Un samedi soir aux Halles

Que se passe-t-il quand quatre filles plus ou moins vingtenaires (une l’est moins, une l’autre l’est un peu plus) sortent ensemble le samedi soir ? Ça donne un festival de plan dragues foireux.
 
Acte 1 : le branleur
Nous sommes donc 4, toutes issues du blog de Nicolin : Agnès, Sab, Tink et votre aimable blogueuse, moi. On se retrouve toutes puis on chemine direction la rue St Denis. En chemin, nous croisons un jeune homme un peu étrange qui nous arrête et nous fait : « et les filles, vous connaissez je-sais-plus-quoi ? ». On se regarde, toutes les quatre et on répond par la négative. Pas dépité, le garçon interpelle directement Sab en lui faisant : « si, toi, obligé, tu connais ! ». Comme nous n’avons jamais su de quoi il s’agissait, nous n’avons pas compris pourquoi Sab était censée connaître et nous, non. S’ensuit un dialogue passionnant à base de « non-si-t’es sûre-je te jure » et le monsieur finit par nous lâcher. Ce qui  est particulièrement intéressant dans ce petit plan drague vraiment raté, c’est que durant cette folle conversation, le jeune homme n’a pas arrêté de se tripoter, ce qui nous a légèrement interpellées mais, surtout, ça nous a fait beaucoup rire !
 
Acte 2 : la terrasse
Après s’être délectées d’un délicieux repas japonais et après que Tink nous ait abandonnées, nous voici à trois à la terrasse d’un café à refaire le monde en fumant et en buvant. J’adore les soirées entre filles… Nous avons fui l’intérieur car il y avait une soirée karaoké et…hum…comment dire ? Imaginez les candidats malheureux de la Star Ac, ceux qui ne savent ni chanter, ni danser, qui ont le charisme d’une huître (et la vie sexuelle d’un organisme monocellulaire), ceux qu’on ne prend pas dans le château alors qu’ils ont payé une fortune pour suivre les cours privées de la sorcière violette qui sévit dans ledit château… Et bien imaginez que pour se venger, ils aient tous décidé de laisser exploser leur talent sur la scène étriquée de ce bar des Halles. Un jour, il faudra leur expliquer que gueuler n’est pas chanter mais passons.
Nous étions donc sur cette terrasse quand un mec passe en faisant : « vous voulez passer une bonne soirée » et Sab, inspirée, lui répond : « Non, ça va, on passe déjà une bonne soirée ! ». Sab, je sais que tu liras cet article. Tu sais que je t’adore mais, pitié, la prochaine fois qu’un homme que tu ne connais pas t’adresse la parole dans la rue, ne réponds pas… Car le monsieur a pris cette réponse comme une invitation et le voilà qui commence à vouloir s’asseoir. Sab lui rappelle que nous passions déjà une bonne soirée sans lui mais il semble avoir une audition super sélective et le voilà qui nous baratine, sous nos regards condescendants : « Bon, moi, je n’aime pas parler à des gens que je ne connais pas donc moi, je m’appelle X (j’avoue ne pas du tout me souvenir de son nom), là, c’est mon pote Y, et vous ? » Par politesse, on donne nos vrais prénoms qu’il met deux heures à retenir. A présent que les présentations sont faites, il semble convaincu qu’il va pouvoir poser ses fesses sur la chaise qui reste inoccupée à notre table.
X : « Bon, alors, je peux m’asseoir ?
Sab : Non.
X : Mais c’est toi la chef ou quoi ? Tes copines, elles disent jamais rien ?
Agnès + Nina : Hihihihi ! C’est elle qui a répondu, elle se démerde ! »
Bon, au bout de cinq minutes de monologue, le monsieur comprend ENFIN que nous n’avons absolument pas besoin de lui et finit par nous lâcher, ouf !
 
Acte 3  : le romantique
Aux petites heures de la nuit, après avoir siroté de délicieux cocktails colorés, nous décidons de rentrer dans nos demeures, Agnès nous proposant gentiment de nous déposer chez moi pour que Sab puisse attendre les premiers trains dans la chaleur de mon foyer (aucun double sens sexuel ici). Alors que nous nous acheminons tranquillement vers sa voiture, nous croisons un jeune homme qui nous fait une merveilleuse proposition : « wouah, les filles, ça vous dirait pas une nuit de tendresse ? » Forcément, nous avons ri mais nous n’avons pas accepté, merci bien ! Vu la façon dont la proposition a été formulée, nous n’étions pas du tout tentée. Une « nuit de tendresse », pour lui, ça doit être du pilonnage intensif…
 
A Paris, sortir entre filles est toujours une source de joie et de rire infinie, tant les hommes sont excités par cette gentille troupe. Encore, nous avons la chance d’éviter le : « vous êtes seules ? » Non, connard, on est trois, tu vois pas ! En tout cas, on recommence quand vous voulez, mesdemoiselles !
Rendez-vous sur Hellocoton !

37 réflexions sur “Un samedi soir aux Halles

  1. "le jeune homme n’a pas arrêté de se tripoter" : d’où le titre de l’acte 1? 🙂

    Nina : Vi, vi!

    "le monsieur a pris cette réponse comme une invitation" : perso, j’aurais pris çà comme un vent. Mais il est vrai que la réponse était particulièrement ambigu. 🙂

    Nina : N’importe quel individu normalement constitué aurait pris ça pour un vent…

    "au bout de cinq minutes de monologue" : il est fort lui, 5 minutes de monologue, quand on a pas grand chose à dire, ce n’est pas évident. 🙂

    Nina : Clair mais il s’était mis en boucle, il a répété 10 fois la même chose…

  2. aux halles en plus c’est pas net des fois…mais il y a quand même des mecs qui doutent de rien et on pas peur du ridicule

    Nina : Oui, aux Halles, c’est…hum…folklorique!! Tu sais, le ridicule ne tue pas, sinon, y aurait plus beaucoup de mecs le samedi soir aux Halles !! 😀

  3. Plus vous êtes nombreuses mesdemoiselles et plus vous diminuer les chances de vous faire draguer dans les règles de l’art!
    C’est vrai que pour le fun ca vaut le coup!

    Ca doit être le défi qu’ils les attirent, mais je vois pas l’interet alors que de toute évidence ces gars là aurais du mal à draguer une seule fille correctement!!!

    Nina : C’est ce que je pense aussi : c’est vrai qu’entre filles, y a toujours des mecs qui se sentent obligés d’essayer de nous conquérir, nous sommes un peu leur Everest… 😉

  4. Ce que je remarque aussi, c’est que ce sont souvent les "physiquement moyens" qui se lancent dans la branchouille et non les canons (qui n’en ont évidemment pas besoin…)… Et bien je les admire pour tant de courage !! (même si parfois je m’en passerais volontiers)

    Nina : J’admirerais plus leur capacité à comprendre que se faire draguer dans la rue par un mec qui ne comprend pas le premier "non", c’est le râteau assuré ! 😉

  5. mouais… c’est sûr, c’est facile de rigoler… sauf que quand une fille drague (ou essaie) c’est encore plus pathétique.

    Nina : Je sais pas, me suis jamais faite draguer par une fille. Arrêtez de jouer les vierges effarouchées, les mecs : ce genre de plan drague est forcément voué à l’échec, je comprends pas pourquoi certains mecs se sentent obligés de draguer en permanence les nanas qui passent… S’ils évitaient de se jeter sur la première venue comme un tigre sur de la viande fraîche et faisait preuve d’un peu de subtilité, ils ne figureraient pas dans cette rubrique.

  6. De toute façon tout ça c l’a faute à hollywood. Dans els films les mecs ils rament 2h30 ur gd écran pour se taper le canon, et à la fin forcement elle accepte mm de les épouser… sisis prenez n’importe lequel vous verrez que g raison, alors les thons des villes (comme ceux des campagnes) dès qu’ils apercoivent une paire de seins ils se lancent, n’importe comment, mais ils se lancent…
    Messieurs un peu de dignité que diable!

    Nina: Oui mais dans les films hollywoodiens, ils leur sauvent la vie en général. Là, le simple fait de m’adresser la parole n’est pas suffisant pour moi… 😉

  7. Huhu, oui le mec qui se grattait les couilles c’était grandiose ^^
    Je suis dégoutée, j’aurai payé pour voir Sab s’empêtrer avec le mec de la terrasse !
    Mais suis-je bête… j’étais à sec.
    Nina, on se refait ça quand tu veux, cette fois j’aurai le fric ET les tickets restos. Promis !!

    Nina : Non, Sab, elle a pas mal gérée le mec de la terrasse, quand il nous laissait en placer une… Bon, la prochaine fois, c’est toi qui régale!! 😉 (naaaaan, je déconne!!)

  8. "Les generations se suivent… et se ressemblent !!…. Aucune imagination les mecs !!!!"

    Ben évidemment, elles n’ont pas eut à faire des prix nobels !!

    Et pour cause, un mec intelligent aurait tout de suite évalué ses chances de succès (attirer l’attention de quatres filles ds la rue en trouvant en 1sec et demie la phrase qui ferait mouche!) à environ …euh…zéros en fait 😉

    Mais en fait, ce genre de types, je les admirerais presque pour l’élan dont ils font preuve…

    Nina : C’est vrai, 4 nanas ensemble qui papotent à bâtons rompus, c’est même pas la peine de tenter!

  9. coucou la schroumpfette ! c’est Môman Agnès 😉
    On remet ça quand tu veux ! et euh ben euh non rien à ajouter ^^

    Nina : Ouais, clair, une soirée entre filles, y a rien de mieux!! 😉 Les zhoms, ils peuvent pas comprendre qu’on est mieux à parler quand ils sont pas là!! 😀

  10. "Je sais pas, me suis jamais faite draguer par une fille."

    Bah moi je me suis déjà fait draguer par des filles et crois-moi, elles ont encore moins d’imagination.

    "Arrêtez de jouer les vierges effarouchées, les mecs : ce genre de plan drague est forcément voué à l’échec,"

    Pourquoi est-ce que draguer dans la rue est forcément voué à l’échec ???

    " je comprends pas pourquoi certains mecs se sentent obligés de draguer en permanence les nanas qui passent… S’ils évitaient de se jeter sur la première venue comme un tigre sur de la viande fraîche et faisait preuve d’un peu de subtilité, ils ne figureraient pas dans cette rubrique. "

    Et moi je ne comprends pourquoi tu considères que ces garçons draguaient tout ce qui bougeait… Si ça se trouve, vous etes les seules filles qu’ils ont dragué ce soir-là, tu n’en sais rien… Ensuite, tu parles de faire preuve de subtilité… reprenons un peu l’exemple de ces garçons: qu’auraient-ils pu dire, par exemple, pour être subtils ? tu sèches hein ? tu vois, dur dur d’être original… à moins que pour toi être subtil c’est être un super beau gosse: honnetement, si ça avait été des canons, vous les auriez envoyer bouler (tiens, je fais des jeux de mots, moi…) ?

    Nina : C’est que tu ne t’es pas fait draguer par moi, j’ai beaucoup (trop) d’imagination. Draguer dans la rue, c’est la loose assurée : on sait très bien que le mec, si on était pas passée par là, il en aurait dragué une autre à la place, donc c’est pas la peine qu’il me parle. De toute façon, dans la rue, je vais d’un point A à un point B, si je veux me faire draguer, je vais dans des endroits spécifiques.

    Un canon se serait pris un vent aussi : faut être con pour attaquer une table de filles en pleine discussion, c’est clair qu’il va nous déranger et on va pas le laisser s’installer à notre table et casser notre conversation. De toute façon, c’est super malpoli de déranger des gens en pleine conversation donc quoiqu’il dise, c’était perdu d’avance.

    C’est toi qui nous a dragué aux Halles ou quoi??

  11. "Bah moi je me suis déjà fait draguer par des filles et crois-moi, elles ont encore moins d’imagination." > un exemple ? 🙂

    "à moins que pour toi être subtil c’est être un super beau gosse: honnetement, si ça avait été des canons, vous les auriez envoyer bouler" > bonne question les filles, il aurait eu droit à plus d’indulgence ?

    Nina : Non, Matt, même Brad Pitt nous aurait dérangées, nous étions si bien entre filles. Bon, honnêtement, Brad Pitt nous aurait abordées, je lui aurais quand même demandé un autographe, hihihi! 😉

    De toute façon, moi, je m’en fous, je suis une patate mariée.

  12. Bah… euh… évidemment en prenant l’option beau gosse en considération, la drague devient un peu plus efficace.
    Mais le principe reste d’une connerie sans nom…
    J’ai déjà été abordée par quelques mecs pas mal, mais la démarche était tellement stupide que j’envoyais bouler. Même si quand un beau mâle me drague je me sens un peu plus fière… ça ne change rien.
    Il y a drague élégante et drague lourde. Or tous ces exemples sont de la drague lourde…

    Nina : Ouais, Tink. La drague lourde, même exécutée par Mister Monde, c’est voué à l’échec.

  13. vous le faites expres pour atirer les mecs !
    une troupe de 4 nanas, forcément ca interpelle… 🙂

    Nina : Ben, c’est un tort : 4 nanas qui sortent ensemble, ça ne veut pas dire qu’elles sont célibataires et en chasse, juste qu’elles veulent papoter entre elles, sans mâles… Pourquoi les mâles comprennent pas ça??

  14. haha Oui on remet ça quand vous voulez les filles 😉

    Tink je me suis pas embourbée du tout! Par contre ce qui est super vrai c’est que les 2 autres m’ont laissé me demerder! garces! 😉

    Pour répondre à la question si c’étaient des bogosses on ne les aurait pas inviter à notre table pour autant, on passait une soirée entre fille.
    J’ai répondu à ce garçon par la négative car sa question m’agaçait…"les filles vous voulez passer une bonne soirée?" …il était 4 heures du mat’ et on ne l’avait pas attendu pour ça hin.

    Quand à l’autre zigoto qui nous proposait "une soirée de tendresse"…nan mais arrêtez les gars…je suis persuadé que même lui était conscient qu’il n’emballerait personne avec ça. C’était pour le fun et ça nous a fait rire, basta 🙂

    En ce qui concerne la drague des filles je crois que certaines sont aussi maladroites que les mecs.
    je me suis déjà fait draguer par des filles (éh oué) et si beaucoup jouent du regard certaines sont aussi mal barées que certains mecs.
    Les garçons n’ont donc pas le monopole des plans drague foireux, mais ils n’ont qu’a parler des leurs dans leurs blogs 😉

    Nina : Que je t’aime, toi!! (nan, c pas de la drague!! ;))

  15. Ah oui, et moi aussi j’aimerais bien savoir pourquoi moi je devais absolument connaitre son truc…

    Nina : Je n’en sais rien du tout… Oui parce que le branleur qui nous a demandé si on connaissait je-sais-plus-quoi, il regarde Sab et lui fait : "non mais toi, tu connais, obligé!!!"

     

  16. des fois les plans drague foireux sont si stupides et réccurents qu’on pourrait en faire un sujet de livre!
    Un exemple vécu: Alors que tu marches sous la pluie (situation: déjà tu marches parce que t’as pas de voiture et en plus l’effet mouillé donne à tes cheveux un effet caniche frisottant…donc t’es déjà de mauvais poil) eh ben un gars ne trouve pas mieux que te lancer:
    -eh? t’as pas un parapluie?
    – Si bien sur je le planque dans mon sac : ça m’amuse de me tremper jusqu’aux os! connard!

    Y’a aussi le coup du gars qui te demande l’heure sous l’horloge de la place publique, enchainant un:" on se serait pas vu à l’amazone hier soir ?" sans même te laisser le temps de répondre à sa première question qui ne l’intéresse evidemment pas…

    Mais bon, tout cela est bien drôle à se raconter dans les "soirées filles"…hi hi

    Nina : Mortel le coup du parapluie, ahahahahah!! Y en a qui sont vraiment trop fort!! C’est RI-DI-CU-LE!! Comment ils ne veulent pas se prendre un vent, après ça?

  17. "Les zhoms, ils peuvent pas comprendre qu’on est mieux à parler quand ils sont pas là!! :D" —> g peur de savoir ce que tu vas dire pour te rattraper, deux options:
    1/ Moumour c pas pareil, toi t le seul individu avec un petit zizi que j’m!
    2/ Moumour ça compte pas t pas un zhom’

    Je tiens juste à dire que dans mon état de dépression avancée les deux options vont me faire plonger… Voilà, sinon dans ma vie tout va bien merci 😉

    Nina : … Tu es le seul individu avec un zizi tout à fait normal que j’aime!! :p

  18. Nina :"on sait très bien que le mec, si on était pas passée par là, il en aurait dragué une autre à la place"… mouais… pas forcément, perso je drague très peu dans la rue, mais si je drague quelqu’un dans la rue (ou ailleurs) c’ewt aprce que cette personne me plait, c’est pas de la drague juste pour dire de draguer. C’est à cause de ce genre de pensées (les mecs draguent tout ce qui bouge) que c’est devenu un plan loose assuré.
    Perso je préfére draguer dans les endroits où on est "posés" : cafés, concerts, etc… ça permet de pouvoir passer d’abord par le jeu du regard, au moins ça permet de tater le terrain, de voir si l’autre est réceptive.
    Enfin, "draguer" un groupe de nanas c’est pas forcement un plan loose, le tout est de ne pas s’égarer, de savoir laquelle nous attire dans le groupe et pas toutes les draguer en même temps (sinon là c clairement le plan loose lol), je suis allé m’immiscer dans un groupe de trois nanas en train de discuter dans un café-concert avec subtilité (clairement indispensable, faut pas arriver avec ses gros sabots lol), je revois celle qui m’a attiré vers ce groupe samedi soir, peut être qu’il ne se passera rien mais au moins ca a pas été de la loose directe lol.
    Bon Nina, à quand un article sur les plans drague qui marchent ??? lol 🙂

    Nina : J’amis des liens à ce sujet sur la présentation de la rubrique "les plans foireux". Tu as raison, vaut mieux draguer dans des lieux où on est posé, le jeu de regards est très important, à mon avis.

  19. Nina : t’as perdu ton flair ou quoi ??? Les plans foireux c’est sûr t’en vois à chaque coin 2 rue mais concernant (peut-être) le paragraphe du branleur, les Halles, c’est pas ce qui a de mieux pour les éviter, il y a une véritable concentration (dense – je pèse mes mots). C’est pourtant connu pour ça. Mais bon vous vouliez vous amuser entre filles dans un coin sympa, donc CQFD. 🙂 >> un non-connard qui ne pratique pas la drague en live – sport de haute voltige qui nécessite un sérieux contrôle de soi ou des évènements – ptdrr

    Nina : Ben, on est allées là parce qu’on était dans le quartier, c’est vrai que ce fut suicidaire… :p

  20. Moi et mes potes on doit pas étre normaux alors… on fuit comme la peste les endroits de rencontre potentiels lol
    Plus serieusement faut arreter de penser que tout les mecs pensent qu’à draguer les groupes de filles… perso si j’en vois qui me plaise je jette des coups d’oeil discret mais franchement j’ai d’autre chat à fouetter lol 🙂

    Nina : Je ne pense pas que tous les mecs draguent les nanas en groupe, sinon, on aurait pas pu discuter de la soirée… 😉 Toi, tu es un mec bien, les coups d’oeil discrets, c’est très bien, libre à nous de répondre ou non.

  21. Eleve depuis tout petit par les films made in Hollywood moi j’ai la technique ultra top pour draguer .
    Il faut lui sauver la vie ( comme chais plus trop qui l’a dit justement ) , et pour cela donc faut la mettre dans une position perilleuse .. genre la pousser sous le metro , sous une voiture , ou alors tenter de l’ecraser ..
    Comment ça c’est normal que mon com je l’ecrive de prison !!!
    OUais mais c’est original au moins …
    Suis sur qu’on vous la jamais fait ..

    Nina : Si et c’est mon fantôme qui te parle! 😉 Non, sans déconner, l’humour, c’est un bon point pour draguer! :p

  22. "4 nanas qui sortent ensemble, ça ne veut pas dire qu’elles sont célibataires et en chasse" : c’est vrai, en même temps que tu veux te faire draguer, il t’arrives souvent de sortir SEUL (sans copain ni copine)?

    Nina : Oui, je te l’ai déjà dit. De toute façon, ça m’énerve les mecs qui croient que comme on est sans mecs, on veut forcément se faire draguer.

    "Pourquoi les mâles comprennent pas ça??" : Ils tentent leurs chance et avant de l’avoir enter, ils ne peuvent pas vraiment le savoir.

    Ils pourraient déjà savoir que ça ne se fait pas de couper des personnes en pleine conversation.

    "je comprends pas pourquoi certains mecs se sentent obligés de draguer en permanence les nanas qui passent" : disons qu’ils cherchent à comprendre la psychologie féminine, ce qui n’est pas une mince affaire. ;P Je vois très bien le genre de mecs dont tu fais allusion, mais ils ne sont pas tous que çà non plus. Que ce soit dans la rue où ailleurs.

    Je sais qu’ils ne sont pas tous comme ça… Sinon, ça fait longtemps que je serais nonne ou lesbienne.

  23. Constat :
    – Aborder une personne pour draguer ça se marche que trés rarement voir jamais

    Nina : Exactement. Il faut faire dans la subtilité et c’est tout. Et aborder une nana dans la rue, c’est pas super subtil dès le départ…

  24. Jack The Ripper : c’est vrai qu tous les mec,s ne pensent pas qu’a draguer les groupes de nanas, y en a aussi qui draguent les filles seules !
    ma cops ne se balade jamais seule (sauf obligation) de peur de se faire agresser !
    non, le terme "agresser" n’est pas trop fort, il existe des cons qui deviennent agressifs lorqu’on les repousse surtout si ils sont en bande et que la repousseuse est seule . Bon il faut dire que je suis dans le sud et qu’on a quand meme une bonne collection de mous du slip qui se prennent pour des caids !

    Nina : C’est tout à fait vrai! Si on répond pas, une fois sur deux, on se fait traiter de pétasse ou de salope. Là, on se dit qu’on a vraiment bien fait de pas répondre!

  25. Hey moi aussi je viens du sud ( et les etoiles entre elles ne parlent que de toi !! ) .
    L’humour ça marche , ça y a pas a dire , mais encore faut t’il faire des blagues que la " blonde " va comprendre car des fois mes blagues sont trop recherché pour la bimbo de base .
    Et oui car on oublie souvent que si y a des mecs ultra lourd , y a des filles pas trés fine .
    Et c’est pour cela que la drague dans la rue a un petit % de reussite . ( si si je vous le dit , c’est mathematique ) .
    Suffit de tomber sur une bimbo qui va aimer se faire brancher . ( tention , pas n’importe comment ) .
    Enfin tout ça pour dire que , dans le sud y a aussi des cagoles hein 😉 ( pas que des mous du slip .. )

    Nina : C’est vrai ce que tu dis : j’avais une copine super chaude qui ADORAIT se faire brancher, c’était super lourd. Dès qu’on allait au café et qu’un mec voulait s’installer à notre table, elle disait oui, ça me lourdait !

    Sinon, une nana qui réagit pas à ton humour, tu perds rien!

  26. Mdr nina , je sais pas si je doit prendre ça ironiquement ..

    Dans le doute je prend ça au premier degré et te demande l’asv + le msn + le n° de tel de ta copine .

    Ouais je suis lourd , mais c’est surement car je suis un gros connard .

    Note : Faut que j’arrete de matter les blogs , notamment de Juliette Coquine , car ça me monte au cerveau .

    Nina : J’adoooooore Juliette Coquine! Non, je loue ton humour car je l’aime bien. Ma copine, c’est une ex copine, en fait on est fâchées à mort… 🙁

  27. "ça m’énerve les mecs qui croient que comme on est sans mecs, on veut forcément se faire draguer." : et comment veut tu qu’il le sache le mec, si tu es libre ou pas de te faire draguer tant qu’il n’a pas essayer. Et puis, un bon conseil les filles, si vous en avez si marre que çà de vous faire draguer, porter une alliance par exemple, cela fera reculer la moitier, au moins, des candidats.

    "savoir que ça ne se fait pas de couper des personnes en pleine conversation" : là, c’est vrai, je te l’accorde. 🙂

    "que je serais nonne ou lesbienne" : j’ai des doutes sur ta capacité à devenir nonne un jour. 😉 Par contre si tu étais lesbienne, il y a fort à parrier que le schéma "se-faire-draguer-dans-la-rue" reste à peut prêt le même. Tu tomberas aussi parfois sur des "lourdes".

    Nina : Si une alliance préservait de la drague, ça se saurait, le nombre de mecs qui font: "oh, tu sais, moi, je suis pas jaloux!" De toute façon, j’en reste à dire que je comprends pas qu’on puisse draguer dans la rue, on dérange les personnes, c’est agaçant. Noway a raison, rien ne vaut le jeu de regard.

  28. "Si une alliance préservait de la drague, ça se saurait" : dès que j’en vois une, çà me refroidit et elle a même pas droit à un sourir. 🙂

    Nina : Toi, oui, mais certains… 🙁

    "oh, tu sais, moi, je suis pas jaloux!" : pratiquement tous les mecs sont jaloux même ceux qui disent ce genre de connerie. Et puis tu peux leurs répondre : "mon mec, lui, il l’est" çà aussi çà refroidi pas mal. 🙂

    Nina : Je me contente d’un "pffffff!" ou d’un : "oui mais je m’en fous, j’ai pas envie de toi".

    "j’en reste à dire que je comprends pas qu’on puisse draguer dans la rue" : moi je ne comprends pas pourquoi j’ai autant baratiner pour les défendres, je n’ai jamais dragué dans la rue mais il faut bien reconnaitre qu’ils leurs faut une certaine dose de courage pour arriver à faire çà. 🙂

    Nina : Oui et puis, c’est trèèèèès rarement concluant, je pense qu’il faut éviter surtout que 9 fois sur 10, tu vas déranger la demoiselle…

  29. "mais certains" : oui, il y a toujours des "lourds", c’est comme les cons, il y en a partout. 🙂

    Nina : C’est clair mais l’avantage des lourds, c’est qu’on s’en rend compte vite alors que les cons sont plus sournois… 😉

  30. En lisant, tes mesaventures Nina, j’abonde dans le sens des mes potes lorsqu’ils disent que les parisiennes petent plus haut que leur cul.

    Mais bon j’aime bcp tes articles, on voit ce que c’est la vie d’une nana sur Paris 🙂

  31. « une soirée entre filles, y a rien de mieux!! 😉 Les zhoms, ils peuvent pas comprendre qu’on est mieux à parler quand ils sont pas là! »
    Oh que si, on comprend ! C’est bien pour ça que je n’ai jamais essayé d’interrompre une tribu de filles en pleine conversation. Je tiens à ma peau. En tout cas, j’admire le cran de ces lourdauds que les vents ne décoiffent pas. Ils ne doivent pas être capables d’émotions, c’est pas possible… Ou alors c’est un jeu d’échec pour bovins.
    Une question me brûle les lèvres, si l’on peut dire: existe-t-il une méthode de drague efficace, dans la rue ? (en dehors de la rue St Denis évidemment, où les zom abordent les femmes en consultant leurs tarifs). Mais de toute façon, même si ça devait marcher, j’oserais pas. J’ose pas draguer.

  32. Hello ! Ce post m’a fait trop rire ! En tous cas, expatriée en IRL depuis 2 mois, je peux t’assurer que les plans drague des irish ne sont pas terribles non plus : il te parle/danse/offre un verre (au choix) et 5 à 10 min après ce qu’ils doivent considérer comme un acte gentleman, la fatidique question : « ‘d you give me a kiss ? »… Pfff… Rien que le fait d’avoir à répondre à ce genre de question te donne envie de changer de pub… En tous cas, c’est rassurant, moi qui regrettais les plan drague en FR, je reviens à la triste réalité : c’était pas bcp mieux !
    Bon courage 😉 Clem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *