureux.
    Je m’explique : dans ces 3 categories, y en a toujours qui sont content de leur sort, que « si change, tant mieux, si ça change pas, c pas grave » et puis des « je préférais avant, c mieux les premiers moments, les couples c nul… »
    Perso, je me retrouve completement dans les 3 categories. J’aime bien le béguin parce qu’ondoute justement, et ça nous oblige à etre soi, mais en mieux.
    Grosse bises à tous et vive le printemps

  14. Merci Nina !

    Sinon Matthieu, jamais jamais amoureux en 27 balais !?!? Viens avec moi, on va relire les catégories, c’est pas possible ce truc là. Même pas des petits bisous derriere la cantine au CE2 ? Non parce que dans ton cas tous les points comptent.

    Disons que tu tomberas amoureux plus que nous sur la fin.

  15. Ah ben quand même !

    Mais jamais les maniferstations physiologiques typiques genre « papillons dans le ventre », jambes subitement molles, bafouillements déraisonnables, debilité ou mièvrerie manifeste ?

    Remarque c’est vrai que si ca se trouve tu tombe amoureux sans toutes ces manifestations « nefastes ». Merde alors, t’es plus fort que nous !

  16. Pour moi être amoureux c’est se surprendre à se dire « tiens, zut elle est pas là », « tiens ça ça lui plairai » ou encore préparer un « sale » avec l’oeil pétillant du gamin qui prépare une connerie.

    L’amour c est plus « enfer et dmnation, elle est partie aux toilettes; comment vais-je surmonter ces dix interminables minutes sans elle, oooooh je me meuuuurs » etc etc jusqu’à ce que mort s’en suive.

    A noter que la version pour moins de cinq ans évoque un assez pubidond « ils se marièrent et eurent beacoup d’enfants ».

  17. Première fois que je lis ce blog, et j’ai adoré ton humour et ta description de l’obsession amoureuse… moi, tout pareil!
    Quelque part, ca me rassure 🙂 Parfois je me suis sentie tellement idiote à fixer comme ca!

  18. Tomber amoureux, quel bien grand mot ! Tout ce que tu décris là est plutôt du domaine de l’attirance, et ce genre d’attirance on en a tous les jours (enfin, peut-être moins, quand même lol)…

    Je pourrais te citer pleins de noms pour qui j’ai éprouvé ça, et avec qui j’ai choisi de pas chercher à approfondir. Je parle d’approfondir ce sentiment, pas la relation…

    La nuance est importante – parce que c’est quand on laisse ce sentiment, cette attirance se développer que né l’amour.

    Thom… ainsi soit-il !

  19. Tt à fait d’accord…et franchement effectivement vu l’état quand on « craque »…heu j’ose pas imaginer ce que ça pourrait donner à la hauteur de l’Amour le vrai le grand ^^
    je suis en plein dedans là par exemple, et mes potes craquent aussi mais dans l’autre sens, et moi je fais n’imp…
    mais le paradoxe est bien là: ça me plaît trop cette situation en fait!
    Là je viens de l’avoir sur msn, je me suis interdit d’aller lui parler en premier parce que « c’était pas à moi de le faire » et conclusion il a fini par m’envoyer un « coucou juste en passant je m’en vais »
    Super……………!

  20. Alors là…! c’est tt à fait ça!!!
    c’est ce qui vient de m’arriver ^^
    decidemment…life is hard to manage!!!
    en tous cas ta manière de dire les choses m’épates: les mots justes, de l’humour, et surtout…de grandes vérités!
    je t’ai dis ça y est je suis accro..! (heu au blog on est d’accord^^)

  21. Bon et bien dans ce cas je te fais part de mon remède n°1 contre ce petit ennui commun: aujourd’hui c’est mission shopping avec des copines…A bon entendeur… 😉
    (bon je sais après j’ai plus qu’à épouser mon banquier…ce qui pourrait être pas mal à la chose près que c’est une banquière)
    Allez, la vie est belle..!

  22. Bon tu m’as remotivée j’étais dans la phase boulimie-compensation-chocolat mais c’est décidé je change!
    En passant c’est vrai qu’en général plus on cherche et moins on trouve dans ce domaine… :s
    bon courage pour retrouver ton épilateur parce que même si c’est un peu moins agréable, à long terme c’est beaucoup plus efficace que le « désherbant » (ça vient pas de moi lol)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *