Appelez-moi madame la Présidente !

Cette semaine, je suis en villégiature chez mes parents. A tous les repas, on regarde les infos, ce qui peut parfois être particulièrement pénible. En effet, chaque info est commentée par mes parents et surtout ma mère et nous n’avons absolument pas les mêmes idées politiques. Donc pendant une demi-heure, je m’abîme dans le respect d’un silence absolu : tu ne donneras point ton opinion sous peine de grosse engueulade.
 
L’autre jour, nous dînions donc devant la grande messe télévisuelle, comme on dit, et là, petit reportage sur la déclaration de Ségolène Royal : « oui, j’envisage la possibilité de me présenter à la Présidentielle. » Intérieurement, je barre son nom de la liste des « personnes non-candidates à la Présidentielle » sur laquelle il ne reste plus grand monde. En 2002, avec 16 ou 17 candidats, on avait atteint un record. Si ça continue comme ça, en 2007, on en aura 43. Et là, le journaliste explique que certaines personnes, y compris dans le camp de Mme Royal, s’était amusé de cette candidature : « il vaudrait mieux qu’elle s’occupe de ses enfants ! ».
 
« Occupe-toi de tes enfants d’abord ! »
Mon sang n’a fait qu’un tour : on est au XXIe siècle et on en est encore là ! Bon, je ne suis pas particulièrement fan de Ségolène mais je pense qu’elle a plus de chance que tous les vieux dinosaures mitterrandiens du PS car je suis sûre que l’attaque vient de par là, j’ai même des noms qui me viennent spontanément mais je les tairai. Un peu de sang neuf ne fera pas de mal. De plus, les vieux dinosaures, plus ça va, plus on les croirait sortis de l’UMP. Je ne sais plus qui m’a dit l’autre jour (Gauthier, il me semble) : « On m’a demandé pour
qui je voterais si je devais choisir entre Fabius et Borloo. Je t’avoue que c’est un choix super difficile ! ».
 
Ce qui me dérange dans l’histoire, c’est que ce n’est pas tant la personnalité de Mme Royal qui dérange que son sexe. Est-ce si aberrant de penser qu’une femme politique de premier plan puisse se présenter aux Présidentielles ? En 2002, nous avons eu quatre candidates : l’inoxydable Arlette Laguiller, Corinne Lepage, Christine Boutin et Christiane Taubira. Je n’ai voté pour aucune d’entre elles même si Taubira avait un programme intéressant. Force est de constater qu’aucun grand parti n’a présenté de candidates. On me répondra : « Et Boutin, elle vient de l’UDF, quand même ! » Certes, mais ce n’était pas la candidate officielle du parti donc ça ne compte pas.
 
Il y a 61 ans, les femmes avaient pour la première fois le droit de glisser un bulletin dans l’urne. Révolutionnaire ? Si on regarde l’histoire des femmes en Europe, absolument pas, c’est même proprement catastrophique. La plupart des pays européens ont accordé le droit de vote avant la Première Guerre Mondiale ou à la sortie de celle-ci. Evidemment, chaque cas est unique. En France, nous avions peur que le vote des femmes soit le vote de l’Eglise. En suivant un cours de « sociologie des femmes », j’ai pu me rendre compte qu’on n’était pas
super bien loties en France, encore aujourd’hui.
 
Que des hommes politiques osent balancer ça à la figure d’une des leurs, franchement, ça me met hors de moi ! Que font les chiennes de garde ? Au lieu de lutter contre un bout de sein dans une pub quelconque, elle ne pourraient pas réagir sur ce sujet ? Sans doute que notre condition de femme n’est pas brillante en France car nos féministes préfèrent partir en croisade sur des sujets futiles plutôt que sur de vrais problèmes. Je ne me définis par particulièrement comme féministe : je m’en fiche de voir des femmes à poil dans des pubs, tant que c’est justifié, certaines pubs pseudo-sexistes me font rire. Là où je m’énerve, c’est quand on sous-entend que les femmes ne sont pas capables de faire la même chose que les hommes.
 
« Un femme présidente ? Mais qui ? »
Pourquoi une femme ne pourrait pas être Présidente ? Je me souviens, en 95, un journal avait demandé à des voyants ce qu’ils voyaient pour la Présidentielle imminente et les suivantes : ils nous avaient donc sortis Balladur en 95, Martine Aubry en 2000 (oui, ils avaient vu le quinquennat, quand même) et Bernard Tapie en 2005. Bon, ils se sont royalement trompés ! Mais ils avaient entrevu la possibilité d’une femme présidente. Quand je faisais de la radio, nous avions fait un micro-trottoir sur le sujet des femmes, précisément, et nous
avions posé la question : « quelle femme voyez-vous présidente de la République ? »  Bzzzzzzzz ! On entendait les mouches voler. Avec ma collègue, on s’attendait à ce que tout le monde réponde Martine Aubry, quelle erreur ! En réponse nous avons eu : « Edith Cresson », « Bernadette Chirac », « je ne sais pas ». A la question : « quelle femme a marqué le XXe siècle ? », nous avons eu : « ma mère », « ma grand-mère », « Madonna ». J’ai failli embrasser la
personne qui a répondu : « Marie Curie ».
 
En France, nous sommes en retard dans le domaine de la condition féminine et on cherche parfois même à régresser : de temps en temps, des Ministres inspirés décident qu’on dit un Ministre, même quand ça a des seins. Il faudrait donc dire : « Madame LE ministre ». Mais bien sûr ! Au Québec, lieu merveilleux s’il en est, on ne dit pas auteur mais auteure, on ne dit pas écrivain mais écrivaine… Là-bas, tous les noms sont féminisées car on peut très bien avoir un vagin et être Ministre, voire même Premier Ministre, fonction suprême chez eux
(bon, d’accord, leur Première Ministre, elle a duré trois mois, mais bon…). En France, vous dites : « Je suis une femme, je veux être Présidente », on vous répond : « et tes gosses, connasse ! ».
 
Une femme Présidente, pourquoi pas ? Bien sûr, je ne voterai jamais pour une candidate uniquement parce que c’est une femme. Avec une connerie pareille, je pourrais me retrouver à voter pour Marine Le Pen, hors de question. Je ne vote pas tant pour un individu que pour un programme. Je ne milite pas pour qu’une femme puisse être Présidente. Juste pour qu’une femme issue d’un grand parti puisse se présenter sans essuyer le moindre quolibet. Et là, ce n’est pas gagné.
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions sur “Appelez-moi madame la Présidente !

  1. Entieremen-t d’accord avec vous Miss … J’aimerais vraiment beaucoup plus de femmes decisionaires chez ces politiques et nous n’en ne porterions que mieux . Ce n’est pas une certitude, mais les femmes sont beaucoup plus respectueuses( sauf ttacher , mais elle virait déja azeimer )…si ce mot veut encore dire quelque chose

    Nina : Ca dépend des cas, je suppose. Je suis convaincue que le pouvoir finit par corrompre de toute façon : dès qu’on peut avoir un avantage, on en profite… Cet article n’est pas tant pour réclamer plus de femmes en politique mais pour revendiquer leur droit à y être sans se prendre des réflexions de ce genre.

  2. Non mais c’est quoi ce billet ! T’as pas des gosses à pondre plutôt ?

    oooooooops, désolé, c’est parti tout seul 😉

    Ok, je sors.

    Nina : Naaaaaaaaaaaaaan, pas de gosses!! Je peux pas, je veux être Présidente, plus tard! 😉

  3. Je serais bien curieuse de savoir ce que tu penses de la loi de la parité et de son application.
    Imposer des quotas pour faire parvenir à un (très relatif) équilibre hommes-femmes, c’est bien, mais sans construire plus de crèches, à mon avis ça sert à rien…

    Nina : Je suis contre les quotas quels qu’ils soient, de toute façon. Ca fait croire que la société a évolué mais c’est artificiel… Je préfère un homme compétent qu’une femme nulle.

  4. "je pense qu’elle a plus de chance que tous les vieux dinosaures" : je pense qu’un "jeune" président ne pourrait pas faire de mal. Au contraire. A condition qu’il ne se fait pas "bouffer tout cru" pour les vieux "chnocs" déjà en place.La politique est loin d’être facile à gérer, trop de paramètres, de coups bas, de dessous de table, de magouille. A présent si en plus c’est une femme, le top, elle pourrait enfin réformer certains concepte datant de la préhistoire. Mais je pense que la plupart des mecs, ne supportant pas le fait qu’une femme puisse les gouverner, lui mettraient beaucoups de batons dans les roues. En tout cas, je crois qu’on a pas grand chose à perdre, vu la situation merdique d’aujourd’hui, à faire un essais.

    Nina : Bah surtout qu’au PS, à force de se foutre sur la gueule entre eux, ils lassent les gens. En 2007, j’aurai du mal à voter pour leur candidat si c’est un vieux Mitterrandien (DSK, Fabius ou Lang). Je n’ai rien contre Mitterrand mais ça fait 9 ans qu’il est mort, il serait temps de passer à autre chose. 

    "Est-ce si aberrant de penser qu’une femme politique de premier plan puisse se présenter aux Présidentielles ?" : il y a qq année, la réponse étant oui. Aujourd’hui, ce n’est plus aberrant mais encore un peu difficile. Demains, ce sera banal.

    Nina : Il y a des femmes en politiques depuis les années 70 (Giroud, Veil…), une a même été Premier Ministre mais il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui, quand une femme politique de 1er plan se déclare possible candidate en 2007, on lui répond : "et tes gamins??". Déjà, je ne pense pas que Ségolène, à l’heure actuelle, passe ses journées avec ses gamins. Mais je crois que ça va mettre vraiment beaucoup de temps à devenir "banal", comme tu dis.

    "La plupart des pays européens ont accordé le droit de vote" : c’est difficile de faire une tel comparaison. Chaque pays a sa façon de penser, ses coutumes, ses croyances. Et tu oublies que dans certains pays "non européens" les femmes n’ont toujours pas ce droit quand elles arrivent à en avoir, des droits.

    Nina : C’est pour ça que j’ai précisé "européen"…

    "des hommes politiques osent balancer ça à la figure" : même si c’est un coups bas, ce n’est rien du tout par rapport à ce qui peut se pratiquer dans ce milieu. Cette réflexion reste "gentil" en comparaison.

    Nina : Ce n’est pas une question de gentil ou pas, c’est que c’est totalement scandaleux parce qu’en disant ça sur elle, ça replace toutes les femmes de la société à leur place : derrière les fourneaux.

    "Que font les chiennes de garde ?" : elles aboient, mais leurs cries sont noyés dans le flot d’information qu’on nous balance quotidiennement à la figure. trop d’info tue l’info, en quelque sorte.

    Nina : J’ai vu un reportage sur la question, si elles avaient réagi, on les aurait interrogées. Bah, Isabelle Alonso se sera sans doute énervée sur le plateau de Ruquier et basta! A l’époque, quand le MLF agissait, ça se savait!!

    "lutter contre un bout de sein dans une pub" : oui, c’est vrai pourquoi ils ne montrent qu’un bout d’abord, alors qu’on attends qu’une chose, c’est de tout voir. 😉

    "notre condition de femme n’est pas brillante en France" : tu préfère porter un voil et "ramasser qq cailloux"?

    Nina : Je suis toujours dans une perspective comparative avec les autres pays occidentaux. Attention quand tu sors les phrases de leur contexte…

    "les femmes ne sont pas capables de faire la même chose que les hommes" : vous pouvez, le problème c’est que les mecs ont peur de "perdre leurs jobs". Un peu comme si tu travaillais dans une entreprise depuis 10 ans et que du jour au lendemain, on t’apporte un "stagiaire" (remplacant?) à former. La plupart du temps, tu aurras du mal à enseigner TOUS ce que tu sais à ce petit bleu, c’est une sorte d’autodéfense pour protéger ton poste. Car tu sais au fond de toi, qu’il peut faire mieux que toi et tu n’as pas envies de quitter cette petite vie peinarde.

    Nina : Sauf que quand tu es en politique, tu dois montrer l’exemple. Un politique qui se fout d’une de ses congénères parce qu’elle se présente à des élections, c’est inadmissible. Je ne sais pas qui a dit ça exactement mais il peut être sûr que si je sais qui c »est, je ne voterai pas pour lui.

    "quelle femme a marqué le XXe siècle ?" : … je ne sais pas … Notombe? 🙂

    Nina : On dit Nothomb. 😉 Il y en a des tas, Marie Curie, Mère Thérésa, même Lady Di ou Thatcher, si tu veux ! Pour ma part, je dirais Ménie Grégoire et Simon Veil qui symbolisent un peu l’acquisition de droits pour les femmes en France.

    "tous les noms sont féminisées" : cela ne veut pas dire forcément que la condition de la femme est mieux là bas que ici.

    Nina : Je pense que si et ça montre déjà que les femmes ont le droit d’être auteurE. Ecrire et garder sa féminité, c’est merveilleux…

    "on vous répond : tes gosses, connasse !" : oui, mais je crois qu’on évolue, très lentement certe, mais dans le bon sens.

    Ps: tin, mal à mon neurone, je suis crevé moi … je vais me pioter, bonne nuit tout le monde. 🙂

  5. C’est nimporte quoi vos commentaires. Le principe numero c’est que le candidat soit gifté. Qu’il ait les qualités requises pour une gestion intelligente et ordonnée. Criteres qu’on a abandonné depuis 60 ans (André Siegfried doit en pleurer) pour laisser le marketing et la personnalité seuls dans l’arene. Ici au Canada, la politique est rarement un full time job. On y vient apres une vie professionnelle accomplie ou en ayant fait ses preuves en terme social. Madame Royal est bien rigolote mais j’attendrai d’avoir un rapport de son action en tant que presidente de la region Poitou-Charente avant de voter pour elle. En attendant, et hsitoire d’etre bien incoherent, VOTEZ KOUCHNHER !! ( http://kouchner2007.net)

    Nina : Tu es Canadien ou tu es expatrié là-bas? Je pose la question à cause du "votez Kouchner", je serais étonnée qu’un Canadien milite pour un candidat qui n’en est pas un pour le moment, d’ailleurs, Bernard reste cois. Je suis d’accord avec toi, les compétences sont importantes, c’est pour ça que j’ai précisé en fin d’article que ce n’est pas parce qu’une femme va se présenter que je vais voter pour elle.

  6. " Au lieu de lutter contre un bout de sein dans une pub quelconque, elles ne pourraient pas réagir sur ce sujet ? "
    AH là je te dis bravo et même je fais une ohla (toute seule dvt le Pc c’est la classe!). Je suis d’accord avec toi les chiennes de garde hurlent pour des conneries tandis que pr les vrais problèmes on ne les entend plus, en plus je trouve qu’elles représentent très mal les femmes rien que par le nom peu avenant qu’elles se sont donné, ça n’incite pas vraiment au dialogue (bon ça vient peut-être aussi de ma phobie des chiens vs me direz ce que vs en pensez lol)!
    Pour ce qui est de la loi sur la parité qui impose un certain quota de femmes je ne suis pas vraiment d’accord avec ce principe car on risque de prendre des femmes juste pour être conforme à cette loi et non pour leurs qualités personnelles ce qui risque de les décrédibiliser. Selon moi, c’est aux femmes de se bouger et de montrer ce qu’elles peuvent apporter de plus à la politique pour qu’on les reconnaisse comme égales aux hommes voire même meilleures (pourquoi pas après tout?). Et tant pis pour les vieux cons qui croient encore à la ménagère docile qui pond un gosse par an (malheureusement ce ne sont pas tjrs des vieux) un jour ou l’autre il faudra bien qu’ils changent d’avis…

    Nina : Je crois que les chiennes de garde font plus de mal à la cause féminine en nous discréditant qu’autre chose. En son temps, le MLF ne faisait pas franchement dans la dentelle mais y a eu du progrès. Là, je ne les ai jamais entendues s’exprimer sur des sujets graves comme les femmes battues, sur les viols conjugaux…

    Pour la parité, j’ai répondu plus haut et je suis d’accord. Comme j’ai dit, je n’aime pas les équilibres forcés. Une femme doit avoir sa place en politique parce qu’elle est compétente et pas parce qu’il manque une paire de seins dans le groupe.

  7. Si elle se présente je vote pour elle, juste pour voir François Hollande en "première dame", bah oui, si on dit Madame LE Président, ya pas de raison pour qu’on "masculinise" (©Gé) le terme de "première dame"… :p
    Plus sérieusement, je te rejoins Nina, je vote plus pour un programme que pour un sexe, si celui de Mme Royale est attrayant et réaliste alors pourquoi pas ?
    Enfin par contre je suis pas tellement d’accord avec Stef pour l’histoire du voile et descailloux: c’est pas parce que c’est pire ailleurs que les femmes doivent se satisfaire de leur condition… 😉

    Nina : Oui, tu as raison : ce sera toujours pire ailleurs. Très drôle ta réflexion sur François Hollande, ça m’a fait rire! Je ne sais pas si Ségolène Royal sera la candidate des socialistes en définitive, ça m’étonnerait un peu mais après tout, pourquoi pas? Elle a été la figure de proue du PS lors des régionales, ça me paraît être a continuité… A suivre.

  8. "Je ne milite pas pour qu’une femme puisse être Présidente. Juste pour qu’une femme issue d’un grand parti puisse se présenter sans essuyer le moindre quolibet."

    Bienvenue dans la vraie vie. Le jour où quelqu’un (homme ou femme) se déclarera candidat à quoi que ce soit (même pour être trésorier-adjoint du club de volley de pontault-combault) et n’essuiera pas de quolibet, préviens-moi. Tu m’as l’air d’oublier qu’en politique tout est permis: ce n’est pas (forcément) du sexisme, juste du pousse-toi-de-là-que-j’m’y-mettisme.

    Nina : Je pense qu’il y a d’autres choses à reprocher à Mme Royal que son vagin…  Est-ce qu’on reproche à M. Fabius sa calvitie ou à je ne sais qui son strabisme? En politique, ils ont tous une casserole ou deux aux fesses, pas la peine d’attaquer là-dessus.

  9. La politique c’est comme le journalisme, si une place de libère, c’est panier de crabes et compagnie..
    Ca ne m’étonne plus, au final ça m’attriste…

    Nina : Oui, pour le journalisme, à un certain niveau, c’est assez similaire… 🙁  C’est pince-fesses et compagnie mais je sais que je suis compétente donc…

  10. une femme president, oui pouquoi pas !?
    apres tout les femmes aussi ont le droit d’etre des escrocs despotique imposeurs de verités.
    Elles aussi ont le droit de parvenir a la tete d’un etat libre et democrate, ou le seul pouvoir du peuple est de choisir tous les 5 ans entre un malade mental nevrotique paranoiaque et un representant de commerce magouilleur, qui de toute facon sera inapte a resoudre les problemes du peuple ppuicequ’il n’en a jamais fait parti !

    moi je dis vivement qu’on ai une femme president, comme ca,…. ca changera rien !

    Nina : Ahahahah:: Tu sais, il y a une théorie constructiviste des relations internationales qui dit que la politique internationale serait différente si les femmes étaient au pouvoir parce qu’elles ont une autre conception du monde. Perso, je sais pas, c’est de la fiction : une femme mènerait-elle différemment le bateau? Je n’en suis pas si sûre.

  11. Une femme présidente ..
    M’en fou royalement . Homme-Femme-Extraterrestre-Lilipucien .. M’en tape royalement , je veux qu’une chose . Que la personne soit COMPETENTE .

    Les Chiennes de garde . Putain serieux voila bien un truc totalement inutile . Quand je pense qu’elles se sont battus pour faire retirer les affiches sloggy car ça nuisait à l’image de la femme . N’importe quoi .
    Tin quand je vois Isabelle Alonso . j’ai des envies de vomir .
    Pourquoi elle ne se révolte pas contre le calendrier des rugbymens hein !!!
    Je me calme sinon vais etre trés injurieux .

    L’égalité homme-femme . Oui pourquoi pas mais moi je veux avoir le droit de coucher et de mettre une mini jupe pour reussir mon entretien d’embauche ..
    Non mais c’est vrai quoi .

    Nina : Personne ne t’interdit de mettre des mini-jupes, tu sais… 😉 Tu as raison, ce qui compte, c’est la compétence du politique, homme ou femme… C’est pour ça que j’ai dit que je ne voterai jamais pour une candidate uniquement parce que c’est une femme. Les chiennes de garde… J’ai assez dit ce que j’en pensais, pas de bien du tout.

    La parfaite égalité homme/femme sera le jour où vous aurez vos règles, messieurs! 😉 

  12. Décidément, blog très à la page Nina, je t’en félicite et t’en remercie.. L’éventuelle candidature de Ségolène Royal m’interroge également depuis que l’année dernière, un sondage l’avait donnée gagnante au deuxième tour devant je ne sais plus quel mec de droite.. Et depuis, je me dis que si le PS peut gagner (et j’avoue que leur médiocrité générale m’incite parfois à vouloir militer pour la dissolution de ce parti de carrièristes ratés), ce serait avec sa candidature ou en tout cas une de ses femmes de pouvoir ex-ministres, qui finalement n’ont pas laissé un si mauvais souvenir…et ont drolement secoué les choses.. Cependant, là où je rejoins les commentaires précédents, c’est bien dans le fait que femme ou homme, si le système reste le même, ya pas bcp d’enjeux de toutes façons.. Mais peut être que des femmes décisionnaires pourront progressivement modifier la façon dt les cartes sont jouées.. Réduire le poids de l’effet grande gueule, accroître les processus de décisions collectifs et moins imposés par le + fort (ou le boss), remettre au centre les réalités, etc.. plus j’avance professionnellement, plus j’ai malgré tout ce sentiment là.. Mais pour cela il faut réussir à dépasser les barrages sociologiques de l’effet grande-gueule.. en tant que femme, je n’ai pas envie de devoir jouer les gros bras pour m’imposer professionnellement (même si finalement on apprend très vite) .. et finalement, un peu de discrimination positive peut peut etre éviter aux femmes qui montent de devoir se métamorphoser en bonhomme pour pouvoir avancer.. le MLF a repli son rôle dans le contexte historique qui était le sien et notre génération ne peut que s’en féliciter, les voies de l’évolution sont peut être actuellement moins sensationnelles et plus dans le quotidien de chacun(e).. C’est tout les jours qu’il faut montrer qui on est.. Tu le fais très bien en te révèlant aussi libérée dans ta vie Nina.. le regVoilà, c’est tout.. Grosses bises à tous

    Nina : Il y a deux types d’articles dans ce blog : ceux que j’écris longtemps à l’avance et ceux que j’écris sous le coup de l’impulsivité, comme celui-là. Je te remercie pour tes compliments! 🙂

    Perso, je suis très déçue par le PS qui ne remplit pas du tout son rôle de parti de l’opposition. La droite fait passer des réformes discutables sur les expulsions ou sur le droit du travail? Le PS répond: "Et Ségolène, va t’occuper de tes gosses au lieu de faire ta candidate!" …

    Tu as raison, il ne faut pas compter sur les mouvements féministes pour faire avancer les choses, on doit toute s’y mettre à notre petit niveau. A l’époque du MLF, il y avait beaucoup de travail! Aujourd’hui, il ne faut pas se reposer sur nos lauriers, ce n’est pas parce que la cause féminine n’est plus vraiment d’actualité que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

  13. la plupart des presidentiable de tous poils sont issus de la meme formation, probablement du meme milieu social, ils ont probablement la meme mentalité pourrie.
    a mon vis si dans le lot des hommes et des femmes politique il y en avait un integre, humaniste et competent, il se ferait evincer(Coluche), ou calomnier voire suicider(Beregovois) ou buter. Donc la theorie de la femme qui conduit le monde vers des jours meilleurs, on pourra pas la verifier tout de suite, m’est avis.

    Nina : Ils ont fait un reportage sur l’ENA aux infos l’autre jour, c’est hallucinant : ils y sont tous passés! Donc même moule, les pénis et les vagins ensemble! L’avantage d’une théorie, c’est que tu peux tout avancer avec. Moi, je dis, si les chiens faisaient de la politique, le monde serait différent.

  14. Nina> La parfaite égalité homme/femme sera le jour où vous aurez vos règles, messieurs! 😉 .

    Oui et lorsque vous ne pourrez pas simuler , que vous aurez des pannes , que vous en aurez assez qu’on vous poses des questions du style : cherie tu me trouves grosse dans cette nouvelle robe ??
    Tention Nina . Faut pas croire qu’on as que des avantages hein .
    Ben la derniere fois que j’ai mis une mini jupe pour passer un entretien , je suis tombé sur une femme . Monde de Merde .

    Nina : Un homme peut simuler aussi : je rappelle qu’un orgasme chez un homme ne veut pas forcément dire éjaculation, même s’ils sont généralement simultanés. On peut avoir des pannes aussi, ne pas avoir envie, ne pas mouiller… Et les hommes : "je suis bien rasé, là? Le bouc, je le garde ou je le rase? T’as pas vu que j’avais perdu 3 cheveux??" 😉

    Moi, un mec vient passer un entretien en mini-jupe, je rigole tellement qu"il a ses chances.

     

  15. Hop Hop Hop . Stop .
    Pensez que les femmes aux pouvoirs peuvent changez la donne c’est peut etre croire que le " sexe " est déterminant .
    Malheureusement je peux presque affimer que le pouvoir , l’argent ne reussit ni à l’un ni a l’autre des 2 sexes .
    De plus , on le sait tous , la politique c’est un panier de crabe . Et les mecs entre eux ne sont pas tendre mais les femmes entre elles c’est l’horreur , capable des pires crasses .
    En fait c’est super chaud . Car je suis un vingtenaire et suis deja dégouté de la politique . Vais me presenter , peux pas faire pire que les autres .

    Nina : Je suis assez désabusée niveau politique aussi, j’ai l’impression que, de toute façon, peu importe pour qui on vote, ils ont les pieds et poings liés par les holdings internationaux et n’ont qu’une marge de manoeuvre très limitée. Bon, dis comme ça, ça fait très cliché.

    Comme je disais à ouioui, l’avantage d’une théorie… Dans l’absolu, elle se défend mais on ne peut savoir si c’est vrai ou non. Aristophane avait écrit une pièce sur le sujet dans l’Antiquité, déjà!

  16. "une femme mènerait-elle différemment le bateau?" : oui, si il y a d’autre femmes pour la soutenir. Par contre, si elle se trouve entourer uniquement de mec, un il y peu de chance, je pense, que la conduite soit différente, l’influence de l’environnement n’est pas à négliger.

    Nina : Bien sûr, ce n’est qu’une théorie comme une autre.

    "mettre des mini-jupes" : celui qui fait çà, finit avec une belle chemise blanche avec des manches dans le dos, mais pas de promo. Un kilte à la rigueur. 🙂

    Nina : Ben, moi, je milite pour que les hommes puissent mettre des jupes, même minis! On met bien des pantalons, nous! 😉

    "La parfaite égalité homme/femme sera le jour où vous aurez vos règles" : et vous la calvicie et les abdo KRO. 🙂

    Nina : Si tu voyais mes abdos… Et certaines femmes perdent les cheveux, aussi, mais c’est plus rare. On ne produit pas de testostérone, c’est pour ça.

    SweetDiva > "Mais peut être que des femmes décisionnaires pourront progressivement modifier la façon dt les cartes sont jouées" : moui, pas convaincu là. Le jeude carte est tellement vieux, usé et pourri qu’il n’y a pratiquement qu’une solution pour faire avancer les choses, c’est de prendre un nouveau jeu de carte, tout jeune, tout neuf, avec des cartes qui glissent bien entre les doigts. 🙂

    Nina : Ca fait longtemps qu’il faut changer le jeu mais on dirait que personne ne trouve de nouvelles cartes…

    ouioui > je suis d’accord avec toi. Mettre un mouton parmis les loups est complètement inutile.

    NoWayHome > "Vais me presenter" : tu as déjà ma voie. 🙂

    Nina : Ouais, moi aussi je vote pour toi mais tu me prends comme Ministre après! :p

  17. La suéde est un exemple à ce niveau la, au parlement suédois, il y a 45,3% de femmes élues …maintenant c’est clair que ce n’est pas le sexe qui fera évlué les choses, mais ce serais normal, je trouve,que dans un pays ou les femmes sont plus nombreuses que les hommes, nous soyons quand même plus présentes politiquement parlant car ce sont quand même nos représentants.

    Nina : En fait, je crois aussi que le problème en France, c’est la moyenne d’âge de notre classe politique : je pense que quand nos vieilles personnalités politiques passeront la main, il y aura plus de femmes car il y en a plus aujourd’hui qui suivent cette voie-là… Mais les pays scandinaves sont bien en avance sur nous sur la condition féminine, à tous les points de vue. La politique ne fait que suivre les changements de la société, elle ne les précède pas.

  18. En France, vous dites : « Je suis une femme, je veux être Présidente », on vous répond : « et tes gosses, connasse ! »
    –> mdr ! C’est la phrase dont je vais me rappeler après cette lecture 🙂 Non mais sans rire, ce que tu dis est vrai… mais je me demande s’il faut tomber dans le piège des "quotas" (descrimation positive à la sauce féministe), comme certains le préconisent… ça ne ferait que rendre forcé quelque chose qui devrait venir naturellement…

    Une question épineuse, en réalité, que de se demander : comment faire changer les mentalités ?

    C’est marrant, je jette un oeil aux autres coms, et je vois ne pas être le seul à me poser la question sur la parité lol

    Autre chose. Les femmes revendiquent le droit au travail au lieu de rester bosser à la maison, chose acquise mais un combat pour lequel il faut se battre continuellement, semble-t-il… mais quand j’ai dit un jour que s’il y avait pas le problème de gagner des sous pour la maison, je préfererais amplement rester à la maison m’occuper de mes (futurs) gosses plutôt que d’aller bosser (et encore, j’avais pas ajouté : "dans une entreprise pour 2 francs six sous à me faire engueuler sans raison et sans arrêt par mes supérieurs"), je te dis pas les regards qu’on m’a jeté !

    Thom…

    Nina : Oui, je suis contre les quotas aussi dans la mesure où ils règlent artificiellement les problèmes. "Regardez, il y a plein de femmes en politique, la condition féminine en France est donc normale, on va travailler sur un autre dossier, alors".

    Sinon, c’est vrai, un "homme au foyer", c’est pas toujours super bien vu… 🙁

  19. oui, je me rapelle quand j’étais gamine, et que Thatcher a été élue pour la première fois, je pensais : oui, enfin une femme à un poste de pouvoir, ça va faire changer les choses… Et puis, je crois maintenant que ce qui compte, c’est par le sexe, mais le rapport au pouvoir…
    Comme disent d’autres commentateurs, ces gens là (les politiques) ils sortent tous du même sérail… et ainsi que tu le dis toi même, les chiennes de garde, c’est peut-être des chiennes, mais je sais pas ce qu’elles gardent… leurs intérêts bien sûr (sûre que Ségolène, que je n’apprécie pas/plus depuis son passage à l’écologie, n’en fait pas partie…

    Nina : Je me souviens d’Edith Cresson, perso, je ne savais absolument pas qui c’était (j’avais 11 ans) mais j’étais contente d’avoir une femme 1er Ministre. Bon, bé, finalement… Effectivement; le sexe ne change rien, ils sortent tellement tous du même moule…

  20. C’est vrai qu’aucun grand parti ne présente de femme.
    Et celles que la droite a tenté de nous mettre en avant sont de sombres c***asses, même pires que certains hommes (je pense à Marine et notre fameuse minsitre des armées)…
    Merci pour la pub !
    Nous ne sommes pas sorties de l’auberge…

    Nina : C’est vrai que quand on voit certaines… De toute façon, gauche comme droite, les vieux dinosaures mâles trustent les premières places et quand ils sont trop vieux pour rester, ils promeuvent leur dauphin…toujours un homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *