J’ai le melon

Par Gauthier
Comme vous le savez peut-être, ou peut-être pas, je ne suis pas un modèle de modestie, ni d’humilité, et encore moins de compassion. Bref mes amis les plus proches peuvent vous le dire, je suis plutôt puant comme mec quand je m’y mets. Alors forcément comme je suis bien élevé, je fais des efforts pour « bien passer » en société. Je ne peux pas décemment cracher mon fiel ou me mettre en avant 24/24h 7/7j, sinon je serais bien seul.
 
Oui parce que comme tout spécimen d’homo insupportabilus (Mister Big, si tu nous regardes, des fleurs…), je suis aussi hyper sociable, j’ai besoin d’avoir un milliard d’amis, d’être complètement overbooké, bref ça me permet de me sentir encore plus important.
 
Pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ? Parce que j’ai atteint des sommets ces derniers temps. Oui j’ai une chance insolente, tout me réussit, ça en devient indécent. Par où commencer ?
 
Vous le savez sûrement, mais je suis encore étudiant, et je passe beaucoup de temps à sortir, à baiser, bref à m’amuser. Mais j’ai quand même validé mon semestre avec brio (j’ai loupé la mention, mais comme la moitié de la promo s’est fait recaler, ben ça donne de la valeur à mes notes). En plus, pour la petite histoire, quand je me suis retrouvé devant ma feuille d’examen j’ai été super déçu par les sujets. Je suis en bac + 5, le minimum c’est, à mon avis, de vérifier si l’on sait réfléchir, analyser, synthétiser, bref si on a un cerveau suffisamment développé pour devenir des cadres supérieurs. Perso j’attache très peu d’importance et de crédit aux gens qui sont capables d’apprendre par cœur et de le recracher pendant un examens. Ça va, on est plus au lycée. Ben nos profs nous ont simplement demandé de recracher le cours, du par cœur, à la virgule près. Le truc bête et méchant, n’importe quel couillon avec un QI suffisamment élevé pour pouvoir nouer ses lacets tout seul est capable d’apprendre par cœur et de réciter. Donc au lieu de passer 3h dans la salle pour chaque examen, j’y suis resté entre 1h30 et 1h45, juste le temps de remplir deux copies doubles, c’est quand même très scolaire tout ça… Donc le fait que tous ceux qui sont recalés sont resté les 3h à se prendre la tête sur des sujets niveau bac (pour moi) ben ça me regonfle encore plus le melon démesuré qui me sert de boite à cerveau ces temps-ci.
 
Parlons du reste. Je suis dans un master professionnel, il me faut donc un stage pour valider mon année. Je suis quelqu’un de très pragmatique quand il le faut. Donc ma recherche de stage, ça donnait à peu près ça : « bon ça c’est bien, mais tu seras jamais pris ! ça aussi c’est génial, mais tu n’as pas le niveau ! oh là ! alors celui-là il est parfait, mais il y a 700 candidatures, comment peux-tu être pris ? tient, je vais postuler là, c’est nul, je devrais y arriver ! ». Donc j’envoie mes dossiers de candidature, je fais un beau CV, de belles lettres, je mets une belle photo de moi, bref je fais les choses bien. Et puis je me dis « et merde, après tout, ça te coûte qu’un timbre, postule pour le stage parfait où il y a 700 candidats pour un poste, on sait jamais ». Eheheheheh, donc je peux officiellement l’annoncer, j’ai un stage, et lequel à votre avis ? Ben oui mesdames z’et messieurs, j’ai écrasé 700 personnes pour l’avoir : JE SUIS TROP FORT ! Bon par contre j’en ai presque pleuré, et j’ai pas encore tout à fait réaliser, mais bon le fait est que je vais faire un stage de la mort qui tue. J’aimerais bien vous expliquer, mais sous couvert de préserver un semblant de vie privée et d’anonymat, je ne peux pas. Et en plus j’ai pas le droit de parler de ce que je vais faire (les plus perspicaces aurons sûrement une piste avec ce que je viens de dire). Donc on refout une couche au melon, là c’est officiel, je passe plus les portes…
 
À cela s’ajoute ma vie sexuelle, tout le monde a pu lire mon précédent article, mais si… Celui où j’explique que j’ai enculé un futur mannequin américain, qui m’a hurlé du « Djisseus Kraïste » toute la nuit !!!!! Donc oui j’avoue, je me tape des bombes, des mecs à vous faire vous dévisser la tête quand vous les croisez dans la rue. Le genre de mec qu’on voit dans un magazine, et on se dit « mais ça n’existe pas des mecs comme ça, regarde-le, il est trop beau !!! ». Ben si mesdames z’et messieurs, ça existe, et je dois même avouer quelque chose, il est très gentil, et il me fait des compliments par rafales. Moi là c’est officiel, j’en peux plus, c’est plus un melon que j’ai, c’est une mongolfière. Je suis tellement gonflé que je touche plus terre…
 
Donc pour revenir au problème de base, je suis puant. Je dénigre et je critique. Je me sens largement supérieur. En même temps, c’est pas ma faute, les gens sont médiocres, et ils se complaisent dans leur médiocrité. C’est affligeant. Vous aussi je suis sûr que vous savez de quoi je parle. Je suis en plus de tout, mais en fait ça va ensemble, complètement élitiste. Regardez derrière vous, et repensez à vos camarades de collège ou de lycée. Je suis sûr que vous ne voyez plus 95% des gens que vous fréquentiez à l’époque. Là vous en recroisez un/une par hasard dans une soirée. Ça fait super plaisir ce genre de truc, perso suis toujours super content de les recroiser, bref. Donc vous commencez à papoter, et ça donne quelque chose comme ça :
– Alors tu fais quoi de ta vie ?
– Je suis en Science po, je vis à Paris, et je suis gay et toi ?
_ J’ai arrêté en première, je me suis marié avec Marc, on a deux gosses, je suis caissière à Ecomarché, et je fais construire ma maison à côté de celle de mes parents.
– …
Comment peut-on ???? Cet exemple est tiré d’une histoire vraie, et la fille a rajouté « putain je suis bien contente de te revoir, c’est tous des ploucs au village, je les supporte plus, il faut trop que tu viennes boire le café » Et toi t’es quoi ? T’es pas la reine des ploucs peut-être ??? Je rêve… Ma meilleure amie au lycée, enfin mes trois meilleurs amis au lycée sont dans cette situation : bac – 2, marié, presque des enfants, travaillant pour le smic, et super heureux ! Moi je ne comprends pas… Alors je ne choisis pas mes fréquentations selon leurs diplômes, ni leur culture, mais il faut bien avouer que s’ils sont incapables de tenir une conversation je ne vais pas les voir souvent et ils ne deviendront jamais des amis. J’ai essayé de passer outre ça, et ça donne des situations super compliquées, où à la fin on se dispute façon « j’ai 12 ans, t’es plus ma copine, je vais te pourrir ta vie, bouh vilaine ». Perso je trouve ça fatigant à mon âge d’avoir encore ce genre de relations humaines.
 
Donc oui je suis puant, élitiste, et j’ai un melon inimaginable. Et alors ??? Je n’oblige personne à me supporter. Et le plus fort c’est qu’apparemment c’est ce qui me rend si attractif quand on me rencontre. Parce que je suis la personne avec qui tu vas pouvoir t’isoler dans un cocktail pour dire du mal de l’ensemble de la salle. Et ça, c’est pas complètement jouissif ? Pour une plus ample compréhension du phénomène « langue de pute », reportez vous à l’article de Nina. Bref j’assume complètement mes défauts, j’en fais même des qualités. C’est normal, je suis tellement intelligent !!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “J’ai le melon

  1. deuz…?
    mais bon…
    je vais p’têtre faire dans la démago, mais on peut être caissière dans un petit bled pourri avec deux gosses et avoir un point de vue sur la vie qui décoiffe. On peut aussi être un cadre et être un vrai trou duc’…la différence, c’est que y en a un des deux qui est fier d’être con (ah, le melon, ça vous fait du mal).
    ah, gauthier…je vais donc arrêter de lire ce blog, puisque je ne suis pas à ta hauteur…

  2. CE qui est terrible c’est que bien sur tu risques seulement d’attirer tout ces types qui se complaisent et qui aimentr tourner autour de gens qui ont de la réussite.
    Quant au melon tu es quand même encore loin de l’avoir.
    Tu pourras te dire que tu l’as vraiment quand tu diras que des types superbes se font taper par Toi et non l’inverse.

  3. Ah effectivement un post qui ne manque pas de modestie, par contre Gauthier, je ne suis pas d’accord avec toi au niveau d’être heureux ou pas selon sa situation professionnelle, le plus important n’est pas çà ou alors sinon, il y aurait peu de monde qui serait satisfait de leur vie, et gagner le SMIC, excuse-moi mais çà ne veut pas signifier plouc, tu penses que çà se commande d’être plouc, qu’on le choisit??? Enfin je ne peux pas te reprocher d’être cash et félicitations pour ton stage…

  4. C’est juste une impression où vous avez décidé de couler le blog, Nina et toi, Gauthier. Déjà que le nombre de coms est en chute libre depuis 10 jours suite aux articles sur les langues de pute. com et l’art de dire non.*

    Ce blog part en sucette et c’est bien dommage. En plus, avec les conversations privées et les private jokes entre habitués, la plupart des lecteurs se sentent mis à l’écart. Sans compter les commeurs habituels qui ont déserté.

    Snif …

  5. >bac – 2, marié, presque des enfants, travaillant pour le smic, et super heureux ! Moi je ne comprends pas…

    Le bonheur n’est pas lié à la situation sociale de l’indvidu, d’après je sais plus quelle étude que j’ai lu ya pas longtemps.

    En revanche ça fait très « Parisien » ce que t’écris là Gauthier 😉

  6. bob > c’est vrai, sur ce blog, les gens sont tous méchants, cons, prétentieux, libidineux, insultants, prétentieux (merde, déjà dit), arrogants, saligauds, et les gens bien se sont barrés. à moins que tout ça soit aussi un tout petit peu une question de second degré… enfin je dis ça, je dis rien… je suis arrivée quand ça « partait en sucette »…

  7. mon biquet t’es qu’une merde c’est comme ça qu’on t’aime 🙂

    Bob> où as tu vu que les commeurs habituels ont disparu?? qu’importe si le nombre de comm baisse, l’important n’est pas là, tant que les posts sont le reflet des auteurs et qu’ils ne tombent pas dans une tentative de séductions des lecteurs, je vote pour. les vingtenaires sont ce qu’ils sont (merveilleuse cette phrase) tant pis s’ils ne correspondent pas à l’idée que l’internaute s’en fait
    LIl> comme d’hab , merveilleuse!

  8. Pensez-vous que Gauthier soit vraiment un être affreusement arrogant, méchant, et qui a un égo aussi fort que Musclor (mais bien sur)?????
    Je crois que les commeurs réguliers ont quelque peu compris l’esprit des vingtenaires…….

    Certes certains commeurs qui postaient beaucoup tels Stef ou Stephane sont moins présents (ils sont ou???) mais je ne pense pas que le problème viennent des articles…..qui sont toujours aussi diversifiés, instructifs souvent, délirants….etc…..

    Et puis d’abord Gauthier, moi j’adore ta façon de penser et de voir de la vie….oh oui je fais du lèche et si j’étais homo…(non mais ça va pas moi!!!)…..

    Allez va….

  9. enfin laissez donc Bob tranquille.
    c’est tout à fait légitime qu’il puisse être déçu par certains récits des auteurs de ce blog, que l’on peut idéaliser.

    Enfin j’espère que gauthier nous éclairera sur ce qu’il voulait et dévoilera le second degré dans ses propos. Car ça ne ressemble pas au peu que j’ai pu connaitre de lui (en vrai), à moins qu’il cache très bien son jeu.

    Pour le reste félicitations à toi pour le stage.

    toujours est-il que ce ne sera pas ce genre de valeurs décrites ça et là dans cet article que je trasmettrai à mes enfants.

    yome> je pense toutefois que les vingtenaires cherchent à plaire d’une certaine façon, que ce soit au plus grand nombre ou à des cas particuliers.

    nico, avion à réaction (reaction airplane) [je suis un peu réac’ et alors!]

  10. je pense que tu as raison Nico et c’est normal de vouloir plaire, mais je voulais juste leur dire de ne pas tomber dans une certaine consensualité pour satisfaire le grand nombre
    🙂

  11. ouais petite mise au point: je critique ni le blog, ni les articles.
    je pense qu’il y avait beaucoup de second degré la dedans, et d’exagération…

    mais le coup du »heureux avec le smic » ça m’a fait réagir… mon coté socialiste peut être 😉

  12. Enfin un commentaire un poil (mais vraiment un poil) de désobligeant, ouffffff!! Non parce que j’en ai marre d’être la seule à me faire jeter, nan mais!! 😉

    Comme j’ai dit à Gauthier, quand tout va bien, on a raison de se la péter. Non parce que quand on écrit un article ou on se plaint, ça plaît pas et quand on écrit un article ou on se complaît, ça plait pas non plus. Tant pis, on fait que ce que qu’on veut!

    Ensuite, pour les commentateurs qui ont disparus, ils se comptent sur les doigts de la main, un semble faire du boudin parce que je lui ai dit qu’il avait dépassé les bornes… Ben tant pis, je vais pas aller chercher tous les lecteurs qui désertent le navire, c’est le principe du blog.

  13. (va suivre simple reflexion d’une blonde):

    je pense que la majorité des gens aiment si on ne va pas bien..cela les rejouit et les fait sentir superieurs a nous. ils peuvent nous « aider » mais souvent c’est pas par un sentiment d’altruisme…
    par contre si on reussit, si on assure dans tout ce qu’on entreprend…cela les agasse. simple jalousie ou l’impossibilité a se realiser eux memes..?

    mais c’est vrai (comme dit une de mes amis) qu’on n’a pas les memes valeurs…ce qui est bien de soi (je rajouterai)..

  14. Ahhhhhhhh putain, MDR l’épisode de l’ancienne copine, c’est trop ça putain, moi j’ai 30 ans, alors imagine mes anciens potes 30naires, où ils en sont par rapport aux tiens, qqs années de plus, donc leur 2ème gamin au moins ; ça y est, la maison est construite dp qqs années, et là ils en sont à se prendre la tête pour choisir la couleur pour repeindre les volets et la barrière, et changer le portique de blançoire, qui commence à rouiller là en bas, mais si regarde bien, y’a de la rouille là. Et ouais c’est ça rentrer dans la vie, se marier, se reproduire, faire construire une maison « à votre bunker m’sieur Dame », ou acheter un bout de maison « copiée-collée » dans un lotissement, trop fiers de leur 12m2 extérieurs pour y poser un barbec’, tout ça en s’endettant sur 20 ans…. ARGGGGGGG.
    Putain la chance que j’ai d’avoir eu le temps de me poser les bonnes questions, putain, l’oisiveté m’a forcée à prendre le temps de réfléchir, et je suis liiiiiiiibre et amoureuse depuis pfffou longtemps, mais « on n’a rien construit » « comme ils disent », on vit au jour le jour et wala wala wala…. et du coup, on fréquente d’autres tranches d’âges que la nôtre, car les discussions putain, entre les histoires de couches, de biberons, de premiers sourires, de changer la bagnole pour un super break d’occas à 70 000 balles, une super affaire arrête tu comprends rien toi avec ta 2CV où t’as même pas de lecteur-CD, pis faut ouvrir les fenêtres soi-même avec sa main là héé l’ôtre après elle m’donne des l’çons….. etc (sans doute les sujets du futur blog des trentenaires ??), bref on nenpeupu. Restent les célibataires, mais y’en reste plus bcp (si ça peut vous rassurer vous les 20naires !!)…. mais ceux-là se plaignent d’être seuls « encore à leur âge » et pas pouvoir se marier, se reproduire, faire construire une maison……………….

  15. Je comprends très bien les réactions que l’article de Gauthier peuvent susciter. Néanmoins, il a les moyens de ce qu’il avance. Oui, il est authentiquement puant, on est parfois pas d’accord, il peut être très enervant. Mais il maîtrise le second degré à mort (le 1er aussi hein) et peut être réellement fier d’en être là.
    BISOUS

  16. et la, j’ai une petite pensée émue pour les discussions enflammées avec mon père sur la politique ou la métaphysique se prolongeant jusqu’ à 2 h du mat, dans son pavillon de banlieu, que mes parents avait acheté à crédit.
    Une chose : on n’avait pas un break mais un espace d’occase, mon père n’a jamais réussi à allumer le barbeuk et il chantait le chant des partisants en passant l’aspirateur toutes fenêtres ouvertes, histoire de faire chier le voisin FN.
    C’est sur que c’est moins classe que la cabane en amérique du sud, mais on n’avait pas de quoi payer le billet…On a les rêves qu’on peut 😉

  17. c’est rare que je commene de maniere negative, mais là cet article …
    comment tu peux parler de mediocrité ? c’est tres subjectif comme jugement, peut etre que tu te ferais chier si tu avais une vie « mediocre » comme ca mais d’un autre coté ca te pemettrait d’acceder a des choses qui aujourd’hui ne semble pas faire partie de ton quotidien : responsabilité, engagement, construction (dans le sens large pas seulement immobilier)
    tu fais l’eloge de l’intelect (du tien en particulier) mais cette valeur est loin d’etre universelle, la seule valeur qui soit vraiment unierselle, c’est le bonheur, si ces « mediocres » le sont alors ils ont atteint le seul but qui vaille le coup, es-tu sur de valoir mieux ?
    es-tu sur de ne prendre un referentiel d’evaluation de la médiocrité qui soit a ton avantage ?
    si tu definis le type top par : un mec au top c’est un homo qui nique des bombes en reussissant des etudes, en claquant du frics a des conneres c’est sur que tu pars gagnant mais tout le monde ne joue pas le meme jeu que toi. Prend un referentiel plus large, reconsidere ton jugement et … pleure !

    bon d’un autre cote, marié 2 gosses une maison c’est pas mon truc non plus …
    je suis certain que ton article, tout comme mon com, etait un peu du 2nd degré … mais pas que du 2nd degre !

  18. A priori tu es typiquement le genre de mec que je ne fréquente pas….mais après tout, je crois que tu as raison qq part, on prend tous des chemins différents. Notre conception du bonheur et de la vie nous est propre.
    En tout cas, écrire ce genre d’article est courageux et prouve que tu n’as pas tant que ça le melon ( en être conscient n’est pas donné à ceux qui l’ont vraiment)!!!!
    Et pour finir, vive le 2nd degrés!
    Biz, bonne journée 😉

  19. Félicitations pour le stage et tout ça, mais tu as fait une faute d’orthographe… eh oui, on n’écrit pas « j’ai réaliser », c’est comme Omar m’a tuer », c’est une grosse faute d’accord !!! corrige cela et tu pourras te la péter encore plus, jeune homme (oui, j’ai un côté ‘prof de français casse-couilles’ qui ressort fréquemment, et je l’assume).

  20. Les gens les plus diplomes sont souvent les plus malheureux aussi, ils ne font que bosser bosser bosser. Pourquoi ne pas se satisfaire d’une vie simple et harmonieuse, dans une petite maison, avec un petit jardin et un petit mari pour le tondre. Est-on plus heureux parce qu’on roule en jaguard, que l’on passe ses vacances a LA et que l’on est hyper intelligent … a s’en prendre la tete. Je respecte les gens qui se satisfont de peu … ils ont tout compris. Il y a certainement plus de depressifs chez les cadres que chez les caissieres de supermarche, que je respecte beaucoup. Elles n’ont pas un metier facile et elles elevent leurs enfants dans la dignite. Tu corrigeras peut-etre ton jugement quand tu rentreras dans la vie professionnelle et que tu ne possederas plus une seule minute pour vivre.

  21. j’ai lu les réponses… je comprends ton point de vue, mais il etait exprimé plus « brutalement » dans l’article… enfin bref relativisons…

    dis donc, la que t’es un fieffé parigo, tu prends ton pied dans les embouteillages maintenant? ;););)

  22. C’est marrant, j’etais en train de te regarder repondre aux comm au fur et a mesure, et la tu bugges sur le comm de nico.

    Bizarrement ca ne m’etonne pas… 😉

  23. Encore un comm de moi. Je connais les meilleurs amis du collège dont parle Gauthier et je partage son point de vue, même si c’est pas gentil. Disons que je ne comprends pas qu’on puisse ne pas avoir d’ambition à ce point, se contenter du premier job qui passe sans chercher mieux, du moment qu’on peut bouffer, ça nous suffit. Perso, j’ai fait des études pour être journaliste, ça me ferait chier de finir caissière au Leclerc. Je n’ai rien contre les caissières mais quand on a un diplôme pour faire autre chose, ça me dépasse de se niveler par le bas.

    Nina, élitiste et snob, c pas pour rien que Gauthier, c’est mon meilleur ami.

  24. « mon homosexualité n’entre absolument pas en ligne de compte, »
    pourtant c’e n’est pas moi qui ecrit :
    « – Je suis en Science po, je vis à Paris, et je suis gay et toi ?
    _ J’ai arrêté en première, je me suis marié avec Marc, on a deux gosses, je suis caissière à Ecomarché, et je fais construire ma maison à côté de celle de mes parents. »
    c’est toi qui oppose ces deux situaion comme si la tienne etait la reference etalon !
    perso, je ne mes sens pas concerné par ta sexualité, ni ta religion, ni tes ideologies , je ne parle que de ton discours

    quand je dis que le bonheur est une valeur universelle je veux dire que tout le monde y aspire, apres la definition du bonheur varie mais chacun veut l’atteindre et l’acces a ce bonheur peut etre pris comme unite d’evaluation de la mediocrite , ce n’est pas le moyen d’arriver au bonheur qu’il faut juger mais bien le fait d’y acceder ou non , c’est plus ca que je veux dire.

  25. nina : »ça me dépasse de se niveler par le bas. »+ »je ne comprends pas qu’on puisse ne pas avoir d’ambition à ce point »
    moi je comprend pas que vous arriviez pas a saisir que l’ambition de ces gens là peut etre par exemple d’etre d bon parents, ou bien d’avoir une vie paisible loin des fureurs de la ville … peu importe en fait;
    je connais un gars qui joue de la guitare comme les 5 gibsy king reunis il ecoute un morceau de guitare 3-4 fois il peut le rejouer, et bien ce type il est balayeur, parceque son ambition c’est de jouer de la guitare et d’elever ses enfants pas de gloire, pas grandiloquence.
    La mediocrite c’est de refuser d’acceder a ses reves de peur d’echouer.La mediocrité c’est aussi de denigrer les choix des autres pour se prouver qu’on a fait les bons.Mais c’est certainement pas de se contenter de peu si on a besoin de peu !

  26. Re-moi. Si Gauthier dit qu’il est gay, c’est parce que pendant ses années de collège et de lycée, il a caché ce fait. Aujourd’hui, il peut assumer au grand jour ce qu’il est ce qui, dans nos campagnes profondes, n’est pas toujours évident…

  27. je ne pense pas que le bonheur soit au smic devant telefoot, mais si certain son heureux comme ca je dis bravo ! parceque ces gens là ont une chance de reussir a etre heureux et c’est tres bien pour eux !

    cela dit il m’est deja arriver de gagner bien moins que le smic (et meme pas de tele) et je n’etais pas moins heureux pour autant, j’avais juste d’autres preoccupations.

  28. Ouioui, ne me fais pas dire ce que j’ai pas dit. Je ne dis pas que la médiocrité, c’est de faire un métier peu « noble ». J’ai bossé à la Poste en tant que guichetière donc bon, tu vois…
    Le truc c’est que, concernant les meilleurs amis de Gaugau, la fille voulait entrer dans la police, ses parents lui ont imposé un BEP secrétariat, elle a pris un job à Leclerc (en attendant) mais ça doit faire 5 ans qu’elle y est en attendant. Avoir de l’ambition, pour moi, c’est faire le métier que l’on a choisi et se donner les moyens de le faire. Faire ses passions et se donner les moyens de le faire. Là, les deux, ils se contentent du minimum et ne cherchent pas du tout à améliorer leur vie.

    Certes, mon idéal de vie est assez élevé mais je refuse d’y renoncer. En +, là, ce n’est pas Gauthier qui dit que la vie de la fille est minable, c’est elle-même!

  29. Gauthier =))Merci pour tes félicitations!

    Moi=))De rien!

    Gauthier =))Comme j’ai dit je ne comprends pas… Ma mère fait partit de ces gens que je décris. Et je sais qu’elle nest pas heureuse dans sa vie, le bonheur est relatif à chaque personne. Pour moi il est monstrueusement matériel, et il passe par un épanouissement intellectuel et professionel… Peut être que ça vient du fait que je n’aurais sûrement jamais de vie familiale du fait de mon homosexualité et donc je place mes priorités ailleurs…

    Moi=))Oui vu selon ce point de vue, çà peut se concevoir mais je trouve dommage de baser sa vie que sur le matériel, je ne dis pas que ce n’est pas important, ce serait hypocrite. Mais c’est vrai que c’est bien d’avoir plein d’argent, un boulot qui en met plein la vue, mais toi, ton évolution personnelle?? Je pense qu’il faut s’enrichir dans tous les sens du terme, comme tu le dis, au niveau intellectuel aussi, car si c’est pour bosser comme un mouton et rentrer chez soi dans un esprit tourné que vers le boulot, franchement çà ne donne pas envie. Je ne parle pas donc forcément au niveau argent etc… mais aussi au niveau de la santé, on oublie souvent sa santé physique et mentale, après avoir découvert un proche schizophrène, çà relativise pas mal de choses. Enfin c’est une autre histoire…

    Gauthier =))Mes amis « bac – 2 » sont heureux et je ne dis pas qu’ils ont tort, je dis juste que je ne les comprends pas, quant à la fille qui traite les autres de ploucs si tu connaissait sa vie, ils n’ont rien à lui envier…

    Moi=)) Tu ne comprends pas parce qu’ils n’ont pas l’ambition qui apparemment te dévore? :-)) Comme tu l’as dit, chacun sa conception du bonheur, donc de sa vie…
    En tout cas, tu assumes ce que tu dis, et c’est vrai qu’apparemment çà provoque pas mal de réactions…

  30. Mon cher Gauthier, question d’hétéro ou d’homo refoulé, je ne sais point… mais je reviens sur le « – Je suis en Science po, je vis à Paris, et je suis gay et toi ?
    J’ai compris que c’est car c est important dans ta vie, et que c est un status méritant d’etre signalé. Mais pourquoi cela semble t’il tant etre une victoire, au meme titre qu un semestre validé?
    Un cout si élevé que ca?

    Toujours interressant a lire en tous les cas.

  31. « – Je suis en Science po, je vis à Paris, et je suis gay et toi ?

    Je reviens dessus, et tu m’en excuseras.
    Je souhaite savoir, au dela du statut sexuel énoncé pour donner simplement des nouvelles, pourquoi ce « je suis gay » résonne comme une victoire, autant qu un semestre validé?
    Cela t ‘as t il demandé tant que ca?

    Toujours un plaisir de te lire en tout les cas…

  32. Dernier comm promis 🙂

    Oui d’un côté, se dépasser, se surpasser, oui moi aussi c’est pareil… Mais je reviens à dire que chacun sa conception, c’est vrai qu’on a du mal à accepter certaines personnes qui n’ont pas d’ambition… C’est bien d’en avoir, mais encore faut-il que le reste suive, franchement, moi je sais mes limites dans certains points mais ce n’est pas pour çà que je ne suis pas heureuse… Enfin je tourne en rond, quant à ce que tu te brûleras les ailes un jour, je pense que si tu t’assumes comme çà, tu ne le seras pas…
    Pour clore ce comm, je citerais ma meilleure amie : l’alpiniste sage attend que le sommet de la montagne descende…

  33. >Merci de prendre le temps de me comprendre, j’apprécie vraiment…

    Ben tu vois, on s’est pas compris sur le sujet politique, mais sur le melon, ça va mieux! comme quoi tout vient à point à qui… ;;) 😉 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *