Virée au sex shop

Cela fait maintenant une semaine que Gauthier vit sur Paris et, franchement, ça me rend heureuse. Il y aura vraiment une vie parisienne avant et une vie parisienne après son arrivée. Il faut avouer qu’il est arrivé pile au bon moment, pour me remonter le moral après une rupture. Du coup, tous les jours, mon téléphone sonne : « Dis, je sors de cours, je suis en ville dans une heure, tu me rejoins ? ».
 
Gauthier, je l’adore mais il me coûte cher car resto ou verre tous les jours, les sous partent vite… Hier, on se retrouve à notre traditionnel lieu de rendez-vous (hé oui, déjà), on s’installe à la terrasse pour boire un verre, on en profite pour papoter au téléphone avec Lucie. Après un petit tour à la FNAC, nous voilà posés au Bistro Romain en s’explosant le bide à coup de carpaccio. Après le vide intersidéral de notre week-end, nous avons fait fort, nous voilà partis à parler politique internationale, mondialisation… On confronte nos idées sur le Japon, la Chine, les Etats-Unis, l’Europe, l’ONU etc. C’est bon de se sentir intelligent, parfois ! Pendant que je mange mon carpaccio, il me lit un article du Monde, quelle classe.
 
Et si on allait au sex shop ?
Cependant, le naturel revenant au galop, on finit par reparler galipettes, je ne sais même plus comment. Il me dit qu’il aimerait bien aller dans un sex shop à Paris. Oh, ça tombe bien, notre restaurant est situé rue Saint Denis ! Donc après le dîner, virée coquine ! En attendant, il me raconte la fois où Anne et lui sont allés m’acheter Ernest, mon petit gode. A Toulouse, récemment ils ont ouvert un sexy center dans la banlieue industrielle. Les voilà partis en voiture, ils trouvent de suite et ils entrent. Un peu intimidés, ils se dérident au fur et à mesure des gadgets les plus hallucinants et à la fin, ils se promènent sans gêne dans les rayons, mon Ernest à la main. A un moment, la caissière s’avance vers eux et leur donne un sachet noir, opaque : « ce sera plus discret ». Et les deux autres rigolent comme des bossus.
 
Bref, c’est parti pour l’assaut de la Rue Saint-Denis ! Premier sex shop, il est écrit en gros : « grand choix de K7 vidéos ! Palm- Secam- NTSC »… Bon, on a préféré ne pas choisir celui-là, les godes devaient être recouverts de poussière, depuis le temps ! On continue. Le suivant, les annonces nous font rire : « Massage « body to body », jusqu’au plaisir »… Tous les massages sont assurés « jusqu’au plaisir ». Mais le mieux : « tarif préférentiel pour les militaires » ! Bon, on se demande où s’arrête le massage et où commence la prostitution. Déjà, quand Gauthier était venu sur Paris le mois dernier, il s’était cherché un salon de massage pour ses lombaires… Et bien, ce n’est pas du tout ce qu’il a trouvé ! C’est fou tout ces massages « jusqu’au plaisir » disponibles sur Paris !
 
Bon, on continue, on ne croise que des DVD shop puis on tombe devant une petite vitrine pleine d’accessoires, le magasin a l’air particulièrement clean, on voit l’intérieur quand des gens entrent. On se croirait presque au rayon DVD de la FNAC ! Gauthier hésite un peu, je lui dis que je veux y aller et c’est parti !
 
Dans un magasin aux vitres teintées…
C’est un très grand sex shop, il y a un nombre incroyable de DVD, la plupart sont en anglais. Je me demande s’ils sont sous-titrés, ce qui fait rire Gauthier. « Qu’est-ce que tu veux qu’il sous-titrent ? Ah oui, ah oui, ah oui ? » Non mais des fois, y a des dialogues dans les pornos. Bon, à l’étage, il y a un théâtre érotique avec « des couples hétéros et lesbiens en représentation », une pauvre fille qui a l’air de s’ennuyer interpelle les hommes pour leur proposer de faire un tour à ce théâtre. Nous, personne ne nous demande rien, on doit nous prendre pour un couple ou des touristes ou les deux. Bref, il y a aussi des salons vidéos et des salons de massage.
 
On trouve le coin des accessoires et là, forcément, on rigole. Déjà, on arrive, Gauthier fait : « on devrait en acheter un pour Lucie » et là, tous les deux on repère un gode énorme, une statue en fait, hyper réaliste, il y en a un rose et un noir. On se marre mais on se dit qu’on peut pas lui offrir ça.
 
On regarde, on s’extasie, il y a le frère d’Ernest, des godes énormes, des tout petits, des bizarres (y en a un qui ressemble au micro de mon PC). On en trouve un particulièrement joli : « oh, il est beau celui-là ! », il est en silicone avec des fils de couleur dedans. Il y en a un double, c’est pas très joli, un pénis devant se ranger dans le sexe, l’autre exciter le clito j’imagine car vu la configuration, je ne pense pas que ce soit pour une double pénétration. Enfin, il y en a de toutes les tailles, toutes les couleurs et toutes les formes pour votre plus grand plaisir. Certains sont trop sophistiqués, je trouve, ça fait plus Game Boy que gode. Sinon, il y a des trucs amusants comme des vagins où ce qui nous a le plus amusé, une sorte de bouche en matière gélatineuse. Il y avait un endroit où on pouvait toucher donc, forcément, avec Gauthier, on se lance… Beurk, c’était dégoûtant comme contact !
 
Par contre, j’ai été déçue : pas de menotte, pas de boule de geisha et pas de canard en plastique (je voulais en prendre un pour Lucie). Du coup, on va pour partir mais Gauthier s’arrête juste avant la sortie pour voir les tarifs massage. Moi, je me plante en plein milieu de la sortie et, là, je me prends les portes automatiques dans la figure : les gens ne sont pas censés rester en plein milieu, ils se dépêchent de rentrer ou sortir.
 
Bon, on finit par sortir, je reste un peu sur ma faim, tout de même. Je pensais trouver plus d’accessoires funs mais comme m’a fait remarquer mon compagnon d’aventure, c’était plus une DVDthèque qu’un véritable sex shop. En tout cas, une fois, il faudra que je me fasse le théâtre érotique !
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 réflexions sur “Virée au sex shop

  1. Bonsoir !

    Bonne nouvelle, j’ai eut le plaisir de piquer le pc du frangin le temps de venir faire un tour sur ton site…

    J’avoue ne jamais être entré dans un sexe shop, pas eut l’occasion. Le seul jouet de ma petite femme a été acheté par correspondance, donc…

    Par contre, j’ai bien reçu ton mail, et l’adresse est mémorisée… dis, je suis devenu presqu’un intime alors, maintenant ? mdr

    Thom… pars au canada incessemment sous peu !

    Nina : Oui mais tout ça, c’est un secret, interdit de divulguer mes infos perso, hein? 😉 Bah, un sex shop, c’est amusant quand même et  y aller en couple, c’est encore mieux.

  2. Je te lis depuis quelques semaines, et je dois dire que j’adore cette joie de vivire que tu dégages instantanément 🙂
    je désespère de rencontrer des personnes irl qui voit la vie de la même façon !
    j’ai cru comprnedre que tu faisais des études en politique ? mais encore ? quel cursus as-tu suivi ?
    et finalement, le prix de ces massages intégrales ?

    Nina : Merci pour tes compliments mais je ne suis pas un être exceptionnel, des filles comme moi, y en a des tas!

    Pour mes études, j’ai fait une maîtrise science politique très orientée sur les relations internationales, avant, j’avais fait histoire (maîtrise sur le Québec) et après, j’ai intégré l’IEP pour un master pro de journalisme (DESS, quoi). Là, j’ai fini! 🙂

    C’était entre 50 et 80 euros, je crois, ces massages, faudra que je demande à Gauthier, il a pris les affiches en photo! 😀

  3. Ils font des massages Mec-A-Mec ???
    Et encore vous avez pas vu les spécials :
    – Finition Bucalle .
    – Massage Californien Avec Extra .

    Je vous laisse devinez ce que chacun veux dire .

    Nina : Je crois pas qu’ils fassent des massages comme ça… C’était pas spécifié, en tout cas. N’empêche que moi, si je veux me faire masser, je peux me gratter!

  4. premier pas fait: tu es rentrée… à quand le deuxieme, l’achat? et pour les boules , il suffisait de demander au vendeur… a moins que tu n’aies pas osé?

    Nina : Ben, je n’y étais pas allée pour faire des achats, ce fut une visite impulsive… Pour l’achat, j’attendrai d’avoir des besoins particuliers, j’ai hésité à prendre du poppers mais faut avoir une bonne occasion de s’en servir.

  5. ouaip dans le même coin avec ma copine on est allé dans un sex shop qui semble grand de l’exterieur (boulevard Sebastopol,c’est le magasin "officiel" d’un "studio" de films porno dont le nom m’échappe… Private ou Vivid peut-être…) et quand on est rentrés on a été super déçus, on se serait cru dans un rayon X de video club. Par contre pour les accessoires il y en a un qui nous a marqué, c’était un double gode (genre ce que tu as décrit) mais le petit était en fait un singe!!!! ça n’a pas donné envie à ma chérie (tout comme les vagins et autres bouches suceuses ne m’ont pas attiré du tout!!!), mais c’est vrai qu’on a plutôt ri. Et le fait d’y aller en couple en lève toute "pression" genre "mais qu’est ce que les gens vont penser de moi en me voyant sortir de là?", en fait je pense même que les gens sont plutôt "attendris" par ça (un couple dans un sex shop je veux dire, et oui j’aime les parenthèses et les guillemets :-p )

    Nina : Ben, je sais pas si on nous a pris pour un couple ou pas… Moi, je m’en fiche qu’on me voit rentrer ou sortir, je reste même en plein milieu des portes coulissantes et je me les prends dans la tête!!

    Honnêtement, je trouve les jouets pour mâles hétéros (les vagins et les bouches suceuses) franchement glauques… 🙁 A ce prix là, autant aller voir les prostituées.

  6. tiens, ce site pourrait t’intéresser. J’aime ses analyses, et en plus il écrit bien. J’aurais aimé en faire autant ("je suis un artiste dégagé" disait Desproges) mais je n’ai vraiment pas le courage.

    Nina : Oki, j’ai vu que tu m’avais mis le lien après! 🙂

  7. mdr
    telepathie ou hazard?

    j’ai passé ma premier soirée avec un Gode hier soir. il n’a visité aucune partie de mon anatomie, il a juste servi comme accessoire pour les histoires droles pour notre "After Foot". c’est un compagnon de soirée charmant , concept à approfondir…

    Bisou

    Nina : Se servir d"un gode pour faire des blagues, quel gâchis!! J’aime bcp le verbe approfondir utilisé ici!! 😉

     

  8. "il me coûte cher car resto ou verre tous les jours" : pourquoi ne pas vous voir chez ou chez l’autre? Pas besoin d’aller au resto à chaque fois.

    Nina : Parce qu’on est mondains et qu’on vit loin l’un de l’autre, très loin…Puis souvent, on traîne en ville, il est tard, on a faim, on s’arrête manger.

    "leur donne un sachet noir, opaque" : ils pensent à tout. 🙂

    "C’est fou tout ces massages" : ce ne doit pas être désagréable, ce genre de séance. 🙂

    "un nombre incroyable de DVD, la plupart sont en anglais" : faut pas s’inquièter pour çà, la traduction est vite faite, on devient bilingue en moins de deux minutes, par exemple "oh oui, oh oui" çà donne "oh my gode, oh my gode"). Pour le reste, c’est encore plus simple. 🙂

    "Je me demande s’ils sont sous-titrés" : c’est indiqué derrière.

    "Non mais des fois, y a des dialogues dans les pornos" : oui, mais cela tu les zapes. 🙂

    Nina : Mais non, c’est le meilleur!!!

    "un qui ressemble au micro de mon PC" : il est uniquement pour les filles celui là.

    Nina : Bah pourquoi?

    "Je pensais trouver plus d’accessoires funs" : pourquoi ne pas avoir continuer votre viré, il y avait d’autre magasins, non?

    Nina : Gauthier voulait rentrer chez lui, il avait cours le lendemain et il voulait profiter du cadeau que je venais de lui faire (acheté à la FNAC, bande de pervers!!)

  9. Ah l’aventure du sex-shop…Le paradis des dévoreurs de dvd porno…La rue Saint Denis j’y ai bossé pendant 3 ans ( pas dans un sex shop….lol) et je me souviens pour y être passé tous les jours, de toutes ces boutiques, mais aussi des filles "fin de série" qui attendaient le client au coin d’une rue…Un peu glauque le quartier tout de même. Et derrière le côté fun et anecdotique des gadgets en tout genre ( et désolé que tu n’aies pas trouvé ton bonheur, même si je crois avoir compris que tu avais déjà Ernest; désole je suis nouveau je te le rappelle ) il se cache aussi un univers un peu plus glauque avec vidéo de simulacre de viol ou encore des films avec des gamines. Je ne suis pas du tout un adepte, mais j’ai eu l’occaz dans ma vie dans des circonstances particuliuères de le vérifier par moi même ( et encore y a longtemps, ca doit être pire aujourd’hui ), alors c’est tout de même un tantinet pathétique. Maintenant y aller pour le fun ou pour un ptit cadeau avec sa copine, en effet c’est sympa, si le lieu est "sain" et clean ( mais bon y a aussi le net pour faire ses courses, et puis de toutes façon je suis tout seul, sniffffffff) . Quel est ton prochain achat en perspective?
    Quant au théâtre érotique,c’est pas ce qui manquen mais je doute tout de même de la qualité du truc, à voir, à vérifier…Tu nous raconteras si tu trouves quelqu’un avec qui y aller….
    En ce qui concerne tes sorties et tes restau quotidiens, en effet je suis d’accord avec Stef, pourquoi ne pas vous voir chez l’un chez l’autre c’est aussi sympa de temps en temps non?
    A bientôt

    Nina : J’ai un copain de brouette qui y vis, Rue St Denis, côté Réaumur/Sébastopol, c’est glauque, oui… 🙁

    Ernest, il est petit, je me demande si je devrais pas en prendre un autre, je sais pas! 😉 Prochain achat? Je sais pas, j’avoue que je préfère encore le manuel au vibromasseur mais bon… Il me faudrait une paire de menottes!! :p Acheter sur le net, bof, c’est plus excitant d’y aller en vrai.

    Pour le théâtre érotique, j’ai un peu peur du cheap, en fait… En gros, j’ai l’impression qu’on va voir des couples baiser sur scène… Bon, si c’est juste ça, ça m’emmerdera d’avoir payé!

  10. Alors pour les sex sohp garnis, c’est Blanche – Pigalle… le Sexodrome, c’est du délire, un vrai supermarché, tu as même ton chariot !! 🙂

    Sinon, Bistrot Romain… mon dieu mon dieu… il ne faut plus faire ca, c’estc trop horrible !! 🙂

    Nina : Ah ouais le sexodrome, faut trop que j’y aille!! Mais on n’était pas dans le quartier à ce moment-là.

    Le bistro romain, j’aime bien leur carpaccio et leur tiramisu framboise mais alors ne prenez pas de gratin aux aubergines, il est dégueulasse (aubergines surgelées)!

  11. Bon comme d’hab je passe dans un cyber pour donner un signe de vie!!!
    Pk on se voit tjs en vile? parce qu’on habite à l’oposé de Paris tous les deux, et qu’après tout on adore aller o resto et dans des bars, c notre petit plaisir à nous! Aujourd’hui on a fait les boutiques, et demain Nina m’aide pour mon déménagement!! si c pas un amour, je la prete si vous en avez besion, contactez moi pour les tarifs 😉

    bisous les gens!

    Nina : Je précise que je ne fais pas de massages "body to body jusqu’au plaisir"… 😉 Ouais demain, je vais nettoyer la salle de bain de ce cher moumour comme ça, quand je serai morte saoule, je pourrai vomir dans ses toilettes sans complexe! :p

  12. Pour les sex toy essais chez sonia riquiel, tu trouvera ton petit cannard

    Nina : Ah oui, c vrai!! Ils en ont des customisés, je crois, d’ailleurs!

  13. Nina tu ne lis jamais tes mails ??? Je t’ai envoyé ce que tu demandais et j’attends tes appréciations ^^

    Nina : Tu peux me le renvoyer en word? J’arrive pas à ouvrir le pdf… 🙁

  14. Le Theatre erotique , ben ça depend un peu .. J’ai vu une seule " piece " .
    Je suis tombé sur une piece phsychologique , avec des monologues impressionant . En Gros plus une masturbation du cerveau qu’autre chose . Pourquoi dire erotique ?? ben les 2 actrices etaient nue ( mais que trés peu d’interaction entre les 2 ). Et oui pas d’acteurs . Mais c’est assez marrant . Ce qu’il est moins c’est les mecs qui se paluchent discretement a travers leurs patalons .
    J’en garde pas un super souvenir , mais si tu y vas tu nous raconteras la tienne 😉

    Nina : Oui, ça, c’est sûr!! Non, là, ça avait juste l’air d’être des couples qui font du sexe sur scène…

  15. "si je veux me faire masser, je peux me gratter!" : il n’y a pas de massage pour femmes?

    Nina : Pas à ma connaissance, non.

    "je trouve les jouets pour mâles hétéros franchement glauques… :(" : pourquoi tu trouve çà plus glauque qu’un vibro?

    Nina : Non, il y en a de jolis!

    "A ce prix là, autant aller voir les prostituées" : encore faut il qu’il y en est dans la ville où on se trouve. C’était quoi la fourchette de "ce prix là"?

    Nina : Des prostituées, il y a en a dans toutes les villes, Stef… Les massages, c’était entre 50 et 80, voire 90 €…

    "Il me faudrait une paire de menottes" : tu as cassé ta paire en plastique?

    Nina : Non, je peux pas m’en servir : à peine on tire dessus, elles s’ouvrent… Mais bon, je préfère des liens moins…hum… froids, on dira.

  16. Salut !

    Bon, je suis revenu du Canada. T’as reçu ma carte ?

    Pour tes infos, n’ai pas peur, il est bien entendu évident que je ne dévoilerai à personne que ton prénom est Gertrude 😉

    Les Sex Toys sont vraiment glauque, je confirme. Autant on en a acheté un pour ma femme, autant moi j’arriverai jamais à sauter le pas. Des gros vagins poilus, des femmes bouche ouvertes, des bouches ouvertes-sans visage lol , des culs avec vagins et anus utilisables, j’en passe et des bien pires… non, vraiment, autant un vibro peut avoir un aspect érotique non négligeable, autant les sex toys masculin aurait plutôt tendance à m’écoeurer.

    Je vois qu’il y a pas mal de gens tentés par des visites de sex toys lol Si c’est que ça, venez à Reims : je vous accompagnerai lol Mais j’y pense… merde ! je viens de revenir du Canada, et j’ai passé plus de 4 heures à l’aéroport à attendre que mon père vienne me chercher ! J’aurais pu y emmener ma femme lol Mais bon, entrer là-bas avec 2 gros sacs de voyages et 3 petits, je suis pas sûr que c’est trés glamour…

    Autant aller voir une prostituée que de payer ce prix tu dis ? Eh bien que ce soit les sex-toys masculin ou les massages body-on-body, l’avantage est au moins l’hygiène : trés peu de risque (voir aucun pour les sex toys) d’attrapper une MST ainsi ! Bon moi, je me contente de ma femme, c’est un autre solution envisageable…

    Pour les menottes, t’as essayer d’utiliser une corde ? A mon mariage, l’animateur a fait avec un spectacle de magie avec des cordes, j’aurai aimé les garder, mais quelqu’un les a jeté avant que j’ai le temps de les réquisitionner… merde ! lol

    Thom… revenu du come-back de la revanche !!

    Nina : Nan, pas reçu, mais je te préviens quand ça arrive! :p

    Pourquoi aller à Reims pour aller au sex shop? Il y en a plein sur Paris… D’ailleurs…à suivre! 😉

    Pour l’histoire des menottes, j’utilise la ceinture de mon peignoir en simili-soie, c’est tout doux. 😉 Sinon, les foulards ou cravates, c’est bien aussi.

  17. Avec Cathy, on est plutôt adepte de la ceinture, bien mieux utilisé ainsi que pour fouetter (non, c’est pas notre truc ça).

    Ceci dit, ça fait longtemps qu’on s’est pas attaché lol

    Thom…

    Nina : Se faire fouetter, ça peut être marrant si ça fait pas trop mal…Qu’est-ce que je raconte, moi!! :p

  18. Coucou Nina aurais tu des conseils de techniques pour attaché sa partenaire (avec les yeux bandés) sans qu’elle ne puisse se détacher avant que la surprise ne soit terminé et sans lui faire mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *